Dialogue inter-malien: la Russie salue les efforts de l'Algérie pour une solution à la crise    Algérie: L'ANP intercepte 2.600 litres de carburant destinés à la contrebande (MDN)    Gaïd Salah réitère la détermination de l'ANP    Maroc:La présidente de la CGEM désignée membre du CA de l'ONG "Initiative for Global Development"    Libye:Le gouvernement tente de "libérer" Tripoli    Saisie de 1.000 litres de carburant à Timiaouine et 23 quintaux de câbles de cuivre à Laghouat    Tunisie:Les investissements de la BERD atteindront «pas moins de 120 millions d'euros» en 2015    « Nous voulons une presse responsable »    Algérie:La réalisation de 1.500 logements AADL à Mascara confiée à une société algéro-chinoise    Algérie:l'organisation des activités de pêche traditionnelle, priorité du prochain quinquennat (ministre)    Maroc:Rabat accueille un atelier sur la gestion et l'aménagement des forêts dans les pays du Maghreb    Rencontre de concertation entre le FFS et Ali Benflis    Subventions, pouvoir d'achat, principales préoccupations exprimées    Les Kurdes contrôlent une bonne partie de Kobané    Les cinq nouveaux sont des amis du peuple sahraoui    Le torchon brûle entre la FAA et Sport Events    Le leader et son dauphin sur du velours    Grine plaide pour «une presse responsable»    Le Centre Kennedy dénonce la mort après torture d'un militant sahraoui    La Tunisie aux urnes pour pérenniser la démocratie naissante    L'Algérie participe à l'industrie de la plaisance et du tourisme    L'appel du Sud    17 milliards de dinars pour 4 usines de préfabrication de logements    Les dessous officiels et les non-dits    Une écrivaine-journaliste éprise de voyages et de littérature    On veut coûte que coûte l'artificialité de l'artisanat    Balle au centre    L'ESS récupère tous ses joueurs blessés    EN BREF    Gaïd Salah réaffirme l'engagement de l'Armée à défendre les frontière    Renforcement de l'AEP dans Constantine-ouest    Inauguration de plusieurs projets d'embellissement de la baie d'Alger    30 000 emplois créés dans l'agriculture à Jijel depuis 2008    Le wali de Mostaganem honore la corporation journalistique locale    Deux morts et un blessé dans un accident de la circulation à Tsabit (Adrar)    La CAF réfute encore l'alibi Ebola et fustige Platini    «L'Algérie est directement exposée aux retombées de la crise libyenne»    «Les dernières fluctuations des marchés pétroliers n'impacteront pas l'économie nationale»    JOURNEE NATIONALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE : Hamid Grine plaide pour le professionnalisme de la corporation    Equipe Nationale A' : "Le stage s'est déroulé dans d'excellentes conditions" (FAF)    Chorfi : le IIème anniversaire de la Journée nationale de la presse, une occasion pour "consolider la liberté de la presse"    Dans un message à l'occasion de la journée du 22 octobre    Conflit malien: Alger propose un avant-projet de paix aux parties concernées    Ligue des champions (3e j) : Slimani se blesse, Brahimi passeur décisif    A quoi sert un pays aujourd'hui?    On ne vous oubliera jamais !    Grine : "Une question de souveraineté"    Fury détrône Gone Girl    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

ECONOMIE DU SAVOIR ET ASIATISATION DU MONDE
L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2009

L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 à l'ère du développement de l'économie du savoir et de l'asiatisation du monde ? Un questionnement qui ressort en filigrane de la conférence animée hier à l'Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) par Mortéda Zabouri, professeur de géopolitique à l'HEC Montréal.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Pour ce politologue, l'Algérie possède les atouts pour faire face aux évolutions en cours, marquées tant par la résurgence du monde asiatique (Chine en particulier), en tant que nouveau standard postmonde occidental et par laquelle passait cette mythique route de la Soie, que par la rareté des ressources naturelles et des terres arables. Mais également des évolutions et des transformations caractérisées par l'obsolescence du parc technologique actuel et le développement d'une nouvelle technologie, les nanotechnologies, le génie génétique, la science fondamentale, et par la question de la gestion des ressources ainsi que le passage à la production de biens et services réels et non fictifs ou mercantilistes. Et c'est dans ce sens que la crise économique qui sévit actuellement dans le monde, et qui va perdurer 10 ans permet, cependant, selon Mortéda Zabouri, une décantation. L'Algérie possède également, selon l'hôte de l'ISGP, des atouts susceptibles de lui permettre de s'insérer dans la dynamique du développement de l'économie du savoir, clé de toute hiérarchie sociale, boostée par une nouvelle classe de mandarins ou de classe savante dans plusieurs pays d'Asie. A charge cependant pour l'Algérie qui a toujours appartenu au monde de la route de la Soie de comprendre que «le compteur tourne» et de pouvoir vaincre sa schizophrénie latente (quête ambitieuse de l'excellence mais sentiment d'impuissance et peur d'en être incapable, des ambitions mais aussi des inquiétudes et un sentiment de dégoût). A condition que notre pays s'inscrive dans cette dynamique de l'économie du savoir sur le long terme, en ciblant les nouvelles technologies et développant des élites issues de l'intelligentsia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.