Ebola: Le virus aurait fait près de 5.000 morts, selon le dernier bilan de l'OMS    Burkina: le N°2 de la garde présidentielle se proclame chef de l'Etat de transition    Maroc: le royaume compte 8,5 millions d'abonnés Internet à fin septembre 2014    Ukraine: plus de 4.000 morts dans l'est, 300 morts en dix jours (ONU)    Tunisie-Algérie: à l'occasion du 60è anniversaire du déclenchement de sa révolution, Jomaa félicite le peuple algérien    Tunisie: Le TUNIDEX clôture en forte hausse    Viande bovine et céréales : Naissance de deux sociétés algéro-françaises    Ouverture du Salon international des véhicules aériens : Une plateforme technologique dédiée à l'aéronautique bientôt mise en place    Demande marocaine d'ouvrir une enquête : Alger clôt le dossier    L'ère des turbulences    Le Qatar embrasse le djihad    Finale retour Ligue des Champions d'Afrique- Aujourd'hui à 19 h 15 ESS - AS Vita Club : Le rêve est permis pour l'Entente    Le message de Hammar aux supporters : «Effacer le mauvais souvenir d'Ebossé»    MCA : Sale temps pour le Doyen    Ils sont affectés aux 6 tribunaux de la Cour d'Oran : 15 nouveaux magistrats prêtent serment    Des lettres anonymes, des plaintes et des poursuites    Moines de Tibhirine : Le juge Trévidic veut revenir en Algérie    Les femmes se mobilisent pour la paix dans le monde : Les congressistes d'Oran lancent une pétition à l'intention de l'ONU    Le centre universitaire baptisé «Ahmed Bouchaïb»    Mariott va ouvrir 6 hôtels en Algérie    La puissance africaine au féminin    Session ordinaire de l'APW ce mercredi    Exception à Sidi M’hamed    Le cas burkinabé, un avertissement pour les dirigeants africains    Le MC Alger chute lourdement à Bologhine face à la JSK    Ouverture du deuxiÚme FITB    ACTUCULT    Arezki Metref et Sadek Hadjeres signent leurs ouvrages au Salon du livre d'Alger    Absent depuis 9 mois à cause de blessures    L’entretien de la semaine    60e anniversaire du 1er novembre    Cupcakes au citron meringués    Le chocolat et, d’une maniÚre plus générale, les sucreries sont des aliments anti-stress    QUESTION :    De nouveaux financements pour les projets économiques et commerciaux    La Suède montre la voie    L'impact de la presse électronique et des médias sociaux sur le journa    L'écriture de l'Histoire, c'est toute une histoire !    Secrétariat général du Front de Libération Nationale Appel au peuple    Requiem de Novembre    La préparation précompétitive pointée du doigt par les Algériens    Tournoi de football entre les mosquées d'Alger : la finale fixée à dim    Une presse libre et professionnelle, voilà ce que veulent    «Pour une Algérie sûre, unie, souveraine et forte»    Les femmes envahissent le stade 20-Août-1955    Le P-dg d'ArcelorMittal-Algérie accuse Aïssa Menadi d'ingérence    À la recherche du centre    EN BREF    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.