Algérie-Quelles missions nouvelles pour les collectivités locales, déconcentration ou réelle décentralisation?    Juventus : Coman au Bayern, c'est presque fait    Le Maroc et l'Egypte, pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers en Afrique du Nord    ATTITUDES    Entre approximations scientifiques et cécité    GrÚce    Un théâtre et un bilan    Ligue 1 mobilis : JS Kabylie-USM Alger    ES Sétif : En dépit de la mauvaise passe    Les autorités tunisiennes ont prémédité l’échec !    Nutriments    Voyage culinaire    ACTUCULT    Prochain Festival du film amazigh à Tizi Ouzou    Â«Constantine, capitale de la culture arabe 2015»    Maroc : Le CGN libyen confirme sa non-participation aux pourparlers de Skhirat    Un policier tué dans une explosion à Bahreïn    Tunisie: l'annulation de l'accord Nessma TV-Education nationale ravit des associations    Le nouvel émissaire américain pour la Syrie reçu à Moscou    Conflit en Syrie: la moitié des habitants contraints de fuir leurs foyers    Football - Ligue 1 : Tests révélateurs pour le CSC, l'USMA et la JSS    En conclave avec les présidents des clubs du Centre et de l'Est : Raouraoua insiste sur la gestion et l'ouverture des SPA    Crise migratoire: Le cynisme de l'Europe    Terrorisme: Washington maintient l'Algérie dans la liste des zones à risques    Constantine - Visite du ministre de l'Intérieur : Après les inondations, de nouvelles promesses    Bouyakour, Oued Tlélat, Cité Djamel et St Remy: Une vingtaine de blessés sur les routes en 24h    Tizi- Ouzou : Noyade mortelle d'un jeune    Chlef : Renforcer les capacités d'accueil des touristes    LA LEGITIMITE N'EST PAS RECETTE    Gouvernement-walis: Une autre feuille de route pour des dossiers épineux ?    Autriche: Au bord d'une autoroute, un camion chargé de cadavres de migrants    La TV donneuse de leçon    Tlemcen : Une méga-exposition sur le marché de l'art au CAREX    TIC : Feraoun se réunit avec les syndicats des entreprises relevant de son secteur    Algérie-Corée du Sud : Perspectives de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs    Equipe nationale : Gourcuff : " la Guinée et le Sénégal au stade du 5-juillet"    SC Qatar : Rafik Halliche annonce son retour    Contribution souhaitée en vue du bien-être social et économique    Un terroriste se rend aux forces de l'ANP à Jijel    La prise en charge se poursuit normalement    Une montée des océans d'au moins un mètre est "inévitable"    L'opération de réouverture se poursuit toujours    Rétablissement graduel des services de téléphonie et d'internet    Le placebo soulage même si le patient sait qu'il est inopérant    Création prochaine d'un "observatoire national des musées"    La fulgurante Egypte de Tobie Nathan    Deux ateliers de fabrication de bombes artisanales découverts à Jijel    L'Algérie vit une expérience démocratique qui "mérite d'être connue davantage dans le monde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.