Le dossier des essais nucléaires français dans le Sud algérien est au stade de la reconnaissance politique    Foot/Ligue 1 Mobilis (20e J): le RC Relizane s'accroche au maintien, le DRB Tadjenanet remonte sur le podium    Rajoub Président de la Fédération palestinienne de football : «On remercie les Algériens, et nul doute que la fête sera grande ce mercredi»    Ashanti Gold-MOB : Amrani : «Mes joueurs pensent qu'ils vont disputer le match de leur vie »    La Juventus entre en lice pour Mahrez !    Un pacte national pour édifier un Etat moderne fort de ses institutions    La classe politique doit agir intelligemment face aux défis présents et futurs    Réunion fin février de l'Instance de consultation et de suivi de l'opposition    Mali: le chef de la Minusma à Kidal après l'attaque meurtrière contre les Casques bleus    La radio, un vecteur fort de l'information continue    Fausse rumeur sur Amar Ezzahi : L'ENTV bernée par Facebook    Trois nouveaux vaccins dans le calendrier national de vaccination dès avril    Un terroriste neutralisé à Tizi Ouzou (MDN)    Verratti a l'ADN du Barça    Algérie- Le délai de déclaration de l'impôt forfaitaire unique prorogé au premier avril 2016    Une campagne nationale contre la "violence routière" la semaine prochaine    Police et Gendarmerie font le point : Criminalité en hausse    Tourisme : Que d'obstacles !    Tunisie : vers un accord entre le ministère de la culture et le ministère de l'éducation pour généraliser le projet d'Ecole Culturelle    Les Verts à l'étranger / Espagne Feghouli : «Je suis bien à Valence»    Empoignade extrême    Derby favorable à la ville des Roses    Russes et Américains tombent d'accord    Europe / Terrorisme Manuel Valls, ce matin : «Il y aura des attentats d'ampleur»    A quoi joue Tebboune?    La loi du Square    Le bac 2016 sera plus crédible    13 morts et 2 blessés à Naâma    Pas d'augmentation du tarif de l'eau potable    40% des propositions du FNA prises en considération    Enfants soldats : l'ONU appelle à mettre fin à ce fléau    L'art face à la violence extrême    La lecture en fête à Médéa    Ankara et Ryadh pourraient mener une opération terrestre en Syrie    Suspense : Les fleurs de l'orient 346e partie    Syrie : l'ONU recense des cas suspects d'attaques chimiques sans désigner de coupable    "Le coworking est la pièce manquante du puzzle numérique en Algérie"    BRÈVES de l'Ouest    Le coût des noms de domaine a réduit les attaques en spam    Syrie : le secrétaire général de l'ONU salue l'accord sur une cessation des hostilités    Des pivots d'aspersion distribués aux agriculteurs    Votre Constitution, notre monde    Bakir Farhi : "Les conditions de travail à l'université de Béjaïa sont loin d'être satisfaisantes"    Mali: l'ONU condamne l'attaque de Kidal qui a tué "au moins cinq Casques bleus"    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    Un réseau démantelé à Blida    Sans grand espoir : Le pétrole au plus bas depuis 2003 à New York    Le pari du RCD    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine/ Ramadan
Ghrayef, baklaoua et k'taef
Publié dans Info Soir le 15 - 09 - 2007

Douceur n Il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Avec leur réputée gastronomie et les mille et une senteurs qui se dégagent de la vieille médina, les Constantinois réservent chaque année un accueil exceptionnel au quatrième pilier de l'Islam, le mois de ramadan, un mois de jeûne et d'abstinence.
C'est avant tout le mois de piété, de recueillement et de solidarité entre musulmans, c'est pourquoi tous les lieux de culte de la ville, à l'image de la magnifique mosquée Emir-Abdelkader, se sont parés de mille et un lampions et préparés à l'afflux des fidèles.
Mais le ramadan reste aussi celui des plaisirs de la table, des petits plats mijotés et des friandises de toutes sortes. Et à Constantine, peut-être un peu plus qu'ailleurs, on garde jalousement le secret de nombreuses recettes de gâteaux que l'on ne se transmet que de mère en fille. Certaines douceurs typiquement constantinoises exigent des soins spécifiques et nécessitent un surcroît de dépenses à cause de l'achat d'ingrédients coûteux mais indispensables, comme les noix, les noisettes, les amandes et les pistaches, sans compter le beurre qui doit provenir obligatoirement du lait de vache.
Il faut reconnaître qu'il est difficile de résister à la tentation de savourer, ne serait-ce qu'un seul morceau, de la baklaoua ou des k'taef savamment préparés et découpés avec art et amour.
Le premier jour de ce mois sacré est accueilli par la plupart des familles constantinoises par la préparation d'un mets encore plus traditionnel qu'on appelle ghrayef' ou qaràa, plus connu au centre et à l'ouest du pays sous le nom de baghrir.
Le miel pur doit être à portée de main pour que les ghrayef' soient dégustés et appréciés à leur juste valeur.
Pour les Constantinois, ramadan est également synonyme de purification de l'âme.
Outre le jeûne durant la journée, les taraweeh, la nuit, et la prière du tahadjoud qui doit être arrêtée juste avant l'appel du muezzin à la prière de l'aube durant les dix derniers jours de jeûne, les familles constantinoises ont pour coutume de repeindre et de nettoyer à grande eau leurs habitations.
Celles qui le peuvent achètent de nouveaux ustensiles de cuisine, en optant généralement pour ceux fabriqués en terre cuite, notamment les marmites pour la chorba frik (soupe traditionnelle à base de blé dur) et les différents tadjines.
A Constantine, le ramadan est également, et surtout, une occasion, une de plus, pour les ménagères de replonger dans la douce ambiance culinaire, ou la gastronomie locale reprend toute son intensité, autant gustative que culturelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.