Hanoune-Labidi : La guerre ouverte    «Il consacre le recul de la liberté d'expression»    La chambre d'accusation rendra aujourd'hui sa décision    Medjdoub Chani se dit victime de «luttes de clans»    Sellal en visite en Chine : En quête d'un «partenariat gagnant-gagnant»    Automobile : 271 472 véhicules immatriculés à Oran    VUVI 2015 : Quelques signaux d'usinage    Véhicules utilitaires et industriels : Un segment qui résiste à la crise    le conseil de sécurité se prononcera aujourd'hui    MO Béjaia : La préparation de la finale a commencé    Grève dans la santé publique : Les généralistes mobilisés    Les diabétologues et les endocrinologues se concertent    Bir El Djir : Un budget pour la solidarité    Mascara : le Colisée renaît de ses cendres    Histoire : L'héroïque bataille de Fellaoucène revisitée    Maroc:l'UNICEF réaffirme son appui au programme de vaccination    Tunisie:Caïd Essebsi sollicite le soutien de l'Allemagne lors du Sommet du G7    Népal: 8 millions de personnes affectées par le séisme    Le surprenant message de Keylor Navas    Shearer : « Les Magpies sont en grand danger »    Mali:le gouvernement exprime sa "grande surprise" au sujet des affrontements à Ménaka    Algérie:le ministère de l'Intérieur met fin à la concession des plages    Un diplomate mauritanien expulsé : Alger répond à Nouakchott    Visite d'inspection du DGSN    BLIDA: En finir, enfin, avec les adresses « sans nom » !    Une usine de lait de soja en projet à Bouira    USM Alger : Un nul et des regrets    MASCARA: 924 postes budgétaires ouverts au profit de l'éducation    Pour le traitement des cancéreux au cas par cas : Des réunions de concertation pluridisciplinaire chaque semaine au CHUO    JS Saoura : Seuls les résultats font défaut    USM Bel-Abbès : Le pire est à craindre    Imposteurs de formation et bonimenteurs par vocation !    M'diprimi    TLEMCEN: Il y a cent ans, la grande «Hidjra»    Sortir sa famille de la crise    Fidèle à ses principes : L'Algérie octroie une aide d'un million de dollars au Népal    Loi de finances 2015 :Des nouvelles mesures pour encourager les entreprises productives    Google plombé par le dollar fort mais optimiste pour le mobile et YouTube    À l'occasion de la fête nationale de leurs pays : Le président Bouteflika félicite plusieurs de ses homologues    Verts d'Europe : Carl Medjani de nouveau buteur    Liga BBVA : Le Real enchaîne avec les victoires    La Casbah de Mostaganem sera classée prochainement secteur préservé    22 wilayas dotées de surveillance électronique    Nouvel agent agréé de Renault Algérie à Batna    Les étudiants de nouveau en grève    L'Onda ressuscite Slimane Azem    Un député du PT accuse la ministre de la Culture de financement public d'un projet de film privé    BOUIRA La scission se précise au FLN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.