Ahmed Gaïd Salah préside une cérémonie    A L'OCCASION DE LA FETE DE L'INDEPENDANCE : Deux prisonniers marocains graciés par Bouteflika    Trois blessés dans l'explosion d'une bombe à Sidi Bel Abbès    Guichets fermés, usagers désemparés ...    Les états-Unis menacent de se retirer    La limitation des bandelettes ne touchera pas tous les diabétiques    UNESCO : le nombre d'enfants non scolarisés en hausse dans le monde    Le musée central de l'armée marque l'événement    Stéréotypes, appréciations partiales et conclusions simplistes    L'Algérie s'incline face au Kenya    Man Utd : De Gea prêt à demander son départ ?    C'est parti !    Farid Khodja orne le silence sacral de la basilique Notre Dame d'Afrique    Victoire du "non" au référendum grec sur les injonctions des créanciers: les Bourses chutent mais ne s'affolent pas    Marchandises non facturée : plus de 27 millions de dinars    Clôture mardi de la session de printemps des deux chambres du Parlement    Violences au Nigeria: 44 morts dans deux explosions à Jos    Hausse continue des importations des céréales sur les 5 premiers mois de 2015    Inscriptions universitaires: journées portes ouvertes à partir de lundi    CITÉE POUR LA SECONDE FOIS DANS LE DISCOURS OFFICIEL DU POUVOIR    Ghardaà ̄a    Athlétisme : Meeting Areva de Paris    Bouchées parmentiÚres    Copa America 2015    Journées nocturnes d’Athlétisme    GrÚce    Les cigognes de Meskiana de Mohamed Larbi Hannachi    ACTUCULT    Football: Les Etats-Unis remportent la Coupe du Monde féminine    Algérie:l'Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux malgré la chute des prix du pétrole (Sellal)    Grèce:le ministre des finances Yanis Varoufakis démissionne    IRB Maghnia : Kheireddine Kherris nouvel entraîneur    Habillement et chaussure : La facture des ménages en hausse continue    Renault Algérie : Hichem Nacer Bey nommé directeur marketing    Un taux de plus de 64,53% de réussite au BEM    TIARET: 3.500 repas servis chaque jour par le CRA    Après avoir décrété l'état d'urgence dans le pays : Caïd Essebssi peut-il aller jusqu'au bout ?    Sur le fil du rasoir    Les Olympiques algériens en stage à Sidi Moussa    L'armée égyptienne retire le pouvoir aux islamistes    Selon Hamou Hafedh : Il n'y a aucune pénurie de médicaments    Une vie sur la pointe des pieds de Hamid Grine    Conte philosophique soufi...et sa vision relookée aujourd'hui    Saisie de 90 ovins volés    Le Président rend hommage à l'ANP    L'Etat poursuivra sa lutte    Le pouvoir perd un important centre militaire à Alep    Clôture en apothéose    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.