Sommet G7 : Béji Caid Essebsi sollicite un "appui international exceptionnel" à la Tunisie    Omnisports    Guelma : Deux nouveaux lycées pour la prochaine rentrée    Les auteurs de l'attaque contre les coptes entraînés en Libye    Gouvernement de transition ?    Al-Hoceima, le tombeau de la royauté ?    Marché immobilier: Une baisse des prix mais pas d'effondrement    USMH: Un ratage inopportun    Gouvernement: Appliquer le nouveau modèle économique de croissance    Aïn-Temouchent: Le dispositif de sécurité renforcé    Sétif: Plus de 8 quintaux de tabac à chiquer saisis    Chocs et traumatismes maintenus !    «EL MISBAH»: un Journal «Jeune-Algérien» à Oran en 1904 (1ère partie)    Tlemcen: Des œuvres éphémères ?    Boudebouz et Medjani de retour en sélection    Le patronat courtise Tebboune    Il veut préserver le pouvoir d'achat    Doublé héroïque pour le GS Pétroliers    Ziri Hamar apte pour le service    Bernardo Silva a signé à Manchester City pour 50 millions d'euros    Tebboune-Sellal: deux passations à 35 ans d'intervalle    L'ANP arrête trois autres à Tamanrasset    Tebboune attendu à l'APN    Un premier jour sans frénésie et sans flambée    13 morts et 37 blessés durant les dernières 48heures    Une association pour dire la fraternité    L'Afrique, si proche et si loin des préoccupations    Tebboune donne un nouveau souffle au bâtiment    22 v'là les flics, la pub et les feuilletons made in Ramadhan    Arezki Ammi distingué par la République française    Tesnota de K. Balagov ou la chronique d'une Palme ratée    L'USM El Harrach joue avec le feu    La saison de la renaissance tourne à la désillusion    Tizi Ouzou : Huit nouveaux établissements touristiques à réceptionner en 2017    Indépendance des fluctuations des prix des hydrocarbures : Un dossier lourd pour le staff gouvernemental    Italie : La croissance toujours à la peine    SNCF : Opération séduction pour redorer le blason des TGV    Pétrole : L'accord de production est prolongé de 9 mois    Grande-Bretagne : Nouvelles arrestations à Manchester, sécurité "intensifiée"    Installation du nouveau gouvernement : Passation des pouvoirs depuis vendredi    Entre changement d'habitudes et cherté des produits    Alger-centre et Bab El Oued sans voitures    Le Maghreb n'est pas à l'abri de la "fitna"    Nouvelle évasion massive de prisonniers    Macron interpellé    La Générale de la pièce "El Loâba" présentée à Alger    GOUVERNEMENT TEBBOUNE : Peu de ministres sexagénaires    Plusieurs ministres prennent leurs fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.