Tendances    DIGOUTAGE    RÉUNION INFORMELLE DES MINISTRES DE L’éNERGIE DE L’OPEP    Un journaliste somalien assassiné à Mogadiscio    RC Kouba    Le sélectionneur Serbe des Verts annoncera sa liste ce jeudi    Atletico-Bayern    Forme    BON À SAVOIR    Velouté de pois chiches    Prévue du 4 au 8 octobre 2016    Le coup de bill’art du Soir    Patrimoine    Les cours du pétrole en légère hausse en Asie    L'Espagne enquête sur son ministre de l'Intérieur    Le Pentagone pour la première frappe nucléaire en cas de conflit    Le Nigeria peine à atteindre son objectif de production pétrolière    Boumerdès: Les assurances d'un candidat algérien au prix Nobel    Régularisation foncière: Plus de 500 actes de propriété délivrés à Hassi Mefsoukh    Elle sera consacrée à l'industrie agroalimentaire: Une étude pour la création d'une nouvelle zone d'activité à Gdyel    48 morts sur les routes en une semaine    14 nouveaux établissements en chantier: Près de 60.000 détenus dans les prisons algériennes    Illizi: Un 4x4 se renverse, 2 morts et 3 blessés    WA Tlemcen: Se ressaisir et vite    WA Constantine: Prêt à relever le défi    Yellel: L'ancien joueur de l'ESH Amara Baghdadi n'est plus    Un peuple qui ne lit pas s'appauvrit    Tizi Ouzou: Le nouveau directeur de la radio locale installé    D'ici fin 2016 : Signature d'un nouvel accord de coopération avec la R20    Ligue 1 Mobilis : Le président de la JSK suspendu jusqu'à audition    Ligue des champions : Clash Dortmund-Real, Lyon et Monaco pour garder la tête haute    3ème conférence de l'UpM : Les défis de l'emploi dans la région à l'ordre du jour    Etablir un diagnostic    Pas de renoncement aux objectifs    Elimination des armes nucléaires :Les puissances nucléaires invitées à assumer leurs responsabilités    Décès de nourrissons suite à leur vaccination    Des téléphones portables, des puces et des cartes mémoire récupérés    La Syrie n'est qu'un enjeu régional pour les grandes puissances !    Le président Ali Bongo investi pour un second septennat    Les candidats tirent les leçons de l'empoignade    « El Khotoba » lance la compétition    Visages et paysages d'Algérie    L'ultimatum des parents d'élèves    Mohamed Tamalt serait blessé en prison    Abdelmalek Sellal impute la responsabilité aux journalistes    Tayeb Louh : "L'affaire va être jugée prochainement"    Le spectacle "Nanta" débarque à Alger    Affectés au niveau de 5 tribunaux: Prestation de serment de 30 nouveaux magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.