Derbal rassure sur la tenue de la campagne    «L'unité nationale, une ligne rouge à ne pas franchir»    200 chômeurs de Sidi Amar manifestent pour être embauchés    Premier tour sous haute sécurité, le vote démarre outre-mer    L'USMB et l'USB pratiquement en Ligue 1, l'ASK en amateur    Ould Ali réaffirme son soutien à la FAF    Cinq cambrioleurs sous les verrous à Haï Bensouna    «L'Onda vient d'acquérir le palais El-Menzeh»    Pour l'adoption de normes internationales    Le Conseil de sécurité doit agir avec "détermination"    Les surprises de dernière minute    Ces polémiques réchauffées    Baba Ammi tacle le FMI    "LA LA LAND"à Alger    Dixième titre record pour Nadal    Le bâtiment moteur de l'économie nationale    Le langage des bourreaux    Louisa Hanoune décoche ses flèches à Annaba    Une clôture en apothéose    Djazaïr Big Band, hommage à Duke Ellington    Elargissant ses horizons : Condor s'installe en Tunisie    Médéa : El-Aissaouia prête à relever le défi pour son développement    Commerce : Plusieurs infractions enregistrées en 2017    Après El Oued et Oran : Batna reçoit aujourd'hui Abdelmalek Sellal    General Electric : Le bénéfice et le chiffre d'affaires du groupe supérieurs aux attentes    Mauritanie : La ZFN a œuvré pour l'amélioration de certains services publics    Equipe nationale / Francois Miguel : " Avec Alcaraz il y aura de la sueur et des larmes "    Les Verts s'envolent aujourd'hui pour la Slovénie    Nouvelle attaque terroristes sur Damas    Au moins 140 morts dans l'attaque d'une base de l'armée    20 universités américaines pour séduire les étudiants algériens    Les aéroports de Timimoun et d'Adrar fermés    Un adolescent arrivé en Grèce dans la roue d'un camion    Brahim Saou et Aymen Kheireddine condamnés à 3 ans de prison    Reddition d'un terroriste à Bordj-Badji-Mokhtar    Pas "de dépassements" selon Grine    Louisa Hanoune les accuse de la crise qui frappe le pays    Human Rights Watch épingle l'Algérie    Festival des architectures de Terre    "Sur les traces de Cervantès"    23e partie    59e partie    La grève de la faim illimitée prend de l'ampleur    Nouveau round diplomatique    Plus de 4 000 morts dont 3 000 enfants en 2016    Migrants : un procureur italien dit avoir "des preuves"    Adila Talbi : "Cet établissement a aussi un rôle éducatif"    L'Institut français d'Annaba rouvrira ses portes l'automne prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





glissement de terrain au chemin Laperlier
Les riverains interpellent l'APC d'Alger-Centre
Publié dans El Watan le 02 - 07 - 2012

Un affaissement de la chaussée a été provoqué par les inondations de janvier dernier. Les autorités, interpellées par les riverains, tardent à lancer des travaux de confortement de la rue.
Un important glissement de terrain a affecté le chemin Laperlier (actuel Sfindja), au Telemly, à Alger-Centre. La chaussée s'est rétrécie et une faille est visible sur presque une quinzaine de mètres, un peu plus loin que le n°140, chemin Sfindja. Les automobilistes sont obligés de ralentir pour permettre le passage d'un autre véhicule sur cette route à double sens, qui relie le boulevard Krim Belkacem à la rue Bougara, plus haut (côté El Biar). Le glissement de terrain, consécutif aux fortes précipitations et inondations de janvier dernier, menace, selon les riverains, la vie des résidants, des piétons et des automobilistes. Des pans entiers s'effritent chaque jour : les habitations situées plus bas sont menacées par les pierres qui se détachent. Les riverains déplorent «l'inertie» des autorités de l'APC mises en garde par la population.
«Un accident peut survenir à tout moment, d'autant plus que des habitations sont construites sur la chaussée et en contrebas de la rue. Les autorités n'ont rien entrepris depuis janvier dernier. Les automobilistes et les piétons, surtout les enfants, peuvent faire les frais de ce laisser-aller. Faut-il qu'il y ait des blessés ou même mort d'homme pour voir les autorités réagir ?», s'interroge un résidant de cette route qui sert de raccourci à de nombreux automobilistes. Les riverains ont appelé à des actions d'urgence. «Les autorités auraient dû réagir au lendemain du glissement. Elles auraient pu placer des balises. Nous avons souhaité que les autorités changent le plan de circulation d ans cette rue pour rendre la circulation à sens unique. Les autorités ont expérimenté l'opération pendant seulement trois jours. Puis, plus rien. La pollution sonore a augmenté avec ce glissement. Les automobilistes, dont je comprends le désarroi, klaxonnent à tout-va. Nous subissons cette situation le jour mais surtout la nuit. Des automobilistes se chamaillent et il y en a même qui en sont arrivés aux mains dès qu'ils arrivent à cet endroit», raconte un riverain.
L'APC assure avoir entrepris les procédures administratives pour engager des travaux de confortement de la chaussée. «Nous avons lancé une consultation. Les travaux de réalisation d'un mur de soutènement sera réalisé au plus tard d'ici un mois», précise le vice-président chargé du social, M. Bettache, qui assure que les travaux ont été retardés par la lourde procédure administrative. Selon l'élu, des travaux divers ont déjà été engagés dans ce quartier où les affaissements sont monnaie courante. «Nous avons déjà réalisé un mur sur une longueur de 30 m. Les terres appartiennent aux propriétaires des villas qui, faute de moyens, ne peuvent pas engager des travaux», relève-t-il. Le chemin Laperlier se trouve au Telemly qui signifie en berbère Thala Oumely «La source blanche ombragée» ou «La source de la pente».
Les glissements de terrain du Télemly sont bien importants dans cette partie de la ville. Tout le quartier serait bâti sur un terrain marécageux, une sorte de oued (merdja) regorgeant d'eau, nous signalent plusieurs sources. Les permis de construire ont été gelés depuis le temps du wali Nourani. «Le dégel des permis n'est pas à l'ordre du jour. L'APC a ouvert un parc, mais a utilisé du gabionnage seulement. Mais même avec cette technique, nous ne pouvons éviter des glissements», soutient M. Bettache.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.