Ligue 1 Mobilis – 8e journée : Alger au rythme du classico MCA-JSK    WAC – USMA : ce soir à Casablanca : Soir de vérité pour l'USM Alger    Alger : Plus de 200 jardins en voie de réhabilitation    Bientôt la mise en exploitation du complexe céréalier de la commune d'El Hamma    Musique : Idir sur scène à Alger en janvier 2018    Langue amazighe : Elément de l'identité nationale et facteur de cohésion sociale    Migration clandestine : Concilier sécurité et devoir de solidarité    Santé : Il faut réhabiliter le médecin généraliste    Egypte/Terrorisme : Au moins 35 policiers et soldats tués    Afghanistan : Près de 60 morts dans deux attentats    Le gouvernement veut réduire ses importations à 30 milliards de dollars    Le partenariat avec les étrangers en... marche    Tour d'Algérie 2017 : Lagab vainqueur à Ghardaïa, Nouisri en jaune    USMH 2 – USMB 0 : Première victoire des Harrachis    GC Mascara : Le président Ali Merih décède dans un accident à Chlef    Finance islamique : La CNEP, la BADR et la BDL se lancent    Le rapport critique du Conseil de l'UE    Le procès du général Benhadid reporté    Sur un air de pré-campagne électorale    On vous le dit :    «Saïd Chitour n'est pas un traître, encore moins un espion»    «Nous sommes ouverts à la négociation...»    Un monde d'expressions    Des chœurs syriens chantent Dahmane El Harrachi    Le Commandant Azeddine au «Forum constantinois»    STATISTIQUES ÉCONOMIQUES    SOIT DIT EN PASSANT    Handball : les Verts invités au tournoi des quatre nations    ATTRIBUTION DU NUMÉRO D’IDENTIFICATION NATIONAL POUR LES PARTIS    Eclairage    L'opération a été lancée hier et se poursuivra pendant 4 vendredis: 2.000 doses de vaccin anti-grippal pour les fidèles de la Mosquée «Ibn Badis»    Le Myanmar mis en accusation    Tillerson en tournée au Moyen-Orient    1re session du dialogue de haut niveau Algérie-UE à Bruxelles    Nous visons un code de travail «unique et moderne»    Seddik Chihab, élu à la présidence du groupe africain géopolitique    Saisie de pièces détachées usagées au port de Annaba    Session de formation au profit des artisans    "On va récupérer les terres inexploitées"    L'Algérie bientôt autosuffisante en produits sidérurgiques    Ould Ali exhorte les responsables à accélérer les travaux    Un séminaire pour rappeler ce que tout le monde sait    Macron se démarque de Trump    Un Algérien troisième à un concours de pizza en Italie    L'Algérie est une nouvelle fois passée à côté du MIP TV    Les Forces démocratiques syriennes annoncent la libérationcomplète de Raqqa    Avant-première de l'opérette El Fadjr oua El Miksala    ELECTIONS LOCALES : Les partis en lice obtiennent leurs numéros d'identification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une bibliothèque à Paris baptisée du nom de Assia Djebar
En hommage à l'écrivaine Algérienne
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 09 - 2017

Une bibliothèque à Paris sera baptisée au nom de l'écrivaine algérienne et membre de l'Académie française, Assia Djebar, décédée en février 2015, a annoncé, vendredi, un conseiller de la vile de Paris sur son compte Twitter.
Une bibliothèque à Paris sera baptisée au nom de l'écrivaine algérienne et membre de l'Académie française, Assia Djebar, décédée en février 2015, a annoncé, vendredi, un conseiller de la vile de Paris sur son compte Twitter.
La bibliothèque, qui devrait ouvrir ses portes en décembre, se situe dans le 20e arrondissement de Paris et s'étend sur une superficie de 1.038 m2, a indiqué le conseiller délégué auprès de l'adjointmaire chargé de l'urbanisme, Jacques Baudrier.
Ce lieu culturel possède un espace pour la petite enfance et une zone numérique. La ville de Paris a déjà rendu un grand hommage à la romancière pour commémorer la première année de sa disparition. Organisé par la mairie de Paris, en partenariat avec la Sorbonne Nouvelle, et les associations le Cercle des amis d'Assia Djebar et ArchivesClaude-Simon et ses contemporains, l'hommage a été ponctué, le 10 février 2016, par un riche programme à la hauteur de celle pressentie, de son vivant, pour le Prix Nobel de littérature.
Dans son allocution, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a exprimé son enthousiasme d'être présente à "l'hommage de cette grande dame immortelle qui, parson talent, qui est bien le sien, a traduit,écrit, expliqué et touché nos imaginaires et nos vies. Un an après sa disparition,je suis touchée d'être là, parce que je retrouve dans l'oeuvre d'Assia Djebar cette dimension d'identité multiple qui nous aide à nous construire, à construire le monde", avait-elle dit, annonçant qu'elle est à "la disposition des associations qui envisagent de transmettre etdiffuser le message d'Assia Djebar".
De son vrai nom Fatima-Zohra Imalayène, Assia Djebar est l'auteure de plusieurs romans, nouvelles, poésies etessais. De son vivant, elle a écrit égalementpour le théâtre et s'est investie dans le cinéma en réalisnt plusieurs films.
La bibliothèque, qui devrait ouvrir ses portes en décembre, se situe dans le 20e arrondissement de Paris et s'étend sur une superficie de 1.038 m2, a indiqué le conseiller délégué auprès de l'adjointmaire chargé de l'urbanisme, Jacques Baudrier.
Ce lieu culturel possède un espace pour la petite enfance et une zone numérique. La ville de Paris a déjà rendu un grand hommage à la romancière pour commémorer la première année de sa disparition. Organisé par la mairie de Paris, en partenariat avec la Sorbonne Nouvelle, et les associations le Cercle des amis d'Assia Djebar et ArchivesClaude-Simon et ses contemporains, l'hommage a été ponctué, le 10 février 2016, par un riche programme à la hauteur de celle pressentie, de son vivant, pour le Prix Nobel de littérature.
Dans son allocution, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a exprimé son enthousiasme d'être présente à "l'hommage de cette grande dame immortelle qui, parson talent, qui est bien le sien, a traduit,écrit, expliqué et touché nos imaginaires et nos vies. Un an après sa disparition,je suis touchée d'être là, parce que je retrouve dans l'oeuvre d'Assia Djebar cette dimension d'identité multiple qui nous aide à nous construire, à construire le monde", avait-elle dit, annonçant qu'elle est à "la disposition des associations qui envisagent de transmettre etdiffuser le message d'Assia Djebar".
De son vrai nom Fatima-Zohra Imalayène, Assia Djebar est l'auteure de plusieurs romans, nouvelles, poésies etessais. De son vivant, elle a écrit égalementpour le théâtre et s'est investie dans le cinéma en réalisnt plusieurs films.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.