Tunisie:Le FP ne cherche pas à renverser le gouvernement. Il ne fait qu'évaluer et avertir (responsable)    Libye:l'armée de l'air bombarde un pétrolier grec    Maroc:6ème édition de Women's Tribune dédiée aux enjeux climatiques les 29 et 30 mai prochain à Skhirat    Algérie:approbation de 4 contrats d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures    Affaire Khalifa : Les éclairages de Mohamed Djellab    SKIKDA - L'Entreprise portuaire : bilan et perspectives    Boumerdès : 10 ans de réclusion requis contre Oultache    Air Algérie, Sonatrach, banques publiques... L'autre «remaniement» de Bouteflika    Football - Ligue 1 : L'ESS confirme sa suprématie, l'USMBA de retour à la case départ    MC Oran : Le Mouloudia n'a pas osé    JSK : Hannachi échappe à un lynchage    ALGER: Les éboueurs de la mer reviennent    Bilan macabre des accidents sur les routes d'Oran : 23 morts et 228 blessés en trois mois    Le rêve monstrueux d'une Algérie sans jambes    Trime, trime    L'opération de nettoiement de la casbah se poursuit : Entre engouement citoyen et désintérêt de l'APC    USM Alger, le grand gâchis    L'Irak face à l'étrange évolution de Daech    Changements à la tête d'entreprises et institutions financières    Redécouverte de la facette méconnue du poète de l'Enfant-jazz    Affaire de dilapidation de deniers publics : Audition des témoins à la Cour de Boumerdès    Une évolution linéaire    Ligue 1 Mobilis L'ES Sétif remporte son 7e titre de champion    Verts d'Europe : Feghouli buteur et passeur à Almeria    Liga BBVA : Le Barça finit en roue libre    Conférence panafricaine sur l'assainissement et l'hygiène en Afrique : Abdelouahab Nouri prend part à la 4ème édition à Dakar    Algérie-Egypte : Renforcement des relations bilatérales    Terrorisme : Procès jeudi prochain de 34 individus pour assassinats, rapts et pose de bombes    Ouargla : Nouvelles mesures pour éradiquer les parkings anarchiques    Pour le meilleur accueil des nouveaux bacheliers : M. Hadjar affirme que toutes les conditions sont réunies    Yémen : Des raids aériens visent des bases militaires à Sanaa    Attaque anti-américaine à Benghazi : Emails de Hillary Clinton rendus publics par le département d'Etat    Réseau Internet à M'sila : Mécontentement des abonnés d'Algérie Télécom    Grèce : Athènes ne fera pas son remboursement au FMI en juin    Tébessa : Une exposition-concours de photographies prochainement    L'EI est entré dans le musée de Palmyre    Deux djihadistes français auteurs d'attentats suicide    Bras de fer entre le Satef et le ministère    15 personnes victimes d'enlèvements au cours du mois de mai    Une priorité nationale    Ali Benflis à Constantine : «L'ANP garantira la transition démocratique»    L'Entente au septième ciel    Bensalah poussé vers la sortie : Ouyahia reviendra-t-il par la grande porte ?    Bouteflika préside un Conseil des ministres    L'Algérie à Rabat les 25 et 26 mai    Tizi-Ouzou rend hommage à Rabah Ouferhat !    Agenda culturel    «Nous voulons organiser des journées algériennes en Serbie»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

«Je suis inquiète...»
MME HANOUNE À PROPOS DES ELECTIONS LOCALES
Publié dans L'Expression le 23 - 09 - 2012

«Les prochaines élections constituent un tournant important dans la vie du pays»
Le peu d'engouement des partis politiques pour le rendez-vous électoral du 29 novembre prochain est un mauvais signe pour le PT.
Les élections législatives du 10 mai dernier semblent avoir beaucoup marqué le Parti des travailleurs qui redoute un scénario analogue lors des prochaines municipales. En conclave durant deux jours dans la ville touristique de Zéralda, les membres du comité central sont revenus sur ce scrutin et sur les résultats qui l'ont sanctionné, accusant le FLN et le RND d'avoir détourné, à leur profit, des centaines de milliers de voix, avec la complicité de l'administration. «Les élections législatives du 10 mai ont été entachées par de nombreuses irrégularités qui ont profité essentiellement au FLN et au RND. Partout, le PT a terminé en tête, mais le détournement des voix au profit de ces deux formations a fait perdre à notre parti un nombre incalculable de sièges», a déclaré, hier, Louisa Hanoune, en marge des travaux du CC. Qualifiant ces élections de triste épisode, la présidente du PT dit s'en remettre aux membres de son comité central qui décideront de la participation ou non du parti aux élections communales et de wilaya, prévues pour le 29 novembre prochain. «Les prochaines élections constituent un tournant important dans la vie du pays. Cela fait des mois que nous les préparons, mais nous n'avons pas encore pris de décision quant à notre participation. Tout se décidera à l'issue des travaux du comité central qui étudiera la situation, en pesant le pour et le contre, avant de faire connaître sa position.» Se disant très inquiète quant au peu d'engouement qu'elles suscitent auprès des citoyens, Louisa Hanoune en appelle au président de la République pour qu'il intervienne et donne des garanties concernant l'organisation du scrutin. Usant de la métaphore «chat échaudé craint l'eau froide», la conférencière trouve normal le manque d'engouement des citoyens qui en ont marre, dit-elle, des tricheries et des promesses non tenues. «La mise à jour du fichier électoral, l'assainissement des listes pour éviter que des électeurs ne soient portés sur plusieurs registres, l'arrêt du processus d'attribution d'agrément à des partis qui ne représentent qu'eux-mêmes, sont indispensables et peuvent susciter un meilleur engouement de la part des électeurs», a-t-elle souligné. Revenant sur les élections de 2007 qui ont vu le PT se présenter dans près de 1000 APC, Louisa Hanoune est persuadée que son parti est sur une trajectoire ascendante et que si les élections du 29 novembre sont transparentes et ne sont pas entachées d'irrégularités et si le CC donne son feu vert, le Parti des travailleurs en serait le grand vainqueur. Adepte des formules chocs et analysant la crise interne qui secoue présentement les partis au pouvoir, la dame de fer parle de chat qui se mord la queue, allusion au nomadisme politique et aux défections en cascade d'élus du FLN et du RND qui ont rejoint d'autres formations politiques. «Ces partis se sont fait hara-kiri, en refusant d'amender le texte de loi relatif au nomadisme politique. A la longue, il s'est retourné contre eux.» Louisa Hanoune a abordé, ensuite, les questions brûlantes de l'actualité nationale et internationale. Selon elle, le nouveau gouvernement ne diffère pas beaucoup de l'ancien parce qu'il n'a pas en son sein de véritables technocrates capables de répondre aux préoccupations des citoyens et relancer la machine économique. «Nous ne nous reconnaissons pas dans ce gouvernement. De même que nous refusons les concessions faites aux investisseurs étrangers afin, soi-disant, de les inciter à venir investir chez nous.» Pointant un doigt accusateur en direction du FCE, Louisa Hanoune est convaincue qu'il défend les intérêts des patrons étrangers. «Nous sommes contre la révision de la loi sur les hydrocarbures ainsi que celle relative à la suppression ou réduction de certaines taxes pour drainer les investisseurs étrangers», a-t-elle martelé. Irritée par les problèmes auxquels est confronté, actuellement, le secteur de l'éducation, Mme Hanoune plaide pour un plan Orsec pour sauver les 8.300.000 élèves et extirper l'Ecole algérienne des griffes de ceux qui s'opposent à son essor. Idem concernant l'université qui, selon elle, est une bombe à retardement en raison des multiples problèmes qu'elle vit, particulièrement, ces dernières années.
La question de la Syrie et la sécurisation de nos frontières ont été, aussi, abordées par Louisa Hanoune qui pense que l'Algérie est toujours menacée en raison de ses positions courageuses et de l'intérêt qu'elle porte aux causes justes et aux pays qui luttent pour recouvrer leur liberté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.