Les Algériens établis au Maroc ont attendu le dernier jour pour voter    M. Yousfi reçoit le vice-président de l'Opad    Les électeurs au rendez-vous    Dans de bonnes conditions    Algérie-présidentielle: Belkhadem proclame la victoire "écrasante" d'Abdelaziz Bouteflika    Le ministre de l'Intérieur est le seul habilité à annoncer les résultats préliminaires du scrutin (Belaiz)    Le scrutin s'est déroulé conformément aux standards internationaux (observateurs)    Bouteflika annoncé comme le favori de l'élection présidentielle à Sétif    Calme et sérénité marquent l'élection présidentielle de 2014, en dépit de quelques incidents maîtrisés    Le Conseil constitutionnel rappelle que la proclamation des résultats définitifs relève de sa seule compétence    Décès de Gabriel Garcia Marquez, prix Nobel de Littérature    Violente manifestation à EL Asnam (Bouira) - Video -    Deux collégiens se noient près de Beni-Haroun (Mila)    Plus de 75 parlementaires européens appellent à l'élargissement du mandat de la MINURSO    La réussite de la démocratie en Algérie "importante" pour les pays arabes (observateur)    Ghardaïa : des bus affrétés pour le vote    Le fondateur de la cinémathèque algérienne, Ahmed Hocine, est décédé    Algérie - Le présumé assassin de Akram à Zeralda avait passé la nuit d'avant « chez l'Etat » (habitants)    24e coupe d'Afrique des clubs champions (dames): le GS Pétroliers et le NR Chlef présents en Tunisie    Saisie à Maghnia (Tlemcen) de 224 kg de kif traité en provenance du Maroc    Présidentielle 2014: les Etats-Unis ne soutiennent aucun candidat (Psaki)    24% des produits analysés sont non conformes    L'Algérie est un pays "démocratique" qui "dira ce qu'il veut" par les urnes (observatrice française)    Un calendrier dantesque attend l'Entente    La Libye s'apprête à reprendre ses exportations pétrolières    Libye:les ravisseurs de l'ambassadeur de la Jordanie réclament son échange contre un prisonnier    "Notre objectif sera de passer au second tour"    Bernard Challandes en tournée en Russie    Salem Tamma qualifié aux 16es de finale    Le bras de fer se durcit dans l'Est du pays    39,5 millions d'abonnés en 2013    Des dizaines de Palestiniens blessés par les forces d'occupation    Plus d'un millier de pièces récupérées en 2013    Les chances algériennes au Festival de Cannes    130 000 gendarmes pour sécuriser 7541 centres de vote    De nouveaux projets en cours    Rattraper les retards à Boughrara-Saoudi    Adlène Guedioura : "Bentaleb sera l'une des stars de l'équipe"    USA : La Fed envisage de nouvelles règles de capitaux pour les banques    Batna : Stage de formation pour la 1ère promotion de porteurs de projets suivis par l'incubateur    France : La sûreté nucléaire globalement assez satisfaisante en 2013    Les compétences locales largement mobilisées    "Abdelhamid Ben Badis était un esprit érudit et un moudjahid"    La régulation des agences immobilières s'impose    La liste des 23 pèse déjà dans les têtes    CAN-2014 Dames, la Tunisie au tournoi de Menton (France)    Anciens et nouveaux artistes peuvent être complémentaires    Hommage au défunt président Ali Kafi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

ECONOMIE DU SAVOIR ET ASIATISATION DU MONDE
L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2009

L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 à l'ère du développement de l'économie du savoir et de l'asiatisation du monde ? Un questionnement qui ressort en filigrane de la conférence animée hier à l'Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) par Mortéda Zabouri, professeur de géopolitique à l'HEC Montréal.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Pour ce politologue, l'Algérie possède les atouts pour faire face aux évolutions en cours, marquées tant par la résurgence du monde asiatique (Chine en particulier), en tant que nouveau standard postmonde occidental et par laquelle passait cette mythique route de la Soie, que par la rareté des ressources naturelles et des terres arables. Mais également des évolutions et des transformations caractérisées par l'obsolescence du parc technologique actuel et le développement d'une nouvelle technologie, les nanotechnologies, le génie génétique, la science fondamentale, et par la question de la gestion des ressources ainsi que le passage à la production de biens et services réels et non fictifs ou mercantilistes. Et c'est dans ce sens que la crise économique qui sévit actuellement dans le monde, et qui va perdurer 10 ans permet, cependant, selon Mortéda Zabouri, une décantation. L'Algérie possède également, selon l'hôte de l'ISGP, des atouts susceptibles de lui permettre de s'insérer dans la dynamique du développement de l'économie du savoir, clé de toute hiérarchie sociale, boostée par une nouvelle classe de mandarins ou de classe savante dans plusieurs pays d'Asie. A charge cependant pour l'Algérie qui a toujours appartenu au monde de la route de la Soie de comprendre que «le compteur tourne» et de pouvoir vaincre sa schizophrénie latente (quête ambitieuse de l'excellence mais sentiment d'impuissance et peur d'en être incapable, des ambitions mais aussi des inquiétudes et un sentiment de dégoût). A condition que notre pays s'inscrive dans cette dynamique de l'économie du savoir sur le long terme, en ciblant les nouvelles technologies et développant des élites issues de l'intelligentsia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.