Tunisie: 2396 observateurs locaux chargés du "bon" déroulement du scrutin    Accidents de la circulation: 17 morts en moins de 48h, l'hécatombe routière se poursuit en Algérie    Tunisie: légère baisse à l'export pour le secteur du "textile-habillement"    Santé: Premier cas et premier décès lié à la fièvre Ebola au Mali    Mali: la recrudescence des attaques dans le nord en partie liée à l'Etat islamique (président malien)    Zidane ne veut pas "passer en trois mois" ses diplômes en Espagne    L'Algérie condamne "dans les termes les plus vigoureux" l'attentat perpétré dans le Sinaï (MAE)    Ghardaïa : 2.040 victimes du scorpion et zéro décès durant les huit mois de 2014    Egypte    Zone de transit et sanctuaire de jihadistes    Syrie: nouvelle attaque des jihadistes à la frontière turque à Kobané    Journée nationale de la presse à Tamanrasset    Sport Events accuse la Fédération d'athlétisme    À la veille de la finale de la LDC entre Vita Club et l'ESS    Trois affiches ternies par le huis clos    Hannachi convoqué pour le 5 novembre    Sporting Lisbonne    Meilleure équipe en Afrique et 15e au Monde selon le dernier classement FIFA    Les partis et la loi de finances    "Le FFS n'apporte rien de nouveau"    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    Qui veut semer le trouble entre Alger et Paris?    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    En vue de leur congrès national le 1er novembre à Ifri    Hanoune accable Benyounès    Une clôture avec des inquiétudes    Le rendez-vous des pros    La Tunisie vote demain pour les législatives de l'espoir    "Votre grève n'a pas eu d'écho"    Les pompiers sensibilisent contre Ebola    Coopération bilatérale entre l'Algérie et l'Afrique du Sud    TEBESSA    Colloque international à Béchar    Maroc-Tchad:renforcement de la coopération bilatérale en matière d'investissement et d'expertise touristiques    Le Niger soutiendrait une nouvelle intervention militaire internationale en Libye (président)    Comment retrouver des cheveux naturels ?    Pour vous relaxer, apprenez à respirer    La CNLTD tranche sur les consultations lancées par le plus vieux parti de l’opposition :    Handball    Croquettes de viande    Le coup de bill’art du Soir    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    Le défi de l'association Santé pour tous à Constantine    Mobilisation tous azimuts pour redémarrer le haut fourneau    Tayeb Louh : «L'affaire des moines de Tibhirine avance normalement»    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.