Algérie-Jeux méditerranéens 2021:dix pays soutiennent la ville d'Oran pour l'organisation des jeux    Libye:Mise en garde du gouvernement aux chaînes de télévision contre l'incitation à la violence    Mauritanie:15 millions de dollars du Fonds mondial pour l'Environnement pour la Grande Muraille Verte    Tunisie:Augmentation de 32% du nombre des jours perdus à cause des grèves au 1er semestre 2014    Algérie:Elaboration d'une stratégie nationale de protection contre les inondations (ministre)    Tunisie:Des propositions à l'étude pour la tarification actuelle des médicaments    Algérie-Maroc:Le ministre des Moudjahidine reçoit une délégation de l'Armée de libération marocaine    L'Algérie réaffirme la nécessité d'une solution politique à la crise libyenne    Syrie: 12.000 jihadistes étrangers de 50 pays, dont 100 Américains (USA)    Fidel Castro: "Le génocide qui se produit à Ghaza est l'un des événements les plus dramatiques" de l'histoire    USA: 2e nuit calme à Ferguson, la Garde nationale quitte la ville    Espagne: Cristiano Ronaldo a repris l'entraînement avec le Real    Tournoi international de Beach Volley d'Alger : la Tunisie remporte la 3e édition    Ligue des champions : "L'ES Sétif jouera la 6ème journée contre Sfax sans pression" (Madoui)    Secousse tellurique de 3,9 degrés enregistrée à Mostaganem    Egypte: 33 morts dans la collision de deux bus à Charm el-Cheikh    Des pécheurs tunisiens portent secours à 74 migrants clandestins en mer    Sélection algérienne de football : l'entraineur adjoint Nabil Neghiz entame ses fonctions (FAF)    Les réponses de Mohamed Salah Boultif    Télécommunications : La fibre optique pour les localités de plus de 1000 habitants    Netanyahu court derrière une victoire fictive    Permis biométrique : La commission interministérielle installée    Message de Bouteflika : «La stabilité et la sécurité de notre pays sont tributaires de la stabilité du voisinage»    Algérie - Le gouvernement évoque une "maîtrise" de l'épizootie de fièvre aphteuse    Fièvre aphteuse : Un autre foyer à Relizane    Equipe Nationale : Yebda s'expatrie aux Emirats arabes    La famille de Kasdi Merbah réclame «une véritable enquête»    Discours, fleurs et tbel à Ifri    Elaboration d'une stratégie nationale de protection contre les inondations (ministre)    M. Grine déterminé à accompagner la presse publique dans ses projets de modernisation    Début des travaux de la 6ème session du comité bilatéral stratégique algéro-malien    Fièvre aphteuse: appel à l'activation du système d'indemnisation des éleveurs ayant subi des dommages    JO de la jeunesse-2014 (Tennis de table-matchs de classement)    Importations, salaires, projets et finances à rallonge...    Coup d'envoi de Miss Algérie 2014    CAB-CRBAF et ABS-MCS à l'affiche    Journée d'étude sur le permis de conduire biométrique    «Aucune révision de la tarification de l'eau n'est à l'ordre du jour»    La wilaya d'Alger rend hommage aux martyrs    Les malheurs du même sang    La protesta monte au siège national    La plate-forme de la Soummam fait le consensus    L'histoire des vacances de l'Algérien    5e édition du Concours national du scénario 2014    Ghourk ay Ul en vente chez les disquaires    Vers où se tournerait le regard, sinon vers l'armée ?    En plein chaos, la Libye revient pourtant sur le marché pétrolier    Projet de construction à la cité des Sources: Saïd Bouteflika défie de donner une seule preuve pouvant justifier les rumeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

TIZI-OUZOU
Quand le banditisme tourne à l'industrie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 09 - 2012

Vol de véhicules, agressions, cambriolages, vols, rackets, faux barrages… Le grand banditisme n'en finit pas de semer la terreur à travers les quatre coins de la wilaya en dépit des efforts consentis par les services de sécurité, jugés insuffisants eu égard à cette exponentielle recrudescence de la criminalité.
Ainsi, l'on croit savoir, selon une source généralement bien informée, que plus de 500 «foyers de criminalité » auraient été comptabilisés au niveau de la wilaya. Certaines régions sont plus particulièrement ciblées par le grand banditisme à l'instar de cette partie sud de Tizi-Ouzou qui englobe les daïras des Ouacifs, Ouadhias, Beni- Douala, Maâtkas, Boghni, Draâ-El- Mizan et Tizi-Gheniff. En effet, ces circonscriptions qui comptent quelque 24 communes souffrent aussi des affres du terrorisme où plusieurs bases arrière de l'ex-GSPC s'y trouvent. Nous pourrions citer entre autres Amjoudh, El- Maj, Takhoukht, Boumahni... Ce qui laisse supposer qu'il existe bel et bien une interconnexion entre les terroristes islamistes d'Aqmi et les brigands qui tiennent quelquefois des territoires et des axes routiers tout entiers à l'image de ce CW128 considéré comme un no man's land par ces usagers qui ont toujours la peur au ventre quand ils empruntent cette voie qui relie Boghni à Tizi- Ouzou. Ainsi, quelquefois on trouve des lieux de débauche dans des endroits réputés pour être des fiefs des islamistes armés, mais ces derniers n'ont curieusement jamais inquiété leurs propriétaires. Le blanchiment d'argent est évidemment impossible à contrôler par les services de sécurité. Ce qui favorise ainsi la recrudescence et la naissance même d'autres réseaux du grand banditisme qui se nourrissent de la petite délinquance. Le kidnapping est devenu tout bonnement une industrie. Les ravisseurs négocient avec les familles des victimes et finissent par trouver un «marché», les rançons payées, les otages libérés et la République médusée ! Invraisemblable, c'est comme si l'Etat n'existe plus dans cette région. Les centaines (environ 740) descentes policières de la SWPJ de Tizi-Ouzou, les 6 833 interpellations et une centaine d'inculpés déférés devant la justice en un seul mois n‘ont pas suffi à juguler toute cette insécurité qui frappe de plein fouet les villes et les villages, mais aussi les routes et chemins dont certains sont devenus de véritables coupegorges. Des dizaines de véhicules ont été volés depuis 2010 et la plupart de ces crimes n'ont toujours pas été élucidés à ce jour, au grand dam des victimes. Des centaines de citoyens blessés par leurs agresseurs dans des attaques à main armée dans des faux barrages sont toujours traumatisés. Il mérite de rappeler que certaines communes ne disposent tout simplement pas d'aucun service de sécurité à l'image par exemple des communes de Tizi n'Tleta, Ath Zmenzer, Souk-El-Tenine, Aït Bouaddou, Agouni Gueghrane, Frikat, Bounouh, Aït Yahia Moussa, Beni Aïssi... L'ambitieux projet d'implantation de brigades de Gendarmerie nationale à travers l'ensemble des communes qui n'en disposent pas est en veilleuse et ce ne sera sans doute pas pour demain que cela pourrait être concrétisé en raison de différentes contraintes (souvent foncières) que rencontrent les municipalités, et probablement pour d'autres raisons aussi que nous ignorons. C'est dire, en somme, que c'est tout un plan Marshall qui est nécessaire pour cette wilaya pour endiguer cette insécurité grandissante qui a touché tous les villages autrefois havres de paix.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.