Nul heureux des Verts !    L'abstention et le boycott inquiètent le gouvernement    Le FLN ratisse large    Bedoui souligne l'engagement de l'Etat pour accompagner les investisseurs    Déficit commercial de 17,84 milliards de dollars en 2016    Herboristerie : l'Algérie est la cible d'un réseau international    L'assurance des personnes vaut 5 milliards de dollars    Le train sifflera de nouveau à Tizi Ouzou    L'huile d'olive peine à se placer à l'international    Travaux publics, transports et sidérurgie, les fers de lance    L'Europe appelée à l'"unité" par ses dirigeants    Israël assume la présidence des Etats-Unis    Washington participe à la conférence de Paris sans réelle conviction sur ses résultats    Trump prêt à lever les sanctions contre la Russie    Un Marocain arrêté en Espagne    Louh défend sa réforme    Kasperczak sélectionneur de la Tunisie    Les Lions terrassent les Aigles    Mauvaise farce ?    Ils ont dit    Une si longue absence...    Boudiaf : «la présentation est reportée»    Neuf personnes secourues en 24 heures    El-Ghazi reçoit les syndicats et réitère l'appel au dialogue    "Comment je me suis évadé d'El Harrach"    L'armée au front blanc    El Ahmadyya aux portes des Zibans    "L'Etat doit soutenir le théâtre"    L'Egypte aborde le sujet qui fâche    «Bijoux architecturaux de l'art ottoman»    L'Opéra d'Oran, un chef-d'œuvre architectural    La mère du défunt Aymen demande la vérité    Le singe? Quel singe?    Un homme fauché par une rame de tramway    secousses telluriques de 3,3 et de 3,2 degrés    « Les pièces d'état civil, c'est fini ! »    Des terroristes abattent un MiG- 23 de l'armée    Des rebelles du M23 passent en RDC    Retour de la production de la Nissan Micra en Europe    La pénurie de lait perdure    Maladroite, la Tunisie s'incline devant un Sénégal séduisant    Charles-Henri Favrod est décédé    L'AUTORITE DE REGULATION DE L'AUDIOVISUEL : L'ARAV interdit l'invitation des salafistes et des charlatans    Les doutes des partis de l'opposition    Le Sénégal dompte la Tunisie    Le FLN se prépare    Un colloque national sur Cheikh Abdelkader El Khaldi    Femmes démocrates du RCD : appel à l'implication féminine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.