Maroc- Le Conseil constitutionnel déboute les syndicats et confirme la nouvelle loi sur les retraites    Réunion d'Alger: Caracas favorable à un gel de la production de pétrole    Commerce: Le nouveau tarif douanier entrera en vigueur le 18 septembre    Inquiétante arithmétique    Représentation au sein du Parlement: La «Diaspora des Algériens résidant à l'étranger» saisit Sellal    Coupe de la CAF : MOB 1 - Medeama SC 0: Qualification historique des «Crabes» en demi-finale    EN - Liste des joueurs retenus face au Lesotho: L'ère Rajevac commence    CR Belouizdad: Bouali tenu de revoir sa copie    Début du Hadj: ADN et bracelets électroniques à l'essai    Constantine 18 bombes artisanales détruites    Fournitures scolaires: Attention danger !    Le théâtre de Alloula à l'honneur aux Etats-Unis: La troupe Istijmam hôte du programme «Center Stage 2016»    Orior : Le groupe rachète le belge Culinor    CNAN : Un nouveau navire de transport de marchandise réceptionné    USA : Les banquiers centraux au chevet de la faible croissance    Scandale des JO : Berraf dément toutes les accusations contre le COA    Ligue 1 Mobilis : Match perdu et défalcation de trois points pour les Relizanais    Un choc d'ignorances    Afrique du Sud : Un maire de l'opposition élu à Johannesburg    Guinée : Des investissements nécessaires pour réhabiliter le réseau routier    Souk Ahras : La figue de barbarie inonde les espaces commerciaux    Barrage d'Ain Dalia : 5.000 m3 supplémentaires pour renforcer l'AEP    Camps de réfugiés sahraouis : Les agences humanitaires de l'ONU appellent à une réponse urgente    Annaba : Importance d'encourager les recherches sur les traces du roi Jugurtha    Souk Ahras : Le premier roman de Samir Bouzidi apparaît    On vous le dit    Ce qu'on peut voir au musée    Une bâtisse historique peu connue !    Addis-Abeba promet qu'il ne sera pas inquiété    Un rapport d'enquêteurs de l'ONU attendu    Combats douteux    La lutte contre la cybercriminalité de plus en plus complexe    L'homme d'une "success story"    4 conteneurs de viande avariée saisis à Boumerdès    Bouira attend son institut médical    La chute d'une grue fait un mort et trois blessés    "Elle sera explosive"    L'Union des familles laïques de France s'en mêle    Le huis clos reprend de plus belle    Rachid Ghezzal dit non à Everton    Rio ou la soif de l'or    Le court métrage "Koceila" au programme    Un premier recueil de nouvelles de Karima Aitouche    Grande affluence à la représentation    "On s'en tient à la lettre du Président"    Lamamra : "Cela ne reflète pas la réalité de l'Algérie"    2 060 fusils seront restitués début septembre    «La place du MSP n'est pas dans l'opposition»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BM-SMART, UN NOUVEAU RECEPTEUR NUMERIQUE SATELLITE
Zapper et naviguer simultanément
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 03 - 2011

A partir d'avril prochain, et pour moins de 20 000 DA, les Algériens pourront regarder leurs chaînes TV préférées et naviguer sur Internet à partir de leur téléviseur. Ce dernier devenant en quelque sorte l'ordinateur. Cette alternative est possible avec le BM-Smart, un récepteur numérique satellite, fruit d'un partenariat entre l'entreprise algérienne Bomare Company et le sud-coréen Celrun, leader mondial dans l'ingénierie appliquée aux télécommunications.
Meriem Ouyahia- Alger (Le Soir) - Cet accord exclusif permettra à Bomare Company, connue sur le marché algérien sous la marque commerciale de Stream System, de servir les marchés d'Afrique et du Moyen-Orient, notamment en récepteurs numériques satellites et en produits professionnels comme la solution IPTV pour l'hôtellerie et les opérateurs télécoms. «Le partenariat porte sur un transfert technologique et industriel ainsi que sur la mutualisation des efforts dans le domaine de la recherche et du développement ou celui du commerce. La coopération portera au départ sur la fabrication et la commercialisation des produits de Celrun dans notre usine. Par la suite, cet accord s'orientera vers la sous-traitance des produits destinés au marché européen», a expliqué Ali Boumediène, directeur général de Bomare Company, lors d'une visite guidée organisée dimanche dernier, au sein de son usine, en présence d'une délégation sud-coréenne. Avec un chiffre d'affaires de 600 millions de dinars réalisé durant l'année écoulée, Bomare Company se lance le défi de continuer dans l'exportation de ses produits après de fructueuses tentatives, notamment vers l'Espagne. Le choix de Celrun a été motivé, comme souligné par son directeur marketing, ST Jeong, par l'acquisition de cette entreprise d'une technologie avancée, permettant d'intégrer dans l'ensemble de la chaîne de production des produits électroniques, dans le respect des normes européennes les plus exigeantes, notamment en termes de qualité et d'environnement. A ce propos, Bomare Company a été le premier opérateur industriel algérien à adopter la directive européenne ROHS qui bannit l'usage de certains composants chimiques, comme le plomb dans les soudures, nocifs pour la santé du consommateur. «Celrun est le détenteur exclusif d'un micro-processeur américain puissant, en l'occurrence Sigma Design permettant de développer cette technologie». Une technologie qui deviendra accessible aux Algériens, d'abord grâce au BM-Smart. Ce récepteur satellite numérique full HD (1080p) avancé est muni des fonctionnalités multimédia conçues pour satisfaire les nombreuses exigences des différentes normes de diffusion mondiale. La démonstration faite au sein du département technique de Bomare Company a permis de constater la qualité des images. Doté d'un clavier interactif, ce «démo» permet de consulter sa messagerie électronique ou de visualiser des vidéos, notamment sur le site YouTube, directement sur l'écran TV, sans avoir besoin d'un PC, d'une unité centrale ou d'un laptop. La seule nécessité est d'acquérir une connexion internet. «Le prochain modèle sera conçu avec une intégration Wifi», a tenu à souligner le DG de la compagnie. Ce dernier, dont les investissements avoisinent le 1,2 milliard de dinars, ne compte pas s'arrêter là. «Nous avons ficelé, depuis 2006, un projet d'extension dans lequel seront injectés près de 300 millions de dinars destinés en partie à la réalisation d'une extension, pour prendre en charge la fabrication des carcasses pour LED, LCD et récepteurs», a révélé Ali Boumediène. L'étendue du circuit informel alimenté par les produits chinois a été le frein au développement de cette société, spécialisée dans le domaine de la fabrication et du montage de récepteurs satellites numériques, de téléviseurs LED et LCD ainsi que de la sous-traitance à travers son unité de production de cartes électroniques, son pôle d'ingéniering et ses unités d'injection plastique, de peinture et de sérigraphie. Il rappellera, à ce sujet, que Stream System est le seul opérateur industriel national dans son domaine d'activité à offrir une garantie de 5 ans sur l'ensemble de sa gamme. Par ailleurs, Stream System se veut aussi un incubateur de compétences à travers la concrétisation de nombreux protocoles d'accord avec des laboratoires de recherche et des universités algériennes, à l'image de l'Ecole supérieure d'Informatique (ex-INI) ou de l'Université des sciences et technologies Houari - Boumediène (USTHB). Nous avons investi à Sidi Abdallah pour près de 450 millions de dinars, du fait qu'après trois années de partenariat, notre équipe sera intégrée dans le processus pour produire la machine de A à Z», conclut fièrement le DG de Bomare Company.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.