Vovinam Viet Vo Dao/Mondiaux-2015: coup d'envoi de la compétition jeudi à Alger    Algérie-Tourisme:les instituts de formation appelés à signer des contrats de performance    FIFA : Platini candidat pour la succession de Blatter    Maroc- Mohamed Hassad annonce les résultats de la stratégie de lutte antiterroriste    Formation professionnelle : 7.900 places pédagogiques pour la prochaine session à Ouargla    La loi sur la réconciliation nationale, un acquis important pour le recouvrement de la paix et de la sécurité    Mise en place en septembre d'unités de surveillance et d'entretien des routes    Inscriptions universitaires 2015: L'opération se déroule dans de bonnes conditions    Algérie:actualisation l'année prochaine du texte d'application relatif à la gestion des plages (ministre)    Timide réaction de la FAF à propos de l’interdiction qui frappe les joueurs étrangers en Algérie    Championnats d'Afrique de paravolley: la sélection algérienne sur le podium    EN U-20    MC Alger    Libye    Aà ̄n Defla    CHU de Constantine    Malades atteints d'hépatite C: un traitement plus "efficace" en cours d'examen    Entretien avec l’artiste peintre Zola Djenane    ACTUCULT    Concert    Même les jeunes cèdent à la tentation    UN PHENOMENE EN VOGUE    "Rien ne peut se faire par l'exclusion"    L'Algérie et le Niger œuvrent de concert à "relever des défis multiples et complexes"    Attentat meurtrier contre la police    La pièce Rahla de la troupe El Bahja primée    "On doit mettre en valeur nos réalisations"    Les dangers de la démystification    Les subventions maintenues : A la recherche de l'argent «fantôme»    A deux semaines du coup d'envoi de la saison : Le président de la FAF inspecte le stade du 5-Juillet    Reprise demain du procès après cassation : L'affaire Algérie Télécom revient    Trois morts et un blessé dans une collision    Parler: entre un Président méfiant et un peuple méfiant    MEDEA: Hommage au colonel Tayeb Bougacemi    A l'invitation de M.Lamamra : Le ministre des AE du Sultanat d'Oman aujourd'hui à Alger    Une culture des obstacles    4e session des consultations politiques algéro-polonaises : Elle se tient aujourd'hui en pologne    Bedoui : L'Etat existe pour traduire dans la réalité une politique conforme aux vœux de la Nation    Trois arrestations et saisie d'un important lot d'armes par la gendarmerie    20 cliniques privées fermées à Alger    L'assainissement des institutions en marche    L'abandon n'est pas à l'ordre du jour !    Cap sur une nouvelle dynamique à l'investissement productif    Djaballah revient à la charge    "Ultime" report du procès d'officiers pro-Gbagbo    Obama appelle à maintenir la "pression" sur les shebab    Réunion le 5 août des ministres de la ligue arabe    Al warda dévoilé pour la 1re fois mardi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.