Le dynamisme de la diplomatie algérienne a permis la libération des otages algériens au Mali    La suppression de l'article 87 bis objet d'interprétations multiples    Selon l'Office national des statistiques    Le Fonds de régulation des recettes (FRR) n'a pas été alimenté durant les 4 premiers mois de 2014    FRONT SOCIAL, Révision constitutionnelle et restructuration économique    Deux jours après le crash de l'avion ukrainien au sud de Tamanrasset    Relogement de 1.152 familles d'Oran à Gydel et Oued Tlelat    Israël s'approprie des terres palestiniennes en Cisjordanie    Algérie:Les études techniques sur le transfert des eaux du Sud vers les Hauts plateaux achevées avant fin 2014    Algérie:Fièvre aphteuse: suspicion de contamination du cheptel bovin par le sanglier    USM Bel-Abbès : La préparation s'effectuera sur place    L'écueil à s'éviter pour la CNLTD    Football - Equipe nationale : Début du stage aujourd'hui à Sidi Moussa    14 morts sur la route en une journée    18 bus pour le transport scolaire    La Foire aux métiers traditionnels du bâti à Oran    L’ENTRAÎNEUR ROUMAIN DES UKRAINIENS LE VEUT À TOUT PRIX    JUDO : MONDIAUX-2014    PLUS QUE QUELQUES HEURES AVANT LA FERMETURE DU MARCHÉ DES TRANSFERTS D’ÉTÉ    L'EN entame son stage à Alger    Slimani convoqué pour le derby    TIPASA    LE PREMIER CAS DE FIÈVRE APHTEUSE SIGNALÉ À L’OUEST    Ban appelle à renforcer la lutte contre ce crime    Poutine évoque pour la première fois un "Etat" dans l'Est    Rare succès face aux jihadistes    Les 32 Casques bleus philippins évacués    Les hésitations pour un référendum    De grandes multinationales seront au rendez-vous    Quelle fin pour Belkhadem...    AÏN-TÉMOUCHENT    Un fratricide arrêté    Khoubz eddar    ESS-USMBA, le 6 septembre à 19h    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    Bientôt les billets pour l'Eden?    Un one-man-show "électrique"    Pierce Brosnan reprend ses armes d'espion    ACTUCULT    ESPLANADE DE LA GRANDE-POSTE    L'ancien président de la RFA, Christian Wulff, élu président de l'association EMA    21 titres de concession attribués à Ouargla    Le Premier ministre en Afrique du Sud    Don de 25 millions de dollars de la BM    Mobilis lance le Pack duo LG    Pour l'amélioration de la gestion de l'établissement éducatif : La nouvelle feuille de route de Benghebrit    Réception de 12 nouvelles structures    Clôture dans une ambiance conviviale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.