Accord quadripartite à Genève    Le président Marzouki baisse son salaire de deux tiers    Après diverses médiations, dont la dernière de l'Algérie    L'accord a été annoncé hier par Vimpelcom    Rencontres Algérie 2014 de Paris    Les eaux pluviales    Camp de base de l'EN à Sorocaba (Brésil)    Candidature de l'Algérie pour la CAN-2019    BRÈVES de l'Ouest    Mascara    BRÈVES de l'Est    MOIS DU PATRIMOINE    ...CULTURE EN BREF...    Réactions au vote sur les réseaux sociaux    Béjaïa    Au lendemain de sa réélection    Le peuple algérien à voter pour la stabilité du pays (Sellal)    Maroc: l'Etat cède plus de 6% de sa part aux Banques populaires régionales    Egypte : un officier de police tué dans l'explosion d'une bombe au Caire    RF Kennedy Center condamne la violente répression du Maroc contre des Sahraouis à El-Ayoun    CHLEF: Don de sang, quand le citoyen prend conscience    MILA: Deux collégiens meurent noyés    SAIDA: Une excursion qui tourne au drame    La réhabilitation de l'ancien siège de la wilaya débute cette semaine    Benflis affirme qu'il n y'a pas eu d'élection    La spectaculaire percée de Mobilis    Quitus des observateurs internationaux    Une trentaine d'hommes d'affaires algériens au rendez-vous    Agenda chargé pour Bouteflika    L'ambassadeur US se ballade à pied à Alger    17 avril 2014 : Une journée ordinaire pour les Algériens    Libye : Un diplomate tunisien enlevé à Tripoli...    La 3e édition au Complexe du 5-Juillet    Bounedjah de retour face à Horoya    La dernière image de Ahmed Hocine    Tombouctou sur la Croisette    Colloque international sur les "Cultures au Maghreb" : Participation de plusieurs universitaires algériens    Décès de Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature    Nessma TV veut rapatrier son argent d'Algérie    Dunkerque et Mokrani toujours leader    Volley-ball    Haltérophilie : Championnat d'Afrique cadets-juniors    Handball : Compétition nationale    L'Armée impuissante face a Boko Haram    Journée à la permanence de Bouteflika : Le triomphe !    AU QG D’ABDELAZIZ BELAÏD    Une matinée ensoleillée sans surprise    Libertés, dignité et justice sociale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

On apprend le coréen
Centre d'enseignement intensif des langues à Alger
Publié dans El Watan le 27 - 06 - 2012

Le Centre d'enseignement intensif des langues, de l'université d'Alger 2, dispense pour la première fois, depuis avril dernier,
des cours de langue coréenne au grand bonheur des intéressés.
Ils sont pas moins de 55 élèves à suivre des cours de coréen dispensés par le professeur Bohyn Kim. Il s'agit du premier cours officiel de la langue coréenne à Alger, soutenu par le projet gouvernemental de la Corée, en l'occurrence, par le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme, et ce, selon la convention entre l'université d'Alger 2 et l'université Pai Chai, en Corée. Bohyn Kim est convaincue que les jeunes Algériens sont nombreux à s'intéresser à la culture et à la langue coréenne. «Ce cours, explique-t-elle, est ouvert à la demande croissante d'un fan-club de K-POP des Algériens. Si cette année, uniquement deux classes ont été constituées, il n'en demeure pas moins que le nombre de classe augmentera lors de la prochaine session, en septembre prochain.»
Samedi dernier, lors de la clôture de cette première session des cours de coréen, les élèves ont eu droit à une présentation de l'histoire du temps moderne de la Corée, comparée à celle de l'Algérie, suivi de la projection d'un film coréen intitulé Frères de sang, réalisé, en 2004, par Kang Je-Gyu .
Avec ce programme, les présents ont pu découvrir certaines similitudes entre l'histoire de la Corée et de l'Algérie, à travers la colonisation, la guerre entre le Sud et le Nord. Bohyn Kim explique qu'à travers le film sur la guerre de la Corée, «le 25 juin est le jour où a commencé cette guerre féroce, nous voulions montrer aux étudiants le passage que la Corée a connu jusqu'à aujourd'hui. Je leur ai donné une petite idée sur notre histoire. Ils sont jeunes, et l'avenir de l'Algérie est entre leurs mains. J'étudie personnellement la littérature algérienne au master chez nous, et la société algérienne, ses traditions et sa religion me passionnent depuis toujours, et j'aimerais échanger ces passions avec ces jeunes Algériens», conclut-elle d'un ton passionné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.