«Seul un Etat indépendant...»    Arabie saoudite: cinq personnes impliquées dans les attentats en 2003 condamnées à mort    Le MAE malien entame une visite en Algérie    Repères    EN/ Il sera présent lors du prochain stage    Omnisports/ Boxe Mondiaux-2014 (garçons)    Vie des clubs/ JSK : afin de mieux préparer la finale face au MCA    Au lendemain de l'attentat d'Iboudrarène    Bab Ezzouar    Formation professionnelle - Entreprises    Oran : plages    Bouira : à chacun son 20 Avril    Réunion d'évaluation entre Lamamra et les observateurs étrangers    Projection de «Ad Yidir mmi-s umazigh» de Si El Hachemi Assad aujourd'hui    Des matériaux locaux dans les architectures traditionnelles    Assad se rend à Maaloula reconquise par l'armée pour la fête de Pâques    Necira Nounou et l'AS Sûreté nationale se distinguent    Un consensus pour un sursaut national    37 terroristes éliminés et un important arsenal d'armes de guerre récupéré    Arrestation de trois barons de drogue et saisie de plus de 12 quintaux de kif    Sporting Lisbonne    Election présidentielle    Première victime de la reconduction de Bouteflika    FAF    Bougherra qualifié pour la finale de la Coupe du Qatar    HOUARI-Boumediene (GUELMA)    Egypte:Al Sissi et Sabahi seuls candidats à la présidence    Libye:sept candidats au poste de Premier ministre devant le Congrès    Tunisie:vers la réduction du nombre des diplomates en Libye    Employé sur une plate-forme pétrolière : Un Algérien enlevé au Soudan    LA DAMNATION DU LIEVRE    Agressions à Oued El Had, un mandat de dépôt    Réhabilitation du parc immobilier du centre-ville : 1,6 milliard de dinars pour la relance des chantiers    Conférence de l'opposition en perspective    Le quartier-mémoire d'Oran se meurt    "Je suis solidaire du combat identitaire"    Concert Folk-Flamenco    Escarmouche à la fin de la marche du MAK    Pas de Coupe de l'UAFA la saison prochaine    Nécessité d'une régulation rigoureuse    Le monde pleure la légende de la littérature    Prolongation du délai de dépôt des travaux du concours Média Star jusqu'au 04 mai 2014 : Dernière ligne droite    26e Festival de musique : Le chanteur Rachid Taha aux "Francofolies de Montréal"    Optimiser les profits au bénéfice des entreprises    A l'épreuve des menaces informatiques    Avantages et inconvénients    Rapprocher les nouvelles unités agroalimentaires des zones agraires    Multiplication des infrastructures d'envergure au détriment des action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.