Référendum en Grèce : Le dépouillement de 20% des bulletins donne le "non" en tête avec 60% des voix    Parachèvement des travaux de forage du tunnel N2 de la ligne ferroviaire Djelfa-Boughezoul    Les partis veulent faire aboutir la révision constitutionnelle    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA PARLE DE SON MANDAT : "J'irai jusqu'au bout"    BONNE NOUVELLE POUR LES TRAVAILLEURS ALGERIENS : L'article 87 bis du code du travail supprimé dès le mois d'août prochain (Sellal)    TIC : Les chantiers qui attendent Mme Houda Imane Faraoun    Il est temps d'ouvrir les archives de la Révolution    Téhéran envisagerait d'expédier son stock d'uranium vers la Russie    Défaite sur le fil de l'Algérie face au Mexique    Ghoulam, Mahrez, Djebbour et Maghni enflamment le tournoi    Un taux de réussite au BEM de 66,73%    Un transporteur agressé et délesté de son véhicule à El Amria    Ain Témouchent : Un mort et deux blessés à Ain El Beida    La consommation de cachir avarié derrière le décès de deux personnes à Batna    L'état d'urgence décrété    Une dizaine de blessés dans de nouvelles échauffourées à Ghardaïa    Yémen: l'émissaire de l'ONU arrive à Sanaa    Grève du tramway d'Alger : deuxième jour en mode service minimum    Fête de l'indépendance: le président Bouteflika reçoit un message de félicitations de son homologue nigérien    Tizi-Ouzou : un incendie ravage 35 ha de chêne-liège    Reims prépare le départ de Mandi ?    Lancement de projets, inauguration et baptisation d'édifices publics dans l'ouest du pays    Le gouvernement britannique sera traduit en justice pour importations illégales du Sahara occidental    C'est parti !    L'indépendance magistralement chantée    Tunisie : baisse de 4,5% de l'indice des prix des produits alimentaires frais    Le président Bouteflika se recueille à la mémoire des martyrs de la Révolution au cimetière d'El Alia    Les ménages algériens consacrent 8% de leur budget aux dépenses vestimentaires    Tunisie : aucune analyse génétique n'a été effectuée sur les cadavres découverts en Libye (Sofien Selliti)    Hammamet : Construction de nouveaux logements    Manchester United: Nouvelle offre pour Harry Kane ?    Mesures de grâce du président Bouteflika    Transports : Un plan pour soulager Alger    Les agréments pour le transport urbain par bus sont gelés    PSG : Crystal Palace en pole position pour Cabaye ?    Clé de la stabilité dans le monde    "Attention, je jeûne!"    Copa America 2015: le Chili sacré pour la première fois    Les joueurs algériens séduits par les sirènes tunisiennes    Ghoulam pourrait remplacer Digne au PSG    Syrie: seize raids aériens contre l'EI à Raqa    Target : Libya    Barreau d'Oran : Projets de jumelage avec les barreaux de Nantes, Nanterre, Lyon et Genève    Le parti de Benflis affiche sa détermination    LA GRECE ET LES DENTIERS D'ACIER    Les guignols    Qu'avons-nous fait de notre indépendance ?    L'épopée de Constantine ce soir au Casif de Sidi Fredj    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.