Le groupe MBC explique sa nouvelle politique    Assad se rend à Maaloula pour la fête de Pâques    L'ANP toujours au front    La Cnisep rendra son rapport dans un mois    Messages de soutien des capitales étrangères    La transition énergétique sans délai    "Je ne suis pas insatisfait"    Concert Folk-Flamenco    Carte blanche au Festival Premiers Plans d'Angers    Le quartier-mémoire d'Oran se meurt    Troussier évoque des contacts au Japon    Bougherra et Lekhwiya en finale    Soustara fait le plein durant la trêve    Signature entre le FNI, VimpelCom et GTH : Le FNI actionnaire d'OTA sous conditions    Optimiser les profits au bénéfice des entreprises    A l'épreuve des menaces informatiques    Nécessité d'une régulation rigoureuse    Ukraine : La situation est calme sauf à Donetsk et Lougansk    La Kabylie touchée par le terrorisme : 37 terroristes éliminés durant le 1er trimestre de 2014    Formation professionnelle : Douze accords pour la prise en charge d'apprentis par des entreprises    Emeutes à Tizi-Ouzou    Ouverture de quatre marchés couverts avant fin 2014    Réhabilitation du pont Romain    Djelfa : Plus de 5 milliards de DA pour des projets de raccordement au gaz naturel    L'étau se resserre autour des terroristes    Une joie immense    Le groupe Adjnad Misr revendique l'attentat du Caire    34e anniversaire du Printemps berbère : Réunion d'anciens élèves et collaborateurs de Mouloud Mammeri    Le monde pleure la légende de la littérature    Prolongation du délai de dépôt des travaux du concours Média Star jusqu'au 04 mai 2014 : Dernière ligne droite    26e Festival de musique : Le chanteur Rachid Taha aux "Francofolies de Montréal"    L'opposition ne désarme pas    Les raisons de l'échec de Ali Benflis    Libye : Le Premier ministre plaide pour l'activation des directions de sûreté    Mohamed Waeel Omani en 8es de finale    Vers un deuxième tour le 28 mai prochain ?    Rapprocher les nouvelles unités agroalimentaires des zones agraires    Multiplication des infrastructures d'envergure au détriment des action    Avantages et inconvénients    Un registre pour les observations sur la zone de protection du Mausolé    Le développement local, une affabulation    Saâdani ne veut pas de «période de transition»    20 avril, un printemps amazigh attendant de fleurir    Citoyenneté, unique rempart aux tentations fondamentalistes et totalit    Le manque de compétition des joueurs inquiète Halilhodzic    Mondial-2014/Algérie : les joueurs du milieu, en manque de compétition, donnent des soucis à Halilhodzic    Omnisports/Boxe Mondiaux juniors    USM Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Site web-www.culturedzmaana.com
Association de bienfaiteurs
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2008

Partant de l'idée qu'à plusieurs on pousse toujours mieux, ce site est l'une des tribunes de la culture underground. Culture DZ Maana est, au départ, une association basée à Constantine. Pour ses créateurs, Internet est bien plus qu'un espace d'expression : un lieu pour faire bouger les choses, à leur manière.
Après avoir occupé un blog pendant plusieurs mois, ils ont créér leur site web en avril 2007. Le nom de l'association, il faut le lire en algérien : culture dezz maâna ! D'une pierre deux coups, un DZ qui fait référence à l'Algérie et à un célèbre dicton de chez nous (dezz maâhoum, pousse avec eux). Comme l'expliquent les concepteurs du site, le « but premier est de ranimer la vie culturelle en Algérie » et donc, au passage, « encourager ceux qui créent, ceux qui nous font rêver ou qui peuvent nous faire rêver, ceux qui nous font vibrer ou qui peuvent nous faire vibrer...nous sommes des passionnés de passionnés ! » Sur la page d'accueil du site, on peut lire en grands caractères : Le journal de l'association Culture DZ Maana. Ses concepteurs expliquent qu'en l'absence de vie culturelle « mis à part les quelques excellents festivals de musique une fois par an, la culture à Constantine reste un souvenirs pour les anciens et un rêve pour les plus jeunes ». Le taureau est donc pris par les cornes : « Au lieu d'attendre qu'on nous organise quelque chose d'intéressant, sachant que l'attente aurait pu être très longue, nous avons décidé de le faire nous-mêmes. » Les « dezzeurs » (pousseurs) ne se mettent pas en colère pour autant, simplement, ils ne se résignent pas à leur sort culturel : « Avouons aussi qu'il y a plein d'expositions de livres très intéressants à condition bien sûr d'aimer : les livres de cuisine, les livres d'informatique ‘‘comment utiliser Windows 3.11'', les livres de médecine des années 80 (très dangereux d'ailleurs)… » Ces jeunes constantinois ont choisi de faire dans la simplicité. Le site est, en effet, peu élaboré, pas de graphisme sophistiqué, ni éclats de couleurs. Juste des nuances de beige et de sable, à tel point qu'à la première visite on s'attend à un espace qui vanterait le tourisme au Sahara. Il est fort à parier que le manque de moyens y est pour quelque chose, mais il faut bien avouer que le manque de « tapage » technique va parfaitement avec l'esprit de l'association. Les « dezzeurs » préfèrent se faire remarquer grâce à leurs idées et leurs espérances. Le site ne manque pas pour autant de convivialité. Une ambiance bon enfant règne sur les lieux. Beaucoup d'internautes qui laissent des messages sont des habitués. A force de se fréquenter, ils deviennent des « dezzeurs » en puissance. Leurs commentaires peuvent être consultés dans la rubrique « Comments », tout en bas, à gauche, ainsi que dans les archives à droite. En haut, encore à gauche, dans « Recently », on accède aux dernières nouvelles de la vie culturelle constantinoise et algérienne en général. La plus récente concerne le Musée de Cirta qui « fait ses valise » : tournées dans les écoles de la ville pour faire connaître ses richesses aux enfants et aux adolescents. A droite, un menu. En sous-rubriques : Best of « Refrains » contient des passages de chansons algériennes, généralement du raï, dont les paroles sont surprenantes. C'est de ce côté qu'on peut connaître l'association, contacter ses membres et s'inscrire si l'on est motivé pour pousser ! Après les archives, d'autres sous-rubriques d'actualité, dont « Cinéma, Concerts, Littérature, Mets ton casque, Moussika, Inclassable ou encore, Sous les projecteurs » pour les artistes, poètes et musiciens qui veulent se faire connaître... un lien vers le documentaire de l'association « La vie culturelle à Constantine ». Enfin, des liens vers les sites préférés des pousseurs. Une seule remarque est nécessaire concernant les intitulés des rubriques : les pousseurs avaient bien démarré dans le blog avec Coup de Guelb et Nedjma Bel'hchich. Dommage que sur le site, les titres soient à la limite du sérieux ! Mais pour finir sur une pointe d'humour et d'optimisme, dans le menu, là où l'association est présentée, on peut lire : « Oh toi ! Le ou la ‘‘CULTURiste'' qu'on envoie tout le temps pousser avec eux, rejoins-nous et Dezzons tous ensemble, peut-être que ca avancera ! » Les pousseurs ont tout compris. Espérons que de nombreux internautes liront ce passage et comprendront que partout en Algérie, on peut se mettre à plusieurs pour mieux pousser...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.