Algérie: Sonatrach table sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 d'exportations de gaz (P-dg)    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Des députés appellent le gouvernement à diversifier les sources de financement de l'économie nationale    L'ouragan Maria a dévasté la Dominique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en France (MAE)    Elle se chargera de traquer les fraudeurs: La police de l'énergie sera installée fin 2017    Attribution des licences d'importation: Un nouveau régime sera instauré    L'ANP a procédé hier a la destruction de 5870 mines antipersonnel: Gaïd Salah en démineur à Djelfa    Conflit Sahara occidental-Maroc: Horst Kohler prochainement dans la région    DTN/FAF: Fodil Tikanouine jette l'éponge    Béjaïa: Fin de cavale pour un baron de la drogue    Ahmed Tessa, recteur de l'Université Mouloud-Mammeri : «Nous avons validé la création de l'institut de langue amazighe»    élèves aux besoins spécifiques: Une stratégie d'accompagnement s'impose    Extension du tramway de Constantine: La première tranche livrée d'ici juillet 2018    Maurizio Sarri, entraîneur de Naples : «Ounas doit progresser physiquement, tactiquement et mentalement»    Report des matches: Kerbadj ouvre une brèche    Lutte antiterroriste: Découverte d'une cache d'armes à Jijel    Tunisie: Les mises au point politiques du président Béji Caid Essebsi    Essais nucléaires nord-coréens: Paris et Washington pour plus de sanctions    Le pétrole mitigé en Asie    La Birmanie prête à organiser le retour des réfugiés rohingyas    "Bnat El Youm", nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La réhabilitation de la salle Marhaba en phase d'achèvement: Un espace multiculturel livré en début d'année prochaine    L'Algérie en 4e position, l'Egypte championne    Début des épreuves du championnat national par équipes à Oran    La Supercoupe d'Algérie aura lieu le 7 octobre    Construire sur de nouvelles bases    La parole aux députés    Progression de l'armée à Deir Ezzor, vers des zones de désescalade    L'ES Sahel se contente du nul contre Al Ahly Tripoli    Abdellah Haddad reconduit à la tête du parti    Trond Westlie remplace Andrew Davies    Les indépendants face à la réalité du terrain    Oran : Livraison de 5 699 LPA à partir d'octobre prochain    Dix blessés lors d'une bataille rangée    Du zèle à l'Etusa de Sidi Abdellah    Un trésor dans votre poubelle    Le grand rêve algérien    10 millions d'euros pour Dame justice    "C'est une victoire de la diplomatie algérienne"    Droits d'auteur: le modèle algérien salué    SILA 2017 : L'Afrique du Sud invité d'honneur de la 22ème édition    Quel cinéma algérien pour les Oscars    Des aides qui se renforcent!    L'un des piliers de la musique classique en Algérie    Inès Ibbou sacrée en simple    Une bibliothèque à Paris baptisée du nom de Assia Djebar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.