Talaï annonce une meilleure prise en charge des passagers cet été    Mustapha Guitouni nommé PDG    L'Algérie pour un approfondissement du partenariat avec Londres et un nouvel élan à l'accord d'association avec l'UE    Leicester : Kanté parti pour rester    EN : Qui est Milovan Rajevac?    Six Algériens en détresse secourus au large de Ghazaouet    Retraite à 60 ans: la décision aura un effet de protection de l'outil national de production (SNAPAP)    Yémen: M. Ban à Koweït pour la relance des négociations de paix    Sahara occidental: Addouh appelle l'ONU à la mise en place d'un plan des pourparlers direct    APN: examen des projets de loi sur le régime électoral et la Haute instance indépendante de surveillance des élections    APN: avis mitigés sur les projets de loi sur le régime électoral et la HIISE    Raffinerie d'Alger: la société chargée des travaux de réhabilitation connue avant fin juille    Saisie de plus de 220 tonnes de résine de canabis en 5 ans (SN)    Annaba: arrestation de 20 commerçants exerçant dans l'informel pour trouble à l'ordre public    45 interventions pratiquées au niveau du service de neurochirurgie au CHU Mustapha Pacha depuis le début de Ramadhan    Presse privée : quand les masques de l'imposture intellectuelle tombent !    Radio algérienne    Le Parlement européen accule Londres    Nouveaux heurts sur le parvis d'al-Aqsa    La liste de « Team USA » connue    La Colombie bat les Etats-Unis et termine sur le podium    Troisième titre consécutif pour le NR Bordj Bou-Arréridj    Le talent récompensé    « Des pierres dans ma poche » sur la short-list    Nouveau calendrier de vaccination : Début de la deuxième phase    Sécurisation des frontières : Gaïd Salah valorise les efforts des Unités de la 4e RM    Au moins 11 morts dans une attaque contre un hôtel à Mogadiscio    16 syndicats autonomes répondent à Sellal    La session de printemps sera prolongée au-delà du 2 juillet    Deux cadavres de terroristes découverts dans la forêt d'Errich    Les Verts mettent la pression sur leurs adversaires    Le groupe Bermudes et Kamel Chenane enflamment le public !    Des sociétés étrangères prêtes à investir en Tunisie dans des projets d'énergies renouvelables    De janvier à mai: La facture d'importation de véhicules baisse de plus d'un milliard DA    Aïn-Temouchent: Le bout du tunnel pour des souscripteurs au LSP    Un véhicule volé a Sidi Chami récupéré a Hassi Bounif: Deux individus dont une jeune femme sous les verrous    RND: Les opposants à Ouyahia reprennent du service    251 milliards de DA récoltés: Les limites de l'emprunt obligataire    Réactions après le tirage au sort des éliminatoires du Mondial-2018    GC Mascara; La restructuration du club en marche    18e anniversaire de l'assassinat de Matoub Lounès: Des partisans du MAK tentent de perturber la commémoration    Un chant spirituel au rythme de la poésie populaire    Les citoyens soulagés    12 ONG appellent à accroître "l'aide financière"    Une très belle quaâda chaâbie    Bijouterie kabyle : Tout pour lutter contre la contrefaçon et les fluctuations du marché    Les signatures validées pour un référendum anti-Maduro    Poursuite des combats pour la reprise d'Alep    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.