Une réussite pour la diplomatie algérienne    Aucun survivant, une boîte noire retrouvée    Ooredoo a investi 164 millions de dollars    Appels pressants à la trêve    La Palestine porte plainte devant la CPI    De nouveaux défis à relever    Athlétisme : Championnats du Monde junior (EugÚne / Etats-Unis)    Haïmoudi fait ses adieux au sifflet    Sporting Lisbonne    CAN-2019    Les Oranais battent le pavé    Ahly Benghazi 0 - ES Sétif 2    "Le Mondial et les vacances sont derrière moi!"    Qui est Swiftair?    Une cérémonie de reconnaissance    L'avenir du monde se joue en palestine    Cheb Anouar enflamme Yemma Gouraya    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    Cinéma    « L'interdiction est soumise seulement à une décision de justice »    LES 116 PASSAGERS ONT TOUS PÉRI DANS L’ACCIDENT    L’entretien de la semaine    Bensalah défend son institution    "On ne se taira pas pour nos droits Constitutionnels"    Le Bonjour du «Soir»    Gâteaux au zeste d’orange    Amar Gada relâché par ses ravisseurs    Signature de plusieurs marchés à Béjaïa    Les commerces s'illuminent    Décès de l'écrivain et dramaturge nordestin, Ariano Suassuna    Il a animé son dixième gala ramadhanesque : Lounis Aït Menguellet gâte ses fans algérois au chapiteau du Hilton    Iberdrola : Baisse du bénéfice semestriel, pénalisé par de nouveaux règlements    Un Laboratoire national d'essai pour renforcer le contrôle    Une facture en hausse    Grine appelle la presse à éviter la spéculation    Le Premier ministre démissionne en plein conflit    EN BREF    Gourcuff, l'homme du terrain !    L'aviation internationale, de catastrophe en catastrophe    Circonstances troubles de l'accident    Abdelouahab Nouri affirme : Chute de la production céréalière en 2014    Comment s'alimenter durant le jeûne ?    Relogement de 160 familles à Bechloul et Aïn Laâloui    ENIEM : Déstockage des déchets spéciaux accumulés dans la zone industrielle d'Oued Aïssi    Sellal en visite de travail samedi à Constantine    Le président Bouteflika déclare un deuil national de trois jours après le crash de l'avion    L'Algérie a pu accélérer le rythme de la croissance économique (Ould Khelifa)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.