Eliminations en cascade des Algériens    Slimani donne raison au Sporting    Lorsque la guerre contre la Syrie rattrape Tel Aviv    Tripoli aux mains des islamistes    La guerre d'Algérie au cœur d'un film à Venise    CONTRIBUTION: Houari Boumediene :histoire et légende    Une réfugiée nigérienne accouche en pleine rue à Batna    Chih : « La porte est ouverte à d'autres joueuses »    Multiples activités    AEROPORT D'ALGER : Incident sans gravité entre deux avions d'Air Algérie    ES Sétif - USM Bel-Abbès, le 6 septembre    11 joueurs ont rejoint Sidi-Moussa hier après-midi    Sous peine de nouvelles sanctions économiques    Au moment où les largages d'aides occidentales s'intensifient    BRÈVES de l'Ouest    Un sexagénaire retrouvé mort dans une mosquée    Médéa    Ouverture mardi de la session d'automne des deux chambres du Parlement    Air Algérie: incident sans gravité entre deux avions à l'aéroport d'Alger    Tunisie: Une patrouille sécuritaire attaquée par des terroristes à Kasserine    Vols de câbles téléphoniques à Relizane : plus de 7 millions de DA de pertes    M. Sellal représentera le président de la République mardi au Conseil de paix et de sécurité de l'UA    Selon l'Office national des statistiques    L'Algérie participera à une vingtaine de manifestations économiques et commerciales à l'étranger en 2015 (CACI)    La suppression de l'article 87 bis objet d'interprétations multiples    Le Fonds de régulation des recettes (FRR) n'a pas été alimenté durant les 4 premiers mois de 2014    Algérie:Les études techniques sur le transfert des eaux du Sud vers les Hauts plateaux achevées avant fin 2014    Israël s'approprie des terres palestiniennes en Cisjordanie    Regroupant rébellion et gouvernement : Reprise du dialogue inter-malien à Alger    18 bus pour le transport scolaire    Quelle fin pour Belkhadem...    L’ENTRAÎNEUR ROUMAIN DES UKRAINIENS LE VEUT À TOUT PRIX    LES CORSES RÉSISTENT À BORDEAUX    JUDO : MONDIAUX-2014    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    Bientôt les billets pour l'Eden?    Un one-man-show "électrique"    Pierce Brosnan reprend ses armes d'espion    AÏN-TÉMOUCHENT    TIPASA    LE PREMIER CAS DE FIÈVRE APHTEUSE SIGNALÉ À L’OUEST    Ban appelle à renforcer la lutte contre ce crime    Les hésitations pour un référendum    Un fratricide arrêté    Khoubz eddar    Clôture dans une ambiance conviviale    Mobilis lance le Pack duo LG    Pour l'amélioration de la gestion de l'établissement éducatif : La nouvelle feuille de route de Benghebrit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.