Heureux qui, comme Ulysse...    Bouteflika : «Il ne saurait y avoir de liberté, ni dignité, ni égalité    Les vérités de Amar Ghoul    Les 10 villes les plus agréables à vivre sont en Australie et au Canada    Tendance à la baisse parmi les universitaires    Les malheurs du même sang    La protesta monte au siège national    La plate-forme de la Soummam fait le consensus    « Nous remémorer les valeurs et la sacralité du message des chouhada »    Du poisson et de la paella pour accueillir Gourcuff à Oran    Gourcuff se contentera de Neghiz et Mansouri    La Fédération éthiopienne veut avoir ses internationaux tôt    Israël interdit à Amnesty International de se rendre à Ghaza    La barbarie sera contenue    Damas défend son dernier bastion à Raqqa    L'histoire des vacances de l'Algérien    5e édition du Concours national du scénario 2014    Qui sera l'heureuse élue?    Le MAE célèbre par une cérémonie symbolique la Journée du moudjahid    370 bovins contaminés par la fièvre aphteuse    Mariages d'Algérie    L'Association Avicenne dénonce l'imam Birbach Rachid    Eviter l'illusion bureaucratique et s'attaquer aux raisons fondamentales du trafic des produits aux frontières algériennes: les subventions ?    En plein chaos, la Libye revient pourtant sur le marché pétrolier    Ghaza : Ban Ki-moon condamne la violation de la trêve    Jijel : Vers la généralisation des TIC dans les zones enclavées et écoles primaires    Vers où se tournerait le regard, sinon vers l'armée ?    Aéroport international d'Alger : Saisie d'une somme de 80.000 euros    Alors que la loi algérienne est stricte sur le sujet : Le travail des enfants en été bat son plein    Les marchés à bestiaux rouverts le 20 septembre prochain    Alger : des citoyens manifestent contre la construction de tours résidentielles sur des espaces verts à la cité des Sources    Reprise des négociations ? Faibles espoirs    Projet de construction à la cité des Sources: Saïd Bouteflika défie de donner une seule preuve pouvant justifier les rumeurs    Les offensives du 20 août 1955 ont renforcé la détermination des Algériens à étreindre la révolution    ABS-MCS et CAB-CRBAF à l'affiche    Une offre de 7,5 millions d'euros de Hull City pour Slimani    Transfert: l'international algérien Yebda rejoint Madjid Bougherra à Fujaïrah aux Emirats arabes unis    La wilaya de Skikda abrite la commémoration de la journée nationale du moudjahid    Le président Bouteflika félicite le roi du Maroc à l'occasion de son anniversaire et celui de la Révolution du Roi et du Peuple    L'Etat islamique revendique la décapitation d'un journaliste américain    Après dix jours d'émeutes à Ferguson    Belaïd Abane, historien, à "LIBERTE"    Trafic de devises    USM Harrach : La domiciliation pose problème    Ebola : Gendarmerie et police appelées à la vigilance    La Palestine pleure ses martyrs et son économie ruinée    Sofiane Dey expose à Alger    Six pays au rendez-vous    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.