Des violons mal accordés    Coups de gueule, rappels à l'ordre: Le gouvernement parle-t-il d'une même voix ?    Douze enseignants assassinés il y a dix-neuf ans: L'Algérie ne veut et ne peut pas oublier    54 pays au Forum international de l'énergie    Accident de train de Boudouaou: Une «erreur humaine» selon les premiers éléments de l'enquête    Environnement: Ségolène Royal demain à Alger    ALEP : La rébellion «modérée» piégée et hors course    Equipe nationale A': Milovan Rajevac en superviseur    Football - Ligue 1: L'USMA se détache, le CSC, le RCR et l'USMBA se rebiffent    Viande ovine putréfiée: Les résultats de l'enquête avant la fin de la semaine    Belouizdad: Cinq membres d'une même famille tués par le gaz    Chlef: Rentrée de la formation professionnelle, coup d'envoi à partir de Sendjas    Pétrole : Les exportations reprennent en Libye    Ali Bey Naseri président de L'ANEXAL: "Les mesures entreprises par les pouvoirs publics pour faciliter les exportations restent insuffisantes"    Portugal: Déficit public réduit à 2,8% du PIB au premier semestre    Sport : Les médaillés aux jeux Olympiques et Paralympiques 2016 honorés    Premier League : Manchester United se libère contre Leicester    Ronaldo et Bale sont invisibles sur le terrain : Encore un nul pour le Real Madrid    Algérie-Royaume du Lesotho : Letsoa reçu par le Premier ministre    Nigeria : "Je vais parfaitement bien", annonce le chef de Boko Haram    Pour l'autodétermination du peuple sahraoui : L'UE disponible à faciliter la mise en œuvre d'une solution politique    Selon le directeur de l'APPL : Le littorale algérois rejette plus de 9000 tonnes de déchets maritimes    Dans l'application du programme du président : Grine affirme qu'il y a une discipline gouvernementale    Avant un big bang sur ses tarifs : Canal+ renonce à crypter son "Grand Journal"    Victoire d'Ogari et de Woldu    Linares est le nouveau champion du monde    Importante réunion du Bureau exécutif mercredi    L'Espagne organise des élections régionales    Air France assurera quatre vols par semaine    La 4G lancée en Algérie    Les députés vont trancher aujourd'hui    Un mariage a failli tourner au drame    L'adieu aux bidonvilles    4 000 permis de conduire retirés    Neuf membres d'une même famille tués    Un écrivain assassiné devant un tribunal    La mauvaise gestion des établissements    Lors de l'Assemblée constituante, Ferhat Abbas proclame officiellement, à Alger, la «République algérienne démocratique et populaire»    Cycle de cinéma algérien    La culture est le meilleur ambassadeur du tourisme    La Cour suprême autorise une enquête sur le président Michel Temer    Deux fusils de chasse saisis à Batna    L'industrie veut accroître son poids dans l'économie    Ahmed Ouyahia poursuit sa «croisade» contre les binationaux    Le café littéraire de Béjaïa s'insurge    ONDA : Retraite pour des artistes    Amar Ghoul : "Un facteur encourageant"    "Amar Saâdani ne s'est pas retiré de la bataille"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.