CAN-2015 (1/4 de finale) Côte d'Ivoire-Algérie : les Verts à une marche du dernier carré    CAN-2015/Algérie-Côte d'Ivoire: 5e quart de finale pour les Verts en phase finale de CAN    Algérie-Habitat : 3.368 projets relevant du quinquennat 2010-2014 n'ont pas été lancés    L'ONU appelle à plus d'efforts dans la Lutte contre Ebola    Des télécoms au secteur bancaire, le Maroc investit massivement en Côte d'Ivoire    Saâdani court-circuite le comité central    Nouvelle série de concertations avec les partis et le pouvoir    Un consensus local se dessine    Raouraoua: "Ça se fera si on se qualifie en finale"    L'UA se mobilise contre Boko Haram    L'autre forfaiture de Mohammed VI    Affrontements entre l'armée et des jihadistes    Algérie: Le FCE veut renforcer le partenariat entre les entreprises algériennes et françaises    Bentaleb dans le top 5    L'Etat devient propriétaire majoritaire de Djezzy    Béjaïa aura sa station de dessalement de 100.000 m3/jour    L'Orchestre symphonique national séduit le public    Entendu à 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme" en France    Des retrouvailles congolaises historiques    Une délégation de sages doit se rendre à Alger    Une explosion de gaz décime une parfumerie    Maroc: Mohammed VI reçoit à Fès les walis et gouverneurs récemment nommés    Sellal appelle à une riposte "collective" et "coordonnée" à la menace terroriste    le président Bouteflika charge Sellal de remettre des lettres à des chefs d'Etat membres de l'APPA    PARADOXES DE LA PLANETE ENERGIE    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    TERRE DES FEMMES DE NASSIRA BELLOULA    Afrobasket-2015    Le Soir du Centre    Â«Certaines ambassades à Alger sont particuliÚrement actives ces jours-ci»    EnquÃate-Témoignages    La réception du stade «Benabdelmalek» pas avant la prochaine saison    Bébé, terro    Sûreté de wilaya d'Oran : Une délégation du ministère de l'Intérieur français en visite    Sidi El Houari : Deux femmes gravement blessées dans un effondrement    Un homme meurt électrocuté    Tunisie: Habib Essid achève ses concertations    Comme une lettre à la poste !    Prix du pétrole : Le brut se stabilise, mais le marché reste pessimiste sur l'offre    Libye : Prochaines négociations envisagées sur place si la sécurité le permet    Yousfi à propos du gaz de schiste : "Ne vous laissez pas entraîné derrière des fausses rumeurs..."    Les terrasses de Merzak Allouache projeté    "Les manuscrits anciens face aux défis de l'heure"    Démantèlement d'un réseau de soutien aux auteurs du crime    Wilaya d'Alger : Installation d'un groupe de travail chargé du suivi des projets de construction    Duel des extrêmes à Béjaïa, deux derbies à l'affiche    La faillite quand la communication ne sort pas des sphères de la décis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Baghdad bloque un avion nord-coréen vers la Syrie
L'Irak, soupçonné de transporter des armes
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2012

L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.
L'Irak a refusé l'accès à son espace aérien à un avion nord-coréen à destination de la Syrie soupçonné par Bagdad de transporter des armes, a dit vendredi un responsable irakien.
«Dans le cadre de la politique du gouvernement irakien d'enquête sur le transit d'armes vers la Syrie via l'espace aérien et terrestre irakien, les autorités irakiennes ont empêché un avion nord-coréen, qu'elles soupçonnaient de transporter des armes, de se rendre en Syrie», a dit à Reuters Ali al Amossaoui, conseiller de presse du Premier ministre irakien.
Ali al Amossaoui a précisé qu'il n'y avait eu aucun contact entre l'Irak et la Corée du Nord sur la question.
Le vice-président américain Joe Biden a, par ailleurs, téléphoné dans la journée au Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour évoquer la protection par Bagdad de son espace aérien, qui aurait été illégalement utilisé par l'Iran pour envoyer des armes en Syrie.
Selon un rapport des services de renseignements occidentaux auquel Reuters a eu accès, l'Iran a utilisé des moyens aériens civils pour acheminer en Syrie des militaires et de grandes quantités d'armes via l'espace aérien irakien afin d'aider Bachar al Assad à réprimer les insurgés.
«Le vice-président et le Premier ministre ont évoqué des questions de sécurité dans la région, parmi lesquelles la nécessité d'empêcher tout pays de profiter du territoire ou de l'espace aérien irakien pour envoyer des armes en Syrie», a déclaré un communiqué de la Maison blanche, se gardant d'accuser l'Irak d'avoir coopéré avec l'Iran.
Le cabinet de Nouri al Maliki a déclaré que le Premier ministre avait assuré le vice-président du refus de l'Irak de servir de lieux de transit pour l'envoi d'armes en Syrie, quel que soit le camp auquel elles seraient adressées.
«Le Premier ministre a exprimé le mécontentement du gouvernement irakien face aux allégations de certains cercles américains non officiels, qui mettent en doute la position de l'Irak sur la crise syrienne», a-t-il déclaré dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.