Rapts d'enfants: Les lignes rouges, les faux interdits    Les derniers jours de Saadani ?    Procès de Slimane Bouhafs: Le verdict attendu le 6 septembre    CNAS: Les certificats médicaux de «complaisance» dans le collimateur    Pour faire face aux incursions terroristes libyennes: Alger construit un mur à ses frontières Est    MC Saïda: Une préparation perturbée    Aïn-Temouchent: Plus de 96.000 élèves attendus dimanche prochain    Chlef: Le «mouton» sur toutes les langues    Sellal aujourd'hui à Saïda    France : Les tarifs du gaz augmenteront de 0,4% en septembre    La transition a-t-elle existé ?    Violations marocaines de cessez-le feu : L'ONU doit prendre des mesures urgentes dans la zone d'Alguergarate    Syrie : L'offensive turque, un dilemme diplomatique pour Washington    Accord sur le TTIP : La France veut l'arrêt des négociations    Wilaya de Saïda : Sellal a effectué une visite de travail et d'inspection    JO-2016 / Brahmia : "très satisfait des résultats obtenus à Rio"    Algérie - Lesotho : Premier entraînement de Rajevac    Test F1 2016 sur PS4 : Opération rédemption    Bedoui depuis Blida : Etre à la hauteur des aspirations du citoyen algérien    Importations des céréales : Baisse de 28,5% de la facture sur les sept mois 2016    Prochainement : Les travaux du tronçon d'El Tarf et du tunnel Djebel El Ouahch seront relancés    Des chiffres encourageants : Le nombre d'estivants à la Corniche jijelienne bat les records    Patrimoine culturel Algérien : Mihoubi annonce une série de dispositions pour le préserver    Alger : "Musée dans la rue", capte l'attention des visiteurs    Mostaganem : "Théâtre pour jeunes" décroche le grand prix du FNTA    A quand le dénouement?    Abeid sur les tablettes d'Angers    Mission rachat de l'EN devant Madagascar    "Ghezzal va rester avec nous"    Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse    Petites histoires autour de Marianne    Polémique dans la presse gabonaise    Octroyés à des proches du président Assad    Deux éléments de soutien au terrorisme arrêtés    Une fillette retrouvée saine et sauve    Une chaire Emir Abdelkader au centre d'Oxford    L'armée jauge sa force de frappe    Vaste opération de ratissage    Les films financés par les moudjahidine seront-ils projetés en salles?    Faisons l'éloge de la lecture!    Proxima n'est pas aussi proche que l'on croit!    Le médicament plus cher ?    La défense : cheval de bataille de Rajevac    5.000 agents d'hygiène mobilisés à Alger    58 morts et 1.981 blessés en une semaine    L'attaque ayant tué trois soldats revendiquée par AQMI    Une alternative pour promouvoir les produits d'artisanat    «Rêveries de l'acteur solitaire» de Benamra en lice    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.