Constantine: Deux terroristes dont l'émir de «Daech» abattus    Constantine - Elections législatives: 47 lieux pour abriter les meetings de la campagne    Importation présumée de véhicules clés en main: Une commission d'inspection à l'usine de montage de Tahkout    Réduction des importations: Une aubaine pour les entreprises algériennes !    Annaba: Plusieurs pays au Salon du tourisme    Oran: Une cellule de recrutement de Daech démantelée    Zetchi en visite au siège de la FIFA après la réunion du BF    JS Kabylie: Bon pour le moral avant la Coupe d'Algérie    El Kala: Un mort et cinq blessés dans un éboulement    Ghardaïa: Cinq personnes mortes calcinées dans une collision    Aïn-Temouchent: La lecture en fête    Aïn-Temouchent: La radio locale souffle sa 9ème bougie    Début des travaux de la réunion des délégués permanents et hauts responsables de la Ligue arabe    Lounis Aït Menguellet célèbre ses 50 années de carrière    Le Royaume-Uni au bord du Brexit    L'ESS perd ses poursuivants n'en profitent pas !    L'Algérie rate la qualification    Ouverture des travaux de la 7e session de la Grande commission mixte algéro-congolaise    L'Algérie veut prolonger la période de réduction de la production    Huit bombes de confection artisanale détruites    Chelghoum rassure que toutes les mesures de contrôle ont été prises    «Capitaliser l'expérience des anciens joueurs»    Le GS Pétroliers sacré champion    «La couverture numérique dans le secteur audiovisuel a atteint plus de 85%»    Quel système entre démocratie et islamisme ?    Les "fake news" en Algérie    "Nous misons sur les compétences algériennes"    Pour réfléchir à des options concernant l'avenir de Picard : La banque Rothschild, mandatée    Le décor de campagne s'installe    Hamia conforte sa position en tête    Méziani seul en tête avec 11 buts    Le GS Boufarik invité surprise des demi-finales    "Nous sommes un parti du gouvernement"    Mouvementer et exploiter le renouveau national au service de tous    Le dossier Peugeot remis sur la table    Les médecins de la daïra de Maâtkas en grève    Des citrons congelés pour combattre diabète, tumeur et obésité!    La Cnas au service des non-voyants    Oran : Ouali procède à la signature de nombreuses conventions sur l'environnement    Un chef d'Al Qaïda tué par une frappe américaine    Composé de six partis : Le Maroc a enfin un nouveau gouvernement    Commission mixte algéro-congolaise : La promotion des échanges économiques examinée    Qui doit payer la facture du désordre ?    "On s'achemine vers l'émergence de partis artificiels"    700 titres algériens au Salon du livre de Paris    L'hommage à Pierre et Claudine Chaulet    Toudja fête l'eau    Carnage à Ghardaïa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.