Gareth Bale dans le viseur du Bayern ?    Van Gaal: « Di Maria devrait rester »    Algérie : l'ANP abat un terroriste dans la wilaya d'Ain Defla    Affaire de l'autoroute Est-ouest: la défense de Chani Mejdoub demande l'annulation des procédures des poursuites    Algérie-Lutte antiterroriste : l'APN prend part à la réunion de l'OCI à Abu Dhabi    Méditerranée: 3.690 migrants secourus    Deux jeunes meurent par noyade dans un bassin d'irrigation à Naâma    Tunisie : inauguration du nouveau siège du centre de formation et d'appui à la décentralisation    Boxe : Mayweather remporte "le combat du siècle"    Real Madrid : Sergio Ramos ne veut rien lâcher    Munitions à fragmentation américaines utilisées par l'Arabie au Yémen    Agriculture : les exportations algériennes atteignent 316 millions de dollars en 2014    Le ballet national célèbre la journée internationale de la danse    Alerte rouge dans un Etat mexicain après des violences liées à la drogue    Séisme au Népal: le bilan s'alourdit à 7.040 morts    FLN: Deux commissions pour préparer le 10ème congrès    Code du travail: quelle sauce se mijote ?    Ligue des champions d'Afrique - Aujourd'hui à 19h15 CS Sfax MCEE : El-Eulma en quête d'exploit    Coupe d'Algérie : Une première pour le MO Béjaïa    Les Touareg prennent à témoin la communauté internationale : Quelles chances pour l'accord de paix du 15 mai ?    Conférence inaugurale du stage des 401avocats : Plaidoirie pour une implication effective dans la vie politique et la gestion territoriale    Aïn El-Turck : Un chien provoque un terrible accident    Au centre    Liberté de la presse Jil Jadid tire la sonnette d'alarme    RAPPORTER DES FAITS OU LES INTERPRETER ?    L'intolérance «laïque» en France    Menace sur la Casbah    Algérie-cuba : Le président Raul Castro en visite d'état aujourd'hui en Algérie    Boumerdès : Près de 10 000 alevins ensemencés au barrage Keddara Bouzegza    Coupes africaines : ES Sétif- Raja, c'était une finale    M'sila : Derdouri annonce plusieurs projets pour améliorer les prestations de son secteur    Crise humanitaire au Yémen : L'ONU met en garde contre un effondrement du pays d'ici quelques jours    USA : Hiver, dollar et bas prix de l'énergie font caler la croissance au 1er trimestre    Sahara Occidental : Ouverture du Festival international du cinéma "Fisahara"    Il ne saurait exister un centre    Il est prévu dès juin prochain au CHU Mustapha Pacha    L'affaire confiée aux services de sûreté de Bouzareah    Mise à jour de l'arrêté interministeriel de 1984    Première historique pour les crabes    Un site APS en tamazight dès aujourd'hui    La police réprimeune manifestation à Istanbul    Raids aériens sur un quartier résidentiel de Sanaa    Tolérance quant à la manipulation    L'abrogation du 87 bis exécutée dès janvier 2015    La commission ad hoc examine les amendements proposés au projet de loi sur le livre    La quête de la crédibilité    Amar Laskri s'en est allé    Ã‰radication de l’habitat précaire dans la capitale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Anciens combattants du Moyen-Orient
« Nous sommes délaissés »
Publié dans El Watan le 07 - 10 - 2004

« Il est humiliant de voir certains héros vivre dans une situation précaire. » Cette phrase sortie de la bouche d'un ancien général et ancien officier combattant, en l'occurrence Belkacem Mazouzi, renseigne bien sur ce que sont devenus les anciens combattants du Moyen-Orient.
En des termes plus clairs, lors d'une conférence de presse tenue hier au siège du quotidien El Moudjahid, le président de l'Organisation nationale des anciens combattants du Moyen-Orient (ONACMO), Kaci Ramdane, qui était lui-même à cette époque-là un appelé qui a participé à cette guerre, regrette qu'il n'est accordé à ces guerriers aucune reconnaissance historique de leur statut et ce malgré les maintes interpellations des pouvoirs publics. « Des milliers d'Algériens ont participé à la guerre de 1973 parmi lesquels se trouvaient beaucoup de jeunes appelés et qui n'ont reçu aujourd'hui aucune reconnaissance », se plaint M. Kaci. C'est ainsi qu'ils demandent « une reconnaissance historique » de leur participation à cette guerre communément appelée « la guerre du transit ». « L'Algérie doit reconnaître ces jeunes en leur attribuant leurs droits en tant que tel », estime M. Kaci. Ce dernier explique qu'après l'échec de la guerre de 1967 appelée la guerre des Six jours ou du Km 101, l'Union arabe de cette époque avait décidé de faire une force d'union et l'Algérie avait alors décidé d'envoyer quelques soldats de la 8e BB de Constantine pour combattre Israël. Dans son intervention, le vice-président du Sénat, Abderrezak Bouhara, a dressé la genèse de cette guerre en mettant l'accent sur le rôle qu'avait joué l'Etat algérien en établissant un lien avec ce qu'a joué comme rôle également l'Egypte dans la guerre de Libération nationale. « La forte invasion qu'a effectuée Israël sur l'Egypte en occupant une partie de son territoire avait nécessité la solidarité des peuples arabes », a estimé M. Bouhara tout en soulignant que « cette invasion était une opération complotée » qui avait pour cible l'Egypte, car celle-ci militait pour les droits des peuples arabes. M. Bouhara considère que c'est la stratégie qui était utilisée en 1956 en Algérie qui a été appliqué en 1967 en Egypte. Il soulignera également que l'Algérie était en état de guerre contre Israël depuis cette date. Toujours est-il, selon M. Bouhara qui préfère qualifier la guerre de 1973 qui a permis la récupération des terres arabes envahies par les Israéliens en 1967 ainsi que la réouverture du canal de Suez, de guerre d'usure, le mérite dans la réussite dans cette guerre revient à l'ancien président Djamel Abdel Nasser.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.