Mali: l'ONU condamne l'attaque de Kidal qui a tué "au moins cinq Casques bleus"    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    TLEMCEN: 10 ans de prison requis dans l'affaire de la recette des impôts d'Aghadir    Une entreprise chinoise mise en garde    Chronique-fiction    Conflit syrien : un accord à Munich flou dans ses conditions    Agressions du Nouvel an à Cologne : La police allemande enfonce les Algériens et les Marocains    Entre espoirs et interrogations : Accord pour une trêve en Syrie    Ligue 1 - Matches avancés : L'ASMO rate le coche, le CRB tire le nul    Ligue 2 : Le trio de tête fait le vide derrière, le MCS en hausse    Basket-ball -Superdivision A : Le GSP et l'USS sur du velours    Bouiseville : Arrestation d'un pédophile en flagrant délit    La jrana    Sétif : Trois personnes d'une même famille périssent asphyxiées    Le pari du RCD    Les clefs remises avant Ramadhan    Erdogan menace l'Europe de lui envoyer les migrants    Sahara Occidental : Les violations des droits de l'homme s'aggravent    Cinq ans après le soulèvement : Bahreïn reste sous pression    USA : Janet Yellen s'inquiète du ralentissement de l'économie mondiale    Clôture des travaux    Tunisie : Nécessité de l'harmonisation des systèmes de qualité des pays arabes    Les Palestiniens à pied d'oeuvre à Blida    "Au Ghana pour prendre une option de qualification"    Championnat national Excellence samedi à Blida    Quel est le taux réel du chômage en Algérie ?    Tout a été tenté    Hamel à Berlin : Le général major s'enquiert de l'expérience de la Police allemande    13 morts et 2 blessés    Les recommandations de Benghebrit    Un réseau démantelé à Blida    Oran : Production de 3 174 mètres cubes de bois en 2015    Raccordement au gaz naturel à Tizi-Ouzou : 70% des foyers ont en bénéficié    Le journaliste et le téléphone mobile : outil et source d'information    Hindi Zahra en concert à Alger    Appel à participation    Un questionnaire pour les militants    Plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    Cinémathèque d'Oran : Le cinéma palestinien à l'honneur    Lutte contre la criminalité : Coopération entre la DGSN et les Allemands    Accord pour une "cessation des hostilités" en Syrie, la communauté internationale salue une étape "importante"    Ligue 1 (Mobilis): Le live de la 20e journée    Photographies anciennes : Opération d'inventorisation et de protection lancée    Algérie-Essais nucléaires français à Reggane: appel à la décontamination des sites des déchets radioactifs    Van Gaal ne peut pas imaginer ses dirigeants discuter avec Mourinho    Constantine 2015: Hakim Dekkar n'en finit pas de "taper du pied", à la grande joie de son public    L'écrivain ivoirien Bernard Dadié, premier lauréat du prix Jaime Torres Bodet décerné par l'Unesco    7e FIAC: un concert de musique classique au MAMA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.