Ces polémiques réchauffées    PAROLES DE PARTIS    Louisa Hanoune décoche ses flèches à Annaba    Baba Ammi tacle le FMI    Le bâtiment moteur de l'économie nationale    Le langage des bourreaux    Le Conseil de sécurité doit agir avec "détermination"    Les surprises de dernière minute    "LA LA LAND"à Alger    Dixième titre record pour Nadal    Hannachi promet une prime de 30 millions    Maurizio Sarri continue d'ignorer Ghoulam    Une clôture en apothéose    Djazaïr Big Band, hommage à Duke Ellington    Elargissant ses horizons : Condor s'installe en Tunisie    Après El Oued et Oran : Batna reçoit aujourd'hui Abdelmalek Sellal    General Electric : Le bénéfice et le chiffre d'affaires du groupe supérieurs aux attentes    Equipe nationale / Francois Miguel : " Avec Alcaraz il y aura de la sueur et des larmes "    Médéa : El-Aissaouia prête à relever le défi pour son développement    Commerce : Plusieurs infractions enregistrées en 2017    Nigeria : L'armée en guerre contre les raffineries illégales    Mauritanie : La ZFN a œuvré pour l'amélioration de certains services publics    Louisa Hanoune les accuse de la crise qui frappe le pays    Reddition d'un terroriste à Bordj-Badji-Mokhtar    Human Rights Watch épingle l'Algérie    Les Verts s'envolent aujourd'hui pour la Slovénie    Nouvelle attaque terroristes sur Damas    Au moins 140 morts dans l'attaque d'une base de l'armée    Les aéroports de Timimoun et d'Adrar fermés    Un adolescent arrivé en Grèce dans la roue d'un camion    Brahim Saou et Aymen Kheireddine condamnés à 3 ans de prison    20 universités américaines pour séduire les étudiants algériens    Derbal pointe un "vide juridique"    Festival des architectures de Terre    "Sur les traces de Cervantès"    Plus de 4 000 morts dont 3 000 enfants en 2016    Migrants : un procureur italien dit avoir "des preuves"    Nouveau round diplomatique    23e partie    59e partie    La grève de la faim illimitée prend de l'ampleur    Adila Talbi : "Cet établissement a aussi un rôle éducatif"    L'Institut français d'Annaba rouvrira ses portes l'automne prochain    Véhicules de tourisme: Baisse de plus de 7% de la facture d'importation au 1er trimestre 2017    Simulation du modèle de l'ONU: l'Algérienne Nawel Belbey distinguée à la conférence de Moscou    Plus de 43 000 victimes en 2016 en Algérie    Lors d'un meeting du RCD à Tizi Ouzou: Belabbas s'en prend à Aït Hamouda    Son passé révolutionnaire suscite le débat: Ould Abbès au cœur de la polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zohra Hachid-Sellal présente sa collection «Moisson d'hiver»
Publié dans Info Soir le 22 - 01 - 2006

Une exposition intitulée «Moisson d'hiver», regroupant une vingtaine d??uvres de l'artiste peintre Zohra Hachid-Sellal, se tient au Centre culturel de la radio algérienne.
Réalisée selon les techniques pastel sur papier et acrylique sur toile, cette collection évoque des personnages en rapport avec la vie quotidienne comme ceux décrits dans les tableaux intitulés La femme et l'enfant et Le chèche rouge symbolisant respectivement la tendresse maternelle et le respect dû au troisième âge.
«Mes tableaux abordent diverses thématiques axées autour du quotidien, mais expriment aussi ce que je ressens», a indiqué cette plasticienne qui a aussi décrit, dans des tableaux où la couleur se confond avec la composition, des sites tels que Djanet et des personnages portant des costumes traditionnels.
«J'aime beaucoup tout ce qui est costume, coiffe, couleur», a confié Zohra Hachid-Sellal qui, sensible à la beauté et la richesse du patrimoine, a aussi immortalisé le Tassili N'Ajjers dans Danse du fond des âges.
D'une grande fraîcheur, ses tableaux, conçus selon un style propre à elle ? une symbiose entre le figuratif et le semi-figuratif ? font quelquefois partie de séries, dont celui portant le titre Masques dédié au théâtre.
«Il m'arrive de réaliser une série à partir d'un thème que j'ai auparavant traité», a expliqué la peintre, citant un dessin réalisé à l'époque où elle était étudiante à l'Ecole supérieure des beaux-arts, dans la classe du grand artiste M'hamed Issiakhem à qui elle a rendu hommage dans un de ses tableaux.
Zohra Hachid-Sellal a aussi dédié deux de ses ?uvres à Aïcha Haddad, une artiste décédée l'an dernier, et au poète Si Mohand Ou M'hand, immortalisé dans un tableau réalisé dans une palette de couleurs vives avec prédominance de bleu.
Enfin, est-il ainsi noté dans un catalogue, à propos de la peinture de l?artiste : «Sa peinture est un feu d'artifice qui éclabousse, brûle et rafraîchit. Une sève qui vous guérit des temps et des angoisses modernes» et «dont la palette est libre, contrastée, sans entraves d'écoles ou de modes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.