Le secrétaire d'Etat adjoint américain, Antony Blinken, visite le musée El Moudjahid    Bensalah au 27e sommet arabe à Nouakchott    Des essais en cours pour le choix du meilleur bracelet électronique    Elaboration de propositions sur la manière d'exploiter les terres agricoles abandonnées    Chute de plus de 67% au premier semestre 2016    Renouvellement de l'accord de coopération scientifique et technologique    Le sommet arabe sera « exceptionnel »    OL : Ghezzal placé sur la liste des transferts !    MCA : Quatrième succès du Mouloudia en Pologne    L'Algérie refuse d'être partie prenante dans le conflit intercommunautaire    Mme Tagabou insiste sur la promotion des produits traditionnels    L'Algérie à la troisième place    Nécessité de valoriser le legs culturel    Accidents de la circulation: 13 morts et 26 blessés en 24 heures    Le complexe gazier de Tiguentourine va tourner à plein régime avant fin 2016    Le rythme d'inflation annuel à 5,2% en juin    Quatre médailles au Caire pour l'Algérie    Les athlètes et équipes qualifiés affinent leur préparation    ORAN : Premier hôpital régional de la Sûreté nationale    Conflit au Yémen: deux semaines pour conclure un accord    Convergence entre L'opposition et le parti d'Erdogan    Les autorités dénoncent l'ingérence de la France    Près de 180 agents mobilisés pour circonscrire trois feux de forêt    4e et dernière phase en septembre    MOSTAGANEM : Plus de 400 mille estivants sur les plages en 48 h    DECES DE DEUX NOUVEAUX NES VACCINES A ROUIBA : « La cause n'est pas encore confirmée »    Le Polisario salue l'attachement de l'UA à ses principes et ses valeurs anti-colonialistes    « Sur la route d'Istanbul » de Bouchareb fait sensation    9e Festival international d'Oran du film arabe    Un cri face à l'extrémisme    SIDI BEL ABBES : Un espagnol se convertit à l'Islam    Concert de Souad Massi à Alger    Un terroriste abattu et son arme récupérée    Les déboires des islamistes de l'Alliance verte    Sellal racle les fonds de caisse    Mahrez, direction Arsenal    Le MO Béjaïa à pied d'œuvre à Lubumbashi    Les Olympiques achèvent leur stage avant Rio sur un nul !    Réparation à domicile : l'assurance prend en charge    La Rasd dénonce le coup de bluff du Maroc    Un forcené qui voulait faire "un lien" avec Breivik    Nécessité de s'adapter aux nouveaux défis sécuritaires    Une statue de Mouloud Mammeri inaugurée à Beni Yenni    Afrique-développement : l'augmentation des emprunts du secteur public pourrait évincer l'investissement privé    La lourde tâche de Fatma Samoura    La Marine algérienne réceptionne un troisième navire de guerre    Le FFS persiste et signe    Une fresque humaine du vieux Djelfa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.