Le président Bouteflika salue le rôle de la presse    «Manuel Valls a twitté la photo car il n'avait pas obtenu ce qu'il était venu chercher en Algérie»    Le procès reporté à demain    Messahel réitère les positions inchangées de l'Algérie    Sous le signe de la solidarité avec le peuple sahraoui    Hachoud et Kacem suspendus face au CS Constantine    Accueil chaleureux aux MC Saïda et «Hawaa Saïda» détentrices de la Coupe d'Algérie    Mahrez et Leicester champions de Premier League !    Boudebouz dans l'équipe de la 36e journée    Un atelier et 20 bombes de confection artisanale détruits à Skikda, Boumerdès et Bouira    Le batteur ivoirien Paco Séry célèbre le jazz    « Nous sommes victimes de notre statut »    FORUM DES CHEFS D'ENTREPRISES (FCE) : Haddad plaide pour la création d'opportunités d'emploi    Washington et Moscou veulent sauver la trêve    Les chefs des diplomaties française et allemande en tournée conjointe au Sahel    Facebook se donne de nouvelles perspectives    « L'Algérie dispose de toutes les capacités pour la réussite du plan national anticancer »    17 personnes présentées devant le procureur de la République    14.716 travailleurs pris en charge à Aïn Témouchent    CHLEF : Attribution de 441 logements à travers cinq communes    Moqtada Sadr donne une nouvelle chance au Parlement    Adrar, l'autre planète    Barça : Le coup de gueule de Luis Enrique    Vie des clubs / JSK : Auteurs de cinq victoires d'affilée : Les C1 tend les bras au Canaris    Turquie / Série d'attentats : Policiers et militaires ciblés    UNE RUMEUR PERSISTANTE DONNAIT SA VISITE COMME IMMINENTE    Hamdi s'accroche à son poste    Bab El-Oued a dansé au rythme du 8e trophée    Ratissage de l’ANP à Skikda    Pour une nouvelle convention collective    Généralisation du CCD et recul de l'âge de la retraite    "Les artistes bénéficieront de la Sécurité sociale"    Sa famille l’a enfermé dans une cave à Béjaà ̄a    Benghabrit se déclare satisfaite    Mohcine Belabbas : "L'opération s'est déroulée dans la transparence"    Marche symbolique pour fêter le 1er Mai    3e Colloque national de langues étrangères    La Kabylie dit non à Chakib Khelil    PARCOURS D’UN MILITANT DE LA WILAYA I DE YOUCEF OULD-LAHOUCINE    Risque d'enlèvement sur les sud-coréens établis en Corée du Nord    Sidi Bel-Abbès: Les corps de deux enfants repêchés d'un puits    Les pourparlers inter-yéménites suspendus    Travaux de la prochaine tripartite : Création d'emplois et baisse du taux de chômage en point de mire    "L'intégration maghrébine est notre salut"    Du jazz dans les cahiers de l'Osn    La fête de l'olivier d'Aït Zaïm revient dans sa 6e édition    Déjà la pierre ponce où votre nom s'inscrit    Les rôles de la société soulevés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.