Plus de 75 parlementaires européens appellent à l'élargissement du mandat de la MINURSO    Les Algériens affluent aux bureaux de vote à un "rythme soutenu"    Election présidentielle: un taux de participation de 37,04% à 17h00 (Belaïz)    Bouira    Un conseiller de l'ambassade de Tunisie à Tripoli porté disparu    Poursuite du scrutin dans les communes d'Alger sud dans le calme et la sérénité    Ghardaïa : des bus affrétés pour le vote    Le fondateur de la cinémathèque algérienne, Ahmed Hocine, est décédé    La CNISEP a enregistré des recours de sept wilayas (Boutbik)    Rebaine se dit être "contre toute forme de violence" (Rebaïne)    Algérie - Le présumé assassin de Akram à Zeralda avait passé la nuit d'avant « chez l'Etat » (habitants)    Algérie-présidentielle:Ali Benflis évoque "des dépassements dans certaines wilayas"    Saisie à Maghnia (Tlemcen) de 224 kg de kif traité en provenance du Maroc    Le candidat Bouteflika accomplit son devoir électoral    Abdelaziz Belaid espère une présidentielle dans la "transparence"    24e coupe d'Afrique des clubs champions (dames): le GS Pétroliers et le NR Chlef présents en Tunisie    L'Algérie est un pays démocratique qui dira ce qu'il veut par les urnes (Benguigui)    24% des produits analysés sont non conformes    La Libye s'apprête à reprendre ses exportations pétrolières    Un calendrier dantesque attend l'Entente    Les enseignants du primaire découvrent la «remédiation» pédagogique    Les chances algériennes au Festival de Cannes    Bernard Challandes en tournée en Russie    Des dizaines de Palestiniens blessés par les forces d'occupation    39,5 millions d'abonnés en 2013    Le bras de fer se durcit dans l'Est du pays    Salem Tamma qualifié aux 16es de finale    Deux salles de cinéma seront rénovées    "Notre objectif sera de passer au second tour"    Plus d'un millier de pièces récupérées en 2013    USA : La Fed envisage de nouvelles règles de capitaux pour les banques    Les compétences locales largement mobilisées    "Abdelhamid Ben Badis était un esprit érudit et un moudjahid"    Mieux distinguer chaque personnage, chaque destin    Batna : Stage de formation pour la 1ère promotion de porteurs de projets suivis par l'incubateur    France : La sûreté nucléaire globalement assez satisfaisante en 2013    Libye : Après 8 mois de blocage, le pays s'apprête à exporter du pétrole depuis l'Est    130 000 gendarmes pour sécuriser 7541 centres de vote    De nouveaux projets en cours    Rattraper les retards à Boughrara-Saoudi    Adlène Guedioura : "Bentaleb sera l'une des stars de l'équipe"    Location-vente à Oran : Un millier de logements livrés avant la fin de l'année    La régulation des agences immobilières s'impose    Le rôle de la France dans le chaos libyen    Anciens et nouveaux artistes peuvent être complémentaires    Hommage au défunt président Ali Kafi    CAN-2014 Dames, la Tunisie au tournoi de Menton (France)    La liste des 23 pèse déjà dans les têtes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.