Mebarakou : «Les points du Clasico sont importants»    La grippe aviaire s'étend au Japon    Somalie : au moins 10 morts dans une attaque d'Al-Shebab    Soudan du Sud: des sanctions évoquées à l'Onu    Les cours du pétrole orientés à la hausse en Asie    Afghanistan : 400.000 enfants vont abandonner l'école en 2017    2,7 tonnes de cocaïne saisies au large de l'Equateur    [Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!    Mettre le paquet aussi pour convaincre le nouveau sélectionneur    Selon la gazzetta dello sport, Ghoulam entre ...........    Khalid Masood est l'auteur de l'attentat de Londres    Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale    Le NR Bordj Bou Arreridj passe en demi-finale    L'appel des producteurs agricoles    Repères    Blida / Cadre de vie : 200 000 fleurs et plantes pour la ville des Roses    DRBT – MOB : Défaite interdite pour les Crabes    Philatélie : L'histoire de l'Algérie à travers le timbre-poste    La fièvre électorale monte précocement à Médéa    Ronronnement sur fond des législatives    Un objectif de 57 milliards de mètres cubes en 2017    Le parti out à Skikda    Une avocate écrouée    Le RC Kadiogo disqualifié après les incidents du match face à l'USM Alger    Une œuvre pour plusieurs générations et civilisations    Le RCD dévoile ses propositions pour relancer le tourisme    La mystification comme culture politique    Ghouini appelle à une participation massive aux élections législatives    FLN-RND : la guerre sourde des frères ennemis    MCA-JSK : un clasico miné par la rumeur    La réparation du barrage de Grouz à l'étude    "Sétif, la fosse commune : massacres du 8 Mai 1945" primé à Paris    Nouveau dérapage français    Erdogan traite Merkel de nazie !    Boumerdès: Trois morts dans un accident de la route    Chlef: Les eaux usées, un casse-tête    A quand le changement tant attendu ?    Ould Abbès limoge Salima Athmani    Une deuxième campagne sera lancée après la rentrée scolaire    Les logements de la discorde    Chaouchi risque la prison    Ooredoo dévoile sa dernière innovation " Haya ! " : "Venez vivre l'expérience Ooredoo !"    Etablissement des relations diplomatiques entre l'Algérie et la Russie : Célébration aujourd'hui du 55ème anniversaire    Deux partis devancent leurs concurrents    Numérotation nationale unifiée des listes des candidats    Berlin expulse vers l'Algérie un Allemand d'origine Algérienne    Kiriya, Firmus    Les vêtements dans tous leurs états !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trois blessés dans l'effondrement d'un mur à El Biar
Le vieux bâti s'écroule sous les fortes pluies
Publié dans La Tribune le 12 - 02 - 2013

Les fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale ces dernières quarante huit heures ont provoqué hier matin un glissement de terrain qui a conduit à l'effondrement d'un mur de soutènement au niveau du boulevard Mohamed Bougara, à El Biar, juste au dessous de la cité Africana. Il était 9h20 du matin, un moment de forte affluence, quand le mur s'est écroulé blessant trois personnes. L'éboulement du mur qui a débordé sur la chaussée, a causé d'importants dégâts à deux véhicules, qui étaient en plein embouteillage sur la route. Arrivés rapidement sur les lieux, les éléments de la Protection civile ont évacué les blessés à l'hôpital et ont commencé aussitôt à déblayer les débris à la recherche d'éventuelles autres victimes. En effet, des citoyens présents non loin du lieu de l'éboulement ont confirmé aux éléments de la Protection civile la présence de passants au moment de l'effondrement du mur sans pouvoir certifier si ces derniers ont réussi à s'échapper. Heureusement, et après des heures de recherches, les éléments de la Protection civile n'ont trouvé aucune personne sous les décombres. Il est à préciser que le mur de soutènement qui s'est effondré hier a été construit en 2003 mais sans les évacuations des eaux de pluies. Ce qui aurait provoqué son effondrement. Rappelons par ailleurs que depuis le début des intempéries dans le pays, de nombreuses veilles bâtisses se sont écroulées. C'est le cas notamment à Constantine, où trois vieilles bâtisses se sont effondrées dans la vieille ville Souika, il y a deux jours. La chute de ces maisons était prévisible compte tenu de leur état vétuste, d'où l'invitation faite par les services de la Protection civile d'en évacuer les lieux. Vingt-deux personnes y étaient concentrées même si au moment de l'effondrement une victime seulement a été dénombrée, en l'occurrence une fille de six ans. Dimanche dernier, à Alger, une quinzaine de familles, habitant à la rue Rachid Zerabib à Bab El Oued, craignant l'effondrement de leur immeuble, se sont réfugiées dans un café. A Bab El Oued, au moins 37 immeubles ont été classés dans la catégorie rouge 4, dont 10 se trouvent dans un état de dégradation très avancée. A la Casbah, une septuagénaire est morte dans l'effondrement de sa maison. Des blessés ont été signalés également à Belouizdad, Sidi M'hamed et El Harrach. En début de semaine, l'effondrement de la toiture d'un immeuble, sis au 21 rue des Frères Mansour, dans la commune de Sidi M'hamed, a contraint une partie des résidants à quitter leur logement. En fait, en ces temps de fortes pluies, le risque d'effondrement est grand vu l'état de délabrement avancé de certaines bâtisses sur le territoire national. Les autorités locales sont tenues de prendre des mesures urgentes afin d'éviter l'irréparable.
H. Y.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.