02-08-2014 : Festival de Timgad Coup d'envoi ce soir    Accord algéro-franco-malien sur l'analyse des boîtes noires et l'identification des dépouilles    « Pas d'AADL 3 avant l'achèvement du programme en cours », tranche Tebboune    Ghoul réaffirme à Chicago les mesures prises pour encourager l'investissement étranger en Algérie    Pour la « construction pacifique d'un consensus national »    La trêve de 72 heures n'a pas duré    Une minute de silence observée à travers tout le territoire national    L'Association El Irchad oua El Islah appelle à contribuer à la réussite de la campagne de solidarité avec la population de Ghaza    Perturbation du trafic du tramway d'Oran suite à un arrêt de travail collectif    L'Amérique latine fustige Israël    L'OMS met en garde contre l'avancée d'Ebola en Afrique de l'Ouest    Ligue 2 de football (préparation) JSM Béjaia : les dates des matchs amicaux modifiées    Ligue 1 française/transfert : Le défenseur algérien Medjani négocie avec Lens (club)    Un policier tunisien blessé par une balle tirée de Libye    Les recettes du festival international de Timgad iront au peuple palestinien à Ghaza (responsable)    "L'Emir Abdelkader : poétique et tassawuf ", thème d'un colloque international en préparation à Oran    Benouza pour ES Sahel-Séwé Sport    Le Guinéen Sylla signe    UNE LUTTE SERREE    Grine clarifie certains points    Un grand marché cédé par Air Algérie aux Turcs    M'Bolhi s'engage officiellement avec l'Union Philadelphie    Un espace vert au nom de Tahar Djaout à Tizi Ouzou    Algérie: Les familles touchées seront immédiatement relogées (Tayeb Belaïz)    Tassili Airlines renouvelle sa certification au label international de qualité de l'IATA    Algérie: 388 blessés suite au séisme d'Alger (cellule de crise)    Mauritanie: une nouvelle société à capitaux publics dans la Zone Franche de Nouadhibou    Tunisie : Le PDG de Syphax Airlines confirme la disparition de deux Airbus A320 en Libye    Séisme à Alger : 20 blessés suite à un mouvement de panique (Protection civile)    Relogement de 426 familles dans de nouvelles habitations à partir d'aujourd'hui    Secousse tellurique de magnitude 5.6 à Alger    Tremblement de terre à Alger : le bilan augmente 5 morts et 72 blessés    Les prix du pétrole continuent de baisser en Asie (97,98 dollars)    Ukraine: 14 morts dans des combats dans l'Est    Alger frappée par un fort tremblement de terre    Maroc: Les fruits de myrtilles autorisés à l'exportation vers les Etats-Unis    L'Etat est-il en position d'impuissance à Ghardaïa ?    ASO Chlef : Départ aujourd'hui pour la Turquie    Le président Bouteflika reçoit des messages de condoléances à la suite du crash de l'avion d'Air Algérie    Un missi dominici pour Ghardaïa !    Elle sera inaugurée dimanche à 10h par les autorités locales    à l'occasion du 15e anniversaire de son accession au Trône    Troubles à l'ordre public à Aïn Azel    Boudebouz intéresserait Southampton et Sociedad    Quelle partie de dominos?    Deux nouvelles productions en préparation    Tajmaât et les sources d'eau, des lieux de mémoire ignorés    L'ONCI organise les soirées du CASIF 2014 de Sidi Fredj    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Anciens combattants du Moyen-Orient
« Nous sommes délaissés »
Publié dans El Watan le 07 - 10 - 2004

« Il est humiliant de voir certains héros vivre dans une situation précaire. » Cette phrase sortie de la bouche d'un ancien général et ancien officier combattant, en l'occurrence Belkacem Mazouzi, renseigne bien sur ce que sont devenus les anciens combattants du Moyen-Orient.
En des termes plus clairs, lors d'une conférence de presse tenue hier au siège du quotidien El Moudjahid, le président de l'Organisation nationale des anciens combattants du Moyen-Orient (ONACMO), Kaci Ramdane, qui était lui-même à cette époque-là un appelé qui a participé à cette guerre, regrette qu'il n'est accordé à ces guerriers aucune reconnaissance historique de leur statut et ce malgré les maintes interpellations des pouvoirs publics. « Des milliers d'Algériens ont participé à la guerre de 1973 parmi lesquels se trouvaient beaucoup de jeunes appelés et qui n'ont reçu aujourd'hui aucune reconnaissance », se plaint M. Kaci. C'est ainsi qu'ils demandent « une reconnaissance historique » de leur participation à cette guerre communément appelée « la guerre du transit ». « L'Algérie doit reconnaître ces jeunes en leur attribuant leurs droits en tant que tel », estime M. Kaci. Ce dernier explique qu'après l'échec de la guerre de 1967 appelée la guerre des Six jours ou du Km 101, l'Union arabe de cette époque avait décidé de faire une force d'union et l'Algérie avait alors décidé d'envoyer quelques soldats de la 8e BB de Constantine pour combattre Israël. Dans son intervention, le vice-président du Sénat, Abderrezak Bouhara, a dressé la genèse de cette guerre en mettant l'accent sur le rôle qu'avait joué l'Etat algérien en établissant un lien avec ce qu'a joué comme rôle également l'Egypte dans la guerre de Libération nationale. « La forte invasion qu'a effectuée Israël sur l'Egypte en occupant une partie de son territoire avait nécessité la solidarité des peuples arabes », a estimé M. Bouhara tout en soulignant que « cette invasion était une opération complotée » qui avait pour cible l'Egypte, car celle-ci militait pour les droits des peuples arabes. M. Bouhara considère que c'est la stratégie qui était utilisée en 1956 en Algérie qui a été appliqué en 1967 en Egypte. Il soulignera également que l'Algérie était en état de guerre contre Israël depuis cette date. Toujours est-il, selon M. Bouhara qui préfère qualifier la guerre de 1973 qui a permis la récupération des terres arabes envahies par les Israéliens en 1967 ainsi que la réouverture du canal de Suez, de guerre d'usure, le mérite dans la réussite dans cette guerre revient à l'ancien président Djamel Abdel Nasser.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.