Juventus : Alex Sandro veut rejoindre Chelsea    L'AS Monaco fera tout pour retenir Mbappé    Arsenal : Un attaquant mancunien en cas d'échec dans le dossier Mbappé    Fanzone.dz : Les footballeurs internationaux conservent leur titre de leaders de la twittosphère    Aïd El Fitr à l'ouest du pays : 4 000 commerçants et opérateurs mobilisés pour assurer la permanence    Un Salon de l'électricité et de l'électronique au CIC    Les enjeux d'un changement    Le rendement au ralenti    Bourses : Les places européennes oscillent au gré du prix du pétrole    Riyadh déjoue une attaque d'envergure contre La Mecque    Commerce illégal du phosphate du Sahara occidental : Une société britannique met fin à ses activités    Objectif de la coalition anti-Qatar : Renverser le régime de Doha    Djibouti victime collatérale de la crise du Golfe    Manifestation contre le bouclier antimissile US    Ouganda : Le chef de l'ONU rencontre des réfugiés    Un nouveau ministre pour bientôt    Un nouveau cahier des charges pour les TV privées    Financement de l'économie nationale : Le PPP et la modernisation des banques parmi les solutions    Retard à la salle Harcha    Soustara affiche ses ambitions pour la saison prochaine    Makhlouf disputera les qualifications    Championnat d'afrique de Boxe : Flissi et Benbaziz passent en 1/2 finales    Le cadeau de l'Aïd de Bouteflika    Des cadeaux pour les enfants subsahariens    Du kayak au mont Chenoua    Recueillement, aujourd'hui, à Taourirt Moussa    Le patrimoine andalou revisité    L'humoriste Taher Safir clôture la manifestation    Algérie Poste : M. Dahmani installé en qualité de DG de l'établissement    Les réponses de Tebboune    Un terroriste se rend aux autorités militaires    L'élite à l'heure du mercato    13 mort et 52 blessés en deux jours    Algérie - Le Gouvernement veut taxer les grandes fortunes et exonérer les bas revenus    GB/ Quand Einstein regrettait ses mariages ratés    Hadjar somme les recteurs de sévir    L'Arabie Saoudite et les Emirats posent leurs conditions    Les «années d'or» brillent toujours    L'APN adopte le plan d'action du gouvernement    Mustapha Cherif, penseur et islamologue :    Voyage culinaire    ATTITUDES    EnquÃate-Témoignages    Journées du monologue et de l’humour à Jijel    Mascara: Des saisies et des arrestations    El-Bayadh: Un bus se renverse, 5 morts et 16 blessés    Nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Algérie    Amel Zen, Raina Raï, El Dey célèbrent la fête de la Musique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.