Tunisie:Nouvelair reliera Tunis à Nice et Lyon    Algérie:renforcement prochain des lignes de transport urbain et suburbain d'Oran    Egypte:Quatre activistes d'ajnad Misr tués par la police    Tunisie:Réflexion sur l'unité de la gauche et la création d'un grand parti de gauche    Algérie:Visite d'une délégation d'hommes d'affaires hongrois du 6 au 8 mars prochain    Algérie:Agrément de 15 projets d'investissement en aquaculture et pisciculture à Boumerdes    Licence d'importation des véhicules neufs : Les concessionnaires auront les mêmes quotas qu'auparavant    BLIDA: Les patriotes se rappellent de la décennie noire    Séance extraordinaire du parlement : Vers un remaniement ministériel    La Corée du Nord tire une fusée au mépris des menaces de renforcement des sanctions    Face aux défaites rebelles : L'Arabie saoudite tentée d'envoyer des troupes en Syrie    MCA : Les dirigeants dans l'embarras    RC Relizane : L'opération sauvetage enclenchée    NAHD : Une remarquable démonstration    Une procédure de vote inspirée par la méfiance    L'Arabie saoudite et le Venezuela discutent du marché pétrolier    UNE PIECE THEATRALE DE MAUVAIS GOUT    Banco    Le procès permanent du «je» par le «nous»    Du verbiage sur la Constitution sans la réalité objective de l'Algérie    Demain l'Algérie!    "Mahrez pourrait finir le meilleur de la Premier League"    Chenihi retrouve les filets    Hanni vaut 6 à 7 millions d'euros    Des Palestiniens comme professeurs    Mohammed VI dans les territoires occupés    Damas prendra part au dialogue "sans conditions préalables"    Marco Rubio malmené avant le New Hampshire    Grogne au front social    19.000 enseignants seront recrutés    19 blessés enregistrés    "Sakiet Sidi-Youcef est un symbole de fraternité"    Du discours à la méthode    Problème d'espace dans la TNT française    "2017 sera l'année du pardon"    Etat des lieux du 7e art algérien    Tizi-Ouzou : Un concert contre le cancer, pour soutenir les enfants cancéreux    Bourses : Wall Street appréhende une nouvelle semaine à risque    Afin d'accélérer la coopération entre les deux capitales : Anne Hidalgo, maire de Paris, à Alger    Jijel : L'huile d'olive à la recherche d'un label    Tout a été tenté    Pétrole : Les géants du secteur s'enfoncent dans la crise    Avancées démocratiques irrévocables    L'Italienne Elisa Di Francisca remporte le trophée    Classement buteurs : Zaâbia (MC Oran) seul en tête    « Don Quichotte bientôt adapté à l'écran »    «Rani m'choumer» subjugue le public    Amar Imache et l'Etoile nord-africaine revisités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Site web-www.culturedzmaana.com
Association de bienfaiteurs
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2008

Partant de l'idée qu'à plusieurs on pousse toujours mieux, ce site est l'une des tribunes de la culture underground. Culture DZ Maana est, au départ, une association basée à Constantine. Pour ses créateurs, Internet est bien plus qu'un espace d'expression : un lieu pour faire bouger les choses, à leur manière.
Après avoir occupé un blog pendant plusieurs mois, ils ont créér leur site web en avril 2007. Le nom de l'association, il faut le lire en algérien : culture dezz maâna ! D'une pierre deux coups, un DZ qui fait référence à l'Algérie et à un célèbre dicton de chez nous (dezz maâhoum, pousse avec eux). Comme l'expliquent les concepteurs du site, le « but premier est de ranimer la vie culturelle en Algérie » et donc, au passage, « encourager ceux qui créent, ceux qui nous font rêver ou qui peuvent nous faire rêver, ceux qui nous font vibrer ou qui peuvent nous faire vibrer...nous sommes des passionnés de passionnés ! » Sur la page d'accueil du site, on peut lire en grands caractères : Le journal de l'association Culture DZ Maana. Ses concepteurs expliquent qu'en l'absence de vie culturelle « mis à part les quelques excellents festivals de musique une fois par an, la culture à Constantine reste un souvenirs pour les anciens et un rêve pour les plus jeunes ». Le taureau est donc pris par les cornes : « Au lieu d'attendre qu'on nous organise quelque chose d'intéressant, sachant que l'attente aurait pu être très longue, nous avons décidé de le faire nous-mêmes. » Les « dezzeurs » (pousseurs) ne se mettent pas en colère pour autant, simplement, ils ne se résignent pas à leur sort culturel : « Avouons aussi qu'il y a plein d'expositions de livres très intéressants à condition bien sûr d'aimer : les livres de cuisine, les livres d'informatique ‘‘comment utiliser Windows 3.11'', les livres de médecine des années 80 (très dangereux d'ailleurs)… » Ces jeunes constantinois ont choisi de faire dans la simplicité. Le site est, en effet, peu élaboré, pas de graphisme sophistiqué, ni éclats de couleurs. Juste des nuances de beige et de sable, à tel point qu'à la première visite on s'attend à un espace qui vanterait le tourisme au Sahara. Il est fort à parier que le manque de moyens y est pour quelque chose, mais il faut bien avouer que le manque de « tapage » technique va parfaitement avec l'esprit de l'association. Les « dezzeurs » préfèrent se faire remarquer grâce à leurs idées et leurs espérances. Le site ne manque pas pour autant de convivialité. Une ambiance bon enfant règne sur les lieux. Beaucoup d'internautes qui laissent des messages sont des habitués. A force de se fréquenter, ils deviennent des « dezzeurs » en puissance. Leurs commentaires peuvent être consultés dans la rubrique « Comments », tout en bas, à gauche, ainsi que dans les archives à droite. En haut, encore à gauche, dans « Recently », on accède aux dernières nouvelles de la vie culturelle constantinoise et algérienne en général. La plus récente concerne le Musée de Cirta qui « fait ses valise » : tournées dans les écoles de la ville pour faire connaître ses richesses aux enfants et aux adolescents. A droite, un menu. En sous-rubriques : Best of « Refrains » contient des passages de chansons algériennes, généralement du raï, dont les paroles sont surprenantes. C'est de ce côté qu'on peut connaître l'association, contacter ses membres et s'inscrire si l'on est motivé pour pousser ! Après les archives, d'autres sous-rubriques d'actualité, dont « Cinéma, Concerts, Littérature, Mets ton casque, Moussika, Inclassable ou encore, Sous les projecteurs » pour les artistes, poètes et musiciens qui veulent se faire connaître... un lien vers le documentaire de l'association « La vie culturelle à Constantine ». Enfin, des liens vers les sites préférés des pousseurs. Une seule remarque est nécessaire concernant les intitulés des rubriques : les pousseurs avaient bien démarré dans le blog avec Coup de Guelb et Nedjma Bel'hchich. Dommage que sur le site, les titres soient à la limite du sérieux ! Mais pour finir sur une pointe d'humour et d'optimisme, dans le menu, là où l'association est présentée, on peut lire : « Oh toi ! Le ou la ‘‘CULTURiste'' qu'on envoie tout le temps pousser avec eux, rejoins-nous et Dezzons tous ensemble, peut-être que ca avancera ! » Les pousseurs ont tout compris. Espérons que de nombreux internautes liront ce passage et comprendront que partout en Algérie, on peut se mettre à plusieurs pour mieux pousser...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.