FAF : Raouraoua aujourd'hui face à la presse    L'ONU s'indigne, Israël persiste, l'Algérie s'insurge    Cession des biens immobiliers de l'Etat : 33.100 logements seront cédés aux locataires de l'OPGI    Crash de l'avion affrété par Air Algérie : L'identification des corps peut prendre des années    En conflit avec la SETRAM : Les travailleurs du tramway en grève ouverte    Panique à Blida    Trois marchés de proximité réalisés    Fièvre aphteuse: Le marché à bestiaux d'El Khroub fermé    Alger : Une minute de silence pour les Ghazaouis    Carl Medjani résilie son contrat avec le club de la principauté    Les atouts très enviables de l'Algérie    Rapports de services de renseignements qui donnent froid dans le dos    Une urgence, renforcer la résilience nationale !    Israël ou la criminelle démesure    Ligue des champions (ES Sétif-ES Tunis)    Trabzonspor    Le nouveau 5-Juillet sera prêt fin 2016    JSM Béjaà ̄a 3 matches amicaux au menu    "Rien ne remplace le plaisir de servir les citoyens"    Mise en place des dernières retouches    Ennahar TV, première source d'information des Algériens    Manga Samy Kun de Salim Brahimi et Marniche Abdelghani    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    12.500 projets en bon chemin    Palestine    Des dizaines d'enquêteurs sur le site du crash du MH17    L'Afrique de l'Ouest en conclave à Conakry    Elles seront aménagées dès la prochaine rentrée    L'Algérie saisit l'ONU et le Conseil de sécurité    REPORTAGE    Réunion mardi prochain de l’état-major de l’UGTA    EnquÃate-Témoignages    Alors, ces faits sont-ils réels?    Les coupures d'électricité survenues dues au fonctionnement des protections des postes sources    La Libye attend l'aide étrangère pour maîtriser un énorme incendie    Tlemcen : Les plages de Marsa Ben M'hidi prises d'assaut    Les dangers du sèche-mains électrique    Séisme d'Alger: effondrement partiel de plusieurs constructions de la Casbah    Interventions d'entretien et de préservation nécessaires    Dottie, l'héroïne noire de Disney Junior qui cartonne aux Etats-Unis    USA : Les stocks de brut reculent plus que prévu    Oran : 840 millions USD d'importations exonérées de droits de douane    Japon : Le taux de chômage remonte de 0,2 point à 3,7% en juin    Dernières chances de médailles algériennes    Le FFS insiste à Tizi Ouzou sur "la construction pacifique d'un consensus national et la formation des jeunes"    Grine clarifie certains points    Un hommage à El Hachemi Cherif samedi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.