TRAIT D'UNION : La fin de l'apartheid chez les Verts ?!    Lutte contre l'Etat Islamique en Libye : L'ALGERIE, UN EXEMPLE A SUIVRE    Il s'est dit "prêt à abattre les avions israéliens: OBAMA AURAIT MENACE NETANYAHU !    ORAN: Découverte d'un commerçant gisant dans une marre de sang    EN SOLIDARITE AVEC LE MAIRE SUSPENDU : Des habitants ferment le siège de l'APC de Kheir Eddine !    La grogne du wali de Mascara sur les chantiers en cours de réalisation    Tunisie: un demi million de tunisiens en âge de voter n'ont pas de carte d'identité    Maroc: Les recettes douanières ont augmenté de 1,9 pc en 2014    Tunisie: le déficit commercial a baissé de 23% en deux mois    Signature d'une déclaration conjointe entre l'Algérie et la Pologne pour le développement de la coopération industrielle    Examen des moyens de renforcement de la coopération économique entre la Tunisie et l'Espagne    Le Bureau de l'APN examine 16 amendements proposés au projet de code pénal et d'autres projets de loi    Algérie: le CNAPESTE maintient le mot d'ordre de grève    Mali : le Conseil de sécurité de l'ONU salue les efforts de l'Algérie    Avis aux mélomanes!    Bouteflika reçoit un émissaire de l'Emir du Koweït    JS Kabylie    Le coup de bill’art du Soir    Expo «révéler l’étoffe» de Maya-InÚs Touam à Alger    Basket-ball : championnat national de Super Division (Mise à jour)    ILS EXIGENT LE RETRAIT DU PROJET DE LOI AMENDANT ET COMPLÉTANT LE CODE PÉNAL    UGTA    Les choses de la vie    Tarte à l'orange    Ligue 2 : Les prétendants à l'épreuve    L'Education au moyen de la langue maternelle    Le musée des Arts et Expressions culturelles sur la bonne voie    TEBESSA: Le cinéma revient    Sidi Saïd parle de manœuvres de déstabilisation du pays    In Salah : raison d'Etat et prépondérance démesurée !    Un autre enseignement qui nous vient d'In Salah    Football - Ligue 1 : Un tournant à ne pas rater    Division nationale amateurs Ouest : Mohammadia pôle d'attraction    Aïn Temouchent : Quatre policiers décèdent dans un accident de la route    Ces cours dits particuliers : un fait ou un phénomène ?    El Aouana (Jijel) : La famille d'un terroriste dans une casemate    «Les auteurs de dépassements seront sanctionnés»    Diplôme CAF C : Gourcuff dispense des cours à d'ex-internationaux    Le Commandant de la 6è région militaire rencontre des représentants de la population d'In Salah : Tout pour assurer la stabilité dans cette région    Edward Snowden négocie un possible retour au pays    Derby algérois palpitant,belle affiche à Oran    Symbole fort d'un patrimoine commun !    Simon Rattle dirigera l'orchestre symphonique à partir de 2017    Explosion d'une bombe près de la Cour suprême    L'ex-général Khalifa Haftar nommé à la tête de l'armée    Commandant de la6e Région militaire coordonne les efforts des services    Juba affirme que les sanctions entraveront la paix et affecteront    Mobilis prépare son grand bond vers la 5G    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.