à la mémoire du Cheïkh Moulay Touhami Ghitaoui    « L'Algérie n'engage pas ses troupes à l'étranger »    Sahara occidental: les Nations unies doivent assumer leur responsabilité (responsable sahraoui)    Campagne de sensibilisation en direction des conducteurs de bus    Poursuites judiciaires contre ceux qui entreprennent des travaux menaçant le réseau électrique    ESS-ASO (Aujourd'hui à 16h) : Les Lions, maîtres de leur sort    Keddah vainqueur, Amanuel maillot jaune    Plus de 75 milliards pour la préparation des athlètes algériens    Les Verts décevants sur toute la ligne    Le couple Boussaïd expose    L'analyse ADN confirme l'erreur de déclaration du sexe du bébé    Un club d'entrepreneurs algériens et belges mai prochain à Bruxelles    L'Arabie saoudite veut en finir avec les Houthis    Création du Forum des droits de l'homme à l'initiative de plusieurs pays dont la Tunisie et le Maroc    Des militants de la "vraie" société civile algérienne dénoncent les agissements de la délégation officielle au FSM Tunis    Oscar : « Mourinho nous a dit d'oublier l'élimination en C1 immédiatement»    Voile: les athlètes de l'équipe nationale raflent les titres    Entretiens parlementaires algéro-suisses à Alger    Solutions politiques aux crises en Afrique : soutien réaffirmé à l'UA    Lamamra au siège de la Ligue arabe    Adrar: examen de perspectives de partenariat avec le mouvement associatif local    Tayeb Belaïz « 2015, annéedu développement local »    Le CPP patauge dans les scandales et les fautes politiques (vidéo)    « Les engagements de l'Etat ont été honorés », affirme Belaïz    festival de la BD à Bejaia le    La majorité des harkis n'a pas quitté l'Algérie    S'inspirer des sacrifices des martyrs est un devoir patriotique    Grève à l'Esba: un arrêt des cours dominé par des... activités artistiques    anniversaire de la mort de Hadj M'rizek    TOURISME : Le programme ‘'Découvre ton pays'' arrive à Mostaganem    PREMIERE SESSION ORDINAIRE DE L'APW : La santé publique et le tourisme à l'ordre du jour    Arsenal aime toujours Reus    Algérie : Le taux de croissance de Mobilis est passé de 10,6% en 2012 à 27% en 2013    Salon de l'automobile: Baisse de l'affluence sur fond de déception sur les prix    Cyclisme/Grand Tour d'Algérie 2015: l'Algérie leader au classement UCI Africa Tour    Maroc : La campagne de vaccination des bovins contre la fièvre aphteuse a atteint 50% de l'objectif fixé (ONSSA)    Neuf contrebandiers et cinq immigrants clandestins arrêtés à Tamanrasset et Ouargla (MDN)    Libye : Les derniers développements dans le dialogue constituent un "grand pas positif", selon le vice-président du parlement    l'ONU appelle la communauté internationale à faire de Ghaza une priorité    Rôle de la femme algérienne dans la préservation des liens familiaux    Le théâtre algérien est subordonné à la lutte contre le colonialisme français    Crash A320: reprise des recherches dans les Alpes    Tunisie : Les huissiers notaires et de justice veulent être représentés au CSM    Saadani annule sa visite à Sétif    Tunisie : La Banque centrale prévoit un taux de croissance de 3% pour 2015    Le Maroc appelé à garantir le respect des libertés d'association, de rassemblement et d'expression    Algérie-Zimbabwe : La dynamisation des relations bilatérales au centre de la visite de Mugabe    Tlemcen : Lancement officiel de la TNT par Grine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.