La Turquie annonce la fin de son opération militaire en Syrie    Manchester United - Mourinho : "Ibrahimovic peut partir"    Algérie - "Malgré une plus grande présence des femmes dans les médias, les stéréotypes persistent " (étude)    Repères    DGSN : Campagne de don de sang chez les policiers    en bref...    A l'ouest du pays : Prévenir les feux de forêt    Théâtre expérimental : S'ouvrir aux nouvelles techniques d'expression    Institut Cervantès d'Alger / Volonté d'une présence dans tout le pays    28e Sommet arabe : Des mesures et des espoirs    Le Royaume-Uni déclenche officiellement le Brexit    Sahara occidental : le dilemme du Conseil de sécurité    Législatives : les boycotteurs dénoncent les textes    Coupe d'Algérie / Quart de finale CRB - CABBA : Le Chabab mise sur la Coupe pour sauver sa saison    Le maintien d'Amalou provoque la colère des présidents de club    Ahmad Ahmad compte tout revoir    La Hiise enregistre des vides juridiques à combler ultérieurement    Jeunes chômeurs, à vos CV !    La déchéance des droits comme sanction    Un terroriste arrêté à Djanet    44 candidats au jihad en Syrie devant la justice    Bréves de l'Ouest    Le barrage de Beni Haroun surveillé par GPS    Des projets d'attentats kamikazes auraient été déjoués    ... culture en bref...    Les Bourses européennes ont ouvert aujourd'hui sur une note indécise    Arbitrage / Le recours à la vidéo lors de France-Espagne : La technologie en mode équité et émotion troublée    Ligue 2 - Mise à jour : MCEE - PAC demain à 16h00: Paradou pour l'éthique, El Eulma pour la survie    Industrie: Le secteur du textile veut se faire une place    L'ex-Premier ministre Valls soutient Macron, la gauche en crise    Pour qui la dénucléarisation?    Un terroriste capturé à Djanet    Les Dames du GSP sur le bon chemin    Un individu arrêté avec 50 000 euros    Le Brésil décroche son billet pour la Russie !    Yaâkoub Moussa et l'enregistreur des journalistes    Le 14ème Régiment baptisé    L'ambassade de France invite les street-artistes algériens    Vibrant hommage à Nouria Kazdarli au TNA    Gestion des déchets : Traitement de lixiviat par l'Osmose inverse mitigé    Côte d'Ivoire : Acquittement de Simone Gbagbo, reconnue non coupable    Opérations bancaires : La BDL lance son nouveau système d'information    Vers le blanchiment de Tahkout    Une charte pour une couverture médiatique «éthique et équitable»    Libération de 14 anciens responsables du régime El Gueddafi    Arts plastiques: «Expression onirique»    «Mon pays, l'un des premiers à avoir reconnu l'Algérie indépendante»    La Femme aux Mille Combats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.