Algérie - Le holding Injab va construire 4 usines de logements préfabriqués en 2015    L'avocat des familles des moines de Tibhirine dénonce une "confiscation des preuves" par Alger    Algérie: engouement grandissant des agriculteurs de Mila pour le crédit R'fig    Mali: Engagement des mouvements politiques armés à respecter le "cessez le feu" et "la feuille de route"    Production de la Renault Symbol à l'usine d'Oued Tlélat    Ayant contracté une blessure mardi face à Schalke 04    Ligue 2 Mobilis    Le derby de vérité pour Soustara    L'Entente dès demain à Kinshasa    Ebola: un épouvantail?    Championat de Ligue 1 Mobilis de football/ 8e Journée    Conséquence de la hausse des stocks américains    La "libération" tourne au cauchemar    Les opposants aux islamistes en ordre dispersé    Tunisie: Altercation armée entre des terroristes et les forces sécuritaires à Oued Ellil    Des observateurs militaires déployés    Importantes opérations de l'armée dans les montagnes de l'Ouest    Journée nationale de la liberté de la presse à Béjaïa    ORGANISEE PAR LA DELEGATION DE L'UNION EUROPEENNE EN ALGERIE LES 28 ET 29 OCTOBRE À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE    Grève à Tizi Ouzou    Le vent et l'oued    La révolution audiovisuelle n'a pas eu lieu    Les députés font le procès du gouvernement    "Oued El Harrach sera navigable cet été"    Le ministre de la Pêche en visite à Skikda    Migrants africains à l'ouest du pays    Rencontre professionnelle algéro-tunisienne à Oran    Mission impossible ?    Célébration de la journée nationale de la presse    "L'ANP est déterminée à relever les défis"    Le FFS hier chez le coordinateur du Pôle du changement    Bouira "couve" ses journalistes    Des associations appellent à leur prise en charge    Le RND et le FLN «adhèrent» au projet du FFS    Dialogue inter-malien: la Russie salue les efforts de l'Algérie pour une solution à la crise    Algérie: L'ANP intercepte 2.600 litres de carburant destinés à la contrebande (MDN)    L'Algérie participe à l'industrie de la plaisance et du tourisme    Renforcement de l'AEP dans Constantine-ouest    EN BREF    Session de formation en ferronnerie d'art à Constantine    L'appel du Sud    L'artisanat cherche acquéreur, l'artisan souffre...    Les dessous officiels et les non-dits    Une écrivaine-journaliste éprise de voyages et de littérature    Le Centre Kennedy dénonce la mort après torture d'un militant sahraoui    Le secteur de l'énergie redevient le moteur de la croissance    Balle au centre    EN BREF    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.