JIJEL : La famille d'un terroriste retrouvée dans une casemate à El-Aouana    Oran : Un jeune homme poignarde mortellement son ami    Reprise sous tension    Championnat d'Afrique d'escrime (3e journée)    Le déploiement de la 3G en Algérie a été le plus rapide au niveau maghrébin    L'agression de Khlifa contre Bounedjah dénoncée    L'Unpef boycotte le dialogue, la grève de trois jours maintenue    La fête des braves    Après les crues dévastatrices, la ville est sans eau    Le Maroc toujours en tête des producteurs de résine de cannabis en Afrique    Foulées des gazelles : une participation nombreuse attendue    Le cordonnier mal chaussé    Les députés protestent à l'intérieur de l'hémicycle    Agroalimentaire : Les Espagnols ont beaucoup à apporter à la filière    Marché des hydrocarbures : Les prix en légère baisse    La justice égyptienne classe le mouvement comme terroriste : La tension monte entre le Hamas et l'Egypte    Libye : Le général Haftar nommé chef de l'armée    APN : Le projet de révision de la Constitution au menu ?    CS Constantine : Laïche out, Bracci arrive en urgence    Horoya Conakry-ASO : Le match aller à Bamako    Tizi Ouzou : Deux peines capitales pour enlèvement suivi d'assassinat    Gaz de schiste : Illizi et Ouargla se solidarisent avec In Salah    Aïn El Turck : Un budget pour la saison estivale    Maroc: Le président du Gabon reçoit les ministres marocains des affaires étrangères et de l'économie    Les USA souhaitent renforcer leur liens économiques avec l'Algérie    L'Algérie appelle à lancer les négociations    "L'opposition est hors la loi"    Le Mali champion d'Afrique    L'EN U21 garçons et U20 filles qualifiées    El Wahrani et Cousines aux Etats-Unis    A l'impunité faut-il ajouter l'inconscience?    17e réunion sur la lutte antiterroriste    TAHAR DJAOUT, CE TISSEUR DE LUMIÈRE DE DJOHER AMHIS-OUKSEL    ACTUCULT    ClÃŽture du premier forum d’affaires des entreprises Algéro-Espagnoles    Le Soir du Centre    COMMUNICATION    ADRAR: La préservation des manuscrits en question    Illizi : 70 Egyptiens établis en Libye rapatriés vers leur pays    «Floussssse»    Un réseau de soutien démantelé    "Eliminer le groupe EI ne veut pas dire qu'on n'aura pas 50 Etats islamiques derrière"    Les élections législatives retardées à cause d'une loi anticonstitutionnelle    Après les incidents de Tamanrasset et In Salah : Retour au calme    Promotion de la production nationale : L'UNEP exprime sa volonté de s'impliquer davantage    Beihdja Rahal présente son nouvel album    L'UA salue l'initiative d'Alger    Exposition collective «Le Signe» au Centre culturel Mustapha-Kateb    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Blida : Ouverture du premier centre de radiothérapie
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 01 - 2012

Le premier centre privé en Algérie, spécialisé notamment dans la radiothérapie, vient d'ouvrir ses portes à Ouled Yaïch, dans la wilaya de Blida.
Le centre, d'une capacité de 25 lits et doté d'équipements médicaux modernes, est venu répondre à la forte demande de malades cancéreux qui n'arrivent pas à bénéficier de soins à temps , au détriment de leur grave état de santé. Ainsi, ils sont près de 30 000 malades atteints de cancer en Algérie qui attendent un rendez-vous pour une prise en charge. Rien que pour la radiothérapie, le patient doit attendre, souvent plus de six mois, pour qu'il puisse bénéficier de cette thérapie indispensable au traitement du cancer. Certains malades meurent avant les rendez-vous, et les quatre centres anticancer du pays, assurant la radiothérapie, n'arrivent plus à prendre en charge convenablement les cancéreux dont le nombre ne cesse de s'accroître.
En Algérie, des cliniques privées assurent uniquement la chimiothérapie. Avant l'ouverture du centre de Blida, la radiothérapie n'était prodiguée que par quatre établissements hospitaliers publics et d'une manière irrégulière, les machines étant souvent en panne.
Les cancéreux qui ont les moyens préfèrent partir à l'étranger, notamment en France, Turquie, Tunisie ou Maroc pour bénéficier d'un protocole de soins répondant aux normes médicales.
Le centre privé de Blida, qui assure aussi des soins en oncologie et en curiethérapie, compte développer le traitement du cancer de la prostate à travers le recours aux implants, une technique moderne non encore pratiquée en Algérie. Les responsables de ce centre médical, fruit d'un investissement financé par la Banque extérieure d'Algérie (BEA) via le dispositif ANDI, comptent établir une convention avec la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) comme cela a été fait avec les cliniques assurant la dialyse. «A travers cette convention, on pourra assurer des soins gratuitement à tous nos patients, car il ne faut pas oublier que la prise en charge d'un cancéreux est onéreuse et elle n'est pas à la portée de tous les malades», déclare le responsable du centre en question .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.