Le futur code du travail répond aux exigences du nouvel ordre économique mondial    Futur port de Cherchell: "nous pouvons financer ce projet sans compter sur le trésor public"    Signature d'un accord social de stabilité et de développement des ports d'Algérie    L'ancien diplomate Noureddine Djoudi décoré par le président Sud-africain Jacob Zuma    Conflit au Yémen: pourparlers "productifs" entre les parties rivales    Slimani fait la Une de la presse portugaise    Les Foxes prêts à offrir un salaire de 5 millions d'euros à Mahrez    Football: cérémonie en l'honneur des arbitres des finales de la Coupe d'Algérie    Handball/Coupe d'Algérie: 1er sacre historique pour le MC Saida    Ligue 1 Mobilis (27e j): l'USMA championne, la JSK relancée dans la course à la 2e place    Evasion d'un détenu: 17 personnes devant le procureur de la République près le tribunal d'el Harrach    Nécessité de redynamiser les rôles de la société pour lutter contre le suicide    L'université d'Oran se procure 23 films sur la guerre de libération nationale    Les générations doivent s'inspirer de l'exemple des chouhada    Théâtre d'Oran: "El Ghalta" gagne les faveurs du public    Le président ivoirien ce lundi à Alger    Mexique : huit enfants autochtones sur dix vivent dans la pauvreté    Ouamar Saoudi:"L'intégration nord-africaine passe par des mutualisations sectorielles graduelles"    MCA – NAHD : très bonne organisation au niveau du stade    Plus de 80% des Syriens vivent sous le seuil de pauvreté (ONU)    Réhabiliter le vétérinaire pour un élevage sain et une production animale compétitive    Assaut des forces irakiennes pour reprendre une localité à Daech    Syrie: Kerry réclame un cessez-le-feu dans tout le pays    Le FMI a offert "400 millions de dollars" à l'Equateur    Au CPP, la tournée des zaouïas de Khelil plus parlante que l'hospitalisation muette du président (audio-vidéo)    «On pousse à bout la patience des Algériens»    «Vous avez des problèmes avec la justice, vous n'avez pas le droit d'être honoré»    Conflits employeur-employé : Lourde mission des inspecteurs du travail    Air Algérie réceptionne un nouveau Boeing, première acquisition pour 2016    Arrestation des voleurs de 4 milliards de centimes    On vous le dit    Black-out sur l'état de santé de Bouteflika    Brèves...    17 joueurs ont déjà disputé une finale de coupe d'Algérie    La zaouïa El Hamlaouia rejette sa demande de visite    «La poésie, d'abord une façon d'être»    en bref...    SCANDALE- Les candidats au concours de recrutement des enseignants trichent !    Musée national Ahmed-Zabana : Remise d'un canon archéologique    Concert/ «Une américaine à Alger» : Du jazz dans les cahiers de l'Osn    Pour plus de coopération à l'avenir avec le ministère de l'Education    Le silence de Tayeb Louh    Info ou intox de l’Occident et des monarchies(*) en Syrie    LUTTE CONTRE LE TERRORISME    Crédit en ... 10 jours    Société anonyme    L’autre face-à -face    L’EMPIRE DES MOTS DE FADHEL ZAKOUR    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.