Maroc:la DGSN et la DGST démentent intervenir dans le processus électoral    Turquie : Au moins neuf migrants noyés en tentant de rallier la Grèce    PSG : Sirigu n'a jamais refusé Valence    Infrastructure / caméras de surveillance, répartition du stade en zones, numérotation des chaises, billetterie électronique... : Normes internationales pour le 5-Juillet    CAN-2017 (qualifications) Lesotho-Algérie : Brahimi appréhende la pelouse synthétique de Setsoto stadium    en bref...    Suspense : Les fleurs de l'orient 212e partie    Histoires Etranges : La Grande Muraille de Chine 4e partie et fin    AS Monaco : Dimitar Berbatov signe au PAOK    Alger et Bamako appellent à un dialogue "de bonne foi"    Les jihadistes de l'EI "ont tué Palmyre"    Ghaza pourrait devenir "invivable" d'ici 2020 (ONU)    "Il est temps pour le pouvoir de négocier avec l'opposition"    Un terroriste arrêté et des armes récupérées    Un nouveau style de travail    La BAD lancera un "New Deal" sur l'énergie en Afrique    Les Vertes pas encore mûres    Les ambitions des escrimeurs algériens    Un mercato peu agité pour les Verts    Dans 25 ans, l'Algérie connaîtra une grave pénurie en eau    718 cas enregistrés à Sebdou et Sidi Abdelli    Tout ce qu'il faut savoir    Grine : aucune ingérence dans la gestion de l'ANEP    Les messages de Zarif    Grine insiste sur la formation des journalistes    "35 films sélectionnés"    Exposition "Al-Tibak": une quinzaine d'artistes algériens et étrangers au rendez-vous    Plus de 350.000 élèves attendus ce dimanche à Sétif    Mali:deux soldats maliens tués dans l'attaque d'un check-point à Tombouctou    La marine italienne sauve quelque 600 migrants au large de la Libye    Misserghine : Une trentaine d'ovins récupérés    Aucune charge n'a été retenue contre lui : Le général Hassan libéré    Carrefour incontournable des peuples de la région : Oran… ville méditerranéenne    Le MAE iranien en visite en Algérie    Iran : Les Etats-Unis restent l'"ennemi numéro un"    Accord CAAT-CPA pour le règlement par cartes bancaires    La caravane des micro-entreprises fait une halte de deux jours    Les non-dits de Louisa Hanoune    Le déficit comblé à l'horizon 2017    Le mal de vivre de Touaffir    Bedoui cible les aventuriers`    La paix n'est pas fondée sur le dialogue    Baisse sensible de la facture d'importation    Réception de 2.000 logements durant le premier semestre 2016    L'Algérie termine à la 3e place    Mustapha Mekideche, vice-président du CNES : "Le contexte économique actuel de l'Algérie n'est pas alarmant"    «El-Mizbala El-Fadila»... les risques d'une société sans repères    «Mister You» et «Diwane El-Bahdja» enchantent le public    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.