« Nous avons un problème crucial de stockage »    La Turquie et l'Arabie saoudite s'en mêlent    Mesut Ozil convoité par le Barça ?    Trifon Ivanov n'est plus    400 véhicules seront équipés de kits Sirghaz en 2016    Hausse des accidents de la route    Sensibilisation au tri sélectif dans des établissements scolaires d'Oran    « Hafila Tassir 2 » en ouverture    Adlane Samet expose ses « Regard's »    Tout un programme !    PSG : Serge Aurier écarté du groupe !    Real Madrid : James Rodriguez préfère Zidane à Benitez    Slimani signe un doublé et prend le dessus sur Belkaroui !    Tunisie : Le conseil national du CPR fusionnera avec Harak Tounes Al Irada    Dossier libyen: réunion attendue des pays voisins pour examiner les moyens d'un règlement politique    Irrigation agricole: Près de 200 pompes solaires installées dans le sud en 2015    Algérie : un nouveau règlement parasismique au 2ème semestre    Santé publique / Vaccins : il y a du nouveau    Benkhalfa de Koléa : «Substituer la fiscalité ordinaire à celle pétrolière»    Début du vote pour l'élection présidentielle en Centrafrique    Disparition d'espèces animales et destruction des habitats naturels / Zones humides : écosystème en péril !    Constantine 2015: du rire à volonté avec Mourad Saouli et son show "Bouzid Enoss"    Le PT opte pour des actions de proximité    Les chiffres effarants de la Banque mondiale    Le talon d'Achille de la lutte antidrogue    Iran - Arabie Saoudite : une rivalité politique ou une confrontation idéologique ?    tragédies D'hier et d'aujourd'hui : Terreur au paradis 13e partie    "Nous réclamons la décontamination des sites irradiés"    Un terroriste abattu à Boghni    "Il faut tout faire pour sauver la calligraphie !"    "Histoire de l'Algérie et du Maghreb" de Marcel Emerit    Un concert de musique classique au Mama    Fellag à l'affiche du 13e Festival des arts burlesques de Saint-Etienne    Maroc-Tourisme : une délégation de journalistes russes visite Agadir    Hadj 2016 : l'Arabie saoudite maintient le même quota de hadjis algériens    Raffinerie de Skikda : Arrêt d'urgence à l'unité 100    Collision entre deux camions, un mort et un blessé    Football - Ligue 1 : Le RCR refuse d'abdiquer, l'USMB et l'USMH calent    Précarité, cohésion sociale, intervention militaire en Libye : Les mises en garde du FFS    Meeting à la salle Harcha : Le RCD appelle à la réouverture des frontières avec le Maroc    L'Algérie condamne «vigoureusement» les attaques terroristes à Kidal et Tombouctou    Les Crabes pour réussir leurs grands débuts    Un machiavélisme historique    Les participants recommandent la consolidation de leur rôle aux plans économique et social    Installation d'un centre d'appui à la technologie et à l'innovation à l'université    L'USMA et le CRB tenus en échec    Les raisons du dérapage du dinar sur le marché parallèle, coté à 190/193 contre un euro le 11 février 2016    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evocation - Manouba Hadj Amar rend hommage au parcours de Malek Haddad : Un repère important dans l'histoire de la littérature algérienne
Publié dans Horizons le 07 - 06 - 2010

• « A la rencontre de Malek Haddad » de Manouba Hadj Amar Editions Casbah, 141 pages, prix public : 450DA. « A la rencontre de Malek Haddad », un ouvrage exquis écrit par Manouba Hadj Amar, professeur d'enseignement secondaire, qui rend un vibrant hommage au parcours du célèbre poète et romancier, Malek Haddad.
Elle raconte avec force la vie de Malek Haddad, sa propre vision de la vie. Le livre s'appuie sur des textes d'une grande valeur littéraire. Il offre une lecture originale d'un pan de l'histoire de ce personnage hors norme. Cet ouvrage qui est une sorte d'archivage narre un espace intimiste où l'auteure tente de prouver à ses enfants, ses amis, son entourage, les générations futures que le souvenir, ne peut s'effacer. Consciente et soucieuse de l'avenir, Manouba Hadj Amar s'intéresse à faire savoir, à travers le parcours de cet homme de culture, le statut de la littérature engagée que revendiquent les romans de Malek Haddad. Il ne s'agit pas seulement d'une adéquation à l'actualité historique mais c'est plutôt le rôle de l'écrivain dans une société en mutation qui est soumis à diverses interrogations.
Les tumultes du passé restent gravés et ancrés à jamais dans la mémoire collective. L'histoire de la littérature algérienne est le moteur principal qui nourrit le discours de ses romans. L'objectif, à travers cette « relecture » est de faire connaître les poèmes répertoriés par l'auteure, de permettre à chacun, de les exploiter dans un souci de simplifier la lecture et la compréhension des textes. Manouba Hadj Amar veut faire partager l'émotion de tout un florilège poétique avec un nombre élargi de sensibilités.
Bien plus qu'un ouvrage ordinaire, Manouba Hadj Amar rend un hommage à Malek Haddad. Son témoignage ou plutôt ses recherches apportent une concentration et un éclairage sur un vécu souvent tombé dans l'oubli.
Les poésies de Malek Haddad oscillent entre engagement et liberté, amertume de l'exil et nostalgie. A travers ses écrits où se retrouve l'empreinte de la Guerre de Libération, transparaît le talent d'un écrivain soucieux surtout des valeurs de la vie. Diplômée de l'école normale d'institutrices de Constantine, puis de l'Ecole normale supérieure d'Alger.
Manouba Hadj Amar a été professeur d'enseignement secondaire jusqu'en 1973. Elle a été ensuite professeur formateur à l'institut de technologie de l'éducation de Ben Aknoun puis professeur chercheur à l'institut pédagogique national et membre d'une commission d'élaboration d'outils didactiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.