Benyettou buteur face à Kasımpaşa    Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-Non Opep: Des ajustements en vue pour mieux stabiliser les marchés    Manchester United: Mourinho dément un intérêt pour Bale    ORAN : 554 quintaux de liège attendus    ELECTIONS LOCALES : Le FLN énonce ses critères de candidature    Algérie- L'Etat subventionne l'eau uniquement à Alger et Tipaza    Maroc-Rif: RSF dénonce la chape de plomb et la censure médiatique sur la répression policière à Al Hoceima    ORAN : Fermeture de huit commerces pour insalubrité    LE PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS A REFLEXION : Un organisme public si marginalisé    Barcelone : Comment Messi et Suarez auraient convaincu Neymar de rester !    24 candidats à l'émigration clandestine interceptées à Arzew    Moscou conclut un accord avec les rebelles    Auditions publiques de l'Instance vérité et dignité    Le syndicat dénonce des pressions sur les magistrats    Immobilier/Location à courte durée : Ce que veulent les agences    Nouveaux walis et walis délégués : La feuille de route    La Roma augmente son offre à 35 millions d'euros    Les dirigeants de Galatasaray à Paris pour négocier le transfert de Feghouli    L'inflation à 6,5% sur un an    La mission "casse-cou" du Premier ministre    MSP : Menasra succède à Makri    Au moins 30 terroristes éliminés    7 morts et 30 blessés en 24 heures    "L'austérité ne doit pas toucher le secteur de l'éducation"    Djamel Ould Abbes à Aït Yahia Moussa et à Timizart    Violentes échauffourées à Aokas    Omnisports : Des Verts euphoriques dans une salle Harcha en liesse    Handisport - Mondiaux-2017 : De l'or pour Ismahane Boudjadar    Appel à la retenue et à la coopération    Tébessa-Aïn M'lila : Le train va siffler en 2018    Travail de proximité à l'est du pays : La police a accompli «des pas de géant»    MCA : la décision a été officialisée hier : Kaci-Saïd (re)prend les rênes du Mouloudia    Festival international de musique diwane : Premier concert de Nora Mint Selmaly à Alger    Bedoui appelle les walis à faire preuve «d'objectivité» et de «transparence    Bled maâlich !    Aïn Témouchent: Formation au profit de bibliothécaires    Les APC coupées de leurs racines    La bête noire du monde des affaires    Et puis Tebboune est arrivé...    28 condamnés à mort pour l'assassinat d'un procureur    L'Italie hausse le ton face à ses voisins    L'Algérie à l'honneur    Cheb Anouar à l'affiche    Des rythmes, de la musique sraoui et des mélodies syriennes à l'ouverture    Etats-Unis-Chine : Le dialogue économique conclu sans avancée majeure    Licences d'importation : Eviter de mauvaises interprétations    Transition sans transaction    Constantine : Le Monument aux morts, un lieu de détente au cœur de l'histoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.