Les Canaris visent une victoire    Hannachi fait appel    Temps d'arrêt    Abbas doit choisir entre Israël et le Hamas, dit Netanyahu    Persona non grata...    Pas de poursuites judiciaires contre les jeunes promoteurs    Un résultat net en hausse au 1er trimestre à 79 millions de dollars    La 15e édition ouvre ses portes aux exposants algériens et étrangers    Après la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel    «J'ai eu trois millions de voix»    Une stratégie d'animation politique    La richesse sylvicole focalise les efforts    Zemmoura sort de son anonymat    Projet de reconstruction du navire historique «Raïs Hamidou»    Musique, danses et costumes nailis    Washington et Téhéran exposent leurs arguments    Duplicité occidentale!    Un accord impliquant Chine-Japon-USA signé    "Le Conseil constitutionnel a couvert la fraude"    L'ambassadeur américain à Alger rend visite au CRA    Décryptage du vote de notre émigration    ZDF s'explique sur la diffusion des matchs    Algérie - Côte d'Ivoire les 30 avril et 3 mai à Alger    "Il n'y aura pas d'exception pour Ghardaïa"    L'heure de rendre des comptes    3000 tonnes de viande arrivent    Bougherra buteur contre Tabriz    Un vivier pour le développement des PME    "La guerre d'Algérie" n'est pas finie à Cannes    Promotion du matériau local    Rachid Taha au programme    Bourses : Les marchés européens en hausse    Oran : 3,5 milliards DA pour réaliser un abri de pêche à Cap Blanc    Bourse d'Alger : Djezzy bientôt introduit    Tunisie : Une cellule de crise pour suivre la situation des deux diplomates kidnappés en Libye    Enlèvement d'un Algérien au Soudan : L'Algérie suit de très près la situation    Corées : Le Nord pourrait préparer un 4e essai nucléaire, selon Séoul    Selon l'ONS : Hausse de plus de 11 % de la valeur des importations de marchandises en 2013    Amateurisme    Tamma rate la 5e place qualificative aux JOJ-2014    Le FCE veut remobiliser ses troupes    La CNAS a lancé un sondage d'opinion sur ses prestations    Plusieurs projets pour Hussein Dey    Le patrimoine attend toujours une réelle et pérenne prise en charge    Pourquoi interroger le passé, l'avenir n'est-il pas plus important ?    Skikda s'invite à la capitale    Le président Abdelaziz Bouteflika prêtera serment le 28 avril    Présidentielle 2014: Le Conseil constitutionnel publie les résultats définitifs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.