Leicester City : Un site anglais explique le rôle joué par Mahrez dans le recrutement de Slimani    Tunisie: au moins 14 morts dans un accident de la circulation    Trois caches et des bombes artisanales détruites à Chlef et Tizi Ouzou    CAN-2017 (qualifications) Algérie : Bennacer et Ferhani, deux nouveaux aux grandes ambitions    Tunisie: deux terroristes éliminés lors d'une opération à Kasserine    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Saïda    Gouvernement    L'EI annonce la mort de son porte-parole Abou Mohammed al-Adnani    Paris veut aussi l'arrêt des négociations    Dacia Sandero Stepway MIB : c'est parti !    Ouverture dimanche de la session ordinaire du Parlement    Relizane    Belkalem dans le viseur du club turc Alanyaspor    Mahour-Bacha : "Bourrada doit se préparer à l'étranger"    Boxe    Aulas : «Ghezzal va rester avec nous»    La facture d'importation des céréales a baissé de 28,5%    Au rythme des retards, des arrêts des travaux...    Jean-Jacques Gauthier est nommé directeur général    Le livre scolaire distribué à 70% dans les établissements    Plus de 5 000 agents d'hygiène et 350 camions mobilisés à Alger    Une fillette retrouvée moins de 24 h après sa disparition    Nabil Farès tire sa révérence    ACTUCULT    Les derniers jours de Saadani ?    Chlef: Le «mouton» sur toutes les langues    Rapts d'enfants: Les lignes rouges, les faux interdits    CNAS: Les certificats médicaux de «complaisance» dans le collimateur    France : Les tarifs du gaz augmenteront de 0,4% en septembre    Monnaie : L'euro en perte de vitesse face au dollar    Bedoui depuis Blida : Etre à la hauteur des aspirations du citoyen algérien    Violations marocaines de cessez-le feu : L'ONU doit prendre des mesures urgentes dans la zone d'Alguergarate    Somalie : Attentat-suicide à la voiture piégée contre un hôtel de Mogadiscio    Patrimoine culturel Algérien : Mihoubi annonce une série de dispositions pour le préserver    Alger : "Musée dans la rue", capte l'attention des visiteurs    Vaste opération de ratissage    Petites histoires autour de Marianne    Polémique dans la presse gabonaise    Les six dernières places en jeu    Abeid sur les tablettes d'Angers    A quand le dénouement?    Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse    L'armée jauge sa force de frappe    Les films financés par les moudjahidine seront-ils projetés en salles?    Faisons l'éloge de la lecture!    Proxima n'est pas aussi proche que l'on croit!    Les émigrés repartent les bras chargés    Une alternative pour promouvoir les produits d'artisanat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sid El KHEIR demeure le père protecteur de la capitale des Hauts Plateaux
Une croyance toujours vivace
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 07 - 2009

Tous les vendredis, les disciples de Sid El Kheir apportent des nourritures qu'ils distribuent aux pauvres. Une fois cette tâche terminée, pieds nus, tête baissée, ils pénètrent dans le mausolée pour prier et demander afin que les vœux soient exaucés. Le père de la capitale des Hauts Plateaux connu sous le nom de Sid El Kheir, est envahi par des indigents comme tous les vendredis.
Quel que soit le temps qu'il fait, ils sont toujours présents, espérant avoir un «gain» plus important que la semaine écoulée. Parmi ces pauvres gens, il y a les occasionnels et les habitués. Les habitués connaissent les points stratégiques. Ce sont généralement des femmes âgées qui surveillent avec le regard vif le moindre arrivage de « nourritures». Il y a également des enfants et des handicapés même des non voyants et parmi eux des vieillards.
Ces mendiants se répartissent en groupes. Près de la porte d'entrée du cimetière, devant le mausolée et quelques-uns à l'intérieur près des tombes. Après la distribution de la nourriture, la plupart des femmes se dirigent vers les mausolées de Sid El Kheir et Sid El Zouaoui afin d'entamer la visite en pénétrant pieds nus, tête baissée en signe de respect.
Plusieurs femmes à l'intérieur pleurant et là on sent qu'elles prient Sid El Kheir de toutes leurs forces. La pénombre emplissait la pièce. On entendait le crépitement des flammes et on voyait des bougies allumées. Des femmes font la prière, d'autres faisant la gymnastique pour prendre du henné, c'est pour la «baraka».
Chacune d'elles venait rendre visite au père des Sétifiens pour lui demander de l'aider à résoudre ses problèmes. Elles ont enfin l'occasion de pleurer de toutes leurs forces. Elles repartent soulagées, en étant sûres que demain sera meilleur. Sid El Kheir exaucera leurs vœux. Elles ont allumé les bougies, bu de l'eau pour la «baraka». La prochaine fois, elles ramèneront plus de denrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.