Sur fond de poursuites judiciaires: Nouvelle mise en demeure aux TV privées    Droits de l'Homme: Des évolutions mais la CNCPPDH pour une «approche novatrice»    Une joint-venture algéro-turque et un investissement de 60 milliards DA: Un port minéralier et un convoyeur de 9 km pour approvisionner le complexe Tosyali    Aïn-Temouchent: Un «radar» contre les branchements illicites au réseau d'eau    Sommet européen - Après le Brexit : que faire ?    Ils sont trois fois moins nombreux qu'en 2012: 831 Algériens expulsés de France, en 2015    Euro-2016 - Vivement les quarts !    CS Constantine: Le casse-tête du recrutement    Constantine - Disparition de la copie d'examen d'une candidate au bac: L'affaire entre les mains de la justice    Tizi Ouzou: Les assassins présumés d'un gardien de parking sous les verrous    Constantine - Six établissements de santé dédiés aux circoncisions    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Le général Benhadid "attend que la justice fasse son travail"    JSK : Sebie Touhami, 8e recrue !    Difficile mission pour les Crabes    "L'Algérie est pour moi l'adversaire le plus redoutable"    Onazi : "Nous avons les moyens d'aller en Russie"    La reculade du ministre de la Com    Erdogan plie devant Moscou et Tel-Aviv    Risque de contagion sécuritaire au Sénégal    BRÈVES de l'Ouest    Le secrétaire général de l'ONU en visite à Ghaza    La situation s'aggrave au Yémen    Du choc vers le dialogue    Du thon et de la sardine sur le marché    3000 milliards de DA retirés d'Algérie poste durant le Ramadhan!    La plaisance maritime ouverte au privé    Quel programme ?    Une commune sous l'emprise des faux mentors    Un mandat électoral gaspillé    Les Verts dos au mur face à la Libye    Le relais algérien du 4x400m (messieurs) termine 4e    Amar Djilani défend le caractère «urgent» de certains projets de loi    Obligation de réserve des militaires    La facture d'importation a connu une baisse de 14,24%    Le navire-école "Soummam" inspecté    Des étrangers derrière les émeutes de samedi    25 personnes arrêtées suite à des émeutes    Six opérations effectuées au CHU de Batna    Un kg de cocaïne "pure" saisi à Alger    24 ans après l'assassinat de Mohamed Boudiaf : Qui dira la vérité au peuple ?    Zitouni et l'identité algérienne    "Un acte incompréhensible"    L'Algérie est-elle vraiment une terre de tourisme?    Les projections en plein air reviennent    Doyenne de la chanson kabyle    10 monuments et sites historiques classés biens culturels    Rencontres culturelles nocturnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BM-SMART, UN NOUVEAU RECEPTEUR NUMERIQUE SATELLITE
Zapper et naviguer simultanément
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 03 - 2011

A partir d'avril prochain, et pour moins de 20 000 DA, les Algériens pourront regarder leurs chaînes TV préférées et naviguer sur Internet à partir de leur téléviseur. Ce dernier devenant en quelque sorte l'ordinateur. Cette alternative est possible avec le BM-Smart, un récepteur numérique satellite, fruit d'un partenariat entre l'entreprise algérienne Bomare Company et le sud-coréen Celrun, leader mondial dans l'ingénierie appliquée aux télécommunications.
Meriem Ouyahia- Alger (Le Soir) - Cet accord exclusif permettra à Bomare Company, connue sur le marché algérien sous la marque commerciale de Stream System, de servir les marchés d'Afrique et du Moyen-Orient, notamment en récepteurs numériques satellites et en produits professionnels comme la solution IPTV pour l'hôtellerie et les opérateurs télécoms. «Le partenariat porte sur un transfert technologique et industriel ainsi que sur la mutualisation des efforts dans le domaine de la recherche et du développement ou celui du commerce. La coopération portera au départ sur la fabrication et la commercialisation des produits de Celrun dans notre usine. Par la suite, cet accord s'orientera vers la sous-traitance des produits destinés au marché européen», a expliqué Ali Boumediène, directeur général de Bomare Company, lors d'une visite guidée organisée dimanche dernier, au sein de son usine, en présence d'une délégation sud-coréenne. Avec un chiffre d'affaires de 600 millions de dinars réalisé durant l'année écoulée, Bomare Company se lance le défi de continuer dans l'exportation de ses produits après de fructueuses tentatives, notamment vers l'Espagne. Le choix de Celrun a été motivé, comme souligné par son directeur marketing, ST Jeong, par l'acquisition de cette entreprise d'une technologie avancée, permettant d'intégrer dans l'ensemble de la chaîne de production des produits électroniques, dans le respect des normes européennes les plus exigeantes, notamment en termes de qualité et d'environnement. A ce propos, Bomare Company a été le premier opérateur industriel algérien à adopter la directive européenne ROHS qui bannit l'usage de certains composants chimiques, comme le plomb dans les soudures, nocifs pour la santé du consommateur. «Celrun est le détenteur exclusif d'un micro-processeur américain puissant, en l'occurrence Sigma Design permettant de développer cette technologie». Une technologie qui deviendra accessible aux Algériens, d'abord grâce au BM-Smart. Ce récepteur satellite numérique full HD (1080p) avancé est muni des fonctionnalités multimédia conçues pour satisfaire les nombreuses exigences des différentes normes de diffusion mondiale. La démonstration faite au sein du département technique de Bomare Company a permis de constater la qualité des images. Doté d'un clavier interactif, ce «démo» permet de consulter sa messagerie électronique ou de visualiser des vidéos, notamment sur le site YouTube, directement sur l'écran TV, sans avoir besoin d'un PC, d'une unité centrale ou d'un laptop. La seule nécessité est d'acquérir une connexion internet. «Le prochain modèle sera conçu avec une intégration Wifi», a tenu à souligner le DG de la compagnie. Ce dernier, dont les investissements avoisinent le 1,2 milliard de dinars, ne compte pas s'arrêter là. «Nous avons ficelé, depuis 2006, un projet d'extension dans lequel seront injectés près de 300 millions de dinars destinés en partie à la réalisation d'une extension, pour prendre en charge la fabrication des carcasses pour LED, LCD et récepteurs», a révélé Ali Boumediène. L'étendue du circuit informel alimenté par les produits chinois a été le frein au développement de cette société, spécialisée dans le domaine de la fabrication et du montage de récepteurs satellites numériques, de téléviseurs LED et LCD ainsi que de la sous-traitance à travers son unité de production de cartes électroniques, son pôle d'ingéniering et ses unités d'injection plastique, de peinture et de sérigraphie. Il rappellera, à ce sujet, que Stream System est le seul opérateur industriel national dans son domaine d'activité à offrir une garantie de 5 ans sur l'ensemble de sa gamme. Par ailleurs, Stream System se veut aussi un incubateur de compétences à travers la concrétisation de nombreux protocoles d'accord avec des laboratoires de recherche et des universités algériennes, à l'image de l'Ecole supérieure d'Informatique (ex-INI) ou de l'Université des sciences et technologies Houari - Boumediène (USTHB). Nous avons investi à Sidi Abdallah pour près de 450 millions de dinars, du fait qu'après trois années de partenariat, notre équipe sera intégrée dans le processus pour produire la machine de A à Z», conclut fièrement le DG de Bomare Company.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.