Bedoui à M'Sila: Boussaâda, les promesses et... le terrorisme routier    Constantine - El Islah: L'abstention, «obstacle et défi» lors des législatives    El Tarf: 5 listes de candidats aux législatives non validées    Licences d'importation: Tebboune rassure sur les produits de première nécessité    Hormis la médecine: L'enseignement supérieur ouvert au privé    Guelma: L'eau, sa gestion et les perspectives    Raqqa en point de mire de l'offensive aux abords de Damas    Classico MCA-JSK cet après-midi au stade du 5-Juillet: La défaite interdite pour les deux équipes    FAF - Première réunion du bureau fédéral ce mardi: L'Espagnol Fran Escriba dans la short-liste de Zetchi    Ligue 2: Le Paradou AC retrouve l'élite    Le bac et le ramadhan    Constantine - Accidents de la circulation: 4 morts et 6 blessés sur les routes    Skikda: 17 architectes condamnés à deux ans de prison    Quand les Algériens défendent le pays    Constantine - 15e Festival national d'astronomie populaire: Le charlatanisme fait des ravages    Constantine - Election de «Miss Constantine junior»    Un terroriste se rend aux autorités militaires    L'homme qui séduit les Algériens de France    Moscou met en garde Washington....    L'Union africaine accule le Maroc    Comment sauver le soldat Al Serraj    6 rebelles et 6 militaires tués dans une attaque    Revendiqué par Daech    Les précisions de l'ambassade de France    Ould Abbès dévoile l'enjeu capital    Le satisfecit des partis politiques    Le contrat de Yebda sera prolongé    Fracture de la main pour Mandi    Le NR Bordj Bou Arréridj face au Ahly du Caire    Mahrez se rapproche du Barça ?    Ghezzal vers Monaco ?    Le président Bouteflika condamne "énergiquement l'odieux attentat" de Londres    La police tire la sonnette d'alarme    réchauffement, une nécessité    Rassemblement devant la direction du CHU    400 spécialistes débarquent à Oran    Contrefaçon: les Algériens sur les traces des Chinois    Un guide économique pour la wilaya de Guelma    L'ambassade du Brésil à Alger rassure    Alger classée parmi les villes les moins chères    Huit pièces de théâtre en compétition    Les excuses du gouverneur de Sharjah    Pour quel parti roulent les chaînes privées durant les législatives?    Mohamed Aïssa aux uléma: ça suffit!    Mouloud Mammeri sous toutes ses facettes    MATERNITE ‘'AOURAI ZOHRA'' DE TIARET : Arrivée de neuf médecins spécialistes chinois    TIARET : 03 individus placés sous mandat de dépôt    L'Algérie et le Maroc se considèrent comme les gendarmes de l'Europe !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un complexe de grande dimension pour septembre 2012
Nouveau stade de douéra
Publié dans Liberté le 08 - 11 - 2010

Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
La représentativité des clubs algérois dans le sport national a fait que la capitale obtient la part du lion en matière d'infrastructures sportives, que les pouvoirs publics sont décidés à mettre en place dans la perspective de hisser haut le niveau du sport algérien en général et celui de la balle ronde du pays en particulier.
À Alger, deux projets de grande envergure ont été lancés pour la réalisation de deux stades olympiques d'une capacité de 40 000 places, répondant aux normes internationales et dotés de toutes les commodités. Outre Baraki, la commune de Douéra a été choisie pour accueillir la deuxième mégapole olympique de la capitale qui fera sans nul doute office de délivrance pour les clubs algérois tout comme les différentes équipes nationales. Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
Le projet devait démarrer, nous dit-on, en début de l'année dernière. Toutefois, un problème administratif ayant trait à l'assiette du terrain qui n'a pas été dégagée à temps a retardé l'ouverture du chantier jusqu'au 30 avril de cette année.
Si pour la majorité des projets similaires à travers le pays, le choix des pouvoirs publics a été porté sur des partenaires chinois pour des paramètres financiers et d'expérience, on n'a surtout pas dérogé à la règle pour le futur stade de Douéra. En effet, les travaux ont été confiés à l'entreprise chinoise Zhejiang Construction Investment Group Corporation (ZCIGC), pour une enveloppe financière de l'ordre de 11,969 milliards de dinars, et pour un délai de réalisation de 29 mois. Sa livraison est prévue fin 2012.
Mais avec le retard consommé pour le début du projet, on peut s'attendre, dès maintenant, à un retard de livraison, et la mise en service de ce complexe. “Normalement, nous serons dans les délais. Le complexe doit être livré en septembre 2012. Si retard il y a, ce sera une question de quelques mois seulement, pas plus. Tout a été mis en œuvre pour essayer d'être dans les délais et nous avons bon espoir d'être à temps. On est en train de faire le nécessaire pour cela”, a tenu à rassurer l'un des responsables du projet. Six mois depuis le lancement du projet, l'étape de terrassement est sur le point d'être achevée. “Dans peu de temps, on va procéder à la mise en place des fondations et des premières semelles sur lesquelles sera basé l'édifice”.
D'après les études faites, notamment la maquette proposée, le nouveau stade omnisports de Douéra disposera de plusieurs autres installations sportives modernes qui profiteront à des disciplines comme l'athlétisme et les sports-Co, à l'instar du handball, basket-ball et volley-ball. Quel que soit l'engouement qu'il suscite notamment en Algérie, le sport n'est pas uniquement le football.
Ainsi, en plus du stade principal lui-même, qui aura l'aptitude de contenir 40 000 places, avec des tribunes couvertes, trois terrains répliques seront construits autour de l'enceinte. Cette dernière sera dotée d'une piste olympique pour l'athlétisme. Il est prévu également la réalisation d'une salle
omnisports d'une grande capacité et à la pointe de la technologie, avec d'autres terrains qui seront consacrés aux sports-Co, et un grand parking de 5 000 places. Un espace de repos offrant toutes les commodités sera également réservé aux familles de façon à leur permettre de disposer d'un endroit adéquat pour s'adonner aux sports et loisirs.
Ce projet comme tant d'autres qui sont en cours de réalisation entrent dans le cadre d'une nouvelle politique des pouvoirs publics qui consiste à hisser le pays à sa véritable place au niveau international en matière de sport également.
Les responsables algériens visent un retour en force dans ce sens en mettant en œuvre d'importantes infrastructures capables d'accueillir les plus grands événements internationaux. C'est le principal objectif à travers le lancement de ces grands chantiers, à savoir notamment une organisation de la Coupe d'Afrique des nations qui manque à notre pays depuis son unique CAN accueillie sur son sol en 1990.
L'Algérie veut d'abord s'armer sur le plan infrastructurel pour encore quelques années avant de postuler pour l'organisation d'une Coupe d'Afrique des nations, la plus prestigieuse compétition du continent, à partir de 2017, apprend-on de sources proches de la première instance responsable du sport, le MJS. “Organiser une Coupe d'Afrique n'est pas un objectif dans l'immédiat. Notre priorité va pour la restructuration de notre sport et le football en particulier en le dotant de tous les moyens pour s'épanouir. Notre priorité est de réussir les différents grands projets sportifs qui sont en cours de réalisation. L'Algérie ne peut organiser une Coupe d'Afrique pour juste le plaisir de l'organiser. Quand on décide d'organiser un événement de cette envergure, on veut le réussir”, avait tenu à souligner le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar lorsqu'il a abordé le sujet de l'éventuelle organisation de la CAN en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.