56 morts en 24 heures dans des combats au Yémen    La Turquie va combattre Daech en Syrie    Ligue des champions/MCEE-USMA : une occasion pour valider le billet en demi-finales    Deux contrebandiers, deux autres narcotrafiquants et onze clandestins appréhendés dans le Sud du pays (MDN)    Le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales installe le nouveau wali d'Adrar    DANS SON NOUVEAU LIVRE L’ALGÉRIE DE L’ESPOIR    DANS LE CONTEXTE DE BAISSE DES COURS DU PÉTROLE    SELON L’OIM    Ban Ki-moon appelle à renflouer l'agence de l'ONU pour les Palestiniens    Situation catastrophique des élèves sahraouis en raison des pratiques marocaines (ministre sahraouie)    PLAISIRS DE CONDUITE    NATATION : NATIONAL OPEN    BrÚves    CHAMPIONNAT DU MONDE DE FREESTYLE    Ghardaïa : des revendications politiques tournées en conflit ethnico – religieux.    200.000 cancers de l'utérus évités grâce à la pilule    SALON DE SOUK AHRAS    Baisse de l'activité commerciale au 1er trimestre 2015    Le pétrole en hausse en Asie    L'Etat fait la guerre aux employeurs indélicats    Djezzy égaye l'été    Al Qaîda capture de nouveau des rebelles entraînés par les Américains    Le préscolaire divise l'école    2 443 infractions contre l'environnement en juin dernier    L'opposition se cherche un chef    Des plateaux à la carte    Journées du film arabe primé fin décembre à Constantine    Algérie Télécom et l'ANSEJ lancent mercredi la caravane nationale de la micro-entreprise    AIN TEMOUCHENT : Installation du nouveau SG de la wilaya    Cosider se lance dans de nouveaux métiers    Ces ennemis de l'Algérie    Mali : un accord de paix à l'épreuve    JS Saoura : Une préparation à la hauteur des ambitions    USMBA : Stage réussi en Tunisie    MO Constantine : La préparation se poursuit avant de rallier Aïn Draham    3ème âge, 4ème mandat, 0 loisir    Musiciens algériens dans l'été tunisien    Tombé dans l'oubli ces derniers temps...: On lui a volé la vedette au théâtre de verdure !    «La bonne saison pour retrouver la Ligue 2» pour le MOC    Incapacité à tempérer ou à récupérer    Se rapprocher de l'indice de compétitivité    Suite au fiasco du CHU de Constantine : Boudiaf a mis les points sur les " I "    Le botulisme frappe toujours    Pour éviter les désagréments, ce qu'il faut savoir...    Les capacités de stockage « bientôt renforcées »    "Les TDAH perturbent la scolarité de l'enfant qui en est atteint"    Le rappeur controversé Action Bronson interdit d'entrée    La passion selon Isabelle Eberhardt (2e partie et fin)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.