Référendum grec: le non l'emporte avec 61,31%    Ghardaà ̄a    CITÉE POUR LA SECONDE FOIS DANS LE DISCOURS OFFICIEL DU POUVOIR    GrÚce    MC Alger    Athlétisme : Meeting Areva de Paris    Copa America 2015    Bouchées parmentiÚres    ACTUCULT    Les cigognes de Meskiana de Mohamed Larbi Hannachi    Nucléaire iranien: un accord "très proche" (Mogherini)    Ahmed Gaid Salah préside une cérémonie à l'occasion du 53e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale    Algérie:l'Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux malgré la chute des prix du pétrole (Sellal)    JS Saoura : Des ambitions clairement affichées    Habillement et chaussure : La facture des ménages en hausse continue    Un taux de plus de 64,53% de réussite au BEM    TIARET: 3.500 repas servis chaque jour par le CRA    Flambée des prix à la veille de l'Aïd: Ruée sur les magasins d'habillement    Renault Algérie : Hichem Nacer Bey nommé directeur marketing    Audi Algérie : Nouvelle série limitée S-Line Style sur la A3    BENI-SAF : Un doyen de l'éducation s'en va    Selon Hamou Hafedh : Il n'y a aucune pénurie de médicaments    Aït Salem qualifiée sur 5 000 m aux Jeux africains 2015    Les Olympiques algériens en stage à Sidi Moussa    Ecole supérieure d'hôtellerie d'Alger : Une formation d'excellence coûte 900 000 DA par an    Après avoir décrété l'état d'urgence dans le pays : Caïd Essebssi peut-il aller jusqu'au bout ?    Sur le fil du rasoir    L'armée égyptienne retire le pouvoir aux islamistes    Il tue sa sœur pour «laver l'honneur» de la famille    Echec de partenariat d'ArcelorMittal en Algérie et en Europe    Le peuple n'a pas voté pour l'austérité    A l'occasion de la fête de l'indépendance Bouteflika se recueille à la mémoire des martyrs de la Révolution : Défis relevés pour la restauration ...    Une vie sur la pointe des pieds de Hamid Grine    Conte philosophique soufi...et sa vision relookée aujourd'hui    Fragments de la maison de Habiba Djahnine    Le Président rend hommage à l'ANP    Saisie de 90 ovins volés    Les petites phrases de Sellal    Tétine ou pouce ?    Le pouvoir perd un important centre militaire à Alep    Usma : Leekens viendra, viendra pas ?    Mesures de grâce à l'occasion du 5 Juillet    Sellal mise sur des projets modernes et de qualité    "Nous préparons une rentrée sociale sereine"    L'Etat poursuivra sa lutte    Clôture en apothéose    Quinze associations en lice pour le grand prix    Formule 1 : Alonso tacle le comportement de Grosjean et Lotus !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.