Trois autres terroristes abattus    Noureddine Bedoui sur tous les fronts    À Béchar : Gaïd Salah supervise le lancement d'un exercice combiné à balles réelles    La lutte antiterroriste s'accentue    "Le mandat de dépôt a reculé de 54%"    Fin de l'audiovisuel informel    Energie : L'Algérie est un partenaire fiable pour l'Union européenne    Afin de répondre à la demande de sa clientèle : Algérie Poste émet 25 000 chéquiers par jour    Les dangers de la "grande sieste"    La FIA perd de sa superbe    Sept raisons pour aimer le S 7    Attention aux phases de transition    Le candidat d'extrême droite ne passe pas    Détermination à faire appliquer les accords de Min    Binali Yildirim présente son gouvernement    Equipe nationale : Ghoulam rejoint les Verts, en attendant Brahimi, Mahrez, Feghouli et Hanni    Un match à huis clos pour la JS Saoura    Hanni meilleur joueur de l'année en Belgique    6e médaille de bronze pour l'Algérie    Epreuves du Brevet d'enseignement moyen : L'heure du sérieux est arrivée    550 migrants clandestins arrêtés    La Fête des mamans devient une bonne affaire    40.000 logements en chantier à Oran    Selon la directrice de l'INPRP : " Les conditions de travail influent négativement sur la santé des employés"    Selon Samy Bencheikh : Des procès en justice contre les chaînes    L'avenir incertain du paysage audiovisuel algérien    Comment vêtir son esprit pour comprendre?    Le Cinéma palestinien s'offre son festival à Paris    Décès d'une femme à Mascara    L'Algérie soutient le candidat de l'Afrique    Trois autres terroristes abattus à Bouira    Etablie à 75,6 ans pour les Algériens    43 morts et 1.376 blessés en une semaine    Les affabulations de Hollande    Rêveries de l'acteur solitaire en compétition    Cartographie des forteresses d'Oran    Lahoulou réalise les minima des championnats d'Afrique    Mansouri nouveau maillot jaune    Licences de téléphonie mobile de 4e génération    Les relations avec l'Algérie sont solides et diversifiées    L'Etat islamique revendique plusieurs attentats en Syrie et au Yémen    La France maintient la date du 3 juin    A la veille d'une semaine décisive, le pétrole se maintient au-dessous de 50 dollars    La destruction de deux millions de CD piratés, une consolidation du rôle de l'ONDA    Les Verts à l'étranger / Après «Le Soulier d'Ebène» et «Le Lion d'Or» : Hanni élu joueur de l'année en Belgique    Revue de la presse : les déclarations de Sellal sur l'audiovisuel éclipsent les autres sujets d'actualité    Tunisie : Ennahdha adopte la séparation du politique et du religieux    Equipe nationale Neghiz : "Mon objectif est de préserver la continuité après le départ de Gourcuff"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.