Bedoui à Mostaganem: «Notre vigilance n'a jamais été aussi grande»    El-Tarf: La tomate en abondance    Le loup ne peut devenir mouton    Une tombe anonyme pour la Ligue    Football - Ligue 2: Les trois promus et le CRBAF attendus au tournant    Constantine - Journée mondiale contre l'hépatite virale: Boudiaf annonce un médicament «Made in Algeria»    Tizi-Ouzou: Toujours sans nouvelles de la petite Nehal    Sidi Chahmi: 5.800 comprimés psychotropes saisis, une arrestation    Clôture du Festival du film arabe: Les Egyptiens raflent la mise    Boualem Bessaieh inhumé, hier, à El Alia: Un des derniers «malgaches» est parti    Constantine - Ex- «Bazar du globe»: Un haut lieu du commerce transformé en décharge sauvage !    FCE : Une initiative visant à réduire la facture des importations    JO 2016 : "Les athlètes seront hébergés dans des conditions satisfaisantes"    Coopération sino-africaine : Soutien des pays de l'Afrique du Nord aux initiatives de Johannesburg    Enterré hier au cimetière d'El-Alia : Le Moudjahid, Bouâlem Bessaih, n'est plus    Recyclage des déchets : Ce créneau peut rapporter 38 milliards de DA à l'Algérie    Alger : 170 familles de fonctionnaires bénéficient de logements de type LSP    Gabon : La Cour constitutionnelle rejette les recours contre la candidature de Bongo    Les déclarations du Maroc au sujet de son retour à l'UA : "Une manœuvre vaine"    Présidentielle américaine : Hillary Clinton accepte l'investiture démocrate    Schweinsteiger annonce sa retraite internationale    "Battre le Honduras d'entrée est très important"    Bourifa au rendez-vous d'Amman    Des ministres au pas de charge    Moussa Touati veut réorganiser son parti    L'ONU appelle à une meilleure coordination    L'EI exécute 24 civils à Boueir près de Minbej    Déjà 28 morts sur les routes    38 milliards de DA cherchent preneurs    Le pouvoir décrète la fin des pourparlers avec les rebelles    Les écologistes d'Afrique du Nord à Alger    Louh, la justice et les médias    L' artiste    Les textes fondamentaux de l'Etat en tamazight    Allouache interdit de discours à son hommage à Oran    La protection sociale cheval de bataille    Casemates et bombes détruites à l'est du pays    Deux arrêtés interministériels publiés au JO    La SNTF renforce ses dessertes    Accès libre des citoyens    Trois matchs amicaux en Tunisie    Desabre va-t-il quitter la JSS ?    L'Inter tient la corde pour Candreva    L'homme des missions de grande importance    Nawara et Chaud et Sec en été décrochent le Wihr d'Or    Le nouveau président de la Cour d'Alger installé    Vers l'élaboration d'un mémorandum politique    Atelier dimanche à Alger sur la traduction vers Tamazight des textes fondamentaux de l'Etat (HCA)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.