LES RAISONS D'UNE EVICTION : Belkhadem : l'arroseur arrosé    MAE: l'Algérie prend note avec satisfaction de l'accord de cessez-le-feu à Ghaza    Fièvre aphteuse: début de l'opération d'indemnisation des éleveurs à Sétif    J'INTERPELLE LE MINISTRE DES TRANSPORTS : IL N'Y A PAS DE COMPLOT DE L'EXTERIEUR : La compagnie Air Algérie a besoin d'un nouveau management stratégique    GAID SALAH REÇOIT LE COMMANDANT DE L'AFRICOM    MOSTAGANEM : Des brigades d'inspection pour le contrôle des fournitures scolaires    AIR ALGERIE : 9 vols programmés vers les Lieux Saints à partir de Ouargla    MORT D'UNE ENFANT DE 3 ANS SUR LA RN 1    Algérie:37.000 estivants transportés en dix-huit jours par ferry Alger-El Djemila    Yacine Brahimi : «J'ai tout pour m'épanouir à Porto»    Transfert: Di Maria à Manchester United, dernier gros coup de l'été    Le pétrole monte un peu avant les stocks américains    La plage de la Messida (El Kala) : Destination préférée des familles    Mascara : arrestation du président de la commune de Ghrouss pour détention de stupéfiants    Libye:Après avoir accusé l'Egypte et les Emirats, Washington revient sur ses déclarations sur les raids    Algérie:Mouloud Hamrouche plaide en faveur de la réalisation d'un "nouveau consensus national"    Des avions-espions et des drones seront envoyés au-dessus de la Syrie    Le projet de loi de finances 2015 adopté hier en conseil des ministres    Son SG, Brent H. Wilton, était hier l'invité de la CGEA à Alger    Tout en soulignant le coût élevé de l'opération    Adoptés hier en conseil des ministres    Zerrouk Sekhali (chef de cabinet DGSN)    Les condoléances du président de la Fifa à la FAF, à la famille Ebossé et à la JSK    Il a organisé un stage en Zambie en prévision de la demi-finale face à l'ESS    Changement de Gouvernement en France    Le président du Kurdistan irakien :    Une initiative de l'AARC    Algérie:Le Conseil des ministres approuve des projets de marchés publics de gré à gré concernant cinq secteurs    Un taux de remplissage des barrages de 57,8% au 22 août 2014    TLEMCEN: La numérisation des registres d'état civil achevée    EN BREF    Les Verts terminent troisièmes    Les Algériens Zourdani et Nourine (-66 kg) éliminés dès le 2e tour    Echos de Nanjing (JO de la Jeunesse)    Milye Cyrus et Beyoncé raflent la mise    Le sacre pour Breaking Bad et Modern Family, hommage à Robin Williams    Le musée à la rencontre des citoyens    La santé sur les traces de l'école    Un franc succès à la Grande-Poste    Sanctionné ou promis à un poste supérieur ?    «Double six» (II)    Il sera probablement le dernier de ce gouvernement    Djamel Laroussi et Karim Albert Kook assurent le show    Il continue à dominer le box-office américain    L'exemple à suivre de la Haica tunisienne    La réalisatrice marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à Israël    L'opposition se remet en selle    Batna : Sit-in de plusieurs dizaines d'anciens appelés du service militaire devant le siège de la wilaya    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.