Ligue 2 Mobilis : opéré du genou, l'entraîneur Menad s'éloigne de la JSM Béjaia    Khomri insiste sur l'implication des jeunes dans le développement économique    Bouteflika : des amendements constitutionnels pour adapter la loi suprême du pays aux mutations    Sahara occidental: Hollande interpellé sur les violations des droits de l'homme commises par le Maroc    Le tribunal criminel près la cour d'Alger examine le 2 décembre prochain une affaire de massacres collectifs    Ligue 1 Mobilis (mise à jour) ES Sétif-MC Alger : un choc avec des objectifs opposés    Espagne: Valence laisse filer le derby et le podium    Tunisie: la bataille du second tour engagée entre Marzouki et Essebsi    Le ministre qatari des Affaires étrangères, souligne le poids de l'Algérie et son rôle dans la stabilité de la région    Des députés appellent à la mise à jour de certaines dispositions de la loi sur les assurances sociales    Forte participation des Tunisiens de l'Est algérien    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Qatar    Medjani double buteur face à Galatasaray    Tout dépendra du rapport de la FAF    Le GSP et le CRBDB visent la phase finale    Egypte: Sissi s'envole pour Rome et Paris, sa première tournée dans l'UE    Téhéran envisage de prolonger les négociations d'un an    La Cnas au secours des députés    Un malaise dans l'économie des pays producteurs    La Croatie en première place du podium    Ouverture du 7e Festival des musique et chanson du Souf    Une baisse de près de 6%    Des citoyens bloquent la route    Incompréhensible !    Développement social : le CNES félicité par l'UE    «Massarat» reparaît après des années d'absence    Excédent commercial de 5,8 milliards de dollars durant les 10 premiers mois de 2014    Matériaux pour l'énergétique et génie de l'environnement, thème d'un séminaire international à Alger    «Aider les patrons de la pêche à renouveler leur flottille»    Lancement d'une campagne de sensibilisation à Blida    Ebola continue de passer les frontières    Vente-dédicace : Kamel Daoud parle de «Meursault contre-enquête»    Un cerf-volant inquiet dans une tasse de café    Vaine agitation    MO Bejaïa : Une fulgurante ascension    Il y a un mois décédait Amar Zeghrar, ancien secrétaire général à la présidence de la République : Chronique d'une Algérie «en quête d'une conscience nationale»    Falcon Motors/Mitsubishi : jusqu'à 200 000 DA de remise    BOUMERDES: Le Dr Noureddine Melikchi honoré    Campagne de sensibilisation pour lutter contre le phénomène : Plus de 1.500 femmes victimes de violences depuis le début de l'année    Le Professeur Bouzid alerte : «Les cas de cancer, en constante augmentation»    Plus d'un demi-million de comprimés psychotropes saisis en 10 mois : 1.796 personnes arrêtées    Les Etats-Unis et la Turquie restent divisés sur le dossier syrien    France : L'économie plus robuste que prévu, mais l'humilité reste de mise    5 gigawatts de capacité nucléaire actuellement hors service    Une soprano qui "soigne l'âme"    Une brèche dans le front    La guerre par indigènes interposés    La réalisation du Centre culturel islamique de Ouargla en bonne voie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.