AC Delco confirme son entrée sur le marché nord-africain    Le marché local connaît une grande spéculation    Paloma Lopez appelle l'UE à adopter des sanctions à l'encontre du Maroc    Des députés européens exhortent l'UE à reconnaître l'Etat palestinien    Soirée en l'honneur de Meskoud    Soirée algéro-américaine à Alger    Est-ce la fin de l'ère révolutionnaire ?    11EME SESSION DE LA COMMISSION MIXTE ALGERO-TURQUE : Les Algériens pourraient voyager sans visa    ATTAQUE TERRORISTE CONTRE L'ARMEE NIGERIENNE : L'Algérie condamne "avec force"    L'ALGERIE APPARTIENT A TOUS, ET MOSTAGANEM EGALEMENT : Pour une culture de solidarité entre les communes    RELIZANE : 45 morts et 1590 blessés sur la route en 2016    20 % DES PROJETS PUBLICS AUX JEUNES ENTREPRENEURS : La directive de Sellal n'a pas été respectée    JIJEL : Un terroriste abattu et son fusil récupéré    SONATRACH : 70 milliards de dollars d'investissements en 2017-2021    ORAN : 9 personnes interpellées pour abattage clandestin    Promesses de dons de 14 pays    Huit soldats tués dans un attentat-suicide    Ligue 1 Mobilis : (21e journée)    Claudio Ranieri limogé    Plus de 112 milliards de dinars de revenus en 2016    Spéculations sur la Toile et palabres de rue    Bouteflika appelle à supporter l'austérité    Boudiaf a-t-il désamorcé la grève des pharmaciens ?    "Siaha-2017" ou comment promouvoir la destination Algérie    "Le pôle de Skikda est le poumon de l'économie nationale"    Les forces irakiennes entrent à Mossoul-Ouest    LFP : L'AGO prévue demain à Sidi Moussa    Les parents inquiets, les autorités sanitaires rassurent    Les vieux réflexes ont la peau dure    Bouteflika appelle à accélérer l'exécution des programmes nationaux de réformes    «Nous ne croyons pas à l'acte isolé»    Manchester United verni, choc Lyon-Rome    Mémoire de Scène, pour que nul n'oublie    Fédération algérienne de judo    22e journée    Création de l’UGTA Et la nationalisation des hydrocarbures    TÉBESSA    Entretien avec Fatma Oussedik, professeur en sociologie à l’université d’Alger et chercheuse au Cread (Centre de recherche en économie appliquée pour le développement) :    Fédération algérienne handisport (FAH)    ACTUCULT    RESTAURATION DE LA CASBAH D'ALGER    Prévue le 5 mars: Marche annoncée des GLD et «patriotes» à Alger    Oran et Constantine: Plus d'une vingtaine de lycéens évacués à cause d'une application «mystérieuse»    Le ministre de l'Intérieur à Tizi Ouzou: «Barrer la route aux tentatives de déstabilisation»    Le MAE dément les informations "alarmistes" des réseaux sociaux    Raïs M'Bolhi opérationnel    Il faut sauver le soldat Yazid de Canal Algérie    Un Danois jugé pour avoir brûlé un exemplaire du Coran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Site web-www.culturedzmaana.com
Association de bienfaiteurs
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2008

Partant de l'idée qu'à plusieurs on pousse toujours mieux, ce site est l'une des tribunes de la culture underground. Culture DZ Maana est, au départ, une association basée à Constantine. Pour ses créateurs, Internet est bien plus qu'un espace d'expression : un lieu pour faire bouger les choses, à leur manière.
Après avoir occupé un blog pendant plusieurs mois, ils ont créér leur site web en avril 2007. Le nom de l'association, il faut le lire en algérien : culture dezz maâna ! D'une pierre deux coups, un DZ qui fait référence à l'Algérie et à un célèbre dicton de chez nous (dezz maâhoum, pousse avec eux). Comme l'expliquent les concepteurs du site, le « but premier est de ranimer la vie culturelle en Algérie » et donc, au passage, « encourager ceux qui créent, ceux qui nous font rêver ou qui peuvent nous faire rêver, ceux qui nous font vibrer ou qui peuvent nous faire vibrer...nous sommes des passionnés de passionnés ! » Sur la page d'accueil du site, on peut lire en grands caractères : Le journal de l'association Culture DZ Maana. Ses concepteurs expliquent qu'en l'absence de vie culturelle « mis à part les quelques excellents festivals de musique une fois par an, la culture à Constantine reste un souvenirs pour les anciens et un rêve pour les plus jeunes ». Le taureau est donc pris par les cornes : « Au lieu d'attendre qu'on nous organise quelque chose d'intéressant, sachant que l'attente aurait pu être très longue, nous avons décidé de le faire nous-mêmes. » Les « dezzeurs » (pousseurs) ne se mettent pas en colère pour autant, simplement, ils ne se résignent pas à leur sort culturel : « Avouons aussi qu'il y a plein d'expositions de livres très intéressants à condition bien sûr d'aimer : les livres de cuisine, les livres d'informatique ‘‘comment utiliser Windows 3.11'', les livres de médecine des années 80 (très dangereux d'ailleurs)… » Ces jeunes constantinois ont choisi de faire dans la simplicité. Le site est, en effet, peu élaboré, pas de graphisme sophistiqué, ni éclats de couleurs. Juste des nuances de beige et de sable, à tel point qu'à la première visite on s'attend à un espace qui vanterait le tourisme au Sahara. Il est fort à parier que le manque de moyens y est pour quelque chose, mais il faut bien avouer que le manque de « tapage » technique va parfaitement avec l'esprit de l'association. Les « dezzeurs » préfèrent se faire remarquer grâce à leurs idées et leurs espérances. Le site ne manque pas pour autant de convivialité. Une ambiance bon enfant règne sur les lieux. Beaucoup d'internautes qui laissent des messages sont des habitués. A force de se fréquenter, ils deviennent des « dezzeurs » en puissance. Leurs commentaires peuvent être consultés dans la rubrique « Comments », tout en bas, à gauche, ainsi que dans les archives à droite. En haut, encore à gauche, dans « Recently », on accède aux dernières nouvelles de la vie culturelle constantinoise et algérienne en général. La plus récente concerne le Musée de Cirta qui « fait ses valise » : tournées dans les écoles de la ville pour faire connaître ses richesses aux enfants et aux adolescents. A droite, un menu. En sous-rubriques : Best of « Refrains » contient des passages de chansons algériennes, généralement du raï, dont les paroles sont surprenantes. C'est de ce côté qu'on peut connaître l'association, contacter ses membres et s'inscrire si l'on est motivé pour pousser ! Après les archives, d'autres sous-rubriques d'actualité, dont « Cinéma, Concerts, Littérature, Mets ton casque, Moussika, Inclassable ou encore, Sous les projecteurs » pour les artistes, poètes et musiciens qui veulent se faire connaître... un lien vers le documentaire de l'association « La vie culturelle à Constantine ». Enfin, des liens vers les sites préférés des pousseurs. Une seule remarque est nécessaire concernant les intitulés des rubriques : les pousseurs avaient bien démarré dans le blog avec Coup de Guelb et Nedjma Bel'hchich. Dommage que sur le site, les titres soient à la limite du sérieux ! Mais pour finir sur une pointe d'humour et d'optimisme, dans le menu, là où l'association est présentée, on peut lire : « Oh toi ! Le ou la ‘‘CULTURiste'' qu'on envoie tout le temps pousser avec eux, rejoins-nous et Dezzons tous ensemble, peut-être que ca avancera ! » Les pousseurs ont tout compris. Espérons que de nombreux internautes liront ce passage et comprendront que partout en Algérie, on peut se mettre à plusieurs pour mieux pousser...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.