3EME REGION MILITAIRE A BECHAR : Gaïd Salah supervise un exercice combiné à balles réelles    MINISTRE DU TRAVAIL : L'emploi de travailleurs non déclarés sera combattu    Man Utd : l'étonnante confidence sur le départ de van Gaal    ZITOUNA (COLLO) : Le P/APC par intérim condamné à 4 ans de prison    Attribution provisoire aux trois opérateurs    Une trentaine de recours reçus, dont certains légitimes, selon M. Belaïb    L'urgence d'une industrie locale    Balise : L'échec annoncé    Ennahdha met le cap sur les prochaines élections    «La nouvelle 2008 est la réponse aux expectatives de nos clients»    Les services de sécurité soupçonnent la présence de familles de terroristes    «Il faut rester vigilant»    Man Utd : Le salaire mensuel que proposerait Manchester à Ibra dévoilé    «Un grand club a besoin d'un grand homme»    Coupe de la CAF: Le Mouloudia de Bejaia dans le groupe A    Balise : La guerre cathodique    Les téléphones portables interdits en salles d'examen    Très attendu à Khenchela : Bedoui écourte sa visite    Fin de contrat pour 159 OP    550 migrants clandestins arrêtés au large de la Libye    Hommage à Brahim Izri    Repères    Vie des clubs / JSK - le coach Mouassa l'a confirmé hier : Benkablia officiellement la première recrue    Batna / Traditions : Ces jeux que nos ancêtres pratiquaient    en bref...    La liberté provisoire pour le général Benhadid rejetée pour la 4ème fois, Me Mecheri dit son exaspération    France/ raffinerie en grève : Une nouvelle arme de la fronde sociale    Visite d'Abdelmalek Sellal à Tizi Ouzou    Pression sur les réserves de change    L'état islamique frappe en Syrie et au Yémen    Omnisports / Athlétisme- Diamant League Eugène : Makhloufi au départ du mile samedi    Droits d'auteur : Destruction de deux millions de CD piratés    La Palme d'or décernée au britannique Ken Loach    Alger à travers l'objectif de jeunes photographes    Ramadhan et saison estivale: 140 brigades pour le contrôle de la qualité et des prix    L'inflation à 4,8%: Les prix à la hausse tirés par les fruits et légumes    Basket-ball - Finale aller du tournoi des As: Le CRBDB pour forcer le destin face au GSP    Partis de blocage...    Le pragmatisme l'emporte sur la politique    Une rencontre d'affaires aujourd'hui à Milan    Sellal veut mettre un terme à l'anarchie audiovisuelle    Mundiavocat : Oran accueillera la 19ème édition    Selon Ould Khelifa : L'Algérie n'a jamais négligé les droits de l'Homme    Minimisation des écarts idéologiques ?    Tizi-Ouzou : Le village d'Ath Kaïd, dans un état de dégradation    Les deux candidats à la présidentielle au coude à coude    Hamel défend son programme    Trois films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ECONOMIE DU SAVOIR ET ASIATISATION DU MONDE
L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2009

L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 à l'ère du développement de l'économie du savoir et de l'asiatisation du monde ? Un questionnement qui ressort en filigrane de la conférence animée hier à l'Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) par Mortéda Zabouri, professeur de géopolitique à l'HEC Montréal.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Pour ce politologue, l'Algérie possède les atouts pour faire face aux évolutions en cours, marquées tant par la résurgence du monde asiatique (Chine en particulier), en tant que nouveau standard postmonde occidental et par laquelle passait cette mythique route de la Soie, que par la rareté des ressources naturelles et des terres arables. Mais également des évolutions et des transformations caractérisées par l'obsolescence du parc technologique actuel et le développement d'une nouvelle technologie, les nanotechnologies, le génie génétique, la science fondamentale, et par la question de la gestion des ressources ainsi que le passage à la production de biens et services réels et non fictifs ou mercantilistes. Et c'est dans ce sens que la crise économique qui sévit actuellement dans le monde, et qui va perdurer 10 ans permet, cependant, selon Mortéda Zabouri, une décantation. L'Algérie possède également, selon l'hôte de l'ISGP, des atouts susceptibles de lui permettre de s'insérer dans la dynamique du développement de l'économie du savoir, clé de toute hiérarchie sociale, boostée par une nouvelle classe de mandarins ou de classe savante dans plusieurs pays d'Asie. A charge cependant pour l'Algérie qui a toujours appartenu au monde de la route de la Soie de comprendre que «le compteur tourne» et de pouvoir vaincre sa schizophrénie latente (quête ambitieuse de l'excellence mais sentiment d'impuissance et peur d'en être incapable, des ambitions mais aussi des inquiétudes et un sentiment de dégoût). A condition que notre pays s'inscrive dans cette dynamique de l'économie du savoir sur le long terme, en ciblant les nouvelles technologies et développant des élites issues de l'intelligentsia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.