Contrôle vétérinaire strict    Le bilan s'alourdit à 9 morts et 19 blessés    Grande affluence du public    Baisse de 28,5% de la facture d'importation sur sept mois    Les défis du nouveau gouvernement d'union nationale    Sur fond de précampagne pour les législatives    L'Arav appelle les médias à traiter les informations en se fiant exclusivement au procureur de la République    « La réforme de deuxième génération est un pas en avant »    Saisie de près de 10 kg de kif traité    Les hadjis algériens se dirigent vers La Mecque pour le hadj et la omra    Gaïd Salah supervise l'exécution d'un exercice aérien de tirs réels    Hamid Benamra présente « Rêveries de l'acteur solitaire »    Décès du musicien Brahim Benladjreb    Angleterre : Rooney fait une annonce importante    L'écrivain Nabile Farès est décédé    Non Madame Hanoune, il n'y aura pas d'implosion lors de la prochaine rentrée sociale    Opportunités d'affaires en Afrique : Attijariwafa bank s'allie avec JBIC, le bras financier du Japon à l'étranger    10e Festival diwan: une édition anniversaire, une programmation modeste    FNTA Mostaganem: la troupe "Théâtre pour jeunes" de SBA décroche le grand prix    Convocation pour le retrait des ordres de versement à partir du 5 septembre    Talaï : les projets ayant une importance économique, réalisés dans les délais    Ouverture de la session parlementaire 2016-2017 le 4 septembre    Au moins 60 morts dans un attentat-suicide à Aden    Quatre caches terroristes découvertes et détruites    Des trousseaux scolaires pour plus de 35 000 enfants démunis    Retraite : "Le gouvernement doit revenir à l'ancien système"    Irak : 18 morts dans une attaque-suicide dans une oasis    Aokas : rassemblement de soutien à Slimane Bouhafs    Algérie-Cameroun fixé pour le 9 octobre à Blida    Brahmia évite les questions qui fâchent !    Le tribunal de Séville innocente Kadir    Nouria Hafsi : "Nous faisons partie de cette société"    L'exposition "du Makam à la Nouba" est de retour    CR Belouizdad: Qui succédera à Bouali ?    Annulation de commandes, délais de livraison, non-respect des prix: Des concessionnaires au banc des accusés    Jeux virtuels à munitions réelles en Syrie    Protection des barrages et traitement des eaux: Une facture salée    Vainqueurs et vaincus connus d'avance    Premier League : Man City poursuit son sans faute aussi    Verts d'Europe : Slimani buteur pour sa dernière apparition    Sahara occidental : Appel aux Nations unies de prendre des mesures nécessaires    Afrique de l'Ouest : Mobilisation contre l'immigration clandestine des jeunes    Libye : "L'ultime bataille" contre l'EI lancée à Syrte    Le Mouloudia au coeur du cyclone    "Préservez les acquis du pays"    L'envoyé spécial des Etats-Unis à Khartoum    Les redresseurs réclament son invalidation    L'Electric Daisy Carnival en Inde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.