La réalité de la sphère informelle en Algérie    L'ONU doit être le réceptacle de toutes les initiatives    La lutte contre le terrorisme et, avant cela, contre l'ennemi israélien, a protégé le Liban et la région    Bilan de la saison estivale de la Sûreté nationale    Lancement de la rentrée de la formation professionnelle    En attendant les hirondelles, la Chrysalide et les papillons    Mahi Seddik séduit le public    Cap sur les formations d'avenir    Japon : La BoJ maintient sa politique, dissension au conseil    "On a recensé 620 listes APW et 9 562 listes APC"    Bénin : Des leaders de partis réfléchissent au regroupement des forces politiques    Un traité pour rien?    Législatives en Allemagne : Une victoire amère pour Merkel    Zarif: Washington n'est "pas fiable"    Le Qatar "poussé" vers l'Iran    La FAF sollicite José Maria pour convaincre Alcaraz de résilier son contrat à l'amiable    Réunion du conseil d'administration jeudi 28 septembre    Coutinho, nouvelle offre en janvier?    Dernière ligne droite pour les Algériens    Conseil de la Nation : Le Premier ministre présente le plan d'action du gouvernement    Prix de l'or noir : L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de production    Deux délinquants arrêtés    Le directeur de l'éducation fait son bilan    Constantine souffre de la surcharge des classes    Le système de gestion informatique d'alertes bientôt opérationnel    Des sommités américaines le 1er octobre à Alger    Les jeunes promoteurs réclament une amnistie totale    Le terrorisme, la source d'inspiration du cinéma algérien (1ère partie)    Les Zaouïas dans l'arène    Les annonces chocs d‘Ouyahia    Les hauts niveaux atteints par l'ANP sont le fruit d'efforts «continus»    Gaïd Salah salue le haut niveau de l'ANP    4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Saisie de 60 quintaux de matiére premiére à Biskra    La confiance renouvelée au sélectionneur Alcaraz    Des violences enregistrées dans la province du Soum    Un "Bosch Car Service" bientôt sur Alger    Les ambitions de la SNTF    L'Algérie invitée d'honneur    Les mesures prévues dans le plan du gouvernement sur l'information réaffirment la détermination de l'exécutif à relancer ce secteur    Turquie : cinq cartons rouges et 12 jaunes dans le derby d'Istanbul    Histoire : Promouvoir les films sur les martyrs de la révolution    Festival du film arabe de Fameck : Le cinéma algérien à l'affiche    Ouyahia: le taux de participation aux locales sera "plus élevé" que celui des législatives    USMA: Un schéma à revoir    Son plan d'action s'engage sur la promotion des droits de l'homme: Ouyahia à l'épreuve du terrain    Club Africain 2 - MCA 0 / Chaouchi : «On a joué contre le CA et l'arbitre»    Une stèle commémorative sur le lieu de la rencontre préparatoire du congrès de la Soummam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arts plastiques
Nouvelle collection de Zohra Sellal
Publié dans Info Soir le 18 - 12 - 2012

Palette - «Inspiration au fil du temps» est le thème de la nouvelle collection signée Zohra Sellal Hachid, une vingtaine de tableaux exposés à la galerie d'art Dar el-Kenz.
L'exposition, qui se poursuit jusqu'au 15 janvier, montre des peintures inspirées, supportant une charge émotionnelle. Ce sont en effet des créations émotives, sensibles, des peintures de l'intériorité, et cela transparaît dans la manière dont le sujet est traité et dans la façon dont l'espace est composé. A première vue, les peintures semblent exécutées selon le mode figuratif tant la surface du tableau est configurée de manière à s'y repérer et à en palper les formes. Mais il s'agit en fait d'un prétexte à une abstraction très contrastée et contemporaine. C'est une peinture abstraite mais d'où se détachent des figurines.
En effet, les œuvres par lesquelles la plasticienne s'illustre, revêtent une contemporanéité avérée et captivante. Il y a donc une figuration, mais celle-ci est retravaillée suivant un besoin intérieur. Dans l'une de ses peintures, Zohra Sellal – elle aime à travailler le pastel à l'huile, le pastel sec et la technique mixte sur toile et sur papier – trace sur un fond rouge et avec des traits une silhouette de femme, avec un visage presque effacé et un corps qui se délaye dans l'espace comme de l'encre qui se dilue dans l'eau ; une silhouette ample, noyée, baignée dans une atmosphère impalpable, et donc quelque peu imprécise, insaisissable.
Le personnage de la femme revient ailleurs et autrement, mais toujours avec cette même impression de légèreté, de fluidité... Dans une autre peinture, Zohra Sellal se plaît à représenter la femme – ou peut-être à se représenter, l'on parle aussitôt de miroir – dans un genre fluctuant et «inconsistant», empreint d'évanescence. Assise sur un banc, certainement dans un jardin public, la paume de la main droite supportant le poids de sa tête (ou peut-être le fardeau de son existence). Elle a l'air pensive, le regard perdu, les yeux dans le vide ; elle semble absorbée, travaillée par son existence intérieure, elle est effacée, dissipée, paraissant lointaine, éloignée de la réalité immédiate, de toute présence extérieure, du monde qui l'environne.
Notons que ces œuvres exécutés avec autant de sensibilité que de profondeur reflètent l'évolution constante de l'artiste peintre, une évolution qui s'est faite au gré des multiples influences et expériences qu'elles soient personnelles ou artistiques. Chacune de ses peintures sont l'expression de sentiments, d'états d'âme, d'humeurs, d'actualité immédiate ou lointaine... Autant dire «tous les éléments subjectifs, intrinsèques ou plus objectifs et qui déterminent le cheminement et la nature de la création artistique».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.