La lettre du mois du CCD. Avril 2015. Face au risque d'un chaos sans nom, appel à un sursaut de conscience, de vigilance et de responsabilité.    Tunisie : Sit-in pour soutenir le droit au retour pour les réfugiés palestiniens    Tunisie-SNCFT : les syndicalistes ayant participé à la grève dans la région de Tunis interdits de toute activité syndicale    Tunisie Télécom double le débit à tous ses abonnés ADSL, pour le même prix    Habitat : Feu vert pour la réalisation de 35.500 logements AADL    Sécurité et suivi de l'information, des serveurs aux applications connectées : Journée d'information pour des cadres d'entreprises    Il met en avant ses smartphones «qualité/prix» : L'opérateur de téléphonie mobile Huawei met le paquet sur le marché algérien    Statu quo reconduit au sommet de l'Etat    Gouvernement : Un remaniement et des interrogations    Immigration clandestine : Le terrible destin des Rohingya    Ligue des champions - Homologation des stades de Sétif et d'El-Eulma : Des réserves difficiles à lever    Equipe nationale : Stage pour huit joueurs locaux à Alger    Le football oranais en deuil : Arab Sayah n'est plus    TENES: Le rôle des infirmiers dans la prise en charge des hypertendus    TAMAZOURA: Relogement de 67 familles    Transports en commun : Près de 3000 plaintes contre des transporteurs en trois mois    CHLEF: Sortie d'une promotion de 799 policiers    Une exposition de photos qui fait polémique    Misr, Oum Eddounia forever : «JE SUIS LE PEUPLE» DE ANNA ROUSILLON Un documentaire fort présenté dans la sélection de l'Acid    LES RUMEURS DU MONDE    Des changements pour passer à la vitesse supérieure    Nouveau gouvernement pour une étape économique et politique décisive    Le président de la République reste le maître du calendrier    Et vogue la galère !    Organisation de la CAN-2017 : "L'Algérie a été victime d'un jeu d'intérêts au niveau de la CAF"    Liverpool : Gerrard : "Sterling devrait signer un nouveau contrat ici"    Tourisme : Le CPE lance de nouvelles mesures pour la modernisation des hôtels publics    Crise malienne : La signature de l'accord de paix est un "grand pas et un grand jour" pour le Mali, selon Zahabi    Il y a voisins et voisins    Le front social en ébullition à Annaba    Mesures nécessaires ont été prises pour qu'il n'y ait pas de falsifica    Palestine : soixante-sept années de déni de droit    En vue de promouvoir l'économie nationale : Rencontre nationale sur la recherche et l'industrie    Selon Tayeb Louh : Respecter la présomption d'innocence pour protéger les libertés des citoyens    Projet de décret exécutif : Il est destiné aux associations pour avoir une qualité d'utilité publique    Houda-Imane Feraoun, la plus jeune ministre    "Tout pour revenir avec les trois points de Constantine"    Réalisation de 7 parkings pour y mettre un terme    Les gendarmes ont libéré 4 filles enlevées    Tizi Ouzou : 220 millions de DA pour les communes côtières    Toufik Makhloufi absent au meeting de Doha    L'Iran au coeur des débats    Coups de semonce de navires iraniens contre un navire commercial    Toutes les revendications socioprofessionnelles satisfaites    Juste des moments de bonheur éphémeres    Hamza Bounoua au symposium d'Assilah    Nadia Labidi «n'est pas restée assez longtemps»    Les vestiges archéologiques de Honaine mis à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Alfatus (Sider El Hadjar)
Les employés débrayent
Publié dans El Watan le 24 - 07 - 2006

Les travailleurs de l'entreprise publique économique Alfatus du groupe Sider El Hadjar sont en grève illimitée depuis hier. Ils revendiquent la révision des salaires des travailleurs en âge de retraite, une classification appropriée des postes de travail, une augmentation générale des salaires et la confirmation à leurs postes de travail respectifs des 117 de leurs collègues sous contrat à durée déterminée depuis plusieurs années.
A l'exception de la question des augmentations de salaires déjà en négociations à Alger depuis plusieurs jours entre la Fédération nationale des travailleurs de la métallurgie et l'employeur, les autres points ont tous été retenus. Selon Rachid Benmihoud, président-directeur général de Alfapipe, la nouvelle entreprise nouvellement créée par la Société de gestion des participations Transolb, la confirmation à leurs postes de travail respectifs des 117 agents et cadres ne pose aucun problème. « Nous avons clairement affirmé notre position sur cette question avec au titre de première étape, l'établissement d'un contrat de travail de 10 mois pour les 117 agents occasionnels. A L'issue de cette période, leur confirmation pourrait intervenir. En ce qui concerne la classification, les travailleurs ont été invités à se prononcer sur un alignement des postes en fonction de ceux existants à Ghardaïa. Si pour les retraités, le problème peut-être solutionné, il n'en est pas de même pour l'augmentation des salaires. Je ne comprends pas cette revendication », a précisé M. Benmihoub. Son incompréhension est justifiée par les négociations engagées depuis plusieurs jours entre Alfapipe et la Fédération nationale des travailleurs de la métallurgie (FNTM). Bien avancées, elles ont été quelque peu perturbées dans leur déroulement avec la dernière décision du gouvernement portant augmentation des salaires. « Devons-nous poursuivre ces négociations avec la FNTM à même d'appréhender au mieux toutes les questions sur les salaires, ou le syndicat d'Allfatus, qui inexplicablement a décidé d'une grève. N'aurait-il pas été plus judicieux d'attendre le communiqué final des négociations FNTM/Alfapipe », s'interroge M. Benmihoub. Déjà confrontée à une situation financière très critique, en charge de 2 importants contrats de fourniture de tubes et de la nécessité de respecter les délais impartis pour fournir un reliquat de 20 km de tubes (contrat russe), Alfatus agonise. Selon de nombreux travailleurs, cette grève inopportune serait l'œuvre de certains animés par des desseins politiques dans la perspective des élections locales de 2007. En attendant, les machines et les expéditions sont totalement à l'arrêt à Alfatus. « Nous avons conseillé à nos camarades de Alfatus de ne pas entamer leur grève puisque leurs revendications sont déjà prises en charge. En tous les cas, leur grève est mal venue. Elle nuit à l'avenir de l'entreprise et celui des 117 agents occasionnels qui auraient pu signer un contrat de 10 mois à l'issue duquel ils seraient permanisés », a déclaré Aïssa Menadi, secrétaire général de la plateforme syndicale UGTA de Sidi Amar. Il a par ailleurs annoncé que Metal Steel a revu à la hausse sa soumission portant acquisition de Alfatus et pipe gaz Ghardaïa.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.