Relever les défis pour consolider la cohésion entre l'Armée et sa profondeur populaire    La prochaine tripartite axée sur la promotion de la production nationale    L'université Alger 3 de Dely Ibrahim s'attend à recevoir 10.000 nouveaux étudiants    8ème Feliv: intérêt relatif des initiés et indifférence des plus jeunes    Algérie-Russie:7ème session de la Commission mixte de coopération jeudi à Moscou    Alstom remporte un contrat de 200 millions d'euros en Algérie    Médéa se souvient de Si Tayeb El-Djoughlali    Man Utd : Di Maria bloque le recrutement de Pedro    Progression de 13% du trafic de marchandises au port d'Alger au 1er semestre 2015    FIFA : Platini candidat pour la succession de Blatter    Maroc- Mohamed Hassad annonce les résultats de la stratégie de lutte antiterroriste    Formation professionnelle : 7.900 places pédagogiques pour la prochaine session à Ouargla    Algérie:actualisation l'année prochaine du texte d'application relatif à la gestion des plages (ministre)    Mise en place en septembre d'unités de surveillance et d'entretien des routes    La loi sur la réconciliation nationale, un acquis important pour le recouvrement de la paix et de la sécurité    EN U-20    MC Alger    Libye    Aà ̄n Defla    CHU de Constantine    Malades atteints d'hépatite C: un traitement plus "efficace" en cours d'examen    Timide réaction de la FAF à propos de l’interdiction qui frappe les joueurs étrangers en Algérie    Championnats d'Afrique de paravolley: la sélection algérienne sur le podium    Entretien avec l’artiste peintre Zola Djenane    ACTUCULT    UN PHENOMENE EN VOGUE    "Rien ne peut se faire par l'exclusion"    L'Algérie et le Niger œuvrent de concert à "relever des défis multiples et complexes"    Attentat meurtrier contre la police    Même les jeunes cèdent à la tentation    La pièce Rahla de la troupe El Bahja primée    "On doit mettre en valeur nos réalisations"    Les dangers de la démystification    Algérie:un Institut national de formation aux techniques touristiques projeté à Constantine    Trois morts et un blessé dans une collision    A deux semaines du coup d'envoi de la saison : Le président de la FAF inspecte le stade du 5-Juillet    Reprise demain du procès après cassation : L'affaire Algérie Télécom revient    Les subventions maintenues : A la recherche de l'argent «fantôme»    4e session des consultations politiques algéro-polonaises : Elle se tient aujourd'hui en pologne    Une culture des obstacles    Réunion le 5 août des ministres de la ligue arabe    L'assainissement des institutions en marche    Djaballah revient à la charge    "Ultime" report du procès d'officiers pro-Gbagbo    Obama appelle à maintenir la "pression" sur les shebab    Trois arrestations et saisie d'un important lot d'armes par la gendarmerie    20 cliniques privées fermées à Alger    Al warda dévoilé pour la 1re fois mardi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.