Communes agricoles : Toutes sont déficitaires !    20 mai : une date, deux commémorations / Sahara occidental : la longue marche vers la liberté    Un peuple de guerriers    Ligue 1 - 30e journée / Avec de gros enjeux : L'Afrique pour certains, la survie pour d'autres    Les Verts à l'étranger / SSC Napoli : Ghoulam prolongé jusqu'en 2021    Album de Brahim Izri : Edition à titre posthume    Le mausolée Sidi H'lal à l'abandon    La solidarité avec El-Khabar au rendez-vous    Détournement de fonds au consulat du Mali    Grine dans l'impasse    Le tirage au sort différemment apprécié au MOB    Benghabrit menace les fraudeurs de poursuites judiciaires    Bréves du Centre    Bréves de l'Est    Algérie- En l'absence du cadre juridique le lancement du m-banking est mis en veille (experts)    Offensive sur Raqqa: dangereuse course de vitesse    Kherris Kheir Eddine (Entraîneur): «Nos efforts ne sont pas partis en fumée»    Valls en Israël pour relancer le processus de paix    La justice transitionnelle et l'Algérie    Tiaret: 16 étudiantes blessées dans un incendie à la cité U    Algérie-Qatar: De nouveaux projets en perspective    Syrie: une opposition au-dessus de tout soupçon!?    Des peines de prison annulées    Energies renouvelables : L'UE injecte 10 millions d'euros dans le domaine    Le baril augmente la cadence    Le Premier ministre l'a reçu : Baylet à Alger en visite de travail    De plus en plus confuse    Les joueurs honorés par le wali de Blida    Aït Athmane en renfort    La 4e édition ce samedi à Oran    Bayern Munich David Alaba : "Devenir encore meilleur avec Ancelotti"    L'affaire renvoyée au 8 juin    M. Louh annonce : Le nombre de mandats de dépôt en baisse au cours des derniers mois    Hommage posthume à Nadir Ben Sbaâ    Constantine gère ses déchets hospitaliers    Des syndicalistes manifestent leur colère    La canicule et les Algériens, hier et aujourd'hui    Le conflit social se durcit en France    TF1 assure ses arrières face à la concurrence de la TNT    Un jour viendra pour la cohabitation    Krim Belkacem raconté par Khalfa Mameri    "Laissons ce corps tranquille!"    Sept morts dans un naufrage    Erdogan met en garde l'Union européenne    Des températures caniculaires attendues    Le film Zabana projeté    Ouverture à Paris du 2e Festival du cinéma palestinien (FCP)    Les jeunes talents en concert aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.