Algérie - La loi accordera les avantages et l'ANDI se chargera d'attirer les investisseurs    Référendum sur l'indépendance de l'Ecosse: un choix décisif pour un avenir inconnu    Les sanctions occidentales contre la Russie violent les principes de l'OMC    Lutte contre l'EI: Hollande autorise les frappes aériennes    Crash du vol AH5017: Air Algérie organise une cérémonie multi-religieuse avant la fin de l'année    Ebola: deux vaccins prochainement testés en Suisse    Tizi-Ouzou : trois morts et 18 blessés dans un accident de la circulation à Mekla    Hépatite C: un nouveau traitement efficace à 95 % bientôt disponible en Algérie    Pétrole : Evolution mitigée des cours    La CAF décrète le huis clos pour Sétif    CAN-2015 : Les accréditations débuteront le 1er novembre prochain    Sonatrach relance la discipline    «Le pays se fanatise de partout»    Répondre aux besoins des lecteurs    Ce tisseur de lumière    «L'indépendance de l'Ecosse sera une véritable catastrophe pour l'Angleterre»    La politique des salaires sera-t-elle revue ?    La paix reçue cinq sur cinq    Les champs électroma-gnétiques sont cancérigènes    Pêche du corail : Des formations en plongée sous-marine seront lancées    Education : Les intendants en colère à Saïda et à Sidi Bel Abbès    Libye: Le Parlement adopte une loi antiterroriste    Viber et skype en Tunisie: les précisions du ministère de l'Enseignement supérieur    L'Algérie et le PNUD signent un document de projet de coopération sur l'autonomisation et l'emploi des jeunes    Algérie: Le Centre anti-cancer de Tizi-Ouzou sera inauguré le 5 juillet 2015 (ministre)    «Lancement de plus de 2 millions de logements»    Décès de l'ambassadeur d'Indonésie en Algérie    Il affirme qu'ils touchent le sommet de l'état    Elle sera adoptée par le Parlement, selon le chef du FLN    Parole de Saâdani    STEP d'El-Kerma (Oran)    Le Maroc préside à Tunis la 17e Conférence des responsables arabes de la lutte contre le terrorisme    La tâche de l'Entente se complique...    L'Algérie pour «une solution pacifique et négociée»    Volodymyr Sheiko subjugue le public avec la création d'une conversati    Arts cherchent médiatisation objective    Les buzz troublants d'Echourouk TV    Chaïbi s'illustre en Youth League    Fin d'une bataille rangée entre les députés    De quoi s'agit-il?    ESS-TP Mazembe ce samedi, à huis clos    Yebda officiellement qualifié    Saâdi inscrit le 500e but du club en Ligue 2    Trois romans algériens en lice pour le prix littéraire arabe    Vernissage à la galerie Art et culture    Libye Le prochain gouvernement sera consensuel et représentatif, selon le Premier ministre    Syrie : Les Etats-Unis vont viser les sanctuaires de l'Etat islamique    Santé : Hanoune veut le retrait du projet de loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.