Medelci reçoit les chefs de délégation    « La jeunesse est la frange la plus concernée par l'édification de l'Algérie du 21e siècle »    Nécessité de développer l'information de proximité    Signature d'un accord Jumelage entre Bordj Badji Mokhtar et Souk Ahras    Equipe nationale : Le stage des Verts débutera le 2 janvier    Les Crabes rêvent déjà du titre    Le doyen en péril à Aïn Fouara    Prochaines négociations entre beIN Sports et l'EPTV    Election présidentielle en Tunisie: Marzouki appelle les forces démocratiques ''à la cohésion autour de sa candidature'' au 2ème tour    Ukraine : L'OTAN manipule Kiev à des fins militaires    Le président Sissi entame sa 1re tournée en Europe    Semaine cruciale entre Farc et gouvernement    Libye : Raid aérien sur le seul aéroport en service à Tripoli    Poursuite des pourparlers à Alger    Où en sommes-nous dans la prévention ?    A la recherche d'une solution face à la chute des prix    Les interrogations des députés    Pomme de terre à Aïn Defla : Quand les vendeurs imposent leur diktat    Projet de loi sur les mutuelles sociales : La coordination des mutuelles pour une caisse nationale de retraite complémentaire    Selon l'ONS : L'indice des prix à la consommation en hausse de 1,7%, en octobre    Ce que veulent les Britanniques    La justice à l'ère de la technologie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur d'Iran...    Antique Casbah de Dellys : Entrée en vigueur du Plan de préservation avant fin 2014    Une vingtaine d'artistes au rendez-vous    Une première édition hors de ses bases !    Plusieurs films d'expression kabyle récompensés !    6.985 cas violences enregistrés à travers le pays    Les pelleteuses entrent en action    Infection de douze nouveau-nés    Grève des praticiens de la santé : Le ministère " étonné " !    Arrestation de quatre personnes à Tamanrasset    Création prochaine de nouvelles unités d'intervention spécialisées à Ouargla    «C'est à l'autorité de régulation d'accorder les agréments aux chaînes de télé privées»    La Guinée équatoriale se prépare pour réussir la fête    Heddane nouvel entraîneur de la JSM Béjaïa    Plus de 1690 femmes en difficulté sociale à Tizi-Ouzou (DASS)    L'Opep va tenter de rétablir l'équilibre du marché (Alger)    Tous contre le sida!    Israël institutionnalise l'apartheid!    Le dernier projet de réformes du président    "Une étape importante dans notre préparation"    La récréation est terminée    Vers un deuxième tour entre Essebsi et Marzouki    Quelles perspectives pour le sommet Turquie-Afrique ?    Musique    Coupe du Monde des clubs : Engouement pour le trophée à Sétif    L’avancée d’Ebola au Mali inquiÚte en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.