200.000 cas régularisés depuis mars 2011    L'initiative fait chou blanc    L'ancien ministre des Moudjahidine Brahim Chibout inhumé    L'Algérie dément    Le FCE propose des pistes    L'ONU finalise un plan d'action pour la planète d'ici 2030    Temps difficiles pour Al Jazeera Mubashir    L'Algérie termine 2e derrière le Vietnam    Le derby NAHD-USMA maintenu au 5-Juillet    L'EN battue par l'Egypte    Benghebrit déjoue les pièges islamistes    Amnesty International s'en mêle    Les Hauts-Plateaux sous les feux des projecteurs    Langue: savoir raison garder!    Algérie:mesures au profit des bijoutiers de Beni Yenni et l'artisanat traditionnel (ministre)    Festival du film court incitant au bénévolat    Algérie:la décision de la suppression de l'article 87 bis est entrée en vigueur à partir du 1er août (ministre)    Mali:deux soldats tués dans une embuscade dans la région de Ségou    Algérie:lancement à Alger de la seconde caravane d'information sur l'emploi et la protection sociale    Tunisie:arrestation au Kef d'un individu chargé d'approvisionner les groupes terroristes    Algérie:réunion entre le ministère du Travail et les partenaires sociaux fin août en prévision de la prochaine tripartite    Sobrement mais efficacement Benflis se hisse au rang de leader de l'opposition    El-Tarf : Des souscripteurs aux logements AADL bloquent la route    5ème périphérique : Le projet livré en juin 2016    Après l'affaissement à Mediouni : Le chantier à l'arrêt    ES Sétif : En Egypte aujourd'hui pour préparer Al-Merreikh    Affaire CC Sig-ES Mostaganem : Les dirigeants du Croissant au banc des accusés    Noudjoum Tiaret professionnel : La formation de base du jeune footballeur comme crédo    De Mohammed à Ali    Le mur tombe    Djaballah veut fédérer la mouvance islamiste    Coup de poker pour le joueur et coup de pub pour le CSC    Tebboune satisfait de l'avancement des travaux : La Grande Mosquée d'Alger sera réceptionnée "dans les délais impartis "    Selon le président Bouteflika : Le Moudjahid Brahim Chibout, un modèle pour les générations    Les dirigeants arabes le savaient    Tunisie : Caïd Essebsi dénonce les déclarations de Sarkozy envers l'Algérie    Hatem 9 ans , un jeune sétifien médaille d'or de foot en Allemagne    Actes isolés ou criminels ?    19 morts et 79 blessés durant les dernières 48H    "L'Algérie doit s'ouvrir sur les marchés internationaux"    1ère réunion des groupes de travail sur la gouvernance à Alger    11 militaires tués dans un accident d'avion    Amnesty interpelle Sellal    Les chiffres inquiétants de la Gendarmerie nationale    Snoop Dogg arrêté en Italie    Mesures au profit des bijoutiers de Beni Yenni et pour booster l'artisanat traditionnel (ministre)    Service national: l'opération de régularisation a touché plus de 200 mille citoyens (MDN)    Décès de l'ancien ministre des Moudjahidine, Brahim Chibout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.