Une postière simule un braquage à la poste d'Es-Seddikia (Oran)!    Le Mouloudia d'El Eulma en Ligue 2    4 EMIRS FIGURENT PARMI LES 25 TERRORISTES TUES A BOUIRA : Le nouveau chef de Daech en Algérie abattu    PRIX DU HADJ 2015 EN ALGERIE : 41,2 millions de cts, tous frais inclus    UNE AUTRE SAISIE DE COCAiNE A MOSTAGANEM : La Police part en guerre contre les trafiquants de drogue !    Les efforts des pays fondateurs de la BAD soulignés    Mise en échec d'une tentative d'introduction d'armes et un important arsenal de guerre découvert par les forces de l'ANP    L'Occident a facilité la montée de Daech    Pour le chef d'Al-Nosra, la prise de Damas reste une priorité    Démission de Bensalah de la tête du RND    Aimer le football sans contrepartie, est-ce possible ?    Lutte acharnée    Descente    Djamel Kaouane installé au poste de directeur général de l'Anep    Alger et Rome réaffirment leur attachement à la poursuite du dialogue politique    Les financiers de l'EGZIB sans salaire depuis cinq années    Deux personnes dont un ressortissant africain sous mandat de dépôt    CINEMATOGRAPHIE : Annulation de la participation du film El Wahrani au festival d'Ashdod    Un passionné du soleil et de chaleur humaine    Adoption et lancement du programme d'animation de l'APC    République ou oligarchie hybride ?    Man City : Dzeko vers la Serie A ?    Real Madrid : Voilà le successeur de Cristiano Ronaldo au Real    OM : un club espagnol veut Mandanda    Algérie:quatre zones d'activités économiques de la wilaya de Laghouat en cours de réhabilitation    Corruption à la Fifa : Blatter "appelle à l'esprit d'équipe"    Algérie:élimination d'ici juin 2016 des rejets d'eaux usées à la mer à Oran (SEOR)    Los Angeles ferme des plages à cause d'une pollution pétrolière    USA: un Kényan plaide coupable de soutien à Al-Qaïda    Le pétrole en hausse en Asie    Eruption d'un volcan dans le sud-ouest du Japon    Algérie - PM provisoire, échange chèque obligatoire contre suppression TAP. Intermédiaire s'abstenir    Doute sur l'empoisonnement du Nobel chilien Pablo Neruda    Tunisie:30 tunisiens retenus en Libye relâchés (ministre)    Tunisie : La croissance du PIB a été affectée par l'attentat terroriste du Bardo, selon la BCT    Maroc:la Banque d'import et d'export de Chine inaugure un Bureau de représentation pour l'Afrique Nord-Ouest    Maroc:aucun cas de fièvre de Lassa n'a été enregistré (ministère)    Mali:3 casques bleus blessés par une mine sur l'axe Teherdge-Tombouctou    Maroc:le roi Mohamed VI entame une visite de trois jours en Guinée-Bissau    La voie libre pour Saadani    L'Etat de Palestine rejette la proposition    L'ANP frappe fort au sud du pays    Elle sera renforcée par des textes d'application    L'Aarc condamne vigoureusement    Concours de recrutement dans l’éducation    Salah Bey ouvre la compétition du FNTP    Quelle légitimité ?    Attentat de Beni Amrane : Deux condamnations à perpétuité et douze peines de mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.