Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    De nouveaux joueurs seront convoqués    «Création de 400 000 emplois avant fin 2017»    Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    Les familles des prisonniers politiques dénoncent leurs transferts forcés vers d'autres prisons    Guterres se félicite de l'intention de Kohler de se rendre dans la région    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Un nouvel entraîneur avant la fin de semaine    Retour du marathon des dunes    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Le métier du président de l'APC !    Les cartables des élèves allégés    Avant-première de Hanachia de Boualem Aissaoui à Alger    Festival national de poésie melhoun dédié à Sidi Benkhelouf    Organise des journées de détente pour ses partenaires et leurs familles de la région Est    Le Burkina Faso saisit le TAS contre la décision de la FIFA    L'équipe de la Sûreté nationale décroche la 3e place    Le transfert de Diego Costa bouclé cette semaine    L'accord nucléaire iranien en jeu    Les enquêteurs de l'ONU demandent un accès "sans entrave"    Les raisons d'une nomination    L'Algérie fait son bilan    Les chiens n'aboient plus à Oran    Expo d'oeuvres artistiques et artisanales de détenus    Le FFS rendra publique sa liste à l'APW    "Récupérez l'argent de l'évasion fiscale!"    Les fantômes de l'Assemblée    Les premiers jalons de la diplomatie algérienne    "Hafl Itizal" captive le public jordanien    La fac de droit "réveille" les réseaux sociaux    Energie : Guitouni s'entretient avec les ambassadeurs de la Russie et du Venezuela    Réagissant aux sanctions de l'Onu : La Corée du Nord menace de couler le Japon    Energie : Optimiser les ressources humaines, l'objectif de Sonatrach    Modification de la Loi sur la monnaie et le crédit et introduction du financement non conventionnel : Opportunités et risques inflationnistes    Islamisme incontournable    Les concessionnaires tirent la sonnette d'alarme    Le secteur du BTP tire la sonnette d'alarme    La Faf annonce du changement pour le Cameroun    L'Algérie dispose de plans opérationnels    3 morts et 3 blessés dans un accident de la circulation    La Cour suprême ordonne la suspension du référendum au Kurdistan    Le nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Les joueurs du Barça ont une pensée pour Dembélé (Photo)    COMMISSION DES CANDIDATURES DU FLN : Le retour inattendu de Saâdani    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Trafic de psychotropes: Une bande démantelée à Hussein Dey    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La parole aux députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bordj Bou-Arréridj
La mosquée El-Attik en reconstruction
Publié dans Info Soir le 05 - 11 - 2006

Projet n Les autorités de la wilaya ont, après un constat technique de sa dégradation, décidé de l'inscrire pour une opération de rénovation et d'embellissement.
La mosquée El-Attik, la première mosquée de Bordj Bou-Arréridj, édifiée en 1894, un joyau de l'architecture ottomane, située en plein centre-ville, sera totalement reconstruite, selon des membres de l'association de ce monument religieux.
Cette mosquée, un patrimoine de la région, a accueilli toutes les personnalités religieuses et politiques de l'époque, notamment les membres de l'association des oulémas algériens et servi de lieu de prières pendant 112 ans à tous les habitants de la région et aux gens de passage.
«Cheikh Ben Badis, lors de ses passages à Bordj Bou-Arréridj, faisait ses prières et tenait des halakate dans cette mosquée alors que cheikh El-Ibrahimi, natif de la région de Ras El-Oued, wilaya de Bordj Bou-Arréridj, s'y rendait souvent avec ses compagnons de l'association des oulémas, sans oublier l'ancien Président de la République, Mohamed Boudiaf, qui, dans les années 1940 du siècle dernier, venait à cette mosquée pour méditer et prier», ont indiqué à l'APS des membres de l'association, attestant, documents à l'appui, que de grands imams y ont dirigé la prière du vendredi, comme Abou Hafs Zemmouri ou encore cheikh El-Ahmadi Nouiouat, qui fut l'un des premiers professeurs de grammaire arabe à donner des cours dans cette mosquée dans les années 1930 et 1940.
Les autorités de la wilaya ont, après un constat technique de sa dégradation, décidé de l'inscrire pour une opération de reconstruction et d'embellissement.
«Cette antique mosquée va être réédifiée avec de nouvelles données techniques et architecturales dignes du symbole religieux qu'elle véhicule dans la région des Bibans et de l'Est algérien comme je sais qu'elle tient une place particulière dans les cœurs des habitants de la région de Bordj Bou-Arréridj», a souligné le wali.
Les anciens de la ville de Bordj Bou-Arréridj se remémorent toujours le rôle des imams de cette mosquée, qui, durant l'époque coloniale «entretenaient des relations avec les curés de l'unique église de la ville, d'ailleurs située à proximité de cette mosquée». Il se disait à Bordj Bou-Arréridj que l'imam de la mosquée était l'ami du curé de l'église, puisqu'ils partageaient parfois la même assiette de couscous lors des fêtes religieuses, musulmanes et chrétiennes, attestant de l'esprit de tolérance et de respect mutuel entre les représentants des deux religions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.