Non à la liquidation de l'Algérie !    Coupe d'Algérie de marche sur route: les internationaux confirment leur présence    Présidentielle du 17 avril: le scrutin en chiffres    L'Algérie condamne    Libye: le Premier ministre plaide pour l'activation des directions de sûreté    Démantèlement d'un important réseau de vol de voitures    Abdelaziz Bouteflika réélu pour un 4e mandat : agenda chargé pour les cinq prochaines années    Diplomate tunisien en Libye: il s'agirait d'une disparition et non d'un enlèvement    Libye: Une Conférence appelle à promouvoir le partenariat avec les investisseurs étrangers    Saisie à Maghnia (Tlemcen) de dix quintaux de kif    Attaque d'une base de l'ONU au Soudan du Sud: le bilan officiel passe à au moins 58 morts    DECEDE JEUDI SOIR A L'ÂGE DE 87 ANS    USMA-USMMH aujourd'hui en amical    Athlétisme/championnat arabe "Junior" : 17 athlètes algériens au Caire    L'Algérie reprend 51% d'OTA et achève un long processus de négociations    Bouteflika réélu président d'Algérie à 81.53% des voix    Saisie d'un quintal de kif traité à Oran (sûreté de wilaya)    de Ghoulam    contre Vargas de Naples    Tunisie: Marzouki annonce la réduction du salaire légal du président de la République    Présidentielle : Le Centre international de Presse en « club » pour journalistes algériens    La Tunisie Bénéficie d'un prêt supplémentaire de 100 M$ de la BM    Présidentielle 2014: L'Espagne félicite l'Algérie pour le bon déroulement du scrutin    Plusieurs projets à lancer dans la localité de Tahifet (Tamanrasset)    Tunisiens enlevés en Libye: les ravisseurs exigent la libération de Libyens    Haltérophilie/Championnat d'Afrique (cadets/juniors): 15 médailles dont une en or pour l'Algérie    Le Conseil constitutionnel est le seul habilité à proclamer les résultats définitifs du scrutin (Boutbik)    33 morts dans des attaques violentes en Irak    Le scrutin s'est déroulé conformément aux standards internationaux (Observateurs)    Découverte de la première exoplanète habitable de même taille que la Terre    Présidentielle 2014: taux de participation final au niveau national    Algérie: Nécessité de revoir le mode de consommation énergétique    Présidentielle 2014 : Benflis ne reconnait pas les résultats de l'élection    Des universitaires algériens à un colloque international au Maroc    Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature de langue espagnole    Ligue 1 : Les matchs n'auront pas lieu le même jour    Présidentielle:    Evolution du taux de participation    Le petit-fils de Cheïkh Bouamama a voté    vote pour la stabilité    Amina, née le jour du scrutin    Ruée vers les 179 centres de vote    La veuve du colonel Ali Mellah appelle à voter pour préserver les acquis de l'Indépendance    Des bus affrétés pour permettre aux électeurs d'accomplir leur devoir civique    L'ENTV met le paquet    M. Yousfi reçoit le vice-président de l'Opad    Affluence considérable des Algériens de Montréal    Deux collégiens se noient près de Beni-Haroun (Mila)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Anciens combattants du Moyen-Orient
« Nous sommes délaissés »
Publié dans El Watan le 07 - 10 - 2004

« Il est humiliant de voir certains héros vivre dans une situation précaire. » Cette phrase sortie de la bouche d'un ancien général et ancien officier combattant, en l'occurrence Belkacem Mazouzi, renseigne bien sur ce que sont devenus les anciens combattants du Moyen-Orient.
En des termes plus clairs, lors d'une conférence de presse tenue hier au siège du quotidien El Moudjahid, le président de l'Organisation nationale des anciens combattants du Moyen-Orient (ONACMO), Kaci Ramdane, qui était lui-même à cette époque-là un appelé qui a participé à cette guerre, regrette qu'il n'est accordé à ces guerriers aucune reconnaissance historique de leur statut et ce malgré les maintes interpellations des pouvoirs publics. « Des milliers d'Algériens ont participé à la guerre de 1973 parmi lesquels se trouvaient beaucoup de jeunes appelés et qui n'ont reçu aujourd'hui aucune reconnaissance », se plaint M. Kaci. C'est ainsi qu'ils demandent « une reconnaissance historique » de leur participation à cette guerre communément appelée « la guerre du transit ». « L'Algérie doit reconnaître ces jeunes en leur attribuant leurs droits en tant que tel », estime M. Kaci. Ce dernier explique qu'après l'échec de la guerre de 1967 appelée la guerre des Six jours ou du Km 101, l'Union arabe de cette époque avait décidé de faire une force d'union et l'Algérie avait alors décidé d'envoyer quelques soldats de la 8e BB de Constantine pour combattre Israël. Dans son intervention, le vice-président du Sénat, Abderrezak Bouhara, a dressé la genèse de cette guerre en mettant l'accent sur le rôle qu'avait joué l'Etat algérien en établissant un lien avec ce qu'a joué comme rôle également l'Egypte dans la guerre de Libération nationale. « La forte invasion qu'a effectuée Israël sur l'Egypte en occupant une partie de son territoire avait nécessité la solidarité des peuples arabes », a estimé M. Bouhara tout en soulignant que « cette invasion était une opération complotée » qui avait pour cible l'Egypte, car celle-ci militait pour les droits des peuples arabes. M. Bouhara considère que c'est la stratégie qui était utilisée en 1956 en Algérie qui a été appliqué en 1967 en Egypte. Il soulignera également que l'Algérie était en état de guerre contre Israël depuis cette date. Toujours est-il, selon M. Bouhara qui préfère qualifier la guerre de 1973 qui a permis la récupération des terres arabes envahies par les Israéliens en 1967 ainsi que la réouverture du canal de Suez, de guerre d'usure, le mérite dans la réussite dans cette guerre revient à l'ancien président Djamel Abdel Nasser.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.