« Les mutations se font avec la souffrance de la femme »    Libye: des milices pro-gouvernementales prennent le contrôle d'une ville de l'ouest    Le Conseil constitutionnel, "pierre angulaire" de la vie politique en Algérie (responsable)    Trois morts et quatre blessés dans un accident de la circulation à Mostaganem    L'EXPERT MEBTOUL REPOND AU MINISTRE DU COMMERCE : ‘'Monsieur le Ministre, ne vous contredisez pas et ne vous trompez pas de cible''    Les Verts sans Kessaï et Abi Ayad    DEVELOPPEMENT SOCIAL : L'Union Européenne satisfaite du progrès social de l'Algérie    La Ligue des champions en ligne de mire    MOTS POUR MAUX : Le rêve des cancéreux deviendra-t-il réalité ?!    Khomri insiste sur l'implication des jeunes dans le développement économique    Transfert : l'entraîneur algérien Rouabah s'engage avec Al-Ittifak (Arabie Saoudite)    Sahara occidental: Hollande interpellé sur les violations des droits de l'homme commises par le Maroc    Le ministre qatari des Affaires étrangères, souligne le poids de l'Algérie et son rôle dans la stabilité de la région    Une centaine d'enseignants et d'inspecteurs de langue anglaise en formation à Sétif    Espagne: Valence laisse filer le derby et le podium    Le tribunal criminel près la cour d'Alger examine le 2 décembre prochain une affaire de massacres collectifs    Tunisie: la bataille du second tour engagée entre Marzouki et Essebsi    Soustara jubile mais Bab El Oued gronde    Trois soldats tués en 24 heures dans l'Est ukrainien    Sarkozy en piste    Une "grave dérive" pour Hanoune    Forte participation des Tunisiens de l'Est algérien    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Qatar    Ouverture du 7e Festival des musique et chanson du Souf    Le doyen des juges palestiniens salue les relations historiques    Medjani double buteur face à Galatasaray    Tahmi optimiste pour le dossier de l'Algérie    Le trafic d'enfants ne cesse de croître dans le monde    Matériaux pour l'énergétique et génie de l'environnement, thème d'un séminaire international à Alger    Le GSP et le CRBDB visent la qualification à la phase finale    «KBS, nouvelle génération» reçoit le prix du jury    «Massarat» reparaît après des années d'absence    «Aider les patrons de la pêche à renouveler leur flottille»    Lancement d'une campagne de sensibilisation à Blida    Ebola continue de passer les frontières    Vaine agitation    Il y a un mois décédait Amar Zeghrar, ancien secrétaire général à la présidence de la République : Chronique d'une Algérie «en quête d'une conscience nationale»    BOUMERDES: Le Dr Noureddine Melikchi honoré    Vente-dédicace : Kamel Daoud parle de «Meursault contre-enquête»    Un cerf-volant inquiet dans une tasse de café    Falcon Motors/Mitsubishi : jusqu'à 200 000 DA de remise    Plus d'un demi-million de comprimés psychotropes saisis en 10 mois : 1.796 personnes arrêtées    Iran-Etats-Unis : Peut-être une nouvelle situation géopolitique    Une soprano qui "soigne l'âme"    Les mises en garde des députés    France : L'économie plus robuste que prévu, mais l'humilité reste de mise    Une brèche dans le front    La réalisation du Centre culturel islamique de Ouargla en bonne voie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.