Maroc:les besoins prévisionnels du Trésor se situent entre 9,5 et 10 MMDH pour le mois d'août    Mauritanie:un ancien porte-parole d'Ansar Dine remis en liberté    Bouira : Un mort et deux blessés dans une fusillade    Le jeu trouble des islamistes    Algérie:l'unité Pipes and Tubes d'ArcelorMittal fermée, le complexe métallurgique paralysé    Maroc:entrée en vigueur du nouveau contrat programme pour le soutien de la presse écrite    Education : Le soutien du PT à Benghebrit    La Libye refuse toute intervention militaire étrangère (Premier ministre)    Tunisie:arrestation, à Kébili, de sept individus soupçonnés d'appartenir à une organisation terroriste    Le Sahel, toujours sous la menace terroriste    La Catalogne s'approche d'élections décisives, inquiétude à Madrid    WA Tlemcen : Bouali Tayeb se contente des moyens de bord    Natation : Les nageurs d'Oran s'illustrent en dépit des difficultés    JSM Tiaret : L'avenir du club en question    Au secours, El Gheït    Tizi Ouzou : Des dizaines de membres d'une délégation ministérielle Intoxiqués    Santé : A la recherche du bon remède    Ingratitude sans pudeur, oubli sans remords    Film arabe : Des promesses pour le prochain Festival international    Le parcours de l'ancien footballeur Koussim en photos    Les souscripteurs menacent d'occuper les logements AADL à Sétif    Coopération : La commune d'Alger-Centre et la ville sahraouie d'El Ayoun renouvellent leur jumelage    Répartition équitable ades fruits du développement national    Afin de développer le secteur Agricole : Le ministre appelle à une mobilisation de tous les acteurs    En vue de booster les exportations hors hydrocarbures : Le FCE émet des propositions    Commission provisoire d'identification des journalistes professionnels : Proroger sa mission jusqu'à fin septembre    Fête du Bijou de Beni yenni : Un produit original qui mérite d'être connu    Bilan semestriel des activités de la Gendarmerie nationale    Création d'un nouveau «pôle islamiste»    Cinq raisons pour lesquelles les clubs turcs enflamment le mercato !    L'Algérie et le Vietnam, au coude-à-coude, séduisent    Sous le slogan «L'Algérie unie par la musique»    USMA : Andria : «D'abord assurer la qualification, ensuite penser au derby»    Amnesty International interpelle Sellal et lance une pétition    Le prix du bricolage    L'ANP salue le soutien du peuple algérien suite à l'attentat terroriste d'Ain Defla    Hicham Medjber (Arbaâ) et Bariza Ghezlani (ASSN) vainqueurs    Nouveau tour de vis de la Banque d'Algérie sur les opérations de comme    Ankara règle ses comptes avec le PKK    L'ENSEIGNEMENT DES LANGUES ENFLAMME LE DEBAT POLITIQUE : Des politiques font bloc contre les recommandations de Benghebrit    Le wali de Boumerdès prend ses nouvelles fonctions    Une conférence nationale d'évaluation du système LMD prévue la fin 2015 (ministre)    200.000 cas régularisés depuis mars 2011    Les Hauts-Plateaux sous les feux des projecteurs    Algérie:mesures au profit des bijoutiers de Beni Yenni et l'artisanat traditionnel (ministre)    «La problématique est comment maîtriser la langue arabe enseignée»    USA John Kerry relance le dialogue stratégique avec : Le Caire    Snoop Dogg arrêté en Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.