Les députés vont trancher aujourd'hui    "Le pétrole est une arme stratégique"    Bilan définitif: un mort et 196 blessés    Ségolène Royal arrive demain    Un écrivain assassiné devant un tribunal    L'Espagne organise des élections régionales    Manille rejette les critiques de l'ONU    Début aujourd'hui du stage de l'EN A'    L'USM Alger seule aux commandes    Victoire d'Ogari et de Woldu    Les résultats de l'enquête connus à la fin de la semaine    Un mariage a failli tourner au drame    Cinq personnes décèdent par asphyxie    "La solidarité gouvernementale est une réalité"    La mauvaise gestion des établissements    Lors de l'Assemblée constituante, Ferhat Abbas proclame officiellement, à Alger, la «République algérienne démocratique et populaire»    Cycle de cinéma algérien    Boutarfa : «L'Opep est condamnée à prendre une décision»    Ahmed Ouyahia poursuit sa «croisade» contre les binationaux    Le projet de loi sera voté aujourd'hui    Bientôt quatre vols par semaine    Deux fusils de chasse saisis à Batna    La qualité comme leitmotiv    La Cour suprême autorise une enquête sur le président Michel Temer    Plus d'un tiers des bombardements saoudiens auraient visé des cibles civiles    3,7 milliards d'euros de mieux qu'en 2015    L'industrie veut accroître son poids dans l'économie    Biskra, son histoire et son art à l'honneur    « Une police plus professionnelle grâce à la réforme du système de formation »    Les enquêteurs à pied d'œuvre    L'USMA prend déjà le large    MINIATURES    1.000 ha supplémentaires pour l'oléiculture    Arrestation de l'auteur de la fusillade    L'ONU appelle à la retenue    Le café littéraire de Béjaïa s'insurge    Coupe de la CAF (demi-finale) / FUS de Rabat – MO Béjaïa, ce soir à 22h00 : Les Crabes croient à l'exploit    Ligue 1 / Suite de la 5e journée : Le champion en titre impose sa loi    ONDA : Retraite pour des artistes    TNA : Quand le public boude    Nouvelle réunion du Quartet    Retraite anticipée : grève renouvelable les 17 et 18 octobre    "Amar Saâdani ne s'est pas retiré de la bataille"    Résultats    Amar Ghoul : "Un facteur encourageant"    Alger: Près 170 malades de diabète escroqués, des arrestations    Le RND dénonce "une mesure populiste"    Un terroriste abattu par l'armée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.