Hommage posthume à Nadir Ben Sbaâ    De plus en plus confuse    L'affaire renvoyée au 8 juin    M. Louh annonce : Le nombre de mandats de dépôt en baisse au cours des derniers mois    Le Premier ministre l'a reçu : Baylet à Alger en visite de travail    Energies renouvelables : L'UE injecte 10 millions d'euros dans le domaine    Le baril augmente la cadence    L'hélicoptère le plus rapide du monde est russe    Comment améliorer le système actuel    Grâce aux banques, à l'euro et au pétrole : Les Bourses européennes rebondissent    Le conflit social se durcit en France    Syrie: une opposition au-dessus de tout soupçon!?    Des peines de prison annulées    Tunisie : Echange de points de vue, sur les formes de coopération avec les Etats-Unis    Scandale de corruption au Brésil: Le ministre qui s'était mis en réserve a été limogé    Algérie-Mauritanie :Tenue avant la fin 2016 de la Grande commission mixte de coopération    Duel à distance    Les joueurs honorés par le wali de Blida    Aït Athmane en renfort    Bayern Munich David Alaba : "Devenir encore meilleur avec Ancelotti"    Equipe de France : Adil Rami revient de très loin    Examens du baccalauréat : Gare aux tricheurs...    Constantine gère ses déchets hospitaliers    22 215 candidats attendus à Tizi Ouzou    Des syndicalistes manifestent leur colère    A travers la semaine culturelle de l'école : Instaurer ''une relation intime'' entre l'élève et l'établissement scolaire    TF1 assure ses arrières face à la concurrence de la TNT    Un jour viendra pour la cohabitation    Krim Belkacem raconté par Khalfa Mameri    "Laissons ce corps tranquille!"    Coupe de la CAF: les longs déplacements augmentent les soucis financiers du MO Béjaïa    Erdogan met en garde l'Union européenne    3es rencontres algéro-françaises des maires et responsables des collectivités territoriales    Des températures caniculaires attendues    Sept morts dans un naufrage    Le film Zabana projeté    Ouverture à Paris du 2e Festival du cinéma palestinien (FCP)    Les jeunes talents en concert aujourd'hui    L'examen de l'affaire de cession de part d'El Khabar au profit de Cevital reporté au 8 juin    Les Verts au complet à Sidi Moussa    France / Raffineries bloquées : Les réserves stratégiques entamées    Justice : Moins de mandats de dépôt    Real Madrid : CR7 se moque du Barça    Un rassemblement symbolique à Béjaïa    Relizane    Epreuves du Brevet d'enseignement moyen : L'heure du sérieux est arrivée    Selon Samy Bencheikh : Des procès en justice contre les chaînes    Trois autres terroristes abattus à Bouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.