Les Tunisiens tournent la page de la transition    L'Algérie et les mouvements de libération comme thème    Commerce extérieur : Chute vertigineuse de l'excédent commercial    Prochaine mise en service du complexe de production de cigarettes de Sig    La faible consommation des crédits "due aux reliquats"    La classe politique mitigée    Oran abritera la future école régionale    Les explications du MDN    10ème édition d'AFRICA TELECOM PEOPLE AWARDS 2014 : Ooredoo Meilleur Opérateur d'Afrique du Nord pour la cinquième fois    Tunisie : Ouverture des bureaux de vote pour le second tour de la présidentielle    Etat Islamique : Nouvelle offensive kurde en Irak et en Syrie    Les Farc tuent huit soldats et policiers    4 détenus afghans de Guantanamo renvoyés dans leur pays    Cuba : Raul Castro est prêt à discuter sans tabous avec les Etats-Unis    Equipe nationale : Feghouli invite Fekir à rejoindre l'Algérie    Mondial de Handball 2015 : Les Verts sont en Slovénie    En vue d'adhérer à l'OMC : L'Algérie accélère le processus des négociations    "L'Algérie et les mouvements de libération"    L'expérience d'écriture collective dans le 4e art national    Ouverture du procès de 41 terroristes à Boumerdès    Collecte de fonds via SMS pour lutter contre Ebola    "Journée de secours" en direction des SDF à Oran    Le Real c'est vraiment royal !    EN BREF    Encadrer l'informel pour suppléer la diminution des prix du pétrole    Messahel réaffirme l'attachement de l'Algérie pour une solution    L'Algérie en soutien et renfort à la Palestine    Le patrimoine lyrique amazigh à l'honneur    La scène théâtrale d'Aïn Témouchent se dédie aux enfants    Gestion du Hadj et de la Omra    Une cinquantaine de jeunes exposent    Un projet de métro aérien en cours d'étude pour désengorger lacapitale    Les inquiétudes des producteurs de la wilaya d'El Tarf    L'USM El Harrach accrochée, l'USM Alger piégée    En plus du coude et du genou, se fouler la cheville n'est pas anodin    Un accident de la route toutes les six heures    TANDIS QUE DES INTELLECTUELS APPELLENT A SON INCARCERATION : La fatwa de Hamadache, reflet d'une société en perte de repères ?!    Le président palestinien se recueille à la mémoire des martyrs de la guerre de libération    Ligue 1 algérienne : l'entraîneur Geiger dément tout contact avec la JS Kabylie    Football-sélection algérienne : Feghouli encourage Fékir à opter pour les "Verts"    Hamrouche anime une conférence à Sidi Bel-Abbès    La fièvre hémorragique Ebola a fait 7.373 morts sur 19.031 cas de contaminations (bilan OMS)    Un séisme d'une magnitude de 3,3 secoue Hammam Melouane (Blida)    Une présence marquée sur le terrain    Les portes de la conférence de consensus national ouvertes à toute la classe politique    Aoudia marque 8 minutes après son retour!    Les consommateurs n'ont pas suivi    Trois terroristes éliminés à Boumerdès (MDN)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.