L'Armée impuissante face a Boko Haram    Une base de l'ONU attaquée    Le président tunisien réduit son salaire    L'ambassadeur US se ballade à pied à Alger    Libye : Un diplomate tunisien enlevé à Tripoli...    Sergueï Lavrov annonce un accord sur une désescalade    Opel n'exclut pas de renouer avec les bénéfices dès l'an prochain    Afin de redresser la barre : PSA table sur l'international et un repositionnement de ses marques    L'accord qui va libérer Djezzy pour la 3G    La spectaculaire percée de Mobilis    Marché mondial des produits alimentaires : Le café repart en forte hausse, au plus haut en 2 ans    Les prix du blé reculent, pénalisés par des pluies    Les banques européennes, loin de leurs objectifs de rentabilité    Quitus des observateurs internationaux    Agenda chargé pour Bouteflika    17 avril 2014 : Une journée ordinaire pour les Algériens    Les ambitions du GSP et du NR Chlef    Des satisfactions et des déceptions chez l'EN    Halilhodzic enfin... optimiste    La dernière image de Ahmed Hocine    Tombouctou sur la Croisette    Colloque international sur les "Cultures au Maghreb" : Participation de plusieurs universitaires algériens    Nessma TV veut rapatrier son argent d'Algérie    Journée à la permanence de Bouteflika : Le triomphe !    Les Algériens ont dit leur dernier mot : Vote de l'espoir    L'Espagne félicite l'Algérie pour le déroulement du scrutin    Avec un taux de 81.53 % des suffrages : Bouteflika l'emporte haut la main !    Bouteflika, premier à Tizi-Ouzou    Une matinée ensoleillée sans surprise    Conférence de presse d'Ali Benflis    Libertés, dignité et justice sociale    Maturité    Triste départ après le magistral Cent ans de solitude    Le GS Pétroliers en conquérant à Tunis    Mondial-2014 (Algérie): livraison du camp de base des Verts à Sorocaba dans les délais (FAF)    L'occasion d'un week-end prolongé    Saisie de 10 q de drogue à Maghnia    De nombreuses interventions et évacuations    Démantèlement d'un réseau de vol de voitures    Interroger les multiples représentations    Un sprint royal    Le chantre du réalisme magique s'est tu    Bab Edrague, mon amour    Tottenham : l'Italien Massimiliano Allegri futur entraîneur de Nabil Bentaleb (Corriere dello Sport)    L'Algérie reprend 51% d'OTA et achève un long processus de négociations    Marche sur Route (coupe d'Algérie): la 3è édition aura lieu au Sato du Complexe du 5 juillet    Saisie d'un quintal de kif traité à Oran (sûreté de wilaya)    Algérie: Plusieurs projets à lancer dans la localité de Tahifet (Tamanrasset)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sonatrach : Nordine Cherouati limogé
A la une : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 11 - 2011

Nordine Cherouati n'est plus à la tête de Sonatrach contrairement à ses affirmations de la veille. Abdelhamid Zerguine a été officiellement installé, hier, président-directeur général du groupe Sonatrach lors d'une cérémonie «brève et sereine».
«Cherouati est sorti calme et confiant», déclare une personne qui a assisté à la cérémonie de passation des consignes. La décision de son limogeage a été prise à bord de l'avion présidentiel de retour de Doha où Abdelaziz Bouteflika avait pris part au Sommet des pays exportateurs de gaz. «Youcef Youssefi (ministre de l'Energie) avait profité de l'occasion pour exposer au président Bouteflika le conflit l'opposant à Cherouati et son intention de le limoger de son poste de PDG, ce que le Président avait accepté après avoir écouté le point de vue de Youssefi. Il a par la suite donner son accord à son ministre de l'Energie», révèle une source à la Présidence qui a requis l'anonymat.
Le conflit opposant Youcef Youssefi à l'ex-PDG de Sonatrach serait le refus de ce dernier de signer un important contrat. «Depuis son installation à la tête de Sonatrach, Nordine Cherouati a instauré une nouvelle atmosphère à l'intérieur de l'entreprise, refusant les contrats qui viennent d'en haut», assure un haut cadre de la Sonatrach. Mercredi dernier, le conflit a atteint son paroxysme après le refus catégorique de Cherouati de signer un contrat, dont nos sources refusent d'en révéler la nature et le contenu. «Une altercation verbale violente s'en est suivie», confie une source à Sonatrach.
«le gendarme»
Le jour même, Nordine Cherouati fait une sortie fracassante dans la presse et dément son limogeage. «Cherouati n'ignorait pas que sa tête était mise à prix et savait pertinemment que le nouveau mode de gestion établi au sein de la firme dérangeait des parties qui ont vu leur influence et leurs affaires menacées. Beaucoup de cadres et de hauts responsables se sont plaints auprès de Youcef Youssefi et ils ont exercé une pression sur lui pour le débarquer de la firme», confie un haut cadre du ministère de l'Energie et des Mines. Le conflit remonte au mois de juin dernier, selon même les déclarations faites ce mercredi par Cherouati himself à la presse : «Il n'y a rien, ce n'est que de la rumeur, ça revient, ça dure depuis trois semaines. Il y a six mois, il y a eu la même rumeur.»
Un clin d'œil que les initiés avait bien capté : «Il était prévisible que des parties allaient tout faire pour le dégommer de la tête de Sonatrach ; Cherouati a osé s'attaquer à des pratiques et des habitudes comme il l'a lui-même déclaré hier, où des secteurs sont départagés entre des têtes connues, il a voulu mettre fin à tout cela, voilà qu'on le remercie.» Ainsi le «gendarme», comme le surnomment certains cadres et employés de Sonatrach, subit, depuis des mois, une campagne de déstabilisation. Des rumeurs ont été distillées dans la presse évoquant diverses raisons de son limogeage : «Ce n'était qu'une manière de mettre la pression sur Cherouati, une mise en demeure qui ne dit pas son nom», selon une source de Sonatrach. Mais d'autres lectures inscrivent ce limogeage express dans la logique des «guerres des clans» qui viennent de reprendre.

Bio express :
Abdelhamid Zerguine succède à Nordine Cherouati qui avait été désigné à la tête de Sonatrach en mai 2010. Avant sa nomination à ce poste, M. Zerguine, 61 ans, assurait la présidence de Samco, filiale de Sonatrach et de l'italien ENI, chargée de la commercialisation du gaz dont le siège est à Lugano en Suisse. Ingénieur de formation de l'Institut algérien du pétrole (IAP) en 1976, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur, notamment DG de l'Entreprise de génie civil et du bâtiment (ENGCB), vice-président de Sonatrach chargé de l'activité transport des hydrocarbures (TRC), et directeur exécutif chargé des activités internationales de Sonatrach.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.