La 3G passe ses premières vacances d'été en Algérie    Des livres et de la musique en vente en ligne sur le web dz    593 morts depuis le début    Le CICR condamne    Gourcuff le 4 août face aux médias    Olympique Lyonnais : le coach Hubert Fournier encense Nabil Fekir    Transfert : Mehdi Mostefa en Turquie pour s'engager avec Gaziantepspor    Nessma Tv zappe Ghaza et opte pour le Ramadhan    De l'inhumanité du colonialisme...    Yang Yuanggu ambassadeur de Chine en Algérie : "Nous voulons travailler ensemble et gagner ensemble"    Algérie-Tunisie : Abdelmalek Sellal et Mehdi Jomaa coprésident une réunion à Tébessa    Sellal autorise une manifestation à Alger    Une fusillade fait quatre morts à Mombasa    Difficile tentative de réconciliation nationale à Brazzaville    Libye : Plus de 47 morts en une semaine de combats autour de l'aéroport de Tripoli    Ghaza: L'Algérie appelle le Conseil de sécurité à agir pour mettre fin à l'agression militaire israélienne    Ghardaïa : La société civile s'implique    La commission enfin installée    Le champ politique a joué la carte de son destin !    Le réseau 4G en mode fixe accessible aux cybercafés    Vers la hausse ?    L'Algérie participera en tant que pays membre actif    4e match amical et 4e victoire de l'USM Alger    Les Rouge et Noir fin prêts pour la Supercoupe    «Halilhodzic avait la chance d'avoir derrière lui un homme comme Raouraoua»    Conformité de constructions : 2.500 dossiers régularisés à Oran    Wall Street rebondit grâce aux résultats d'entreprises    Mais où est donc passé le glaive de Constantin ?    Une caravane pédagogique pour les jeunes    Hommage au jurisconsulte, Al-Gubrini (1246-1314)    Produits impropres à la consommation : Saisie de plus de 99 tonnes en 20 jours    28% des accidents de la circulation sont causés par le transport de marchandises et de voyageurs    La culture du cannabis s'installe en Algérie    Le caractère archaïque du système fortement souligné    Aïn Temouchent : Plus de 1,115 million de quintaux de céréales produits    La nuit du doute pour l'observation du croissant lunaire du mois de Chaoual fixée au dimanche    La nuit du doute dimanche prochain    La commission provisoire chargée de la délivrance de la carte du journaliste professionnel installée    Les représentants de la société civile de Ghardaïa désapprouvent la violence et soutiennent les efforts de l'Etat    Cinéma    Les vigiles de la sécurité fêtent leur journée    Le Soir de l’Est    Des sénateurs réclament le service civil    Un match France-Algérie en janvier prochain à Doha    "On a des atouts à faire valoir"    Le tournage est imminent    Rencontre de la Ministre de la Culture avec le monde de l’édition    M'khabez version économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.