« Ne pas verser dans l'imitation ni dans l'improvisation »    L'informatique pour alléger les procédures administratives    « L'histoire du front sud est jalonnée de martyrs »    Nigeria    Soudan    Irak : Les forces gouvernementales reprennent des zones proches de la frontière iranienne    Présidentielle en Tunisie : Marzouki et Essebsi au coude-à-coude    Dans une déclaration lue en son nom    PRÉSIDENTIELLES TUNISIENNES    Incapacité à tempérer ou à récupérer    L’avancée d’Ebola au Mali inquiÚte en Algérie    LyÚs Tizi Oualou (entraîneur national) :    MC Alger    Coupe du Monde des clubs : Engouement pour le trophée à Sétif    International : Top, flop et faits marquants des championnats européens    Madjer à contre-courant    Soutien et accompagnement, une orientation stratégique de l'état    La chute des prix du brut défie le boom du schiste aux Etats-Unis    Intégration et emploi des jeunes : Le PNUD salue les efforts de l'Algérie en la matière    Ouargla : Le rôle des énergies renouvelables dans la préservation de l'environnement souligné    Libye : Une solution politique difficile mais pas impossible    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    Musique    Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Volonté réaffirmée de garantir une formation de "qualité" aux étudiants    Secousse tellurique de 3,4 degrés sur l'échelle de Richter à M'sila    Baba à la chantilly    Moussaka    Reparution après une longue absence    « Les mutations se font avec la souffrance de la femme »    Une salle de cinéma transformée en annexe d'un service d'état civil    Au-delà du mépris pour la Palestine, la haine de Netanyahu    Les «portes des négociations ouvertes» mais à quel prix ?    Recherche désespérément accord sur le nucléaire iranien    L'Algérie veut diversifier le partenariat économique avec le Mexique    Sud-ouest : renforcer les fonctions des grandes villes    Opération de relogement sous haute tension au Val d'Hydra    Trois morts et quatre blessés dans un accident de la circulation à Mostaganem    Le tribunal criminel près la cour d'Alger examine le 2 décembre prochain une affaire de massacres collectifs    Ligue 1 Mobilis (mise à jour) ES Sétif-MC Alger : un choc avec des objectifs opposés    Le ministre qatari des Affaires étrangères, souligne le poids de l'Algérie et son rôle dans la stabilité de la région    Tunisie: la bataille du second tour engagée entre Marzouki et Essebsi    Ouverture du 7e Festival des musique et chanson du Souf    «Nous avons beaucoup travaillé pour revenir en force»    «KBS, nouvelle génération» reçoit le prix du jury    Quelles perspectives pour le sommet Turquie-Afrique ?    Un plan anticancer sera mis en œuvre à partir de 2015    Une brèche dans le front    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.