Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (Suite et fin)    Skikda: Un cinquième terroriste abattu    Le RND tiendra son congrès extraordinaire demain: Vers un plébiscite de Ouyahia    Corruption en région MENA: 50 millions de personnes ont payé des pots-de-vin    Tiaret: Livraison de 480 véhicules Mercedes-Benz fabriqués à Aïn Bouchekif    Zone industrielle d'Es Senia : Premières opérations d'exportations à partir du port sec    La bataille d'Alep et ses non-dits    Oran - A l'occasion de la Journée de la presse: Des journalistes sportifs honorés    Le football de l'Ouest en deuil: Djaker Nehari n'est plus    CRB Froha: Le Chabab de retour en Inter-régions    Constantine - Risques professionnels: Les accidents de travail en progression    CHUO: Un cycle de formation pour le personnel médical, sur le virus Zika    Médéa: La terre continue de trembler à Tablat    Tlemcen: La valorisation du patrimoine architectural    Tizi Ouzou: Recueillement à la mémoire des journalistes assassinés par le terrorisme    Tébessa: Une nouvelle adresse pour la maison de la presse    Turquie : Au moins 80 pays participeront au premier Sommet humanitaire mondial    L'ONU veut faire reprendre le dialogue    Les Espagnols rappelés aux urnes    Tunisie : Essid souligne le souci de révéler les circonstances de la disparition des deux journalistes en Libye    Djemai se plaint de Khaoua auprès de Sellal    L'information comme "vaccin"    Bouteflika reçoit Alassane Ouattara    Mahrez et Leicester champions d'Angleterre    L'Algérie vise une place à Rio    Les épreuves programmées pour ce week-end à Oran    On met les bouchées doubles    Or noir : Les cours rebondissent en Asie    El GHazi accuse les jeunes    Tamanrasset : Plaidoirie pour lutter contre la prolifération des déchets    Les maths et les femmes font-elles bon ménage?    L'Algérie dispose d'un réseau routier de 118 567 km    Gaïd Salah : " Aller de l'avant, vers ce qui garantit à l'Algérie la puissance militaire aspirée"    Appel à une rapide mise en oeuvre    Houria Aïchi à l'affiche    Caravane "Cinéma pour tous"    Captain America: Civil War à l'affiche    32 morts en une semaine    Ils sont menacés de licenciement    14 morts dans un nouvel attentat antichiite à Baghdad    Le championnat pour reprendre du poil de la bête    L'Algérie a réalisé de "grandes avancées"    Un prix spécial pour le gouvernement algérien    Un calendrier non unifié !    Un site enchanteur    Real : Zidane félicite à son tour Leicester et Ranieri    Le peuple sahraoui dans l'attente d'une résolution du Conseil de sécurité    L'Onda menace les chaînes privées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.