CAN-2017 (qualifications)/Lesotho-Algérie: avant-dernier entraînement des Verts à Pretoria avec un groupe au complet    Renforcer l'investissement pour mettre en place une économie solide non dépendante des hydrocarbures    Mahrez en course pour le trophée du meilleur joueur africain du Premier League    Sellal reçoit le SG de l'Organisation de la coopération islamique    Premières journées du film amazigh les 5 et 6 septembre en France    CAN2015 (U23): la sélection olympique algérienne poursuit son stage à Sidi Moussa (Alger)    670 micro-entreprises versées dans les TIC seront créées à l'échelle nationale    Algérie:la gratuité des soins, une constante de la nouvelle loi sur la santé    Algérie : Le HCA et la Fondation Euro-arabe des hautes études signent une convention de partenariat    Modalités d'application de la loi de finances : Bientôt des rencontres de wilaya    Opération réhabilitation    Omnisports / Athlétisme Diamond League Zurich : Makhloufi défie Rudisha sur 800 m    Chelsea : Pedro charmé par Mourinho !    SELLAL RÉPOND À MADANI MEZRAG :    La police de Téhéran confisquera les voitures de femmes mal voilées    Arsenal : Wenger se moque de MU pour Martial    MC Oran    RND : Il a réuni ses parlementaires    BLIDA    Algérie:rencontres de wilaya à partir du 10 septembre pour la mise en œuvre des dispositions de la LFC 2015    Berraf: "L'Algérie n'a dépensé que 100.000 euros"    Libye: le Parlement non reconnu décide de se joindre aux négociations    Algérie sublimée de Kitova Vera    Boudjemâa El Ankis n'est plus : Le chaâbi est en deuil    Festival national du théâtre amateur : Richesse et diversité    Chanson raï : Belkacem Bouteldja inhumé hier à Oran    Réunion entre diplomates algérien et allemand à Berlin    La CIA et les forces spéciales US à l'œuvre contre Daech    C'est la déferlante des migrants sur l'Europe    Ces Algériens de France privés de vacances au pays    Des habitations inondées et des dégâts matériels    Une rentrée universitaire sans difficultés    Un mort et des blessés dans une rixe à Mechtras    Algérie:découverte d'un abri contenant cinq bombes de confection artisanale à Jijel    Logements AADL: les souscripteurs de 2001-2002 appelés à choisir les sites dès samedi    Ould Khelifa craint un "affaiblissement intérieur"    Le baril sur une corde raide    Algérie:le ministre des transports écarte toute idée de privatisation d'Air Algérie    Quelques conseils pour sortir de la crise    Une école privée ouvre ses portes    Qui veut devenir président doit attendre !    En l'absence d'un pouvoir, les pouvoirs se déchirent    Le socle de la paix    Tunisie : Les Etats-Unis s'engagent pour aider le pays à renforcer sa sécurité    Le débat n'est pas étranger à notre société    ANEP : Grine assume sa responsabilité concernant le fonctionnement de l'agence    Un défilé à la gloire du Parti : La Chine fête aujourd'hui sa victoire contre le Japon    Skikda : La bibliothèque centrale réceptionnée en janvier 2016    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.