Forum d'El Moudjahid : Les contrevérités du ministre    La peur du chaos syrien    Angleterre : Mahrez et Leicester champions    Sensibilisation sur la fièvre Zika    Des parlementaires contre-attaquent    A l'invitation du président Bouteflika : Le président Ivoirien en Algérie    L'Algérie n'est pas prête    Vers l'augmention du volume    Rachat d'El Khabar par Cevital : L'affaire reportée à mercredi prochain    France : Les pilotes d'Air France se préparent à la grève    Selon Tebboune : L'interdiction du recours aux produits d'importation a favorisé la relance de la production locale    Batimatec tient toutes ses promesses    Les entrepreneurs algériens trouvent de nouveaux financements    L'Afrique veut prendre son destin en main    Valls se justifie    Feu vert de la Cour suprême au référendum contre la relocalisation de réfugiés    Syrie: de quoi parle-t-on?    Valls s'excuse auprès de Sellal    Le scrutin fixé aux 23 avril et 7 mai 2017    France : Les cinq points noirs qui menacent le nucléaire français    Sahara occidental : L'occasion qu'a raté l'Espagne    Droit international à géométrie variable    Rendez-vous crucial    Les Crabes en pleine concentration sur l'ES Tunis    Ligue des champions : La meilleure équipe d'Europe, c'est l'Atlético    "Notre sélection olympique n'a rien à perdre à Rio"    Hanni "Lion d'or" belge    Le coach de Fenerbahçe s'oppose à la venue de Feghouli    660 avocats prêtent serment    Les petites bourses à rude épreuve    L'embarras du choix    Le dispositif de prévention renforcé    Empêchés de tenir leur sit-in à Blida    Les agriculteurs des Aurès optent pour l'or rouge    Les pickpockets de retour dans les marchés d'El Harrach    Education à distance : Près de 500.000 apprenants participent aux examens de fin d'année scolaire    Le Keblouti, source de la littérature révolutionnaire    Une méditation romanesque sur le deuil    Pari réussi par de jeunes comédiens    Desquels faisons-nous partie?    Colloque national sur le Coran à Chlef : Plus d'une trentaine de penseurs et chercheurs nationaux attendus    Communication, réflexion et cinéma    Pourquoi l'Algérie ne sera pas présente au Sommet de la télévision à Abidjan    Selon Mohamed Aissa : L'Islam qu'on connaît au Maghreb et en Afrique a une seule source    1.600 délégués attendus    Vie des clubs / JSMB : elle joue sa survie à Oum El-Bouaghi : Yemma Gouraya retient son souffle    Omnisports / Judo - JO-2016 : L'Algérie en force à Rio    Skikda: Un cinquième terroriste abattu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Logements AADL de Bouzouran (Batna)
Remise de clés aux bénéficiaires
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2008

Lancé en 2001, le projet AADL des 1000 logements de Bouzouran vient enfin de voir le jour. C'est devant une foule dense de citoyens de Batna que la cérémonie de remise symbolique des clés aux bénéficiaires a eu lieu, mercredi dernier.
C'est dans une ambiance de fête au rythme de la troupe folklorique locale « Rahabba » et des salves de baroud d'honneur que les autorités locales de la wilaya de Batna, ainsi que le PDG de l'AADL ont été accueillis. Le wali s'est dit « satisfait de la réussite de cette belle réalisation ». Et d'ajouter : « Toujours dans le cadre du million de logements promis dans le programme du président de la République, d'autres attributions auront lieu au cours du mois prochain. Toutefois, je compte sur l'ensemble des responsables concernés pour assurer une bonne gestion et veiller à la propreté de cette cité ». Pour sa part, un couple de bénéficiaires dira : « Nous n'avons pas encore visité les appartements pour apprécier leur conception, mais nous trouvons assez exorbitant le prix qui s'élève à 140 millions de centimes, et le loyer qui est fixé à 6 000 DA/mois, sans compter les frais de gardiennage pour un simple F3, cela par rapport à nos salaires et au faible pouvoir d'achat ». Après son inscription au programme communal de développement en 2002, le projet a été confié à la CSCEC, une entreprise chinoise, et le démarrage n'a pu s'effectuer qu'en 2004. « Le retard dans la réalisation de cette cité est dû, en grande partie, à l'interruption des travaux par la CSCEC, à cause de la maladie du SARS qui a frappé la Chine entre 2004 et 2005 ». « Tout le personnel chinois a été obligé de rejoindre son pays », expliquera M. Khebbache, directeur régional de l'AADL. Vus de l'extérieur, les immeubles de dix étages offrent une agréable vue. Cependant, leurs nouveaux locataires ont relevé un nombre important de lacunes, notamment les ouvrages VRD. Les travaux de ces derniers ont été pris en charge par une entreprise privée algérienne dénommée SEETA, pour un coût de 230 millions de dinars. L'entreprise en question a écopé d'une amende de 7 millions de dinars pour le retard et son travail médiocre. « Pas de caniveaux pour l'évacuation des eaux de pluie, absence de paratonnerres, les avaloirs sont hors normes, le carrelage des allées est de mauvaise qualité, les murs de soutènement des bâtiments ne répondent pas aux normes, parce qu'ils ont été faits à la va vite », fera remarquer un acquéreur. Plus loin, il enchaînera : « Pourquoi a-t-on accordé le marché uniquement à un seul entrepreneur, pourtant les instructions du président de la République sont claires, à savoir engager plusieurs entrepreneurs concurrents ? », s'interroge-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.