Constantine - Le FFS plaide pour un consensus national    RND: L'opposition à la ligne Ouyahia revient à la charge    Forum africain de l'investissement et des affaires : L'Algérie envisage de conforter sa présence économique    Filière laitière a Ain Defla : Le "faible taux" de collecte empêche tout véritable "décollage" du secteur    Les écrans LED et les totems vidéo remplaceront les panneaux classiques: 18 annonceurs retenus et 10,6 milliards de recettes    Alep-Est (Syrie) : La Russie propose quatre couloirs humanitaires    Le cap de bonne espérance !    «Rapatriement humanitaire» de migrants africains: Graves accusations du Snapap    Equipe nationale: Leekens compte effectuer une purge dans l'effectif    Ligue 1 Mobilis (13e j) : Le MCA rejoint l'USMA aux commandes    RC Relizane: Le Rapid retourne sur terre    USMH: Un nul et des regrets    Rencontre hier sur le manuel scolaire : Nouvelles mesures pour 2017    Découverte d'un abattoir clandestin à Ain El Beida: 2,5 tonnes de viande blanche avariée saisies    Tiaret: De l'alcool, du kif et des psychotropes saisis    Mohamed Aïssa à Constantine: «La secte «El Ahmadia» est condamnée à l'échec»    Journée maghrébine des handicapés : Nécessité d'unifier les efforts    Adrar: L'ambassadrice d'Autriche à Timimoun    Tiaret: Il est mort le poète    Blida: «Les Mardis du Patrimoine» dans les CEM    L'Algérie intègre le Rugby Afrique    Adoption d'une nouvelle formule    Du Racing Saint-Denis au FC Akbou    L'alliance, parent pauvre de la scène politique    Trump constitue un forum consultatif    Ival sponsor officiel    Le New DAily déjà commercialisé    "Le président a raison"    4 véhicules et du carburant saisis dans trois wilayas de l'Est    Un mort et 9 blessés à Djelfa    25 quintaux de viandes blanches saisis    Le partenariat euro-méditerranéen est incontournable    Benyounès tire sur l'opposition    LE FLN cherche un déclic    Séances et lieux de projection    Un fonds pour le patrimoine en péril    Quel festival pour les chaînes de télévision algériennes?    Les jeux instantanés débarquent sur Facebook Messenger    La réponse d'Ouyahia    75 millions d'augmentation pour les pilotes    La LADDH dénonce    Les conditions météorologiques freinent l‘avancée des forces armées    Un effet boule de neige    Tirage au sort ce soir    Un "rassembleur hors pair"    Lego présente de nouvelles figurines pour le film Batman    Le FLN ne formera aucune alliance partisane avant les législatives de 2017    Miliana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.