Sur fond de poursuites judiciaires: Nouvelle mise en demeure aux TV privées    Droits de l'Homme: Des évolutions mais la CNCPPDH pour une «approche novatrice»    Une joint-venture algéro-turque et un investissement de 60 milliards DA: Un port minéralier et un convoyeur de 9 km pour approvisionner le complexe Tosyali    Aïn-Temouchent: Un «radar» contre les branchements illicites au réseau d'eau    Sommet européen - Après le Brexit : que faire ?    Ils sont trois fois moins nombreux qu'en 2012: 831 Algériens expulsés de France, en 2015    Euro-2016 - Vivement les quarts !    CS Constantine: Le casse-tête du recrutement    Constantine - Disparition de la copie d'examen d'une candidate au bac: L'affaire entre les mains de la justice    Tizi Ouzou: Les assassins présumés d'un gardien de parking sous les verrous    Constantine - Six établissements de santé dédiés aux circoncisions    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Le général Benhadid "attend que la justice fasse son travail"    JSK : Sebie Touhami, 8e recrue !    Difficile mission pour les Crabes    "L'Algérie est pour moi l'adversaire le plus redoutable"    Onazi : "Nous avons les moyens d'aller en Russie"    La reculade du ministre de la Com    Erdogan plie devant Moscou et Tel-Aviv    Risque de contagion sécuritaire au Sénégal    BRÈVES de l'Ouest    Le secrétaire général de l'ONU en visite à Ghaza    La situation s'aggrave au Yémen    Du choc vers le dialogue    Du thon et de la sardine sur le marché    3000 milliards de DA retirés d'Algérie poste durant le Ramadhan!    La plaisance maritime ouverte au privé    Quel programme ?    Une commune sous l'emprise des faux mentors    Un mandat électoral gaspillé    Les Verts dos au mur face à la Libye    Le relais algérien du 4x400m (messieurs) termine 4e    Amar Djilani défend le caractère «urgent» de certains projets de loi    Obligation de réserve des militaires    La facture d'importation a connu une baisse de 14,24%    Le navire-école "Soummam" inspecté    Des étrangers derrière les émeutes de samedi    25 personnes arrêtées suite à des émeutes    Six opérations effectuées au CHU de Batna    Un kg de cocaïne "pure" saisi à Alger    24 ans après l'assassinat de Mohamed Boudiaf : Qui dira la vérité au peuple ?    Zitouni et l'identité algérienne    "Un acte incompréhensible"    L'Algérie est-elle vraiment une terre de tourisme?    Les projections en plein air reviennent    Doyenne de la chanson kabyle    10 monuments et sites historiques classés biens culturels    Rencontres culturelles nocturnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.