L'Armée impuissante face a Boko Haram    Une base de l'ONU attaquée    Le président tunisien réduit son salaire    L'ambassadeur US se ballade à pied à Alger    Libye : Un diplomate tunisien enlevé à Tripoli...    Sergueï Lavrov annonce un accord sur une désescalade    Opel n'exclut pas de renouer avec les bénéfices dès l'an prochain    Afin de redresser la barre : PSA table sur l'international et un repositionnement de ses marques    Sommet international du bâtiment en Turquie : Participation de plus de 30 hommes d'affaires algériens    La spectaculaire percée de Mobilis    Marché mondial des produits alimentaires : Le café repart en forte hausse, au plus haut en 2 ans    Les prix du blé reculent, pénalisés par des pluies    L'Algérie acquiert 51% du capital Orascom Telecom Algérie    Quitus des observateurs internationaux    Débattre des perspectives économiques entre les deux pays    L’État rachÚte 51% de l’opérateur de téléphonie    Halilhodzic enfin... optimiste    Bounedjah de retour face à Horoya    Dunkerque et Mokrani toujours leader    Volley-ball    Haltérophilie : Championnat d'Afrique cadets-juniors    Marche sur Route (coupe d'Algérie)    Encore une semaine pour régler les automatismes    17 avril 2014 : Une journée ordinaire pour les Algériens    Noyade de deux collégiens    Journée à la permanence de Bouteflika : Le triomphe !    Les Algériens ont dit leur dernier mot : Vote de l'espoir    L'Espagne félicite l'Algérie pour le déroulement du scrutin    Avec un taux de 81.53 % des suffrages : Bouteflika l'emporte haut la main !    AU QG D’ABDELAZIZ BELAÏD    Une matinée ensoleillée sans surprise    Béjaà ̄a    Bouteflika, premier à Tizi-Ouzou    La dernière image de Ahmed Hocine    Tombouctou sur la Croisette    Colloque international sur les "Cultures au Maghreb" : Participation de plusieurs universitaires algériens    Décès de Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature    Nessma TV veut rapatrier son argent d'Algérie    Libertés, dignité et justice sociale    Le GS Pétroliers en conquérant à Tunis    Maturité    De nombreuses interventions et évacuations    Démantèlement d'un réseau de vol de voitures    Saisie de 10 q de drogue à Maghnia    Le chantre du réalisme magique s'est tu    Interroger les multiples représentations    Saisie d'un quintal de kif traité à Oran (sûreté de wilaya)    Algérie: Plusieurs projets à lancer dans la localité de Tahifet (Tamanrasset)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.