MCA : Belaid obtient la nationalité tunisienne    Brahimi s'engage pour cinq ans avec le FC Porto    Un juge algérien autorisé à entendre deux anciens des services secrets français    Une session faible en projets de loi    Le monde spectateur d'un massacre d'enfants    Des condamnations et un meeting aujourd'hui à Alger    Un avion d'Air Algérie disparu avec 116 personnes à son bord    Dhalaâ (Oum El Bouaghi) : Une région en quête de projets    Permanence : Plus de 9000 boulangeries ouvertes durant l'Aïd    Révision constitutionnelle : Tamazight langue officielle aux oubliettes ?    Tlemcen : Coup d'envoi de la seconde édition du Festival des écoles de hawzi    Tizi ouzou : Les citoyens exigent la libération de Gada Amar    Sud-est : Escroquerie, fraude et trafic    Sidi Bel Abbès : Libération d'un citoyen enlevé et arrestation de ses ravisseurs    L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali    Vol AH5017    Crise malienne : cessation des hostilités et engagement pour la paix et la stabilité    L'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie s'est écrasé au Mali (Lamamra)    Said Djinnit: les pays du Sahel doivent conjuguer leurs efforts pour faire face à l'instabilité    Ain Temouchent : saisie de 30 quintaux de kif traité à El Malah (Sûreté de wilaya)    La Russie annonce le renforcement de sa flotte    La Coordination pour les libertés et la transition démocratique organise un sit-in à Alger    Libye:9 morts et 19 blessés dans de nouveaux combats meurtriers à Benghazi    Algérie:Tassili Airlines ambitionne de desservir six villes françaises d'ici fin 2014 (responsable)    Le général-major Hamel à la fête de la police    Yacine Brahimi    Mohamed TAHMI, MINISTRE DES SPORTS, à CHLEF    Il a fait son entrée en seconde mi-temps    Préparation de l'Aid à Ghardaïa    43 fonctionnaires promus et une trentaine de retraités honorés    Algérie Télécom dévoile ses nouvelles offres    Un bilan maigre et contesté    Un nouveau dispositif mis en place    TV5 Monde zappe l'Algérie durant le Ramadhan    Adaptations    Alger bouillonne la nuit    Le chat et la souris    Le stage à Alger du 29 juillet au 7 août    L'ES Sétif décimée... mais décidée    Célébration de la Fête de la police à l'Ouarsenis    Sellal salue la qualité de la formation des éléments de la Sûreté nationale et leurs sacrifices durant la tragédie nationale    De nouveaux mécanismes juridiques pour l'emploi des diplômés seront mis en place    Mme Zerhouni : «Treize plans d'aménagement adoptés»    Saisie de 9 220 litres de carburant et 1 277 kg de déchets de cuivre    L'investissement dans le tourisme connaît un essor    Briser la glace pour baliser le chemin à un débat plus profond    Message de vœux du Vatican aux musulmans à la veille de l'Aïd el Fitr    Dans Alger la noire, le policier ne fait pas son polar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.