Le nouveau SG de wilaya installé lundi    TIZI-OUZOU: Le nouveau wali et le commandant du groupement de Gendarmerie installés    Le courroux du patronat privé    Marche ou crève    Industrie : Négociations «serrées» avec Peugeot    Palestine : Un bébé palestinien brûlé vif dans une attaque de colons    Face à Boko Haram : Le Tchad rétablit la peine de mort    Des colons juifs émules de Daesh    Sans salaires depuis 7 mois: Grève illimitée à l'Office de l'élevage équin    Education : Conférence régionale pour l'évaluation des examens de fin d'année    AIN TEMOUCHENT : L'auteur présumé d'un crime arrêté    Mila : Un bus dérape, vingt-six blessés    LA LANGUE, ARME D'UN POUVOIR SPOLIE    De la langue de bois à l'art de communiquer    Touati appelle à la récupération des fonds déposés dans les banques étrangères    Un nouveau chef à la tête de la 5e Région militaire    De nouveaux débris découverts sur l'île de la Réunion    Algérie-Niger : Installations de comités pour booster la coopération aux frontières    Les licences d'importation de retour, en attendant les textes d'appli    L'Algérie se classe à la 12e position    Une mesure de la FAF à l'aune de l'humeur décapante des présidents    163 transferts effectués, l'instabilité perdure    L'Algérie conserve la première place    Prolongation de contrat de Mahrez Un accord est imminent !    Satli : «Voilà pourquoi j'ai résilié mon contrat avec Petrolul»    Mesloub : «Toulouse ? Des rumeurs demercato sans plus ! Je suis bien à Lorient»    Le satisfecit de l'UGTA et du patronat    L'appel de Lamamra aux jeunes pour privilégier les voies pacifiques    Elle est publiée au Journal officiel N° 41    Des sanctions contre les mauvais payeurs    Sit-in des habitants des chalets devant le siège de la daïra    Nécessité de revoir le plan national    75 000 fonctionnaires augmentés dès la rentrée prochaine    L'UGTA et les organisations patronales se félicitent des dispositions de la LFC 2015    Le journaliste Malik Aït Aoudia tire sa révérence    Grine appelle à une « critique constructive »    Madame Courage de Marzak Allouache en compétition    Ouverture du concours d'écriture de scénario    L'arabe classique n'a jamais été la langue maternelle    5 choses que vous ignorez (peut-être) sur Iguerbouchène    Un homme recherché dans une affaire de drogue arrêté à Ouargla (MDN)    Tunisie:pas de vacances pour les membres du gouvernement    Algérie:un quota de 70% du Corail récolté sera destinés aux artisans bijoutiers    Tunisie: Prolongation de l'état d'urgence de deux mois    Maroc:la DGSN dément les informations faisant état d'une circulaire restreignant le droit d'accès à certains commerces    L'Algérie disponible à accompagner la police nigérienne en matière de formation et d'équipements pédagogiques    Le déficit en paramédicaux définitivement comblé à l'horizon 2018    Mali:la MINUSMA appelle au strict respect du cessez-le-feu et des droits de l'Homme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Un complexe de grande dimension pour septembre 2012
Nouveau stade de douéra
Publié dans Liberté le 08 - 11 - 2010

Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
La représentativité des clubs algérois dans le sport national a fait que la capitale obtient la part du lion en matière d'infrastructures sportives, que les pouvoirs publics sont décidés à mettre en place dans la perspective de hisser haut le niveau du sport algérien en général et celui de la balle ronde du pays en particulier.
À Alger, deux projets de grande envergure ont été lancés pour la réalisation de deux stades olympiques d'une capacité de 40 000 places, répondant aux normes internationales et dotés de toutes les commodités. Outre Baraki, la commune de Douéra a été choisie pour accueillir la deuxième mégapole olympique de la capitale qui fera sans nul doute office de délivrance pour les clubs algérois tout comme les différentes équipes nationales. Situé dans la localité d'Ouled Mendil, sur le tronçon reliant Douéra à Birtouta par la deuxième rocade d'Alger, le chantier du grand stade de Douéra a débuté concrètement au mois d'avril dernier.
Le projet devait démarrer, nous dit-on, en début de l'année dernière. Toutefois, un problème administratif ayant trait à l'assiette du terrain qui n'a pas été dégagée à temps a retardé l'ouverture du chantier jusqu'au 30 avril de cette année.
Si pour la majorité des projets similaires à travers le pays, le choix des pouvoirs publics a été porté sur des partenaires chinois pour des paramètres financiers et d'expérience, on n'a surtout pas dérogé à la règle pour le futur stade de Douéra. En effet, les travaux ont été confiés à l'entreprise chinoise Zhejiang Construction Investment Group Corporation (ZCIGC), pour une enveloppe financière de l'ordre de 11,969 milliards de dinars, et pour un délai de réalisation de 29 mois. Sa livraison est prévue fin 2012.
Mais avec le retard consommé pour le début du projet, on peut s'attendre, dès maintenant, à un retard de livraison, et la mise en service de ce complexe. “Normalement, nous serons dans les délais. Le complexe doit être livré en septembre 2012. Si retard il y a, ce sera une question de quelques mois seulement, pas plus. Tout a été mis en œuvre pour essayer d'être dans les délais et nous avons bon espoir d'être à temps. On est en train de faire le nécessaire pour cela”, a tenu à rassurer l'un des responsables du projet. Six mois depuis le lancement du projet, l'étape de terrassement est sur le point d'être achevée. “Dans peu de temps, on va procéder à la mise en place des fondations et des premières semelles sur lesquelles sera basé l'édifice”.
D'après les études faites, notamment la maquette proposée, le nouveau stade omnisports de Douéra disposera de plusieurs autres installations sportives modernes qui profiteront à des disciplines comme l'athlétisme et les sports-Co, à l'instar du handball, basket-ball et volley-ball. Quel que soit l'engouement qu'il suscite notamment en Algérie, le sport n'est pas uniquement le football.
Ainsi, en plus du stade principal lui-même, qui aura l'aptitude de contenir 40 000 places, avec des tribunes couvertes, trois terrains répliques seront construits autour de l'enceinte. Cette dernière sera dotée d'une piste olympique pour l'athlétisme. Il est prévu également la réalisation d'une salle
omnisports d'une grande capacité et à la pointe de la technologie, avec d'autres terrains qui seront consacrés aux sports-Co, et un grand parking de 5 000 places. Un espace de repos offrant toutes les commodités sera également réservé aux familles de façon à leur permettre de disposer d'un endroit adéquat pour s'adonner aux sports et loisirs.
Ce projet comme tant d'autres qui sont en cours de réalisation entrent dans le cadre d'une nouvelle politique des pouvoirs publics qui consiste à hisser le pays à sa véritable place au niveau international en matière de sport également.
Les responsables algériens visent un retour en force dans ce sens en mettant en œuvre d'importantes infrastructures capables d'accueillir les plus grands événements internationaux. C'est le principal objectif à travers le lancement de ces grands chantiers, à savoir notamment une organisation de la Coupe d'Afrique des nations qui manque à notre pays depuis son unique CAN accueillie sur son sol en 1990.
L'Algérie veut d'abord s'armer sur le plan infrastructurel pour encore quelques années avant de postuler pour l'organisation d'une Coupe d'Afrique des nations, la plus prestigieuse compétition du continent, à partir de 2017, apprend-on de sources proches de la première instance responsable du sport, le MJS. “Organiser une Coupe d'Afrique n'est pas un objectif dans l'immédiat. Notre priorité va pour la restructuration de notre sport et le football en particulier en le dotant de tous les moyens pour s'épanouir. Notre priorité est de réussir les différents grands projets sportifs qui sont en cours de réalisation. L'Algérie ne peut organiser une Coupe d'Afrique pour juste le plaisir de l'organiser. Quand on décide d'organiser un événement de cette envergure, on veut le réussir”, avait tenu à souligner le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar lorsqu'il a abordé le sujet de l'éventuelle organisation de la CAN en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.