Le résultat du 4e appel d'offres traduit l'échec de la nouvelle stratégie énergétique-N.Zouiouèche sur RadioM (audio)    Un nouveau chef norvégien pour l'Otan confrontée au défi russe    Une nouvelle circulaire contre le détournement des terres agricoles    Accident de Laghouat : 17 morts et de 27 blessés sous surveillance médicale (bilan final)    Tlemcen : saisie d'une quantité de plus de 9,5 quintaux de kif dans un domicile à Maghnia    Le Polisario appelle l'UE à agir pour mettre fin aux atteintes du Maroc aux droits humains au Sahara occidental    La lutte contre le crime organisé et le terrorisme "principale préoccupation" de l'Algérie (Hamel)    Assassinat d'un ressortissant français: certains membres du groupe terroriste identifiés (Louh)    Déchets: atteindre un taux de recyclage de plus de 40% à partir de 2016 (ministère)    Ali Benflis dévoile son "Livre blanc sur la fraude"    Abbas déterminé à aller au Conseil de sécurité et à défier Washington    Ligue des champions d'Afrique    Algérie: le déficit en matière de logement sera résorbé d'ici 2018 (Sellal)    Des ressources humaines qualifiées : au cœur du challenge énergétique et industriel du pays    en Bref    Ligue 1    Il a de nouveau boycotté hier la séance de la CD de la LFP    Une première rencontre jugée "positive" s'est tenue sous l'égide de l'ONU    Bréves de l'Ouest    Formation professionnelle à El-Bayadh    CONCERT-HOMMAGE à LA SALLE ATLAS    Tunisie    GUELMA    Relizane : Cinq personnes sauvées des crues    Commerce : Des licences d'importation revues et corrigées    Un jeu de massacre sans fin    Le chantier bientôt lancé: Extension du tram vers l'aéroport    Hugo Broos aurait exercé illégalement    Saâdani écrit à l'ambassadeur de France    Téhéran va fournir des équipements à l'armée libanaise    Le Soir du Centre    Elle sera au Parlement en janvier    Djaâfar Haddad    Diamal    Ali Benflis dévoile son "livre blanc"    RC Arbaâ    Makrout laâssel    Ghribia    Hésitant entre l’Algérie et la France    Deux matchs de suspension pour Belaà ̄li (USM Alger) et trois pour Meklouche (USM Blida)    "On ne gère pas un football pro avec des amateurs"    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    Coopération Algéro-Chinoise    "Préservons la quiétude dans notre vallée"    Hommage à l'acteur Nino Manfredi    La Réconciliation nationale n'a d'autre objectif que l'organisation du consensus national    Production d'électricité : Yousfi mise sur les énergies propres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.