Le «non» pour l'indépendance par référendum l'emporte avec 55,42%    Déploiement d'une batterie de missiles espagnols en Turquie    Les Occidentaux face à la menace des «jihadistes»    3 morts et 17 blessés dans une collision à Chaoufa    Madoui veut mener Sétif au paradis    Triplé historique pour Brahimi et Soudani    L'heure de vérité pour l'Algérie    L'utopie du pire    L'Algérie dans le top 20    Le match retransmis sur la chaîne terrestre    Hamar promet une forte prime    17EME REUNION TRIPARTITE : Près de 4 millions de travailleurs concernés par l'abrogation de l'article 87 bis    PORT DE GHAZAOUET : 19 tonnes de gaufrettes périmées refoulées    MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation    Un jeune poignardé mortellement à Béni-Saf    De la ghaita de cheikh Benaissa au synthé d'Abdou    Découverte d'ossements humains à Terga    Un nouveau traitement efficace bientôt disponible en Algérie    Tunisie: Le projet ''Sohealthy'' sera présenté mardi prochain, à la Maison de l'exportateur    Maroc: Le déficit économique sera maintenu à 4,9% (ministre)    La prochaine Constitution conférera davantage de prérogatives aux assemblées élues, à l'Exécutif et à l'opposition    Sept quintaux de viande avariée saisie au centre universitaire de Naâma    Mauritanie: des diplômés chômeurs en sit-in à Nouakchott    Lutte contre l'EI: Hollande autorise les frappes aériennes    Crash du vol AH5017: Air Algérie organise une cérémonie multi-religieuse avant la fin de l'année    Les sanctions occidentales contre la Russie violent les principes de l'OMC    Ebola: deux vaccins prochainement testés en Suisse    Caravane de la protection civile: des consultations médicales à 1349 citoyens à Mascara    Algérie: L'ANDI se consacrera uniquement à son rôle de facilitateur d'investissements (ministre)    La CAF décrète le huis clos pour Sétif    «Le pays se fanatise de partout»    Répondre aux besoins des lecteurs    Algérie: Le Centre anti-cancer de Tizi-Ouzou sera inauguré le 5 juillet 2015 (ministre)    Viber et skype en Tunisie: les précisions du ministère de l'Enseignement supérieur    L'Algérie et le PNUD signent un document de projet de coopération sur l'autonomisation et l'emploi des jeunes    Libye: Le Parlement adopte une loi antiterroriste    «Lancement de plus de 2 millions de logements»    Décès de l'ambassadeur d'Indonésie en Algérie    Parole de Saâdani    Il affirme qu'ils touchent le sommet de l'état    Elle sera adoptée par le Parlement, selon le chef du FLN    Le Maroc préside à Tunis la 17e Conférence des responsables arabes de la lutte contre le terrorisme    La tâche de l'Entente se complique...    De quoi s'agit-il?    Fin d'une bataille rangée entre les députés    Trois romans algériens en lice pour le prix littéraire arabe    Vernissage à la galerie Art et culture    Les buzz troublants d'Echourouk TV    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

AYANTS DROIT DE CHAHID ET DE MOUDJAHID
Des textes d'application en souffrance depuis...1999 !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 01 - 2008

De nombreux lecteurs nous écrivent depuis des années à propos des textes d'application de la loi du chahid et du moudjahid de 1999, notamment ceux ayant trait à la protection sociale des ayants droit. Ces textes, qui, à ce jour, ne sont toujours pas parus, sont pourtant régulièrement annoncés par le gouvernement.
L'espace retraite d'aujourd'hui est entièrement consacré à ces questions.
La loi n° 99-07 du 5 avril 1999, parue au Journal officiel n° 25 du 12 avril 1999 est relative au moudjahid et au chahid. En matière de protection sociale, les articles 36, 41 et 42 traitent des avantages accordés en matière de retraite. L'article 36 de cette loi énumère les droits aux soins dont peuvent bénéficier gratuitement les ayants droit de chouhada, leurs veuves, leurs conjoints et leurs enfants mineurs, handicapés, sans limite d'âge. L'article 41 précise que les moudjahidine et les veuves de chouhada en activité bénéficient, en matière de retraite, d'une réduction d'âge et de bonification double des années de participation à la guerre de Libération nationale. Cette retraite est reversée intégralement aux ayants droit : «La retraite du moudjahid et de la veuve de chahid est reversée intégralement à leurs ayants droit, conformément à la réglementation en vigueur, et que cette disposition sera définie par voie réglementaire.» L'article 42 considère que les années de guerre constituent une période de travail effectif ouvrant droit au versement d'une pension de retraite et de sa liquidation au profit des enfants de chouhada en activité. Mais il est utile de préciser qui sont les ayants droit au regard de cette loi. Pour le chahid (article 13) les ayants droit sont «les ascendants, la ou les veuves, et les fils et les filles du chahid», alors que pour le moudjahid (article 14), les ayants droit sont «les ascendants, et la ou les veuves». Par conséquent, les enfants de moudjahid ne sont pas considérés comme étant des ayants droits. Il y a, cependant, des exceptions à cette dernière notion : elle est précisée par les articles 24 et 28. L'article 24 stipule que «la pension d'invalidité du moudjahid est reversée sur la base de 100% à la veuve en plus de la pension complémentaire. En cas de décès de la veuve, cette pension est reversée aux enfants mineurs et aux filles non mariées célibataires sans aucun revenu». L'article 28 de cette même loi précise, notamment que «bénéficient de la pension de compensation les fils de moudjahidine handicapés qui sont nés après 1942 (et qui n'ont bénéficié d'aucune autre pension d'invalidité, conformément à la législation relative à la Sécurité sociale)», et aussi ceux qui sont nés avant 1942 «sous réserve qu'ils n'aient eu aucune conduite contraire à la Révolution de libération nationale ». Un texte d'application de cette loi a été publié au JO n°4 du 14 janvier 2007 : il s'agit du décret exécutif n° 07-10 du 11 janvier 2007 relatif aux réductions en matière de prix et de location et de vente de logements publics. Pour en savoir plus sur cette loi, il faut accéder au site Internet du Journal Officiel :


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.