Il faut un rapprochement politique entre les partis pour relever les défiss    Ouyahia ira au Parlement    Mohammed VI tourne le dos au rêve maghrébin    Washington suspend l'octroi de visas aux Russes    L'Espagne cherche toujours les suspects en fuite    Ligue 1 Mobilis - Homologation, domiciliation, programmation,... : La LFP poursuit son bricolage    La convocation : Ounas bel et bien concerné par le match !    Man City : Selon Guardiola, un scénario à la Neymar est possible pour Messi    Face à la Zambie : Feghouli, Brahimi, Medjani, Boudebouz, Abeïd et Benzia out    Neymar "Prince du Parc"    Aïd El-Adha : Ça sera le vendredi 1er septembre    Bréves de l'Est    Poésie : Soirée enchanteresse à Beni Haoua    Amin Malouf, invité d'honneur ?    Marseille : Une voiture-bélier tue une jeune femme et en blesse une autre    La Chine premier fournisseur de l'Algérie    Pêche au Thon : L'Algérie autorisée à créer des fermes d'engraissement    Le gouvernement est-il prêt ?    Oran/Approvisionnement des boulangers en farine : Minoteries en congé, ville sans pain !    Remous au RND de Constantine    L'Algérie débute par une défaite face à la Tunisie    USM Alger : Soustara affiche ses ambitions    Transfert : Bennacer en route vers Empoli    Dictature du présent    Refus de gouverner    Mostaganem : Ces aventuriers qui prennent des risques sur les plages non surveillées    24 heures    Le Snategs menace de plusieurs actions de protestation à la rentrée    Le président angolais José Eduardo dos Santos s'apprête à céder le pouvoir    Les chemins de Damas    Il se «livre» à la librairie Média Plus    Syrie: 42 civils tués par la coalition à Raqa    Pétrole - L'OPEP examinera en novembre l'accord sur la production    Fruits et légumes: Nouvelle flambée des prix    Tlemcen: Mouvement des chefs de daïra : trois promotions et une mutation    Un état des institutions    Attentats terroristes : Barcelone, Paris, et les fondements culturels du terrorisme    Le Maroc en ébullition    Des logements vides dans des anciens sites de l'Aadl    Il était une fois...!    Et si on s'inspirait de nos ancêtres?    Ali Amran explose la scène    Le théâtre de rue fait son grand retour    Les fêtes traditionnelles attirent du monde    27 parkings sauvages recensés dans la capitale depuis le début du mois en cours    Jean Chamoun s'en est allé sur la pointe des pieds le 9 août    Un sondage de RAJ confirme l'ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l'égard de la politique    Production des céréales saison 2016-2017 : Plus de 35 millions de quintaux enregistrés en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adjoints de l'éducation
Grève nationale à la rentrée
Publié dans Info Soir le 16 - 07 - 2009

Annonce n Les adjoints de l'éducation ont décidé d'entamer une grève de quatre jours dès la prochaine rentrée scolaire plus exactement à partir du 12 septembre prochain.
«Nous allons décider de reprendre le mouvement de protestation dès le début de la rentrée scolaire, nous allons faire une grève nationale qui deviendra épisodique c'est-à-dire une fois par mois.», a affirmé le SG de la coordination nationale des adjoints de l'éducation, Mourad Fartaki, lors d'une conférence de presse qu'il a animée hier, à l'école Aïssat-Idir (Alger).
Il a précisé que la décision a été prise à l'issue de la réunion tenue, mardi dernier, par le conseil national du syndicat. Il a ajouté que le recours à la grève est le résultat d'une rupture subite et sans raison des pourparlers avec les décideurs, d'autant plus, affirme-t-il, que les responsables du ministère ont failli à leur engagement. Pour plus de précision, M. Fartaki a fait savoir que les membres des 32 wilayas de la coordination activant sous l'égide du Syndicat national des travailleurs de l'éducation (Snte) se sont réunis le 14 juin dernier au siège du bureau national d'Alger avec les responsables du ministère de l'Education nationale.
Lors de cette réunion, il a été présenté un bilan des travaux des trois commissions mixtes chargées de traiter les questions soulevées par le syndicat.
Seulement dira M. Fartaki «à partir de cette date aucune suite n'a été donnée par le ministère de l'Education nationale jusqu'à ce jour». Bien plus, il a exprimé son étonnement, et se pose la question pour savoir «pourquoi les responsables du ministère ont refusé d'ouvrir un dialogue et d'entamer des pourparlers alors qu'ils ont promis de régler notre situation au plus tard avant le 30 juin de l'année en cours».
Il était question, précise-t-il encore, «d'organiser une réunion avec le SG du ministère afin de répondre à nos doléances d'autant plus que ce problème persiste depuis le 2 janvier 2008. Après une semaine de pourparlers, le contact a été rompu, nous avons tenté à maintes reprises de contacter le ministère, en vain».
Les revendications des adjoints de l'éducation portent essentiellement sur le droit de ce corps, conformément à l'article 104 de la Fonction publique, de revaloriser l'actuelle classification (passant de la catégorie 7 à la catégorie 10), de dispenser l'adjoint de l'éducation de faire passer la feuille de présence et d'assurer la permanence pendant les vacances scolaires… Le syndicat a, en outre, demandé «des garanties» pour la formation des adjoints de l'éducation dont l'âge dépasse les 40 ans. «Le ministère a suggéré deux types de formation, la première formation professionnelle destinée aux travailleurs ayant le niveau de troisième année secondaire, la seconde concerne les adjoints qui ont obtenu le bac c'est le système LMD.» a-t-il expliqué. D'autres revendications concernent l'abrogation de l'article 18 de la loi 80-315-08 qui définit les missions des adjoints de l'éducation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.