Joueurs Algériens à l'Etranger    Football    Pour un meilleur accueil des citoyens    Lutte contre Ebola : l'ONU demande un milliard de dollars    Algérie: Mégaprojet de réalisation d'un réseau électrique reliant le nord au sud du pays    Démarrage, à Tunis, de la 28e session de la commission économique et sociale pour l'Asie occidentale (CESAO)    6e Festival de musique symphonique : l'Italie, la France et la Tunisie dans trois registres d'orchestration différents    Algérie: Ouverture prochaine de l'ambassade du Kenya à Alger (président du Sénat kenyan)    Egypte: six policiers tués par une bombe dans le Sinaï    22 Palestiniens arrêtés par l'armée israélienne à El-Qods-Est occupée    La question de la légitimité de la direction du FLN ne se pose pas aujourd'hui (Saadani)    Le président sahraoui met en garde contre le danger des drogues provenant du Maroc    Centre du service national de Blida    Les tergiversations, jusqu'à quand ?    Registre du commerce    Marathon international d'Alger    Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit pour contrer Ebola ( 22h 55 )    Joan Polaschik, nouvel ambassadeur américain, à Alger    L'Algérie des dizaines de stagiaires sahraouis ( 21h 31 )    Lancé par la Gendarmerie nationale    Razzia sur le chardonneret    Taxe de sortie du territoire tunisien: Lamamra exclut l'application du principe de réciprocité    Lamamra s'explique    DGSN    Abrogation du 87-bis    Batna    Cousins-voisins face au destin    Place aux questions orales    La Bourse expliquée aux patrons nuls    L'Entente veut se rassurer avant le TP Mazembe    L'ambassadrice de Suisse au théâtre Kateb-Yacine    Arab Idol sur les traces de Arab Got Talent    On gagne à se perdre    Le coup de bill’art du Soir    6e Festival de musique symphonique à Alger    Salle Ibn Khaldoun    Ighil a la confiance de la direction    Boxe    MC El-Eulma    Ligue des champions d'Afrique de football (1/2 finale/aller)    Bounedjah buteur et passeur    Le téléphérique enfin opérationnel    900 ha de couvert végétal détruits par les flammes    Ne pas craindre de répondre    Marché mondial des produits agricoles : Sucre, café et cacao dégringolent de concert    Restructuration du secteur public marchand : Installation d'un comité de pilotage    Après la mort d'un otage britannique : Cameron déterminé à des nouvelles mesures non spécifiées contre l'EI    Blida : De nouveaux établissements de formation professionnelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.