Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Un malaise secoue le vieux parti de l'opposition    Ould Abbès: "C'est une tempête dans un verre d'eau"    Enjeux et convoitises sur un continent    Les échanges en quelques chiffres    Alger accueille la Com ces 11 et 12 décembre à Alger    Le ras-le-bol des citoyens    L'Algérie fait-elle exception ?    François Hollande jette l'éponge    Les terroristes observent la trêve et quittent la ville d'al-Tal    L'opposant Barrow l'emporte sur Jammeh    Les Etats-Unis frappent un dernier carré de jihadistes à Syrte    Le Danemark va retirer ses F-16 qui bombardent l'EI    "On aurait pu faire mieux!"    Raouraoua à la 1re réunion à Yaoundé    Les Hamraoua pour prendre seuls les commandes    Hamroun désigné joueur du mois de novembre    Abid Charef et Etchiali retenus par la CAF    11 clubs attendus à la première étape    Le leader tombe à Bel-Abbès    Les nouvelles mesures de Benghebrit    Qui protège le consommateur?    Un lycéen tue son camarade    3.200 malades déclarés en Algérie    Saisie de 10 kg de kif et plus de 1000 comprimés    Deux morts et trois blessés au nord d'Adrar    La grandeur dans la simplicité    40 participants aux Journées maghrébines de la photographie    La rivalité entre le théâtre et le cinéma    Des lauréats de concours arabes et internationaux distingués    Deux terroristes arrêtés et deux autres abattus en novembre    De la révolution d'octobre (88) à wallou    Les efforts diplomatiques s'accélèrent, la situation humanitaire critique    Aux producteurs de respecter leurs engagements    La pentapole immaculée    Une artiste autodidacte aux doigts de fée    Le président de la République rend hommage à une icône de la chanson chaâbi    Le président Bouteflika salue les réalisations importantes accomplies dans le cadre des relations de fraternité    Début des épreuves à 9h et deux matiè res par jour    Hanoune appelle les jeunes à participer à l'activité politique pour opérer un changement positif    Le MC Oran veut s'emparer seul du fauteuil de leader    Funérailles populaires pour le maître    Flambée de violences entre milices dans la capitale libyenne    Algérie: De nouvelles procédures pour mieux protéger le consommateur (ministère du commerce)    France : Comment le « Hollandexit » promet de rebattre les cartes de l'élection présidentielle    Les MOOCs, l'innovation pédagogique à la portée de tous    Immigration : fuite des cerveaux algériens    Ce week end, on sort!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SECOUSSE DE 5,0 SUR L'ECHELLE DE RICHTER
Panique, mais pas exagérée
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2012

Tôt hier matin, de nombreux habitants de l'Algérois ont été réveillés hier par un tremblement de terre.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - La secousse tellurique de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter s'est produite aux environs de 4 heures 18 minutes à 8 km à l'est de Beni-Haoua (à 100 km au nord-est de Chlef), selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). La secousse a été également ressentie dans les wilayas avoisinantes, notamment à Aïn Defla. Située dans une zone sismique, l'Algérie est régulièrement affectée par des tremblements de terre, particulièrement au nord. Le violent séisme du 21 mai 2003, qui a frappé la région d'Alger et particulièrement la ville de Boumerdès et les localités environnantes, semble avoir laissé des séquelles dans l'esprit des habitants de la région du centre du pays. Certains ont gardé un traumatisme psychologique difficile à effacer. A la moindre secousse, ils s'affolent et déclenchent un mouvement de panique. Pour quitter leur domicile et rejoindre la rue, ces traumatisés et terrorisés des tremblements de terre n'hésitent pas à se précipiter en dévalant les escaliers des immeubles en trombe ou même en sautant d'un balcon. En l'absence de sensibilisation, cette psychose et ces réactions dangereuses engendrent souvent des blessures graves et même, parfois, des décès. Redoutant les nombreuses répliques, certains préfèrent dormir dans des fourgons ou à la belle étoile loin des habitations. Enregistrée tôt le matin, le séisme d'hier n'a, heureusement, pas provoqué des scènes de panique. D'ailleurs, la grande majorité des citoyens ne l'a pas ressenti. La Protection civile assure que la secousse n'a causé aucun dégât matériel ou fait des victimes humaines. Seul le souvenir du séisme de Boumerdès a été éveillé chez les Algérois qui n'ont pas cessé d'en parler durant toute la journée d'hier. Pour rappel, la région de Chlef fut frappée le 10 octobre 1980 par un séisme d'une magnitude 7,1. Il avait fait, au moins, 5 000 morts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.