Ghezzal et l'OL s'imposent face à Dijon    Colère à la faculté des sciences politiques "Alger 3" : les enseignants décident une grève de 3 jours    POUR RENFORCER LES AXES DE LA COOPERATION ECONOMIQUE : Merkel aujourd'hui en visite officielle en Algérie    PROJETS D'HYPERMARCHES : Le walis instruits de dégager des assiettes foncières    AIR ALGERIE : Talai révèle de grands problèmes d'organisation    BOUIRA : Six casemates pour terroristes détruites    Somalie : au moins 30 morts dans un attentat à la voiture piégée    TLEMCEN : 20 ans de prison pour les assassins d'un policier    EL-BAYADH : Arrestation de trois narcotrafiquants    7 militaires tués et 10 autres blessés    Le réalisme d'Angela Merkel    Décès de M'hamed Boucetta    Le discours foncièrement mystique de Bouteflika    Rahmouni : "La JSK est résolue à jouer son va-tout"    Ligue 2 Mobilis (21e journée)    Ould Ali : "L'assemblée générale est souveraine !"    FFS : "Nous n'avons pas de leçons à recevoir"    23 604 postes d'emploi créés en 2016    Les réserves intactes mais forte dépendance à la rente    Des chefs d'entreprise algériens en mission d'affaires en mars    106 structures privées mises en demeure    Plus de 1 900 affaires traitées par la police en 2016    Regardons en face le passé colonial de la France    Une discipline à l'agonie    Une nouvelle chance pour faire taire les armes en Libye    Brèves...    LG Electronics dévoile ses produits high-tech    «La France coloniale est venue pour nous effacer»    Benflis plaide pour un gouvernement d'union nationale    Le président du RCD, Mohcine Belabbas, accuse «L'administration veut freiner la mobilisation des citoyens»    La somme de 1,8 milliard réunie    Nouvelles de l'ouest    La Saoura face à un défi historique    » Plus de 500 candidats aux épreuves préliminaires    Début d'une opération pour reprendre l'ouest de Mossoul    Khartoum salue la déclaration de la Troïka sur le Soudan    MCA 4 - Bechem United 1 : Le Mouloudia, puissance quatre    Ligue 1 : ESS 1 USMBA 0 - L'Entente provisoirement leader    Algérie-France : Les relations conditionnées par les question de la mémoire    Amar Belani répond aux attaques marocaines    Les islamistes s'invitent à la course    Plus de 10.000 extincteurs saisis    Le plan anti-boycott mis en route    Benjamin Stora soutient Macron    L'Algérie lauréate    "Le Retour en Algérie" le documentaire qui dénonce la guerre    Baby Boss, Lego Batman et Logan bientôt à Alger    Babel à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.