Tunisie: Caïd Essebsi à Addis Abeba pour participer au Sommet de l'Union Africaine    Les efforts de l'Algérie pour le développement de la formation professionnelle salués par l'ONU    « On n'en est pas là encore »    Le général-major Bousteila reçoit une délégation du ministère de l'Intérieur français    Justice : Report du procès des auteurs d'un attentat terroriste en 2008 à Béni Amrane    Libye :Neuf morts dont cinq étrangers dans une attaque contre un hôtel de Tripoli    Japon : Tokyo juge ignobles les menaces de meurtre lancées par l'EI    Une paix durable ou une pause armée !    CAN 2015 : L'Algérie a conforté son statut de favori    Madoui entraîneur de l'ES Sétif : Il évoque des "contacts préliminaires" avec le Zamalek d'Egypte    CAN-2015 : Possible déplacement des fans des Verts à partir des demi-finales    L'intérêt national, un principe    Le président Bouteflika : Le développement des régions du Sud et des Hauts-Plateaux en priorité    Prix du pétrole : Le brut en baisse en Asie    Pour le Président Abdelaziz Bouteflika : "L'exploitation du gaz de schiste n'est pas à l'ordre du jour : une sage décision"    « Suspension du boycott des audiences et sit-in »    Quatre personnes décédées sur la route et quatre autres par asphyxie    La date définitive sera fixée avec les partis politiques    « La grippe saisonnière ne tue pas »    Blida : vers la restauration du Bordj Emir Abdelkader d'Ain Romana    Une subvention qui fait mal    Sud Liban : la réponse de la Résistance    La culture de la débrouille    2015, entre overdose d'activités et désaffection quasi-générale du pu    Chacun se débrouille comme il peut...    « Toute musique savante est condamnée à l'évolution, à la perméabilité »    Les Verts ont de l'esprit, du cœur et de l'estomac !    Les Verts avec mention «peut mieux faire»    Congo–RD Congo et Tunisie–Guinée équatoriale en quarts    Skikda : Un homme heurté mortellement par un véhicule    L'Algérie apporte son appui au processus de Nouakchott pour la paix au Sahel    Pas de solution militaire possible à la crise libyenne (Chergui)    L'UGTA commémore le 18ème anniversaire de l'assassinat d'Abdelhak Benhamouda    Saisie de 82 kilogrammes de cocaïne au large d'Ain Temouchent    CAN-2015/Gr "C" : "L'équipe a prouvé sa valeur" (Raouraoua)    Bouteflika décrète son plan    À quand «je suis Aïn Salah» sur les pare-brises ?    Entre «facilitations» et lutte contre la contrebande    Lakhdaria : Un terroriste capturé et une quantité de munitions récupérée    Libye : rampe de lancement de l'Etat islamique en Afrique ?    Chronologie d'une bérézina    Plus de 7 tonnes de produits «anonymes» saisis à Annaba    Quand le prix l'emporte sur le souci de la qualité    Virginie Despentes lauréate    Attentats terroristes perpétrés en 2007 à Alger : Le tribunal criminel d'Alger examine aujourd'hui l'affaire    Des vides juridiques à combler    58 représentations prévues à Aïn-Témouchent    De nombreuses routes nationales toujours coupées à la circulation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.