Clôture du 11ème Salon du bâtiment (Batiwest 2014) : Une cinquantaine d'accords et de nombreux contacts    Non-respect de la taille marchande des poissons : Des sardines ne dépassant pas 4 cm proposées à 200 dinars    Fonds de garantie des PME : Ouverture d'une nouvelle antenne à Bir El-Djir début 2015    Younès Sofiane : «Ne pas rater ce rendez-vous historique»    WA Tlemcen-En raison de l'accumulation de problèmes : Fin de mission pour Belloumi    RC Relizane : Benyelles jette l'éponge, Cherif El Ouazani et Belatoui contactés    OULHAÇA: Des ruches pour des jeunes apiculteurs    Bir El Djir : Les 180 logements LPA receptionnés en janvier 2015    Aïn El-Turck : Une tentative de construction illicite avortée par la police    La Tunisie vote aujourd'hui pour son avenir : Un scrutin à hauts risques    La Tunisie à la croisée des chemins    Assassinat d'Hervé Gourdel : Des juges français vont enquêter    La pied-noirdisation, mécanique de comparaison permanente    Malade et sans revenus : L'ONDA apporte son soutien à l'artiste Kaddour Benkaddour    L'Ouzbekistan lauréat du Festival international de la miniature    Enquête sur l'assassinat des moines de Tibéhirine : Les accusations françaises, la réponse algérienne    Le réquisitoire de Djaballah    Les journalistes vident leur sac    Le FFS reçoit Hamrouche    Irak : Raid massif de la coalition anti-EI    USA : Hausse des stocks de brut    Les investissements de la BERD atteindront "pas moins de 120 millions d'euros" en 2015    Mascara : Un institut national spécialisé en techniques agricoles    Ouargla : Plus de 160 millions DA pour l'aménagement du lac de Hassi-Benabdellah    Real Madrid : Zinedine Zidane sort de sa réserve pour se défendre sur l'affaire des diplômes    Juventus : Et si Paul Pogba avait ouvert la porte à un départ d'Arturo Vidal ?    Zone euro : Légère progression de l'activité privée, mais voyants au rouge    L'Aigle Noir ne doit pas laisser des plumes à Kinshasa    Rousseff ou Neves : le Brésil à l'heure du choix    Succès militaire favorisé par l'Algérie    Tunisie : rendez-vous avec l'histoire    Préventif Vs curatif    Le CLA appelle à une journée de protestation le 10 novembre prochain    L'angine bactérienne, moins fréquente mais dangereuse    «Dikra 60» pour la commémoration du 1er Novembre 1954 au Musée du Bar    Sinusite aiguë ou chronique : la prévention est impérative    Des Britanniques en quête de bisness à Alger    Le calvaire au quotidien dans les bureaux de poste    Est-ce le grand retour du foot algérien ?    Qui a tué qui ?    Le PT appelle Bouteflika à accélérer les réformes politiques    Confiscation des preuves sur l'assassinat des sept moines    Une soirée au ryhtme de la musique arabo-andalouse    Egypte-Au moins 28 membres des forces de sécurité tués dans des attaques dans le Sinaï    Le coup de bill’art du Soir    Lettre de province    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.