Deux cadavres de terroristes découverts dans la forêt d'Errich    La session de printemps sera prolongée au-delà du 2 juillet    Quel avenir pour le secteur ?    Emprunt obligataire : loin du compte    ENERGIE : L'ÈRE DU BRICOLAGE    Les Britanniques dans le flou    Volley-ball/National Une A (messieurs): 3e titre consécutif pour le NR Bordj Bou Arreridj    Pourquoi l'Algérie a une longueur d'avance    Réunion des syndicats de plusieurs secteurs pour débattre de la retraite à 60 ans    BRÈVES de l'Ouest    Commémoration sur fond de tension à Taourirt-Moussa    Le groupe Bermudes et Kamel Chenane enflamment le public !    La république de l'intox    GC Mascara; La restructuration du club en marche    O. Médéa: Dans l'attente d'une solution aux problèmes financiers    De janvier à mai: La facture d'importation de véhicules baisse de plus d'un milliard DA    Marché parallèle de la devise: L'euro à plus de 180 dinars    Touta, le village oublié    Malades chroniques, accidents de la route, rixes, agressions: Plus de 200 personnes prises en charge, quotidiennement, aux UMC    Constantine - 1 566 poches de sang collectées depuis le début du ramadhan    RND: Les opposants à Ouyahia reprennent du service    Mirage de la démocratie «apaisée» promise    Constantine - Programmes du Ramadhan: Les artistes crient à l'exclusion    Constantine - Constantine honore plusieurs personnalités    5 personnes activement recherchées arrêtées dans des opérations coup-de-poing    La police judiciaire dresse son bilan de la première moitié du mois sacré    "Douter de nous? Certainement pas!"    Un débat sur fond de tension    12 ONG appellent à accroître "l'aide financière"    Le Groupe Tahkout s'engage avec Hyundai    Haima Algérie expose sa gamme    Sécurité collective arabe inexistante    Les citoyens soulagés    L'Algérie se tourne vers les opérateurs locaux    L'Ecole supérieure de la sécurité sociale inaugurée le 5 juillet    La potion miracle    Le miracle aura-t-il lieu?    "Grande confiance en Mahrez et en les Verts"    Une très belle quaâda chaâbie    Bijouterie kabyle : Tout pour lutter contre la contrefaçon et les fluctuations du marché    Poursuite des combats pour la reprise d'Alep    L'effet domino    Les signatures validées pour un référendum anti-Maduro    17 qx de kif traité saisis à Tlemcen, Chlef et Béchar    Quel avenir pour les Crabes ?    Hommage à Hadj Mohamed Tahar Fergani    Voyage au coeur de l'Andalousie    Deux tentatives de reconstruction du discours religieux musulman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.