Algérie:Le FLN annonce sa participation à la conférence du consensus national initiée par le FFS    Egypte:Vingt tués et 36 blessés dans l'attaque au mortier visant les bâtiments de la sécurité au Sinaï    Maroc:Le roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres à Fès    Tunisie:L'annonce de la composition du nouveau gouvernement sera faite lundi 2 février (source)    Le FLN annonce sa participation à la conférence du consensus national initiée par le FFS    CAN-2015 (quarts de finale) Côte d'Ivoire-Algérie : Gourcuff ne désespère pas d'un retour de Slimani    CAN-2015/1/4 de finale) Côte d'Ivoire-Algérie : Gourcuff écarte l'idée de procéder à des changements    Tunisie: Lancement du dialogue sociétal sur l'éducation    Algérie-Le patronat s'implique dans l'élaboration du futur code du travail    Report du procès des auteurs d'un attentat terroriste en 2008 à Béni Amrane    Les Verts assurent et rassurent    Un soldat de l'ONU tué au Liban-sud    Projet de transfert de 600 millions de m3 d'eau vers 19 wilayas    Le patrimoine musical kabyle au rang de l'universalité    La DGSN octroie un crédit sans intérêt aux postulants au logement AADL    Le transport scolaire inexistant à Tliouanet    Plus de 14 milliards de centimes à recouvrer    «Tous les projets structurants sont une réalité»    Algérie-Vaste opération de séduction pour contenir la contestation anti-gaz de schiste    Deux femmes et une banderole agacent François Hollande    Ces microbes qui mènent la vie dure à Obama    Quelques questions d'évidence    La bataille des terminaux fait rage en Algérie    Les Algériens indésirables dans l'espace Schengen    Ennahar TV s'impose dans le paysage médiatique    Plume d'oiseau, mauvais augure!    Grève des 8 jours et devoir de mémoire    Extinction de l'incendie    En l'absence du dialogue    "L'Algérie a joué le match qu'il faut en Afrique"    Neuf morts dont cinq étrangers    Encore une session avortée    Transports d'une autre époque (1)    La décision finale sur la construction du gazoduc reliant l'Algérie à l'Italie reportée à avril (Sonatrach)    Les efforts de l'Algérie pour le développement de la formation professionnelle salués par l'ONU    CAN-2015 : Possible déplacement des fans des Verts à partir des demi-finales    L'intérêt national, un principe    Une paix durable ou une pause armée !    USA : La Fed devrait rester "patiente" avant une hausse des taux d'intérêt    Madoui entraîneur de l'ES Sétif : Il évoque des "contacts préliminaires" avec le Zamalek d'Egypte    Quatre personnes décédées sur la route et quatre autres par asphyxie    Les Verts avec mention «peut mieux faire»    La culture de la débrouille    2015, entre overdose d'activités et désaffection quasi-générale du pu    Chacun se débrouille comme il peut...    Les Verts ont de l'esprit, du cœur et de l'estomac !    Une subvention qui fait mal    58 représentations prévues à Aïn-Témouchent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.