La nouveauté d'Alcaraz , c'est..................    JSK : Benaldjia : «On doit préserver la JSK, c'est un symbole»    Manchester United : La sortie de Mourinho dans le dossier Griezmann !    Algérie - Le président du Haut-Conseil islamique Bouabdallah Ghlamallah valide les assurances Takaful    Officiel: liste des membres du nouveau gouvernement    Qatar : enquête après la diffusion d'un «faux» discours de l'émir    Une coopération internationale s'impose    Le promoteur M'hamed Sahraoui : «Je suis blanc comme neige»    «Cevital s'apprête à lancer deux complexes industriels à Oran et à Sétif»    Fekhar condamné à 5 ans de prison dont 18 mois ferme    Les étrangers autorisés en Ligue 1, pas de limite d'âge en division inférieures, prêts limités... : Zetchi veut effacer tout ce qui est relatif à Raouraoua    LFP-Sanctions : 6 mois ferme pour Tebbou, mise en garde contre Ghrib    Education/Cycle primaire : De nouveaux livres pour la rentrée    24 heures    Un programme éclectique pour le Ramadhan    CAF Champions League / USMA : battus par Caps United : Les Usmistes décevants à Harare    Alger : Solidarité ramadanesque    Fin de la mauvaise blague Sellal, début de l'illusion Tebboune (contribution)    La vie de 24 millions d'enfants est menacée par les conflits dans région Mena (UNICEF)    L'Algérie propose la mise en place d'un comité OPEP-non OPEP pour l'évaluation du marché énergétique    Prétendue agression d'un diplomate marocain: Retour sur une «mise en scène grotesque»    Trump pour un front anti-iranien    El Tarf: Des citoyens dénoncent la vente concomitante de lait    Délais de réponse aux demandes des visas Schengen: Les explications du consulat général de France    Présidence de l'APN: Saïd Bouhadja succède à Larbi Ould Khelifa    Aïn Defla: Un réseau démantelé, 12 véhicules récupérés    Tébessa: Insertion de plus de 2.100 demandeurs d'emploi    Macron veut prolonger l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre    Défaite amère de Soustara à Harare    "Les membres du COA sont libres de choisir leur président"    Le kamikaze connu du renseignement, des militaires en patrouille    La force au féminin    Port d'Alger : Baisse du nombre des navires au premier trimestre de 2017    Vives réactions internationales, appels à la mobilisation contre le terrorisme    «Le Jardin installera prochainement son conseil scientifique»    Allmuth Bourenane et Chafia Loudjici exposent    La pièce Petit boulot pour vieux clown présentée à Alger    L'Algérie invitée d'honneur    Sellal : les raisons d'un départ    Gaïd Salah rend hommage aux officiers décédés    Le livre de nouveau en librairie dès aujourd'hui    Les prix de la semoule s'enflamment    Tissila    BRÈVES de l'Ouest    Il poignarde son voisin et écope de trois ans de prison    Quarante détenus grévistes de la faim transférés dans des hôpitaux    La citerne !    La musique lyrique rencontre un franc succès auprès des Algérois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les détails de la nouvelle grille des salaires
Annonces hier par Sidi Saïd
Publié dans Le Midi Libre le 10 - 04 - 2008

La nouvelle grille des salaires, effective au courant de ce mois, faut ressortir 22.000 DA d'augmentation pour les professeurs universitaires, 4000 DA pour un agent de bureau communal, et 900 DA seulement pour une femme de ménage.
La nouvelle grille des salaires, effective au courant de ce mois, faut ressortir 22.000 DA d'augmentation pour les professeurs universitaires, 4000 DA pour un agent de bureau communal, et 900 DA seulement pour une femme de ménage.
Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), fraîchement reconduit à la tête de la Centrale syndicale, vient de rendre publiques les augmentations, au titre de la nouvelle grille des salaires, en vigueur depuis le début du mois en cours. Lors d'une réunion en présence des représentants des différentes Fédérations affiliées à l'UGTA, tenue hier, à la Maison du peuple, Abdelmadjid Sidi Saïd a communiqué certaines augmentations « concrètes » au profit de plusieurs catégories des secteurs de la Fonction publique, en l'occurrence, l'éducation nationale, l'enseignement supérieur, les collectivités locales et l'administration communale, la santé, la formation professionnelle, les douanes, le commerce et les corps communs. « C'est un acquis assez intéressant pour le monde du travail, nous avons tenu nos promesses, et les résultats parlent d'eux-mêmes », a-t-il signifié, mettant en exergue le travail de fourmi consenti par la Centrale syndicale depuis l'amorce des négociations sur le dossier de la fonction publique en 1990. En effet, cette consécration, si elle en est une, est venue couronner un long processus de dialogue et de concertation avec les pouvoirs publics, permettant une bouffée d'oxygène pour les travailleurs de la Fonction publique, asphyxiés par l'érosion spectaculaire du pouvoir d'achat. Reste à présent, à finaliser les 11 statuts particuliers restants sur un total de 44. « Ils sont actuellement au niveau la Direction générale de la Fonction publique, en phase de finalisation », a affirmé Abdelmadjid Sidi Saïd, ajoutant, qu'ensuite il sera procédé à la révision des régimes indemnitaires comme ultime phase du processus, induisant, ainsi, une autre augmentation pour les travailleurs. Sur la question du pouvoir d'achat des travailleurs, le SG de l'UGTA s'est voulu rassurant, en annonçant que « la Centrale syndicale est en train de formuler des propositions de mécanismes à même de permettre sa préservation à la lumière de la nouvelle grille des salaires ». Concrètement, un enseignant du primaire, par exemple, qui touchait auparavant près de 21.000 DA touchera un peu plus de 28.000 DA, soit un gain net de 7126,52 DA, et le proviseur de lycée verra son salaire de 31.600 DA passer à 42.800 DA, soit une augmentation nette de 11.235,65 DA. Les grands bénéficiaires de cette nouvelle grille des salaires sont évidemment, les professeurs universitaires, qui verront leurs traitements passer de 59.000 DA à 81.500 DA, soit un gain net de 22.295 DA. Pour leur part, les salaires des agents de l'Administration communale et des collectivités locales, bénéficieront d'un gain net oscillant entre 3.300 DA et 8.200 DA, selon les grades et les catégories professionnelles. Les corps communs eux, seront augmentés entre 3.600 DA et 4.600 DA. Au bas de l'échelle, on retrouve les vacataires payés à l'heure. C'est ainsi que le gardien qui effectue 8 heures de travail verra son salaire passer de 9.466 DA à 12.830 DA, soit une augmentation de 3.364 DA, et les femmes de manage qui travaillent 5 heures par jour, se verront augmentées de 966 DA.
Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), fraîchement reconduit à la tête de la Centrale syndicale, vient de rendre publiques les augmentations, au titre de la nouvelle grille des salaires, en vigueur depuis le début du mois en cours. Lors d'une réunion en présence des représentants des différentes Fédérations affiliées à l'UGTA, tenue hier, à la Maison du peuple, Abdelmadjid Sidi Saïd a communiqué certaines augmentations « concrètes » au profit de plusieurs catégories des secteurs de la Fonction publique, en l'occurrence, l'éducation nationale, l'enseignement supérieur, les collectivités locales et l'administration communale, la santé, la formation professionnelle, les douanes, le commerce et les corps communs. « C'est un acquis assez intéressant pour le monde du travail, nous avons tenu nos promesses, et les résultats parlent d'eux-mêmes », a-t-il signifié, mettant en exergue le travail de fourmi consenti par la Centrale syndicale depuis l'amorce des négociations sur le dossier de la fonction publique en 1990. En effet, cette consécration, si elle en est une, est venue couronner un long processus de dialogue et de concertation avec les pouvoirs publics, permettant une bouffée d'oxygène pour les travailleurs de la Fonction publique, asphyxiés par l'érosion spectaculaire du pouvoir d'achat. Reste à présent, à finaliser les 11 statuts particuliers restants sur un total de 44. « Ils sont actuellement au niveau la Direction générale de la Fonction publique, en phase de finalisation », a affirmé Abdelmadjid Sidi Saïd, ajoutant, qu'ensuite il sera procédé à la révision des régimes indemnitaires comme ultime phase du processus, induisant, ainsi, une autre augmentation pour les travailleurs. Sur la question du pouvoir d'achat des travailleurs, le SG de l'UGTA s'est voulu rassurant, en annonçant que « la Centrale syndicale est en train de formuler des propositions de mécanismes à même de permettre sa préservation à la lumière de la nouvelle grille des salaires ». Concrètement, un enseignant du primaire, par exemple, qui touchait auparavant près de 21.000 DA touchera un peu plus de 28.000 DA, soit un gain net de 7126,52 DA, et le proviseur de lycée verra son salaire de 31.600 DA passer à 42.800 DA, soit une augmentation nette de 11.235,65 DA. Les grands bénéficiaires de cette nouvelle grille des salaires sont évidemment, les professeurs universitaires, qui verront leurs traitements passer de 59.000 DA à 81.500 DA, soit un gain net de 22.295 DA. Pour leur part, les salaires des agents de l'Administration communale et des collectivités locales, bénéficieront d'un gain net oscillant entre 3.300 DA et 8.200 DA, selon les grades et les catégories professionnelles. Les corps communs eux, seront augmentés entre 3.600 DA et 4.600 DA. Au bas de l'échelle, on retrouve les vacataires payés à l'heure. C'est ainsi que le gardien qui effectue 8 heures de travail verra son salaire passer de 9.466 DA à 12.830 DA, soit une augmentation de 3.364 DA, et les femmes de manage qui travaillent 5 heures par jour, se verront augmentées de 966 DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.