Mises en garde et menaces: signes de désarroi    Le gaz algérien nécessaire pour le mix énergétique européen    Foire internationale d'Alger: Plus 400 entreprises étrangères attendues    Le conflit social se durcit en France, menacée de paralysie    Le vote des extrêmes: L'Europe, ce grand corps malade    CAF - Compétitions interclubs: Les adversaires de l'ES Sétif et du MO Béjaïa connus    USMH: Haniched déplore la guerre des tranchées    AS Khroub: Les membres du directoire se retirent    Aïn Témouchent: 60 candidats absents à l'examen du BEM    Ces Algériens qui ne veulent pas mourir    Les recherches pour retrouver les 14 harraga algériens abandonnées    Droits d'auteurs: Des actions en référé contre les TV privées    ELLE DANSE FACE A LA LAVE DU VOLCAN    Attention aux phases de transition    Algérie-Italie : Le partenariat et l'urbanisme au cœur d'une rencontre à Milan    À Béchar : Gaïd Salah supervise le lancement d'un exercice combiné à balles réelles    La lutte antiterroriste s'accentue    Le candidat d'extrême droite ne passe pas    Détermination à faire appliquer les accords de Min    Binali Yildirim présente son gouvernement    "Le mandat de dépôt a reculé de 54%"    Fin de l'audiovisuel informel    Trois autres terroristes abattus    Equipe nationale : Ghoulam rejoint les Verts, en attendant Brahimi, Mahrez, Feghouli et Hanni    Un match à huis clos pour la JS Saoura    Hanni meilleur joueur de l'année en Belgique    6e médaille de bronze pour l'Algérie    Noureddine Bedoui sur tous les fronts    Afin de répondre à la demande de sa clientèle : Algérie Poste émet 25 000 chéquiers par jour    Les dangers de la "grande sieste"    La Fête des mamans devient une bonne affaire    40.000 logements en chantier à Oran    Selon la directrice de l'INPRP : " Les conditions de travail influent négativement sur la santé des employés"    Sept raisons pour aimer le S 7    "L'Algérie est un pôle technologique"    L'avenir incertain du paysage audiovisuel algérien    Comment vêtir son esprit pour comprendre?    Le Cinéma palestinien s'offre son festival à Paris    Trois autres terroristes abattus à Bouira    43 morts et 1.376 blessés en une semaine    Décès d'une femme à Mascara    L'Algérie soutient le candidat de l'Afrique    Les affabulations de Hollande    Rêveries de l'acteur solitaire en compétition    Cartographie des forteresses d'Oran    Les relations avec l'Algérie sont solides et diversifiées    La France maintient la date du 3 juin    Equipe nationale Neghiz : "Mon objectif est de préserver la continuité après le départ de Gourcuff"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.