Libye:des pays occidentaux condamnent les actes de violences    Algérie:décès d'un blessé des dernières échauffourées de Berriane    Opération «Audi Driving Experience» chez Sovac    Inter-régions Centre-Est : Berhoum et Ruisseau sèment Bir El-Arch    Loi sanitaire : Les craintes des pharmaciens    La Télégestion, l'Environnement et le Développement durable : Des spécialistes, en conclave, à l'Ecole polytechnique d'Oran    Zones frontalières : L'Algérie dénonce les provocations marocaines    Les mesures prises en faveur des policiers    Le PT soutient les policiers    Rencontre ministre - professionnels de la presse aujourd'hui : L'éthique et la déontologie au menu    Béjaïa : Une jeune fille enlevée, libérée par les gendarmes    Un mort et sept blessés dans une collision    EL-TARF - Relogement : les représentants des quartiers s'impliquent    Association «Les Nomades Algériens» : Sortie découverte au fortin de «Santiago», la semaine prochaine    AIN TEMOUCHENT: Journées cinématographiques «Suicide» décroche le 1er prix    EL-BAYADH : Lever de rideau sur «la lecture en fête»    Améliorer le quotidien des citoyens    Les joueurs veulent séduire Gourcuff    "Ce ne sont que des mensonges et des contre-vérités"    Enfin des ministres de l'Intérieur et de la Défense !    Il sera aujourd'hui à In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar : Sellal reprend son bâton de pèlerin    Le début de la purge ?    Solutions politiques avérées : Ne pas faire l'économie de vraies thérapies    François Hollande souhaite une issue rapide des négociations    Accession de l'Algérie à l'OMC : Le 13ème round des négociations en janvier 2015    Résolution des crises par le dialogue    "Pas de sécurité sans développement"    Le mouvement associatif plaide pour un remboursement    Des calendriers et des budgets soumis au plus tard le 10 novembre    Développement du secteur agricole : L'Etat met la main dans la poche    Mandi se blesse, Boudebouz renoue avec la compétition    Equipe nationale L'Algérie a refusé de remplacer le Maroc    Modiano en tête des ventes de romans    Leonardo DiCaprio s'allie à Netflix    EN BREF    Un partenariat de coproduction pour dépasser la simple coopération    L'ANP au four terroriste et au moulin sécuritaire    L'Algérie meilleure attaque et deuxième meilleure défense    EN BREF    La violence dans les écoles... Jusqu'à quand ?    L'Algérie aux Etats-Unis avec dix judokas    Des marques et des nouveautés    Sid Ahmed Ferroukhi défend son plan «Aquapêche 2020»    «Beaucoup d'exemples de réussite, mais des entraves subsistent»    «Nous avons atteint nos objectifs»    Appel pour la préservation du tifinagh    Le groupe Freeklane et d'autres artistes algériens au Festival    Le film Fadhma N'Soumer chaleureusement salué à Tizi Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.