Incendie de l'usine Samsung de Sétif : des mesures d'urgence pour la prise en charge des travailleurs    Transfert: Le Colombien James Rodriguez pour six saisons au Real Madrid    « Analyse globale, complète et profonde » des relations entre les deux pays, selon Lamamra    Gaza: au moins 20 Palestiniens tués mardi, 593 au total    La nuit du doute dimanche prochain    Ligue 1 de football (2014-2015) : l'USM Alger achève son stage de Turquie sans blessures    La Suède, la France et l'Egypte, les Verts les connaissent    Plus de 135 kg saisis durant le premier semestre 2014 à Alger    63 morts et 2082 blessés en une semaine    Les conducteurs de transport des voyageurs et des marchandises ciblés par une campagne    « Un grand pas franchi », affirme Hamid Grine    L'Algérie et les Etats-Unis encouragent l'échange de visite entre leurs experts en développement humain    Algérie Télécom : Le réseau Internet 4G en mode fixe accessible aux cybercafés    les chrétiens, cible des djihadistes    A la recherche d'une gloire perdue    Metref et Dengoué engagés    Slimani reprend les entraînements    Sida : des millions de vies sauvées grâce aux antirétroviraux (étude)    Chine: pas de riche capitaliste pour acquérir une lettre de Marx    Transfert de Neymar: l'ex-président du Barça Sandro Rosell entendu par un juge    UN NOUVEAU CODE D'INVESTISSEMENT EN ALGERIE : POURQUOI FAIRE ?    Espagne - Ronaldo prêt à rebondir au Real Madrid après son Mondial raté    ARZEW : Plus de 700 hectares de forêts dévorés par les flammes    "Il faut mettre fin à l'agression israélienne"    Mort d'un enfant algérien de 3 ans à Rafah    Solidarité avec le peuple palestinien    Le chef du gouvernement rappelé à l'ordre par Ennahda    Les vigiles de la sécurité fêtent leur journée    DÉBATS D’AVENIR OU DE DÉRIVE ?    Le tournage est imminent    "Le Centre national du livre doit être plus efficace"    Assassiné par le Mossad pour son soutien à la cause Palestinienne    Une édition qui a tenu toutes ses promesses    Un livre révélé pour l'avènement d'une religion monothéiste    Insécurité à Tizi-Ouzou    Courrier des lecteurs    Cinq Algériens dans le onze Lyonnais    Recul des exportations d'hydrocarbures    Le calme revient mais...    "La responsabilité incombe à Hollande et Valls"    M'khabez version économique    Bientôt une réforme pour le secondaire    Des partis, mais pas de forces politiques    Le domaine économique est celui où Alger et Paris peuvent faire mieux    Tarifs d'électricité en France : Le nouveau mode de calcul limitera bien la hausse des prix    Evasion fiscale, listes Falciani : Le fisc britannique a récupéré 135 millions de livres    USA : Expansion de l'activité économique dans toutes les régions    Du hawzi et du théâtre à l'affiche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

ECONOMIE DU SAVOIR ET ASIATISATION DU MONDE
L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2009

L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 à l'ère du développement de l'économie du savoir et de l'asiatisation du monde ? Un questionnement qui ressort en filigrane de la conférence animée hier à l'Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) par Mortéda Zabouri, professeur de géopolitique à l'HEC Montréal.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Pour ce politologue, l'Algérie possède les atouts pour faire face aux évolutions en cours, marquées tant par la résurgence du monde asiatique (Chine en particulier), en tant que nouveau standard postmonde occidental et par laquelle passait cette mythique route de la Soie, que par la rareté des ressources naturelles et des terres arables. Mais également des évolutions et des transformations caractérisées par l'obsolescence du parc technologique actuel et le développement d'une nouvelle technologie, les nanotechnologies, le génie génétique, la science fondamentale, et par la question de la gestion des ressources ainsi que le passage à la production de biens et services réels et non fictifs ou mercantilistes. Et c'est dans ce sens que la crise économique qui sévit actuellement dans le monde, et qui va perdurer 10 ans permet, cependant, selon Mortéda Zabouri, une décantation. L'Algérie possède également, selon l'hôte de l'ISGP, des atouts susceptibles de lui permettre de s'insérer dans la dynamique du développement de l'économie du savoir, clé de toute hiérarchie sociale, boostée par une nouvelle classe de mandarins ou de classe savante dans plusieurs pays d'Asie. A charge cependant pour l'Algérie qui a toujours appartenu au monde de la route de la Soie de comprendre que «le compteur tourne» et de pouvoir vaincre sa schizophrénie latente (quête ambitieuse de l'excellence mais sentiment d'impuissance et peur d'en être incapable, des ambitions mais aussi des inquiétudes et un sentiment de dégoût). A condition que notre pays s'inscrive dans cette dynamique de l'économie du savoir sur le long terme, en ciblant les nouvelles technologies et développant des élites issues de l'intelligentsia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.