Les entreprises publiques ont absorbé 9.5 milliards d'euros, sans résultat probant    Agriculture: Elargissement de l'assurance contre les pertes de revenu aux cultures stratégiques    Otage français en Algérie : les chances de libération sont nulles (député)    Syrie: 30 membres du réseau terroriste d'Al-Qaïda tués dans les frappes américaines (ONG)    Le professionnalisme des journalistes de la presse publique doit être complété par davantage de ‘'punch'' (ministre)    Algérie:General Electric chargé de la modernisation du système de santé    Ligue 1 Mobilis/MC Oran : Mecheri et Sebbah non retenus dans le nouveau staff du Français Cavalli    Liga Sagres portugaise de football (5e J) FC Porto : Yacine Brahimi "regrette" le nul concédé face à Boavista    Football (CAN-2017) : l'Algérie en pôle position pour organiser l'édition, selon le président de la FEF    Lamamra participe à une réunion ministérielle sur la Libye    Liberté d'expression: les médias perturbés par la crise économique mondiale (UNESCO)    Un ressortissant français enlevé à Tizi Ouzou, les recherches "toujours en cours" (ministère de l'Intérieur)    Ebola : plus de 20.000 cas en Afrique de l'Ouest début novembre si rien n'est fait pour renforcer les contrôles (OMS)    Il était l'"émir" de la phalange de Draâ El-Mizan    Selon une étude réalisée par l'éditeur international Sage    Forum global de lutte contre le terrorisme    Confirmant sa logique terroriste    L'arbitre Bitam persiste et signe    Joueurs Algériens à l'étranger    OM    Ligue deux Mobilis : un match à huis clos pour l'USMM Hadjout    Ils viennent de paraÎtre chez L'arbre à livres    LE LANCEMENT DE LA 3e GENERATION A EU LIEU EN ESPAGNE    Ali Bey Nasri, président de l'association des exportateurs algériens (ANEXAL)    LE MINISTRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SECURITE SOCIALE À AIN TéMOUCHENT    Mort de poissons dans l'oued Soummam de Sidi-Aïch (Béjaïa)    Cinq membres du BP dans le collimateur de Saâdani    Les messages de Hamid Grine à la presse    NAHD-JSK avancé au vendredi 26 septembre    Des prisonniers palestiniens en grève de la faim    Le public algérien sous le charme    Sia Tolno et les rythmes exaltants de l'Afrobeat    "Ce souci légitime est amplement partagé..."    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    Infrastructures    "Nous sommes optimistes pour la Palestine"    LE RENOUVELLEMENT DE SES INSTANCES S’EST DÉROULÉ DANS UNE AMBIANCE INHABITUELLE    LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES LANCE LE PROGRAMME DE FORMATION DE L’ENCADREMENT DES MOSQUEES :    Exploitation du gisement de fer de Gara Djebilet    Fondant aux pommes facile    Salade orientale    Jus de gingembre    L'oreille en coin    Afin de développer davantage l'Algérie et assurer sa prospérité : "Nécessité de se nourrir des valeurs de Novembre"    Pollution : Les côtes algériennes gravement menacées    Mines et carrières : Bouchouareb veut valoriser le marbre    Fusion : Siemens intéressé à son tour par l'américain Dresser-Rand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.