Benyettou buteur face à Kasımpaşa    Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-Non Opep: Des ajustements en vue pour mieux stabiliser les marchés    Manchester United: Mourinho dément un intérêt pour Bale    ORAN : 554 quintaux de liège attendus    ELECTIONS LOCALES : Le FLN énonce ses critères de candidature    Algérie- L'Etat subventionne l'eau uniquement à Alger et Tipaza    Maroc-Rif: RSF dénonce la chape de plomb et la censure médiatique sur la répression policière à Al Hoceima    ORAN : Fermeture de huit commerces pour insalubrité    LE PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS A REFLEXION : Un organisme public si marginalisé    Barcelone : Comment Messi et Suarez auraient convaincu Neymar de rester !    24 candidats à l'émigration clandestine interceptées à Arzew    Moscou conclut un accord avec les rebelles    Auditions publiques de l'Instance vérité et dignité    Le syndicat dénonce des pressions sur les magistrats    Immobilier/Location à courte durée : Ce que veulent les agences    Nouveaux walis et walis délégués : La feuille de route    La Roma augmente son offre à 35 millions d'euros    Les dirigeants de Galatasaray à Paris pour négocier le transfert de Feghouli    L'inflation à 6,5% sur un an    La mission "casse-cou" du Premier ministre    MSP : Menasra succède à Makri    Au moins 30 terroristes éliminés    7 morts et 30 blessés en 24 heures    "L'austérité ne doit pas toucher le secteur de l'éducation"    Djamel Ould Abbes à Aït Yahia Moussa et à Timizart    Violentes échauffourées à Aokas    Omnisports : Des Verts euphoriques dans une salle Harcha en liesse    Handisport - Mondiaux-2017 : De l'or pour Ismahane Boudjadar    Appel à la retenue et à la coopération    Tébessa-Aïn M'lila : Le train va siffler en 2018    Travail de proximité à l'est du pays : La police a accompli «des pas de géant»    MCA : la décision a été officialisée hier : Kaci-Saïd (re)prend les rênes du Mouloudia    Festival international de musique diwane : Premier concert de Nora Mint Selmaly à Alger    Bedoui appelle les walis à faire preuve «d'objectivité» et de «transparence    Bled maâlich !    Aïn Témouchent: Formation au profit de bibliothécaires    Les APC coupées de leurs racines    La bête noire du monde des affaires    Et puis Tebboune est arrivé...    28 condamnés à mort pour l'assassinat d'un procureur    L'Italie hausse le ton face à ses voisins    L'Algérie à l'honneur    Cheb Anouar à l'affiche    Des rythmes, de la musique sraoui et des mélodies syriennes à l'ouverture    Etats-Unis-Chine : Le dialogue économique conclu sans avancée majeure    Licences d'importation : Eviter de mauvaises interprétations    Transition sans transaction    Constantine : Le Monument aux morts, un lieu de détente au cœur de l'histoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.