Le « Wikileaks marocain » qui secoue le Makhzen    Le ministre français de l'Intérieur à Alger    Météo: pluies orageuses sur les régions est du pays jusqu'à vendredi    JS Kabylie : Ciccolini démissionne    Sous les sables de Babylone pour l'ouverture    Appel au meurtre contre Kamel Daoud    Le président Bouteflika reçoit les nouveaux ambassadeurs d'Egypte et d'Iran    Mascara : 70 accidents et 4 décès en un mois    Bernard Cazeneuve en visite de 2 jours à Alger    Handicaps des... juges?    Rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba    Côte d'Ivoire-Ghana en janvier    L'USMB mis à l'épreuve à Médéa    Afrique du Sud-Zambie le 4 janvier à Johannesburg    Knauf décroche le Prix 2014    1600 actes de concession notifiés à des agriculteurs    Grave menace sur la liberté d'expression    Un agenda culturel en prévision    Commémoration de l'indépendance de l'Algérie    Le Dr Mebtoul    Conférence à Genève sur le respect du droit humain    56 morts et 572 blessés en une semaine    6 000 foyers bientôt raccordés à l'électricité    Un couple d'escrocs sous les verrous    UE : Le Hamas retiré de la liste des organisations terroristes par la justice    Au nom de la société civile    Révision consensuelle de la Constitution : L'heure est au bilan    Algérie-UE : Naissance d'un observatoire des filières agricole et agroalimentaire    Le président de l'ABEF à la Radio nationale : Les crédits bancaires pour l'investissement national en hausse    Wall Street finit en baisse, contexte volatil avant la Fed    Libye : Raid aérien de groupes islamistes près d'un terminal pétrolier    Coupe du Monde des Clubs Le Real Madrid en finale    Préoccupée par les violences : L'UE appelle au dialogue inclusif    Alger : 1.515 familles d'un bidonville à Baraki relogées dans une nouvelle cité à Bentalha    Les relations algéro-égyptiennes connaissent "une évolution substantielle" (ambassadeur)    Il faut un avant et un après festival    La politique des festivals au détriment de la culture    Le fiasco du Festival du film arabe d'Oran    Que se passe-t-il à la JS Kabylie ?    Que se passe-t-il à la JS Kabylie ?    Promouvoir les entreprises innovantes    Le nombre de français candidats au djihad a doublé en un an    Continuer à œuvrer pour la réduction des inégalités inter-régionales    Algérie-France : Vers l'intensification de la coopération sécuritaire    Solidarité nationale : reconversion de structures du secteur en centres spécialisés pour handicapés (ministre)    L'ANP mesure la menace géopolitique    Verts d'Europe : Belkalem a servi Medjani pour son 4ème but de la saison    Pêche et l'aquaculture : L'Algérie prête à transférer son expérience au profit des pays arabes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Site web-www.culturedzmaana.com
Association de bienfaiteurs
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2008

Partant de l'idée qu'à plusieurs on pousse toujours mieux, ce site est l'une des tribunes de la culture underground. Culture DZ Maana est, au départ, une association basée à Constantine. Pour ses créateurs, Internet est bien plus qu'un espace d'expression : un lieu pour faire bouger les choses, à leur manière.
Après avoir occupé un blog pendant plusieurs mois, ils ont créér leur site web en avril 2007. Le nom de l'association, il faut le lire en algérien : culture dezz maâna ! D'une pierre deux coups, un DZ qui fait référence à l'Algérie et à un célèbre dicton de chez nous (dezz maâhoum, pousse avec eux). Comme l'expliquent les concepteurs du site, le « but premier est de ranimer la vie culturelle en Algérie » et donc, au passage, « encourager ceux qui créent, ceux qui nous font rêver ou qui peuvent nous faire rêver, ceux qui nous font vibrer ou qui peuvent nous faire vibrer...nous sommes des passionnés de passionnés ! » Sur la page d'accueil du site, on peut lire en grands caractères : Le journal de l'association Culture DZ Maana. Ses concepteurs expliquent qu'en l'absence de vie culturelle « mis à part les quelques excellents festivals de musique une fois par an, la culture à Constantine reste un souvenirs pour les anciens et un rêve pour les plus jeunes ». Le taureau est donc pris par les cornes : « Au lieu d'attendre qu'on nous organise quelque chose d'intéressant, sachant que l'attente aurait pu être très longue, nous avons décidé de le faire nous-mêmes. » Les « dezzeurs » (pousseurs) ne se mettent pas en colère pour autant, simplement, ils ne se résignent pas à leur sort culturel : « Avouons aussi qu'il y a plein d'expositions de livres très intéressants à condition bien sûr d'aimer : les livres de cuisine, les livres d'informatique ‘‘comment utiliser Windows 3.11'', les livres de médecine des années 80 (très dangereux d'ailleurs)… » Ces jeunes constantinois ont choisi de faire dans la simplicité. Le site est, en effet, peu élaboré, pas de graphisme sophistiqué, ni éclats de couleurs. Juste des nuances de beige et de sable, à tel point qu'à la première visite on s'attend à un espace qui vanterait le tourisme au Sahara. Il est fort à parier que le manque de moyens y est pour quelque chose, mais il faut bien avouer que le manque de « tapage » technique va parfaitement avec l'esprit de l'association. Les « dezzeurs » préfèrent se faire remarquer grâce à leurs idées et leurs espérances. Le site ne manque pas pour autant de convivialité. Une ambiance bon enfant règne sur les lieux. Beaucoup d'internautes qui laissent des messages sont des habitués. A force de se fréquenter, ils deviennent des « dezzeurs » en puissance. Leurs commentaires peuvent être consultés dans la rubrique « Comments », tout en bas, à gauche, ainsi que dans les archives à droite. En haut, encore à gauche, dans « Recently », on accède aux dernières nouvelles de la vie culturelle constantinoise et algérienne en général. La plus récente concerne le Musée de Cirta qui « fait ses valise » : tournées dans les écoles de la ville pour faire connaître ses richesses aux enfants et aux adolescents. A droite, un menu. En sous-rubriques : Best of « Refrains » contient des passages de chansons algériennes, généralement du raï, dont les paroles sont surprenantes. C'est de ce côté qu'on peut connaître l'association, contacter ses membres et s'inscrire si l'on est motivé pour pousser ! Après les archives, d'autres sous-rubriques d'actualité, dont « Cinéma, Concerts, Littérature, Mets ton casque, Moussika, Inclassable ou encore, Sous les projecteurs » pour les artistes, poètes et musiciens qui veulent se faire connaître... un lien vers le documentaire de l'association « La vie culturelle à Constantine ». Enfin, des liens vers les sites préférés des pousseurs. Une seule remarque est nécessaire concernant les intitulés des rubriques : les pousseurs avaient bien démarré dans le blog avec Coup de Guelb et Nedjma Bel'hchich. Dommage que sur le site, les titres soient à la limite du sérieux ! Mais pour finir sur une pointe d'humour et d'optimisme, dans le menu, là où l'association est présentée, on peut lire : « Oh toi ! Le ou la ‘‘CULTURiste'' qu'on envoie tout le temps pousser avec eux, rejoins-nous et Dezzons tous ensemble, peut-être que ca avancera ! » Les pousseurs ont tout compris. Espérons que de nombreux internautes liront ce passage et comprendront que partout en Algérie, on peut se mettre à plusieurs pour mieux pousser...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.