Tunisie: Les deux terroristes abattus mercredi avaient été débusqués par le pilonnage des hauteurs du Chaambi (Défense)    Egypte: Le parti salafiste Al-Watan se retire de la coalition pro-Morsi    Lamamra l'a déclaré en marge de la Conférence    Elle sera adoptée par le Parlement, selon le chef du FLN    Parole de Saâdani    Il affirme qu'ils touchent le sommet de l'état    Algérie: Ouverture des travaux de la tripartite "gouvernement-syndicat-patronat"    Elles auront lieu le 30 septembre à Alger    Les 5+5 prônent le dialogue en Libye    Henri de Peyrelongue, DG Europe et Afrique du Nord d'Air France KLM, à "Liberté"    Les pays hôtes des CAN 2019 et 2021 seront connus samedi prochain à Addis-Abeba    Khabatou inhumé à Sidi Yahia    téléphones portables    Algérie: 86 morts et 1881 blessés dans des accidents de la route durant le mois d'août 2014 (DGSN)    Salut les altistes !    «Renouer avec l'islam de Cordoue»    Le Maroc préside à Tunis la 17e Conférence des responsables arabes de la lutte contre le terrorisme    La conférence économique algéro-allemande: appelle à hisser le niveau de partenariat économique entre les deux pays    L'arbre à palabres    La tâche de l'Entente se complique...    Volodymyr Sheiko subjugue le public avec la création d'une conversati    Arts cherchent médiatisation objective    Le piège écossais!!??    Al-Theni présente son cabinet au Parlement    ESS-TP Mazembe ce samedi, à huis clos    Yebda officiellement qualifié    Saâdi inscrit le 500e but du club en Ligue 2    Chaïbi s'illustre en Youth League    Favorable à Bou-Saâda et Médéa    Fin d'une bataille rangée entre les députés    De quoi s'agit-il?    Violence à l'hôpital!    Ban Ki-moon réclame une réponse exceptionnelle    Après un mois de septembre caniculaire    L'Algérie dans le flou    L'Etat promet l'enfer aux contrevenants    Une chance pour le développement durable en Algérie    La pression s'accentue sur les jihadistes en Irak    Trois romans algériens en lice pour le prix littéraire arabe    Vernissage à la galerie Art et culture    Les buzz troublants d'Echourouk TV    Il a été conçu dans le cadre du plan d'action du gouvernement 2015-2019 : Le projet "Aquapêche 2020" présenté à Oran    L'Otan entend interdire à la Russie et à la Chine de se développer    Alger : Sécurisation de 1.093 établissements scolaires par les services de sûreté    Au grand bonheur des Algérois : Début d'exploitation du téléphérique de Oued Koriche    Saadani: La prochaine Constitution conférera davantage de prérogatives aux assemblées élues, à l'Exécutif et à l'opposition    9e édition du festival de théâtre comique de Médéa    Santé : Hanoune veut le retrait du projet de loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Anciens combattants du Moyen-Orient
« Nous sommes délaissés »
Publié dans El Watan le 07 - 10 - 2004

« Il est humiliant de voir certains héros vivre dans une situation précaire. » Cette phrase sortie de la bouche d'un ancien général et ancien officier combattant, en l'occurrence Belkacem Mazouzi, renseigne bien sur ce que sont devenus les anciens combattants du Moyen-Orient.
En des termes plus clairs, lors d'une conférence de presse tenue hier au siège du quotidien El Moudjahid, le président de l'Organisation nationale des anciens combattants du Moyen-Orient (ONACMO), Kaci Ramdane, qui était lui-même à cette époque-là un appelé qui a participé à cette guerre, regrette qu'il n'est accordé à ces guerriers aucune reconnaissance historique de leur statut et ce malgré les maintes interpellations des pouvoirs publics. « Des milliers d'Algériens ont participé à la guerre de 1973 parmi lesquels se trouvaient beaucoup de jeunes appelés et qui n'ont reçu aujourd'hui aucune reconnaissance », se plaint M. Kaci. C'est ainsi qu'ils demandent « une reconnaissance historique » de leur participation à cette guerre communément appelée « la guerre du transit ». « L'Algérie doit reconnaître ces jeunes en leur attribuant leurs droits en tant que tel », estime M. Kaci. Ce dernier explique qu'après l'échec de la guerre de 1967 appelée la guerre des Six jours ou du Km 101, l'Union arabe de cette époque avait décidé de faire une force d'union et l'Algérie avait alors décidé d'envoyer quelques soldats de la 8e BB de Constantine pour combattre Israël. Dans son intervention, le vice-président du Sénat, Abderrezak Bouhara, a dressé la genèse de cette guerre en mettant l'accent sur le rôle qu'avait joué l'Etat algérien en établissant un lien avec ce qu'a joué comme rôle également l'Egypte dans la guerre de Libération nationale. « La forte invasion qu'a effectuée Israël sur l'Egypte en occupant une partie de son territoire avait nécessité la solidarité des peuples arabes », a estimé M. Bouhara tout en soulignant que « cette invasion était une opération complotée » qui avait pour cible l'Egypte, car celle-ci militait pour les droits des peuples arabes. M. Bouhara considère que c'est la stratégie qui était utilisée en 1956 en Algérie qui a été appliqué en 1967 en Egypte. Il soulignera également que l'Algérie était en état de guerre contre Israël depuis cette date. Toujours est-il, selon M. Bouhara qui préfère qualifier la guerre de 1973 qui a permis la récupération des terres arabes envahies par les Israéliens en 1967 ainsi que la réouverture du canal de Suez, de guerre d'usure, le mérite dans la réussite dans cette guerre revient à l'ancien président Djamel Abdel Nasser.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.