Tunisie : une délégation du FMI attendue le 18 février 2016 à Tunis (BCT)    Maroc-Tourisme : une délégation de journalistes russes visite Agadir    Tunisie : le SG du mouvement Echaab appelle à la tenue d'une conférence des pays voisins de la Libye    Algérie : renforcement des capacités d'accueil touristiques dans la wilaya d'El Bayadh    La devise européenne à plus de 192 DA : Les barons de l'informel derrière la flambée de l'euro    Les coupures d'électricité qui font jaser    BOUIRA: Autoroute vers Lakhdaria, l'un des axes les plus meurtriers    Meeting à la salle Harcha : Le RCD appelle à la réouverture des frontières avec le Maroc    UN COMBAT DOUTEUX    Nord-Mali: inquiétante intensification d'actions terroristes    Ligue des champions d'Afrique : Ashanti Gold - MOB, aujourd'hui à 16h00 - Mission difficile mais pas impossible pour les Béjaouis    Volley-ball - Nationale 1 A : Le trio de tête campe sur sa position, le NRBBA cède du terrain    MC Oran : Le Mouloudia perd deux précieux points    Précarité, cohésion sociale, intervention militaire en Libye : Les mises en garde du FFS    Ils dénoncent le non respect des critères de recrutement : Des matelots en grève de la faim au port d'Arzew    Nouveau pôle urbain de Aïn El Beida : Un programme de 4.000 nouveaux logements lancé en juin prochain    Recouvrement des dettes de la commune : Une cellule technique pour un nouveau recensement des biens communaux    Ces polémiques qui ne servent à rien !    Ça tombe    Le documentaire sur Mohamed Dib privé de subvention    Hervé Renard au Maroc ?    Démantèlement d'un réseau de trafiquants    Appel d'une association pour la décontamination de la région    Une complicité avérée    L'USMA et le CRB tenus en échec    Les participants recommandent la consolidation de leur rôle aux plans économique et social    Rapport accablant de la LADDH sur les essais nucléaires au Sahara    La Turquie annonce 40 000 nouveaux réfugiés dans des camps    L'ONU recense des cas suspects mais ne donne pas de noms    Retard dans la réalisation de l'habitat rural    Une collégienne décède en pleine séance de sport    Destruction de 18 bombes de confection artisanale    Coupable indifférence    La dernière blague (II)    Installation d'un centre d'appui à la technologie et à l'innovation à l'université    Enjeux et perspectives liés à l‘exploitation du gaz et pétrole de schiste    Eclectisme algérien en Afrique du Sud    Près de 130 CD sur le patrimoine classique édités    Crimes et impunité    Rajoub Président de la Fédération palestinienne de football : «On remercie les Algériens, et nul doute que la fête sera grande ce mercredi»    Ashanti Gold-MOB : Amrani : «Mes joueurs pensent qu'ils vont disputer le match de leur vie »    Mali: le chef de la Minusma à Kidal après l'attaque meurtrière contre les Casques bleus    Un terroriste neutralisé à Tizi Ouzou (MDN)    40% des propositions du FNA prises en considération    Enfants soldats : l'ONU appelle à mettre fin à ce fléau    L'art face à la violence extrême    La lecture en fête à Médéa    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
En quête encore de stratégie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 03 - 2010

La stratégie de développement des industries agroalimentaires (IAA) doit être finalisée avant la fin de l'année 2010 et mise en branle à l'horizon 2014.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C'est ce que le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Hamid Temmar, a souhaité hier à la résidence El Mithak, à l'ouverture des travaux des premières Assises nationale des industries agroalimentaires. Inédites et étalées sur deux jours, ces assises regroupent des experts, des opérateurs économiques et des représentants institutionnels. Certes, un plan d'action stratégique, communément appelé Plan national d'appui aux industries agroalimentaires, est en cours de maturation depuis deux ans, dans le cadre de la stratégie industrielle engagée dès 2007. Il repose notamment sur la réalisation de diagnostics stratégiques de filières, la promotion des territoires à haut potentiel, la mutualisation et la mise en réseau des entreprises. Ce programme de travail est également structuré autour de l'instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage, la mise en place de leviers de compétitivité, le développement des activités d'agrofourniture de l'amont jusqu'à la transformation, l'encadrement du marché et le renforcement des compétences et des qualifications dans les IAA. Néanmoins, le secteur agroalimentaire manque encore d'une stratégie de développement réelle. Une stratégie à même de combler les nombreux déficits qu'enregistre le pays en matière de sécurité alimentaire, et donc de sécurité nationale, et en matière de régulation, améliorer l'offre nationale de produits agricoles transformés, pallier les dysfonctionnements de ce secteur, lui assurer une meilleure intégration dans le tissu économique et agricole, booster son attractivité et sa compétitivité. Or, ce plan d'action qui est soumis à ces assises nécessite encore de la maturation, une large mobilisation de tous les acteurs concernés, tant publics que privés, voire un consensus stratégique. Cela même si l'on envisage, selon le directeur général de l'intelligence économique des études et de la prospective auprès du MIPI, Mohamed Bacha, la création de plusieurs structures d'appui. Il s'agirait d'un Conseil national des IAA (placé auprès du Premier ministère), une délégation interministérielle aux IAA, un centre technique industriel à caractère national, un comité interministériel de logistique, un observatoire économique des IAA (OIAA), un fonds spécial de soutien (doté d'un minimum de 50 milliards de DA) et de quatre technopoles agroalimentaires à vocation régionale.
C. B.
A propos du Plan national d'appui
Le Plan national d'appui aux industries agroalimentaires a pour principal objectif d'accroître de 10 points la contribution des IAA dans le PIB industriel en la faisant passer de 50 % en 2009 à 60 % en 2014 et réaliser au moins 5 000 contrats industriels- agriculteurs par an. Ce plan vise également à densifier le tissu industriel des IAA à travers la création de 500 entreprises au sein d'agropoles entre 2010 et 2014 et la création de 100 000 emplois jusqu'à 2014. Mais aussi mettre à niveau, aux normes ISO, un nombre de 500 entreprises relevant des IAA dont 200 certifiées ISO 22 000, éligibles aux opérations d'exportation, multiplier par 10 les exportations des IAA à l'horizon 2014 et renforcer les capacités d'exportation avec la création de 5 consortiums d'exportation à l'horizon 2014. Egalement, l'on préconise la mise en œuvre de 17 fiches d'orientation et 50 actions pour la mise en œuvre du PNDIAA dont 5 ont trait aux instruments de pilotage, 15 aux leviers de compétitivité, 7 à l'amont agricole, 12 à la transformation, 3 à l'agrofourniture et 8 à l'encadrement du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.