Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    De nouveaux joueurs seront convoqués    «Création de 400 000 emplois avant fin 2017»    Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    Les familles des prisonniers politiques dénoncent leurs transferts forcés vers d'autres prisons    Guterres se félicite de l'intention de Kohler de se rendre dans la région    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Un nouvel entraîneur avant la fin de semaine    Retour du marathon des dunes    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Le métier du président de l'APC !    Les cartables des élèves allégés    Avant-première de Hanachia de Boualem Aissaoui à Alger    Festival national de poésie melhoun dédié à Sidi Benkhelouf    Organise des journées de détente pour ses partenaires et leurs familles de la région Est    Le Burkina Faso saisit le TAS contre la décision de la FIFA    L'équipe de la Sûreté nationale décroche la 3e place    Le transfert de Diego Costa bouclé cette semaine    L'accord nucléaire iranien en jeu    Les enquêteurs de l'ONU demandent un accès "sans entrave"    Les raisons d'une nomination    L'Algérie fait son bilan    Les chiens n'aboient plus à Oran    Expo d'oeuvres artistiques et artisanales de détenus    Le FFS rendra publique sa liste à l'APW    "Récupérez l'argent de l'évasion fiscale!"    Les fantômes de l'Assemblée    Les premiers jalons de la diplomatie algérienne    "Hafl Itizal" captive le public jordanien    La fac de droit "réveille" les réseaux sociaux    Energie : Guitouni s'entretient avec les ambassadeurs de la Russie et du Venezuela    Réagissant aux sanctions de l'Onu : La Corée du Nord menace de couler le Japon    Energie : Optimiser les ressources humaines, l'objectif de Sonatrach    Modification de la Loi sur la monnaie et le crédit et introduction du financement non conventionnel : Opportunités et risques inflationnistes    Islamisme incontournable    Les concessionnaires tirent la sonnette d'alarme    Le secteur du BTP tire la sonnette d'alarme    La Faf annonce du changement pour le Cameroun    L'Algérie dispose de plans opérationnels    3 morts et 3 blessés dans un accident de la circulation    La Cour suprême ordonne la suspension du référendum au Kurdistan    Le nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Les joueurs du Barça ont une pensée pour Dembélé (Photo)    COMMISSION DES CANDIDATURES DU FLN : Le retour inattendu de Saâdani    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Trafic de psychotropes: Une bande démantelée à Hussein Dey    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La parole aux députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dis-moi si ça roule, je te dirai si je sors
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 07 - 2013


Identifier les points noirs afin de les éviter.
Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont permis l'apparition de nombreux systèmes D pour contrer les désagréments des encombrements routiers. De nombreuses pages facebook ayant pour thème la circulation ont ainsi vu le jour. L'un des plus actifs est le groupe «Info Trafic Algérie». «Le stress que l'on subit sur nos routes, que cela soit pour aller au boulot ou ailleurs, est quotidien. Il faut dire que c'est devenu infernal de sortir en voiture. L'idée m'est donc venue de créer un groupe sur facebook pour partager l'état des routes et les conditions de circulation afin d'éviter de tomber dans des situations de stress, d'encombrements, de travaux, etc.», explique la créatrice du groupe, connue sous le pseudo Marie La Pagaille. Cette mère de famille, commerciale, a ouvert cet espace de partage début 2013, en fournissant régulièrement l'état des lieux des routes qu'elle sillonne, et en relayant les informations qu'elles récoltent d'autres membres.
L'impact est d'ailleurs avéré sur les habitudes et déplacements des membres. «Nombre d'entre eux consultent d'abord les indications données pour prendre la ‘‘température'' et ensuite décider s'ils sortent ou pas, s'ils attendent ou peuvent prendre la route», affirme Marie La Pagaille.
Les points noirs qui reviennent ainsi le plus souvent sont les Bananiers, la Côte, ainsi que les travaux à Blida, Béjaïa, Draâ Ben Khedda, et Tizi Ouzou. Toutefois, face aux contraintes du virtuel, la créatrice d'Info Trafic Algérie a décidé de mettre à la disposition du groupe un numéro de téléphone afin de recevoir plus de détails sur la route en temps réel. Est-ce un premier pas vers un «réel» projet de développement ? «En voyant l'intérêt que suscite le groupe, nous pensons effectivement à des projets futurs tels qu'un site web, ou encore une application pour smartphone.» Même objectif, le «Point route» d'Alger Chaîne 3. «Nous servons souvent de punching ball aux auditeurs qui sont très énervés», reconnaît Mahrez Rabia, animateur de l'émission. Les points noirs les plus cités sont Aïn Taya et Bordj El Bahri, «où c'est chaotique à cause des travaux», Dély Ibrahim, Chéraga, le centre de Chevalley, El Biar, Béjaïa et Tizi Ouzou. Même si le média est plus facile d'accès, reste que l'émission ne dure pas assez longtemps, 30 minutes, pour avoir une réelle influence sur les trajets empruntés par les conducteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.