VISITE DE TRAVAIL : Abdelmalek Sellal aujourd'hui à Batna    MINISTRE DE LA COMMUNICATION, HAMID GRINE : "Pas de dépassements" dans les médias audiovisuels''    CROISSANCE ECONOMIQUE EN ALGERIE : Le FMI et la BM démentent les infos alarmistes    PRESIDENTIELLE EN FRANCE : Pour qui ont voté les Français d'Algérie ?    Le Maroc accuse l'Algérie de laisser des réfugiés Syriens entrer illégalement sur son territoire    AIN TEMOUCHENT : Le conseil de wilaya prépare la saison estivale    MINISTERE DU COMMERCE : 4509 milliards de cts de transactions non facturées    SIMULATION DU MODELE DE L'ONU: Deux Algériens distingués à la conférence de Moscou    Un facteur d'unité à même de préserver la paix et la stabilité du pays    Véhicules de tourisme: Baisse de plus de 7% de la facture d'importation au 1er trimestre 2017    Coopération algéro-américaine: les laboratoires américains incités à développer leurs investissements en Algérie    Mohcine Belabbas plaide pour la régionalisation    Présidentielle en France: premier tour sous haute sécurité, le vote démarre outre-mer    Caracas dénonce un coup d'Etat terroriste    des écarts très serrés entre les favoris    Et ce sera même dur pour la 2e place    Brahimi : "Alcaraz est un entraîneur discipliné et exigeant"    "Les bons résultats sont obligatoires pour la FAF et le nouveau sélectionneur"    "L'unité du pays et du peuple est une ligne rouge"    "La priorité à l'efficience et au renforcement du capital humain"    Plus de 43 000 victimes en 2016 en Algérie    L'austérité touche même les écoles primaires    Trois personnes inculpées pour agression à main armée    L'adhésion de l'Algérie à l'OMC est inévitable (Benyounès)    "Je ne connais pas de passé révolutionnaire à Ould Abbes"    Clasico : Le Barça a finalement pris sa décision pour Neymar    Bâtiment et travaux publics: Le poids de l'informel    Tebboune à Annaba: «Sans démagogie aucune !»    Grâce à sa précieuse victoire sur le CAB: La JSK se remet en selle    Real-Barça: Les 10 Clasicos les plus marquants    En se hissant en tête de la DNA: L'US Beni Douala rêve de la Ligue 2    enquête sur l'attaque chimique de Khan Cheikhoun: L'énigmatique refus de Washington    El-Bayadh: Le cheptel sous haute surveillance    Bedoui: Les chalets de Boumerdès éradiqués avant fin 2017    FA Judo - Prospection tous azimuts: Les postes de DTN et de DEN seront changés    Rapatriement des dépouilles aux frais de l'Etat: Seules les familles nécessiteuses concernées    Naâma: Réflexion autour du français en Algérie    Xavier Driencourt nommé officiellement    La Cgea a réussi le pari    Air Algérie s'ouvre la ligne du Gabon    carnaval fi dechra    Une stèle pour bannir l'oubli...    Lancement du programme "Ciné-office 2017"    Surveillabce de près des essais nucléaires nord-coréens    Les candidats courtisent les femmes    257 kilogrammes de kif traité saisis    La statue de Lounès Matoub fait polémique    Vers la création d'un centre d'interprétation culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.