l'Algérie au séminaire préparatoire au Sénégal    Algérie:la PCH approvisionnée à hauteur de 30% en produits pharmaceutiques locaux    Une cimenterie et une briqueterie à Adrar et quatre unités métallurgiques à Tamanrasset    « Le FLN soutient le gouvernement »    ORAN : Forte affluence des demandeurs de visa pour la France    Création de trois groupements    Tennis, Wimbledon : Les résultats du 3e tour    Saisie de 125 Kg de kif traité à Béchar (MDN)    « Les entreprises seront toujours associées au processus de formation », affirme Mebarki    A CAUSE D'UN DIFFEREND SUR UN LOPIN DE TERRE : Trois personnes tuées avec une arme à feu à Tissemsilt    Classification de l'Université d'Alger comme monument historique    Le 5 juillet, de l'indépendance à la consécration    Neuf avocats des Frères musulmans, éliminés    «Un prix national annuel pour les journalistes»    Raissi ne désespère pas d'engager Derrardja    Première conférence du président Foufa    La commission interministérielle en charge du dossier de Ghardaïa    Gaïd-Salah souhaite que les promotions soient un leitmotiv pour avancer sur la voie de la modernité    L'Algérie doit optimiser la gestion de ses finances pour éviter un nouveau choc pétrolier    «Développer le contenu algérien sur le web»    Un prix raisonnable pour la «sardine»    «L'épopée de Constantine» reprise demain soir à Alger    Succession de talents sur la scène    Hommage à Cheikh Namous    Algérie:300 km de pistes agricoles en cours de réalisation à travers la wilaya de Béchar    Le « gouvernement » de Tripoli quitte les discussions    150 morts au moment de la rupture du jeûne    « Pour savoir où tu vas, il est important de savoir d'où tu viens »    Les jeunes de demain sur les pas du chantre d'El Bareh    GARE AUX SURPRISES    Daech détruit le Lion d'Athéna du musée de Palmyre en Syrie    Trois Algériens engagés    Libye:un leader d'Ansar Asharia tué dans une attaque de drone américain    Clôture en apothéose du tournoi "Ramadhan-foot" à Oran    Cas suspects de botulisme à Batna et Khenchela : près de 1700 kg de cachir retirés des marchés    Sellal en visite de travail demain à Alger    Algérie:le Conseil de la nation adopte le projet de loi sur le commerce extérieur    Monaco : trois autres jeunes de Chelsea visés    Man Utd : première offre pour un milieu français !    "Fragments de la maison" de Habiba Djahnine ou la poésie au-delà du deuil    Le président français entame une tournée africaine    Deux journalistes tués au Mexique    Nucléaire iranien : un accord en vue    On meurt de la rougeole aux Etats Unis    Retour du virus Ebola au Liberia    Tunisie:l'armée pilonne le mont Mghila (Sidi Bouzid)    Algérie:création prochaine d'une instance pour organiser l'investissement sur fonds de Zakat    L'Etat veillera à l'application rigoureuse de la loi contre ceux qui veulent compromettre l'avenir de Ghardaïa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.