La protestation du 24 février provoque un clash au CPP (audio)    Algérie: Abdelkader Messahel (ministre délégué) en visite de travail au Bénin    Les Etats-Unis se préparent à une cyber-guerre    Le pétrole rebondit en Asie    La Nasa a détecté deux mystérieux points brillants sur la planète naine Céres    Approbation du dossier de création d'un centre régional de coopération et de recherche sur le SIDA    Boire du café pourrait réduire le risque de sclérose en plaques    La crise des réfugiés en Syrie à "un tournant dangereux"    Au moins 17 morts dans deux explosions au centre du Nigeria    Louh : Le projet du code de procédure pénale, un nouveau jalon dans l'édifice des réformes du secteur    Médéa: des éboulements rocheux provoquent la perturbation de la circulation automobile    Maroc: pas de levée des subventions sur le butane de gaz, le sucre et la farine (Benkirane)    Tunisie: la moyenne d'endettement par citoyen est de 4500 DT    Algérie: Vers l'interdiction de l'importation des produits artisanaux concurrents des produits locaux    USMB : Blida sans ses meilleurs éléments    La CSI dénonce la discrimination de la justice    Conférence du consensus : Le FFS demande plus de temps    Handball : Zegueli contacté par l'ES Tunis    Conférence de presse du DG de l'ONCI à Constantine : Bentorki répond sans convaincre    Rachid Oulebsir. auteur-editeur, chercheur indépendant en patrimoine culturel immatériel : «Le pouvoir ignore les langues maternelles»    Vu à la Télé : Populisme quand tu nous tiens !    Hassan Sylla Bakari. Ministre tchadien de l'Information et de la Communication : «Il nous faut une télé panafricaine»    Sovac a écoulé 57 800 véhicules en 2014    JS Saoura : Henkouche nouveau coach    Algérie: le mot d'ordre de grève du CNAPESTE faiblement à moyennement suivi à travers les wilayas    Gourcuff tablera davantage sur les locaux    Dates symboles    GB: 27% des musulmans comprennent les motifs de l'attentat contre Charlie Hebdo    "L'avenir de Belhout sera tranché dans 48h"    Slimani a repris les entraînements hier    La rupture    "Le camp de l'opposition va s'élargir"    27 personnes interpellées    Renforcement de la sécurité au niveau des frontières (Gendarmerie nationale)    Gaz de schiste : qu'en pensent les Algériens ?    Pneumamanie    Le foncier pour le reste du programme AADL 2009-2014 identifié    Djezzy enregistre une baisse de ses revenus en 2014    Le cinéaste Amar Laskri honoré    Sonatrach a fait trois découvertes en deux mois    Le Doyen continue de broyer du noir    L'opposition salue la "participation des Algériens"    La Libye risque de devenir une nouvelle Syrie    Un "bilan catastrophique" selon Amnesty International    Le président kenyan reçoit à Alger le Premier ministre    L'Ordre des médecins dit son mot    2 morts par balles et 1 blessé grave    USM Alger : le match retour face à Foullah (Tchad) sera particulier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.