Le pétrole ouvre en baisse à New York    L'affichage des prix de la semoule obligatoire à partir du 1er février    Pour des raisons de sécurité nationale, le gouvernement doit corriger l'actuelle politique industrielle    MOSTAGANEM : Un mort et 5 blessés dans deux accidents de la circulation    INTEMPERIES : 38 routes nationales bloquées    DIRECTION REGIONALE DE LA POLICE DE L'OUEST : Sidi Bel Abbès, Tlemcen et Oran, premières en meurtres    LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE DEPUIS AIN TEMOUCHENT : "Nous œuvrons à restituer les crânes de Chouhada "    MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : Interdiction d'importer les livres religieux sans autorisation    Messahel reçoit une délégation libyenne de la région de Misrata    Négociations entre le gouvernement et l'opposition syrienne    en bref...    Tizi Ouzou : Agrumes : une bonne production annoncée    Produits alimentaires : Ils seront de meilleure qualité    Algérie - Sénégal, ce soir à 20h à Franceville : Apaiser au moins la grosse déception du peuple    A l'étranger / FC Barcelone : Busquets, blessé, incertain en C1    Salon du livre du Caire : 27 éditeurs algériens au rendez-vous    Le Botswanais Joshua Bondo au sifflet    Des partis sceptiques sur sa neutralité    Que fera Donald Trump face à la contestation ?    Elle a été reçue par le wali    Gambie : Yahya Jammeh s'exile en Guinée équatoriale    Plus de 2 600 établissements scolaires touchés    L'importation de livres religieux soumise à l'aval du ministère    L'administration pénitentiaire accuse l'avocat de Fekhar    Avantage aux Verts    Riche programme en perspective    Le pari de la jeunesse    L'Onda offre un chèque de 10 millions de dinars au Théâtre de Béjaïa    Ã€ QUELQUES MOIS DES LÉGISLATIVES    L'accord entre les pays de l'Opep et leurs partenaires sur les rails    Grande-Bretagne    Djamel Mesbah :    Accident impliquant un bus de voyageurs sur la RN 26 prÚs de Béjaà ̄a    ACTUCULT    DEVELOPPEMENT DES PME : La loi d'orientation publiée au Journal officiel    Bombardement au Nigeria : Le bilan pourrait atteindre 236 morts, selon un responsable local    LIRF: Youcef Benmedjber nouveau président    Sahara occidental : Le Polisario porte plainte auprès des Douanes françaises    L'Inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus de 20 tonnes de kif saisies, en 2016    Tiaret: Plus de 5.600 logements attribués prochainement    Constantine - Incendie dans une usine de textile à Chaab Ersas    Une recette pour devenir député au RND    Mission impossible pour les Verts    L'Aigle noir sur le podium    Le décret officiellement entré en vigueur    Rebrab subit des pressions    "Chaque ministre est libre de se présenter"    "Tahqiq fel djenna" au programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.