Un accident de la route toutes les six heures    FNDR : une enveloppe de 18,5 millions DA pour l'exercice 2014    Tunisie: "victoire" d'Essebsi à la présidentielle, selon son directeur de campagne    «Personne ne parviendra à intimider ou à isoler la Russie»    Pétrole: les producteurs non-Opep mis à l'index pour la chute des cours    Accession de l'Algérie à l'OMC: Accélération du processus des négociations    Pétrole: les monarchies du Golfe toujours intransigeantes    EXPORTATIONS EN ALGERIE : La France dépassée par la Chine    L'Algérie et les mouvements de libération, thème du 6e colloque sur Houari Boumediene    TANDIS QUE DES INTELLECTUELS APPELLENT A SON INCARCERATION : La fatwa de Hamadache, reflet d'une société en perte de repères ?!    Le président palestinien se recueille à la mémoire des martyrs de la guerre de libération    Illizi : un fusil kalachnikov et un véhicule tout-terrain récupérés    Saisie de trois véhicules et une quantité de denrées alimentaires à l'extrême sud du pays (MDN)    Un Egyptien condamné à 10 ans de prison pour espionnage au profit d'Israël    Alain Geiger : «Il n'y a pas de contact avec la JSK»    Au rythme du Festival national de la musique et de la chanson amazighes    L'effet boomerang    Le Real toujours plus grand    Feghouli encourage Fékir à opter pour les «Verts»    Signature des conventions de financement de deux programmes de développement local d'un montant total de 30 millions d'euros    Aujourd'hui s'ouvre le procès de Droudkel et 41 autres terroristes    Domingo Mituy Edjang, président de la Fédération équato-guinéenne de football : «On sera prêts dans les temps»    Formation : "Le COA accorde un intérêt particulier à la reconversion des anciens athlètes" (Berraf)    Boxe : L'ancien champion du monde, Mohamed Ali, hospitalisé pour une pneumonie    Palestine-résistance-commémoration    Hamrouche anime une conférence à Sidi Bel-Abbès    MALGRE LES NOMBREUX PROJETS ANNONCES PAR LE GOUVERNEMENT : Un déficit de 3 millions de logements enregistré en Algérie    La fièvre hémorragique Ebola a fait 7.373 morts sur 19.031 cas de contaminations (bilan OMS)    Un séisme d'une magnitude de 3,3 secoue Hammam Melouane (Blida)    Une démarche algérienne    Les Suisses pour l'interdiction du port de la burqa (sondage)    BHL, gommez-vous!    Sept troupes présentes à Aïn Témouchent    Jordanie: 11 hommes exécutés pour meurtres, une 1e depuis 8 ans    Le FFS poursuit sa campagne    Aoudia marque 8 minutes après son retour!    Ooredoo remporte le prix du meilleur opérateur d'Afrique du Nord pour la cinquième fois    Ça se bouscule devant    Une présence marquée sur le terrain    Les consommateurs n'ont pas suivi    Trois terroristes éliminés à Boumerdès (MDN)    Mauritanie : 1er sommet du processus de Nouakchott sur la sécurité sous-régionale    Bourses : Les places européennes en légère baisse    Pakistan : L'armée contre-attaque après le carnage taliban    Kamel Daoud et nous autres, libres d'aller en enfer !    L'expérience turque au service de la Casbah    L'ANR rejette toute atteinte à la légitimité des institutions    Les Douanes renforcent leur présence et utiliseront des équipements    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.