Algérie- Les premières voitures ‘'Seat'' sortiront de l'usine de Relizane au 2eme semestre de 2017    Mebarakou : «Les points du Clasico sont importants»    La grippe aviaire s'étend au Japon    Somalie : au moins 10 morts dans une attaque d'Al-Shebab    Soudan du Sud: des sanctions évoquées à l'Onu    Les cours du pétrole orientés à la hausse en Asie    Afghanistan : 400.000 enfants vont abandonner l'école en 2017    2,7 tonnes de cocaïne saisies au large de l'Equateur    [Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!    Mettre le paquet aussi pour convaincre le nouveau sélectionneur    Selon la gazzetta dello sport, Ghoulam entre ...........    Khalid Masood est l'auteur de l'attentat de Londres    Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale    Le NR Bordj Bou Arreridj passe en demi-finale    L'appel des producteurs agricoles    Repères    Blida / Cadre de vie : 200 000 fleurs et plantes pour la ville des Roses    DRBT – MOB : Défaite interdite pour les Crabes    Philatélie : L'histoire de l'Algérie à travers le timbre-poste    Ronronnement sur fond des législatives    Un objectif de 57 milliards de mètres cubes en 2017    Le parti out à Skikda    La fièvre électorale monte précocement à Médéa    Une avocate écrouée    Le RC Kadiogo disqualifié après les incidents du match face à l'USM Alger    Une œuvre pour plusieurs générations et civilisations    Le RCD dévoile ses propositions pour relancer le tourisme    La mystification comme culture politique    FLN-RND : la guerre sourde des frères ennemis    La réparation du barrage de Grouz à l'étude    MCA-JSK : un clasico miné par la rumeur    Ghouini appelle à une participation massive aux élections législatives    "Sétif, la fosse commune : massacres du 8 Mai 1945" primé à Paris    Nouveau dérapage français    Erdogan traite Merkel de nazie !    Boumerdès: Trois morts dans un accident de la route    Chlef: Les eaux usées, un casse-tête    A quand le changement tant attendu ?    Une deuxième campagne sera lancée après la rentrée scolaire    Les logements de la discorde    Deux partis devancent leurs concurrents    Numérotation nationale unifiée des listes des candidats    Ould Abbès limoge Salima Athmani    Ooredoo dévoile sa dernière innovation " Haya ! " : "Venez vivre l'expérience Ooredoo !"    Etablissement des relations diplomatiques entre l'Algérie et la Russie : Célébration aujourd'hui du 55ème anniversaire    Chaouchi risque la prison    Kiriya, Firmus    Les vêtements dans tous leurs états !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.