Sellal: l'Algérie résiste et poursuit ses réformes malgré l'effondrement du marché pétrolier    Makri: "Evitez-moi ces journalistes!"    Bouteflika opère un mouvement au sein de l'armée    L'octroi des agréments sera durci    "L'Algérie se porte bien!"    59 % des crédits ANSEJ recouverts    "Le nombre de cotisants a chuté depuis 1980"    L'Iran demande la cessation des opérations militaires    Tensions au Gabon    Les conclusions de l'ONU mises en doute    Slimani : «J'ai toujours rêvé d'évoluer en Premier League»    MCA : Menad : «C'est logique que les joueurs craignent pour leur vie»    "Il n'y a pas de transparence dans la gestion"    Moscou va organiser une compétition parallèle    Le foot en danger!    Farid Boulaya rejoint Mostefa à Bastia    Affreux accident de la route en Tunisie: le camion venait d'Algérie    11 000 rials aux hadjis victimes de l'incendie à La Mecque    Ouverture d'un tronçon du dédoublement de la RN46    1ère édition de la fête de la poterie d'Ath Kheïr    Une édition anniversaire, une programmation modeste    Echourouk TV lance le premier feuilleton turc doublé en "daridja" algérienne    L'aéroport de Francfort en partie évacué après une alerte    Les messages de Gaïd Salah    Le e-paiement en vigueur dès septembre    Des élèves sans écoles    Deux pèlerins algériens décèdent à la Mecque    10 morts et 11 blessés en 24 heures    Rétablissement du système de réservation et d'enregistrement    Le ministre de l'Education aurait été exécuté    Un ancien recruteur d'Al-Qaïda embauché dans une université américaine    Décès du chef d'orchestre Brahim Benladjreb    Un 1er Salon national à travers les wilayas du pays    Pose de la première pierre du projet de modernisation du centre-ville de Saïda    Baisse considérable du nombre des cotisants depuis les années 1980    10 morts et 11 blessés en 24 heures    L'hommage de Mihoubi    Deux terroristes abattus à Kasserine    Ankara rejette la proposition américaine    Promouvoir l'ancestral héritage    Slimani rejoint Mahrez à Leicester    Procès de Slimane Bouhafs: Le verdict attendu le 6 septembre    Les derniers jours de Saadani ?    Rapts d'enfants: Les lignes rouges, les faux interdits    Violations marocaines de cessez-le feu : L'ONU doit prendre des mesures urgentes dans la zone d'Alguergarate    Bedoui depuis Blida : Etre à la hauteur des aspirations du citoyen algérien    JO-2016 / Brahmia : "très satisfait des résultats obtenus à Rio"    Patrimoine culturel Algérien : Mihoubi annonce une série de dispositions pour le préserver    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.