Sommet de la Ligue arabe : Forcing égyptien et saoudien pour une force militaire arabe    Batna : Deux enfants emportés par les eaux d'un oued    Haï Es-Sabah : Victime d'un découpage administratif obsolète !    RELIZANE: Neuf affaires élucidées par la police scientifique    Handball - Coupe d'Algérie : L'élite en force aux huitièmes de finale    Inter-régions Ouest : L'ASB Maghnia prend option    Inter-régions Centre-Ouest : Le leader et son dauphin freinés, Hydra AC sur le podium    TIZI OUZOU: Le festival «Lire en fête» fait le plein    Les gens du Nord !    Les travailleurs de la direction régionale aadl protestent    Quand le souffle d'In Salah enflamme Tunis    Oran : Une convention pour l'insertion des diplômés    Louisa Hanoune :«J'ai averti les hauts responsables contre les dérives de l'oligarchie    Equipe nationale : Un onze remanié face à Oman    Les luttes partisanes à l'origine du blocage des APC    Mascara : Touati demande à Bouteflika de quitter le pouvoir    Les Nations unies appelées à "assumer leur responsabilité"    Mort du Cheikh Moulay Touhami Ghitaoui : M. Sellal se recueille à la mémoire du regretté    Début du dénouement    Paris reprend la main à l'Onu avec un projet de résolution    Arrivée de Bensalah à Charm El Cheikh    La population algérienne s'approche des 40 millions d'habitants, "boom" des naissances    La ministre tunisienne du Tourisme annonce de nouvelles facilités en faveur des Algériens    Le wali inspecte des projets    106 poètes au rendez-vous    Controverse autour de l'utilisation du CD-Rom comme support    Rouverte au public    Crue de l'oued El Grine à Ouled Fadel (Batna) : le corps d'un second enfant retrouvé    Agroalimentaire: Nouri appelle les entreprises suisses à investir en Algérie    Algérie:le rythme d'inflation annuel établi à 3,7% en février 2015    Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah supervise l'accostage du bateau «Kalaât Beni Abbas»    1 200 migrants subsahariens battus et conduits vers la frontière algérienne    Pessimisme    Du pain sur la planche pour Gourcuff    Défaite du GSP face au Ahly    Le champion de demain se prépare aujourd'hui    Les présidents fusibles    Escalade au Yémen : vers une guerre entre les Etats arabes, l'Iran et les pays dirigés par des pouvoirs chiites ?    Une quarantaine d'exposants à la première édition    Amara Benyounès fait l'objet de menaces et d'appels au meurtre    «Nous devons rester fidèles aux sacrifices des chouhada et des moudjahidine»    Zitouni à Djebel Thamer (M'sila) pour la commémoration de la mort des colonels Amirouche et Si El Haouès    Tizi-Ouzou : des livres en braille et des CD remis gracieusement aux non-voyants durant le festival Lire en fête    Plus de 200 participantes au 2e tournoi d'Adrar    Le Soir de l’Est    Les gardes communaux répondent à Belaïz : «Aucune revendication n'a été satisfaite»    CHLEF: Du renfort pour la police    Baisse de l'affluence sur fond de frustration sur les prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.