Ghezzal plus que jamais proche de quitter l'OL    CRB-CAB, Aujourd'hui à 16h : Lakroum : «Marquer et offrir une nouvelle victoire à mon équipe»    JSK : Aroussi confirme le contact des Kabyles    Vendetta 2.0    Bénévolat : Un geste gratuit, un impact collectif !    Mohamed Aïssa soumet une charte aux médias audiovisuels    JS Kabylie : La purge pour camoufler les ratés    Repère : L'Europe en question    Secourisme : Voici les gestes qui sauvent    Vu à la télé : Les loups dans la bergerie    Des recommandations pour booster les activités    Ficinéma 2016 : La défense des éléphants    Musique / Mohamed Tahar Fergani : Un monument de la musique malouf n'est plus    Il a alourdi les sanctions contre la Corée du Nord: Le Conseil de sécurité sert la vis à Pyongyang    Les gardes communaux dénoncent le député "Spécifique"    Paris met la pression sur Bamako    Conférence sur la reprise du processus de paix le 21 décembre à Paris    Pentavalent : le marché attribué au fournisseur indien annulé    Netanyahu : la politique du fait accompli !    FFS : Rachid Halet accuse    "60% de l'énergie est gaspillée !"    Ghardaïa : 21 sympathisants de Fekhar écroués    En songe, les fourmis (2)    "Psychiatre humaniste et révolutionnaire visionnaire"    Algérie - Sonatrach espère augmenter ses exportations d'hydrocarbures de 11% en 2016 par rapport à 2015    Algérie - Le Conseil de la nation adopte la loi de finances 2017    Constantine - Grève à l'Institut de Pharmacie    Azzaba: Une mairie fermée par des protestataires    Sécurité sociale : Achak invite les travailleurs non-salariés à régulariser leur situation    USTO: Chute mortelle d'un maçon    L'armée syrienne annonce la prise de contrôle de la vieille ville d'Alep    Des juristes exhortent le Maroc à s'abstenir de conclure des contrats    Tirage au sort le 21 décembre au Caire    La richesse en expressions culturelles soulignée    Tirs de missiles israéliens près d'une base aérienne    Reddition d'un terroriste à In-Amenas    Hamel attendu au 40e Congrès    Menaces d'un nouveau genre    Début des préparatifs en janvier prochain    Des chiffres explosifs    De la négation à la reconnaissance explicite    Désormais possible avec les cartes CCP    USMA - ESS, la belle affiche    Victoire impérative pour le Rapid    Quatre noms retenus à Sidi Moussa    Les précisions de Sellal    Un document pour définir les objectifs communs    33 nouveaux éléments culturels sur la Liste de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.