Bedoui à Mostaganem: «Notre vigilance n'a jamais été aussi grande»    El-Tarf: La tomate en abondance    Le loup ne peut devenir mouton    Une tombe anonyme pour la Ligue    Football - Ligue 2: Les trois promus et le CRBAF attendus au tournant    Constantine - Journée mondiale contre l'hépatite virale: Boudiaf annonce un médicament «Made in Algeria»    Tizi-Ouzou: Toujours sans nouvelles de la petite Nehal    Sidi Chahmi: 5.800 comprimés psychotropes saisis, une arrestation    Clôture du Festival du film arabe: Les Egyptiens raflent la mise    Boualem Bessaieh inhumé, hier, à El Alia: Un des derniers «malgaches» est parti    Constantine - Ex- «Bazar du globe»: Un haut lieu du commerce transformé en décharge sauvage !    FCE : Une initiative visant à réduire la facture des importations    JO 2016 : "Les athlètes seront hébergés dans des conditions satisfaisantes"    Coopération sino-africaine : Soutien des pays de l'Afrique du Nord aux initiatives de Johannesburg    Enterré hier au cimetière d'El-Alia : Le Moudjahid, Bouâlem Bessaih, n'est plus    Recyclage des déchets : Ce créneau peut rapporter 38 milliards de DA à l'Algérie    Alger : 170 familles de fonctionnaires bénéficient de logements de type LSP    Gabon : La Cour constitutionnelle rejette les recours contre la candidature de Bongo    Les déclarations du Maroc au sujet de son retour à l'UA : "Une manœuvre vaine"    Présidentielle américaine : Hillary Clinton accepte l'investiture démocrate    Schweinsteiger annonce sa retraite internationale    "Battre le Honduras d'entrée est très important"    Bourifa au rendez-vous d'Amman    Des ministres au pas de charge    Moussa Touati veut réorganiser son parti    L'ONU appelle à une meilleure coordination    L'EI exécute 24 civils à Boueir près de Minbej    Déjà 28 morts sur les routes    38 milliards de DA cherchent preneurs    Le pouvoir décrète la fin des pourparlers avec les rebelles    Les écologistes d'Afrique du Nord à Alger    Louh, la justice et les médias    L' artiste    Les textes fondamentaux de l'Etat en tamazight    Allouache interdit de discours à son hommage à Oran    La protection sociale cheval de bataille    Casemates et bombes détruites à l'est du pays    Deux arrêtés interministériels publiés au JO    La SNTF renforce ses dessertes    Accès libre des citoyens    Trois matchs amicaux en Tunisie    Desabre va-t-il quitter la JSS ?    L'Inter tient la corde pour Candreva    L'homme des missions de grande importance    Nawara et Chaud et Sec en été décrochent le Wihr d'Or    Le nouveau président de la Cour d'Alger installé    Vers l'élaboration d'un mémorandum politique    Atelier dimanche à Alger sur la traduction vers Tamazight des textes fondamentaux de l'Etat (HCA)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.