La présélection de l'Argentine pour la Copa America    Une cache d'armes découverte à Djanet et 5 abris détruits à Boumerdes (MDN)    Un quatrième terroriste éliminé par les forces de l'ANP à Skikda (MDN)    Lait : baisse de plus de 34% de la facture d'importation au 1er trimestre 2016    Oran : signature d'une convention entre la direction de la formation professionnelle et une entreprise turque    Sahara occidental : l'Algérie se félicite de l'engagement de l'ONU pour un règlement basé sur l'autodétermination des Sahraouis    Le président ivoirien en visite d'Etat en Algérie à partir de lundi    Maroc: les droits de l'homme transgressés dans tous les domaines (Amnesty International)    Algérie: "Beaucoup de réalisations" dans le domaine de la Santé    Foot / Ligue 1 Mobilis (27e journée) : résultats et classement    Foot / Ligue 2 Mobilis: le CAB et l'USMBA en L1, lutte acharnée pour le maintien    Concours de recrutement des enseignants se déroule dans de "bonnes conditions"    Tizi-Ouzou, wilaya pionnière dans le volontariat pour la préservation de l'environnement    Le concert "Une Américaine à Alger": du jazz dans les cahiers de l'Osn    Chelsea : Courtois sur le départ !    Hadi Mahihenni : "Motiver l'apprenant et favoriser l'apprentissage des mathématiques"    Real Madrid : CR7 prêt à prendre un gros risque    Iran / Législatives : Victoire des réformateurs    Maâtkas (Tizi Ouzou) : L'olivier en fête    Une ville, une histoire : Colère... couscoussière 46e partie    Alger : 39 000 familles relogées depuis juin 2014    Prolifération des déchets solides    en bref...    tragédies D'hier et d'aujourd'hui : Drame en Méditerranée 9e partie    Déclin des ventes d'Apple et Samsung: 2016 va confirmer la percée des smartphones de Huawei    Suspense : Douce nuit 59e partie    Histoires Etranges / Naufrage du Lusitania : coulé en 18 minutes, un siècle de mystères 6e partie et fin    News People : Vanessa Hudgens brise le silence    Alger, capitale du foot algérien    Le programme de préparation de la nouvelle saison déjà dévoilé    Deux réseaux démantelés à Alger    Evaluation des préparatifs des JM 2021    Chakib Khelil pris à partie dans une mosquée    Louisa Hanoune : "L'administration est impliquée"    Le silence de Tayeb Louh    Un canon retrouvé chez les Turcs de Tosyali    Venezuela    LUTTE CONTRE LE TERRORISME    Crédit en ... 10 jours    Société anonyme    Info ou intox de l’Occident et des monarchies(*) en Syrie    L’EMPIRE DES MOTS DE FADHEL ZAKOUR    47e partie    8e partie    Brèves    Plus de 150 cours à suivre tranquillement chez soi    L'Algérie présente à la 4e édition    Sortie du nouvel album "Tid n'Zik" de Djaffar Aït Menguellet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.