Ultime reconnaissance    MOTS POUR MAUX : Un maire «Allah Ghaleb»    Plus de 3.400 migrants secourus au large de la Libye    Un lien entre élections et paix ?    Le ministre dresse un état des lieux    19 nouveaux produits ont obtenu le label «Bassma Djazaïria»    Publication dans le Journal officiel de deux arrêtés interministériels    Coopération sino-africaine: fin des travaux de la réunion de Pékin sur l'évaluation des engagements de Johannesburg    Assad décrète une amnistie    La sécurisation des régions Nord-Mali en débat    Kerry rencontre Abbas à Paris    «Il a raison, je suis jeune»    «Les athlètes seront hébergés dans des conditions satisfaisantes»    La qualification se jouera entre le MOB et Medeama SC    Le nouveau président de la Cour d'Alger installé    Vers l'élaboration d'un mémorandum politique    Réouverture du service mère et enfant à Constantine    Abdelkader Ouali lance l'opération à Mohammadia    Concours de recrutement le 17 septembre prochain    Bedoui exhorte les collectivités locales à mieux exploiter les atouts touristiques    MOSTAGANEM : Des estivants en quête d'hébergement    Etats Unis: 4 cas de Zika autochtones "probables" en Floride    Traduction vers tamazight des textes fondamentaux de l'Etat    HOMMAGE AU DEFUNT BOUALEM BESSAIH : Portrait d'un homme d'Etat    Le rythme de la croissance s'accélère aux Etats-Unis    Jeux olympiques : l'Algérie a 5 médaille à son compteur    Un million de personnes pourraient fuir les combats à Mossoul    Man Utd : les 9 victimes de José Mourinho    L'étau se resserre autour Maroc, les voix appelant à l'autodétermination du peuple sahraoui s'élèvent    Vers une arrivée Jackpot    FC Barcelone: Mathieu ne veut pas partir    Le Moudjahid Boualem Bessaih, un grand homme à la hauteur des missions qu'il a habilement assumées (le Président Bouteflika)    Un policier tué et un autre blessé par balle à San Diego    Plus de 250.000 migrants en Europe depuis janvier    La Tunisie va mettre de l'ordre dans ses avantages fiscaux aux investisseurs    Le nouvel album de Cheb Zino diffusé sur les radios    Le site archéologique de l'antique cité Tobna délimité    Bouzidi et les Sang et Or dans l'embarras    Pour sa der de la saison, le CPP reprend ses « obsessions » : 4e mandat, corruption et libertés (audio-vidéo)    Le pétrole poursuit sa baisse à la recherche d'un plancher    Gaz: Le Venezuela et la Russie signent des accords d'exploitation    Najdat Anzour fait le procès de Daesh    Mellouk, le lanceur d'alerte made in Algeria (Vidéo)    Tomber de rideau sur la 9ème édition du FIOFA    FIOFA: le long métrage égyptien "Nouara" remporte le "Wihr d'or"    Festival du théâtre scolaire: des troupes de Tipasa, Tissemsilt et Oum El Bouaghi s'illustrent    Opposition : une conférence contre la nouvelle loi électorale    Le passeport rouge ou être ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.