La maîtrise par les médias de la terminologie juridique et policière, thème d'une rencontre    Les Etats-Unis menacent de geler toute coopération avec la Russie    Ingratitude    Man United : Owen déçu par le début de saison d'Ibrahimovic    Plus de 35 000 élèves du préscolaire attendus cette année à Alger    Un dossier pour les classer au patrimoine mondial    Bouchouareb : «Vers la création d'un nouveau modèle économique»    Le FCE salue l'accord obtenu à la réunion de l'Opep d'Alger    Cinq terroristes abattus    5 casemates et 3 bombes artisanales détruites    «Nous assistons à la fragilisation inquiétante des institutions de l'Etat»    Consolider l'entente entre les Algériens    Match à grands enjeux à Sétif    L'Algérie à la 3e place au classement des pays qualifiés    Polémique autour de la liste des 24, Rajevac réagit    Réactions des experts internationaux    Le Forum de l'énergie, une grande réussite    Un projet de la circulaire interministérielle en consultation    Le Brent clôture à plus de 49 dollars    Ministère de la Communication    MINISTERE DE L'INTERIEUR : Début aujourd'hui de la révision des listes électorales    Mexique : des bandits tendent une embuscade à l'armée    Mon voyage à Ouagadougou, ce que j'ai vu et appris    MOTS POUR MAUX : L'extrémisme satirique    MEMOIRE : Le Chahid Bordji Kadour    Le Nigeria poursuit les grands groupes pétroliers en justice    La région ravagée par Boko Haram menacée par une crise humanitaire    SERVICE DE RADIOTHERAPIE A MOSTAGANEM : Les travaux de réalisation lancés, ce mercredi, par le Wali    MOHAMADIA (MASCARA) : Un accident fait 5 morts sur l'autoroute Est-ouest    TENES (CHLEF) : Suicide d'un patient dans un établissement de santé    Une histoire en partage    La meilleure pièce ira à Alger    Comment purger un radiateur    « Le mandat est réussi »    « Le Maroc n'a aucune prétention à avoir sur ce territoire », selon la CJUE    Huit civils tués dans deux raids de la coalition arabe    Des civils pris au piège à Benghazi, selon Amnesty International    Douglas Costa absent jusqu'en 2017    Rajevac : « En finir avec le syndrome camerounais »    10 choses incroyables à faire avec du citron    Le CPP se fourvoie dans le « Bouterfa Bashing », mieux inspiré par l'après Général Toufik (audio-vidéo)    Des avions de chasse français en direction de Mossoul    Le virus Zika peut-être transmis par la sueur ou les larmes    Man Utd : Mourinho pas tendre avec un de ses adjoints !    La Tunisie est "en état d'urgence économique"    Les algériens et les langues étrangères    Saadani organise sa rentrée après son retour    Algérie : Général Emballage attire le fonds DPI dans son capital    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.