Crash d'un avion cargo ukrainien au sud de l'aéroport de Tamanrasset (ministère)    Télécom    Sa dépouille mortelle a quitté Alger jeudi à 17h et devait arriver hier soir à Douala    Il souffre d'une fracture au bras gauche    Lutte contre les terroristes de l'EI    Son commandant, le général Rodriguez, reçu par Sellal, Gaïd Salah et Lamamra    Alors que les aides humanitaires commencent à affluer    Mouvement dans la magistrature    Parlement    LOI DE FINANCES 2015 : ACCROISSEMENT DE LA DEPENSE PUBLIQUE ET TENSIONS BUDGETAIRES    Recettes touristiques    Pour accélérer les activités de manutention    Bilan de la CNEP-Banque    COUP D'ENVOI DE LA 9e EDITION DU FNTP    FESTIVAL NATIONAL DE LA POéSIE MELHOUN DE MOSTAGANEM    AIN TEMOUCHENT : Arrivage d'un nouveau quota de vaccins contre la fièvre aphteuse    Emigration clandestine    LE Ministre de l'Enseignement supérieur à Médéa    Guelma    Libye:La liste des individus ciblés par les sanctions ONU connue le semaine prochaine    Algérie:Hausse de 5,32% des marchandises traitées au port d'Oran durant le 1er semestre 2014    L'abrogation du 87 bis n'est pas une fin en soi    Signature électronique : Satisfecit du patronat    Eliminatoires CAN-2015 : Le match Algérie-Mali maintenu à Blida    On a gagné quoi ?    Les syndicats de l'Education déçus : La rentrée scolaire risque d'être mouvementée    Journée de sensibilisation et d'orientation au profit des futurs hadjis    TIZI-OUZOU: Deux morts et 25 blessés sur les routes    L'OTAN appelle Moscou à «cesser ses actions illégales»    Freeklane et El Dey, un style fédérateur dans une ambiance conviviale    La malédiction du FLN    9e FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL D’ALGER    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    FESTIVAL DE LA MUSIQUE, LA CHANSON, LA DANSE ET L’HABIT TRADITIONNEL NAÏLI    Le repos du guerrier    Un plaidoyer pour les artistes    RENTRÉE SCOLAIRE    GUELMA    L’entretien de la semaine    Vous avez dit abus?    FOOTBALL    LIBRE DE TOUT ENGAGEMENT    Najat Vallaud-Belkacem ne s'appelle pas Claudine Dupont    Trucs et astuces    Elimination de Belakhal et Agouar aux premiers tours    Une célébration très discrète en Algérie    Recep Tayyip Erdogan investi 12e président    USA : Baisse plus forte que prévu des stocks de brut    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.