BOUMERDÈS    Rentrée scolaire pour les trois paliers    EnquÃate-Témoignages    Verts d’Europe...    USM Alger-RC Relizane    1,3 milliard d'euros à se partager    ACTUCULT    Inflation: Hausse quasi générale des produits de large consommation    Prévenant des attaques contre le secteur à des fins électoralistes: Benghebrit passe à l'offensive    Oued R'hiou: Collision entre deux bus de voyageurs, 10 blessés graves    Révélations du ministre du Tourisme: 65 ha de «Dounia Parc» ont été détournés    La réunion d'Alger (déjà) sabordée ?    Il faut penser à l'avenir de la nation    Jeux paralympique de RIO : La Russie victime d'un complot de l'AMA    Sahara occidental : Valiente réitère l'engagement de Madrid avec la question sahraouie    Tourisme : Nouri est surpris de l'affaire de Dounia parc    Japon : Un gouverneur demande l'arrêt de deux réacteurs    Police judiciaire : Plus de 4kg de cannabis saisis à Zéralda    Sidi Bel Abbès : 100 incendies de forêts depuis le 1er juin dernier    Mauritanie : Le projet de transfèrement de détenus anti-esclavagistes dénoncé    Retrait progressif des policiers dans les stades : Kerbadj exclut l'annulation de la nouvelle mesure    Histoire : La bataille de Mazagran commémorée à Mostaganem    Rappel des troupes en septembre    Bentaleb prêté une année    L'Algérie dans un groupe difficile    Le MOB assuré d'empocher 450.000 dollars    Sid Ahmed Ghozali réapparaît    La difficulté d'y accéder est "totalement inacceptable"    24 taliban éliminés dans le Sud    1,4 million d'enfants forcés à fuir leurs foyers    Vols commerciaux directs    Une jeune fille retrouvée pendue à un arbre    Ils veulent brûler l'école    L'offensive de l'armée    L'armée américaine veut larguer des bombes à plasma dans l'ionosphère    Une reprise sur tous les fronts    Un nouveau bâtiment de guerre pour la marine    Le burkini de toutes les divergences    La propriété de Prince transformée en musée    Comment est gérée la bataille médiatique entre Makhloufi et le COA    L'Onu sollicite l'aide d'Alger    Déstitution de Dilma Rousseff ?    La production de céréales en forte baisse    Boutarfa s'entretient avec l'ambassadeur du Koweït    Mobilisation de tous les efforts    Michel Butor s'est éteint mercredi dernier    Prêt à former des alliances    Gaïd Salah inspecte la corvette « Ezzadjer »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





On apprend le coréen
Centre d'enseignement intensif des langues à Alger
Publié dans El Watan le 27 - 06 - 2012

Le Centre d'enseignement intensif des langues, de l'université d'Alger 2, dispense pour la première fois, depuis avril dernier,
des cours de langue coréenne au grand bonheur des intéressés.
Ils sont pas moins de 55 élèves à suivre des cours de coréen dispensés par le professeur Bohyn Kim. Il s'agit du premier cours officiel de la langue coréenne à Alger, soutenu par le projet gouvernemental de la Corée, en l'occurrence, par le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme, et ce, selon la convention entre l'université d'Alger 2 et l'université Pai Chai, en Corée. Bohyn Kim est convaincue que les jeunes Algériens sont nombreux à s'intéresser à la culture et à la langue coréenne. «Ce cours, explique-t-elle, est ouvert à la demande croissante d'un fan-club de K-POP des Algériens. Si cette année, uniquement deux classes ont été constituées, il n'en demeure pas moins que le nombre de classe augmentera lors de la prochaine session, en septembre prochain.»
Samedi dernier, lors de la clôture de cette première session des cours de coréen, les élèves ont eu droit à une présentation de l'histoire du temps moderne de la Corée, comparée à celle de l'Algérie, suivi de la projection d'un film coréen intitulé Frères de sang, réalisé, en 2004, par Kang Je-Gyu .
Avec ce programme, les présents ont pu découvrir certaines similitudes entre l'histoire de la Corée et de l'Algérie, à travers la colonisation, la guerre entre le Sud et le Nord. Bohyn Kim explique qu'à travers le film sur la guerre de la Corée, «le 25 juin est le jour où a commencé cette guerre féroce, nous voulions montrer aux étudiants le passage que la Corée a connu jusqu'à aujourd'hui. Je leur ai donné une petite idée sur notre histoire. Ils sont jeunes, et l'avenir de l'Algérie est entre leurs mains. J'étudie personnellement la littérature algérienne au master chez nous, et la société algérienne, ses traditions et sa religion me passionnent depuis toujours, et j'aimerais échanger ces passions avec ces jeunes Algériens», conclut-elle d'un ton passionné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.