Trump bouscule ses Alliés et refuse de s'engager    Alcaraz dresse une liste de 30 joueurs    501 lieutenants sur le terrain    Le gouvernement de la nouvelle étape    La campagne de la pêche lancée hier    Des "poids lourds" au tapis    Un gouvernement plus que jamais...technocrate!    Gutteres appelle à être à l'écoute des peuples de ce continent    L'UE est "en retard de 10 ans" par rapport à la Russie    La trilogie de Tebboune    Zamalek-USMA le 2 juin à 22h à Alexandrie    Des joueurs boudent pour salaires impayés    Saisie de 50 kg de résine de cannabis    Le plan spécial Ramadhan    Une circulation automobile calamiteuse    "Il est un exemple de penseur algérien"    Une photographie de la réalité algérienne    70 programmes présentés par cinq chaînes durant ce Ramadhan    45e partie    Mobilisation de 58 brigades de contrôle pour le Ramadhan    BRÈVES de l'Ouest    10 ans de prison pour l'agresseur d'un policier en service    19e partie    Pour l'amendement de l'article 26    Mauvaise gestion des derbies algérois    Les mosquées Hacène-Bey et Ahmed-Hamani rouvertes    Des spécialistes tire la sonnette d'alarme    Un individu abattu à Bejaïa et un autre appréhendé à Ghardaïa    Les citoyens appelés à faire preuve de prudence    Une imposante marche organisée à Bejaia    Tebboune est un «homme d'écoute et de convivialité »    Découverte d'une cache d'armes et des munitions    La deuxième place en ligne de mire    L'univers musical du qanoun et du santour en clôture    Guterres appelle à respecter les installations médicales dans les pays en conflit    Terrorisme : d'autres facettes (I)    OPEP : Prolongement de 9 mois de la réduction de la production    LA COMPOSANTE DU 1ER GOUVERNEMENT TEBBOUNE DEVOILEE : 13 ministres remerciés    L'Algérie condamne "avec vigueur" l'attentat terroriste ayant ciblé un bus en Egypte    Action de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Liste    Mustapha Berraf se succédera-t-il à lui-même ?    En bref...    Carnet de bord des législatives 12    Relooking au gouvernement    Ben Badis était-il le père spirituel du FLN ?    Raja Meziane : Une artiste révoltée poussée à l'exil    Borhane Ali-Tatar : Champion de dictée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.