Renforcement de la lutte contre la violence à l'égard des femmes    Algérie:Le réseau ferroviaire national atteindra 12.500 km après l'achèvement des projets engagés (ministre)    Equipe Nationale : Gourcuff convoque 27 joueurs    Arrêt du championnat un mois, et après ?    Election de "Raja" au bureau exécutif du Conseil de la jeunesse arabo-africaine    Algérie:L'UGTA satisfaite de l'abrogation de l'article 87 bis du code de travail relatif au SNMG    Le chef d'état-major de l'ANP reçoit le commandant de l'Africom    Dans le but de briser le siège imposé à la ville chiite turcomane    Quand la rivalité féminine prend le pas sur la solidarité gouvernementale    Refusant de réagir à chaud aux mesures prises contre lui    Loi de finances 2015    D'après le dernier rapport de l'OMS    Bourse Chevening en Angleterre    Oum El-Bouaghi    Colonie de vacances : plus de 6300 enfants des Hauts plateaux et du Sud ont séjourné dans les wilayas côtières    Une responsable du CPMC l'a déclaré hier    Annaba    Palmarès du Festival du film francophone d'Angoulême    UN FESTIVAL CONSACRE L'ŒUVRE DE SMAIL AZIKKIW    L'AARC AU 4e FESTIVAL ORIENTALYS DE MONTREAL    Colère présidentielle    Après avoir favorablement accueilli l'accord de cessez-le-feu    Suite à la volonté des maliens de délocaliser le match, une source autorisée de la FAF révèle à "Liberté"    EN Olympique    Buteur et passeur décisif mardi soir face à Lille    Constantine: 17 nouvelles infrastructures scolaires pour la rentrée prochaine    Libye:L'ONU élargit l'embargo sur les armes et le gel des avoirs financiers des milices    Le ferry Alger-El Djemila a transporté 37 000 estivants en 18 jours    Ode au chant spirituel et sacré avec un zeste de rythmes festifs    Célébration d'un legs ancestral    EN BREF    EN BREF    Hollande nomme un gouvernement social-libéral    Une vidéo de soutien à Daesh à Oran!    L'écrivaine canado- algérienne s'attaque au Maroc    La Mostra de Venise écarte le cinéma révolutionnaire algérien    "La répression des libertés m'a poussé à écrire"    Téhéran a commencé à modifier le coeur du réacteur Arak    La fièvre aphteuse dévoile les insuffisances!    La Fédération des auto-écoles se démarque    Le traumatisme de trop...    "Moi, Brutus Belkhadem"    Que deviendra-t-il après son limogeage?    Le malaise refait surface    LES PUISSANTS DANS LE MONDE, LES PUISSANTS DANS LES PAYS    Libye : Washington accuse les Emirats d'avoir mené des raids contre des islamistes    Bourses : Les places européennes portées par l'espoir d'une action prochaine de la BCE    La France dépassée par la Russie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

On apprend le coréen
Centre d'enseignement intensif des langues à Alger
Publié dans El Watan le 27 - 06 - 2012

Le Centre d'enseignement intensif des langues, de l'université d'Alger 2, dispense pour la première fois, depuis avril dernier,
des cours de langue coréenne au grand bonheur des intéressés.
Ils sont pas moins de 55 élèves à suivre des cours de coréen dispensés par le professeur Bohyn Kim. Il s'agit du premier cours officiel de la langue coréenne à Alger, soutenu par le projet gouvernemental de la Corée, en l'occurrence, par le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme, et ce, selon la convention entre l'université d'Alger 2 et l'université Pai Chai, en Corée. Bohyn Kim est convaincue que les jeunes Algériens sont nombreux à s'intéresser à la culture et à la langue coréenne. «Ce cours, explique-t-elle, est ouvert à la demande croissante d'un fan-club de K-POP des Algériens. Si cette année, uniquement deux classes ont été constituées, il n'en demeure pas moins que le nombre de classe augmentera lors de la prochaine session, en septembre prochain.»
Samedi dernier, lors de la clôture de cette première session des cours de coréen, les élèves ont eu droit à une présentation de l'histoire du temps moderne de la Corée, comparée à celle de l'Algérie, suivi de la projection d'un film coréen intitulé Frères de sang, réalisé, en 2004, par Kang Je-Gyu .
Avec ce programme, les présents ont pu découvrir certaines similitudes entre l'histoire de la Corée et de l'Algérie, à travers la colonisation, la guerre entre le Sud et le Nord. Bohyn Kim explique qu'à travers le film sur la guerre de la Corée, «le 25 juin est le jour où a commencé cette guerre féroce, nous voulions montrer aux étudiants le passage que la Corée a connu jusqu'à aujourd'hui. Je leur ai donné une petite idée sur notre histoire. Ils sont jeunes, et l'avenir de l'Algérie est entre leurs mains. J'étudie personnellement la littérature algérienne au master chez nous, et la société algérienne, ses traditions et sa religion me passionnent depuis toujours, et j'aimerais échanger ces passions avec ces jeunes Algériens», conclut-elle d'un ton passionné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.