Des changements à la tête du tribunal administratif et à l'université    Agénésie urbaine, un trou éternel    L'homme des missions de grande importance    Un grand homme à la hauteur des missions qu'il a habilement assumées    Le président Bouteflika félicite son homologue Pedro Pablo Kuczynski    Le satisfecit des pays participants    Mme Faraoun à N'Djamena    Al-Nosra change d'appellation et garde la même idéologie et la même barbarie    Man United : Ibra jouera sa première face à Galatasaray    Real : La santé de Benzema inquiète Zidane    La famille de la petite Nihal toujours sans nouvelles    MOTS POUR MAUX : Un maire «Allah Ghaleb»    Plus de 3.400 migrants secourus au large de la Libye    Le site de l'antique cité Tobna délimité    Nawara et Chaud et Sec en été décrochent le Wihr d'Or    Fenêtre sur les souffrances des prisonniers palestiniens    «Il a raison, je suis jeune»    «Les athlètes seront hébergés dans des conditions satisfaisantes»    La qualification se jouera entre le MOB et Medeama SC    Publication dans le Journal officiel de deux arrêtés interministériels    Un lien entre élections et paix ?    La sécurisation des régions Nord-Mali en débat    Réouverture du service mère et enfant à Constantine    Abdelkader Ouali lance l'opération à Mohammadia    Concours de recrutement le 17 septembre prochain    Bedoui exhorte les collectivités locales à mieux exploiter les atouts touristiques    MOSTAGANEM : Des estivants en quête d'hébergement    Kerry rencontre Abbas à Paris    Le ministre dresse un état des lieux    19 nouveaux produits ont obtenu le label «Bassma Djazaïria»    Traduction vers tamazight des textes fondamentaux de l'Etat    HOMMAGE AU DEFUNT BOUALEM BESSAIH : Portrait d'un homme d'Etat    Jeux olympiques : l'Algérie a 5 médaille à son compteur    Le rythme de la croissance s'accélère aux Etats-Unis    Un million de personnes pourraient fuir les combats à Mossoul    Man Utd : les 9 victimes de José Mourinho    L'étau se resserre autour Maroc, les voix appelant à l'autodétermination du peuple sahraoui s'élèvent    Un policier tué et un autre blessé par balle à San Diego    Plus de 250.000 migrants en Europe depuis janvier    Le nouvel album de Cheb Zino diffusé sur les radios    La ville des mille feux de joie...    Bouzidi et les Sang et Or dans l'embarras    Pour sa der de la saison, le CPP reprend ses « obsessions » : 4e mandat, corruption et libertés (audio-vidéo)    Le pétrole poursuit sa baisse à la recherche d'un plancher    Gaz: Le Venezuela et la Russie signent des accords d'exploitation    Najdat Anzour fait le procès de Daesh    Mellouk, le lanceur d'alerte made in Algeria (Vidéo)    Le passeport rouge ou être ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ECONOMIE DU SAVOIR ET ASIATISATION DU MONDE
L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 03 - 2009

L'Algérie sera-t-elle au rendez-vous à l'horizon 2020 à l'ère du développement de l'économie du savoir et de l'asiatisation du monde ? Un questionnement qui ressort en filigrane de la conférence animée hier à l'Institut supérieur de gestion et de planification (ISGP) par Mortéda Zabouri, professeur de géopolitique à l'HEC Montréal.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Pour ce politologue, l'Algérie possède les atouts pour faire face aux évolutions en cours, marquées tant par la résurgence du monde asiatique (Chine en particulier), en tant que nouveau standard postmonde occidental et par laquelle passait cette mythique route de la Soie, que par la rareté des ressources naturelles et des terres arables. Mais également des évolutions et des transformations caractérisées par l'obsolescence du parc technologique actuel et le développement d'une nouvelle technologie, les nanotechnologies, le génie génétique, la science fondamentale, et par la question de la gestion des ressources ainsi que le passage à la production de biens et services réels et non fictifs ou mercantilistes. Et c'est dans ce sens que la crise économique qui sévit actuellement dans le monde, et qui va perdurer 10 ans permet, cependant, selon Mortéda Zabouri, une décantation. L'Algérie possède également, selon l'hôte de l'ISGP, des atouts susceptibles de lui permettre de s'insérer dans la dynamique du développement de l'économie du savoir, clé de toute hiérarchie sociale, boostée par une nouvelle classe de mandarins ou de classe savante dans plusieurs pays d'Asie. A charge cependant pour l'Algérie qui a toujours appartenu au monde de la route de la Soie de comprendre que «le compteur tourne» et de pouvoir vaincre sa schizophrénie latente (quête ambitieuse de l'excellence mais sentiment d'impuissance et peur d'en être incapable, des ambitions mais aussi des inquiétudes et un sentiment de dégoût). A condition que notre pays s'inscrive dans cette dynamique de l'économie du savoir sur le long terme, en ciblant les nouvelles technologies et développant des élites issues de l'intelligentsia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.