La Tunisie et l'Egypte ferment leur frontière aérienne avec la Libye    Le Maroc dispose de tous les atouts lui permettant de faire partie du club restreint des pays émergents (Universitaire)    Pour un Etat démocratique et laïque dans l'ensemble de la Palestine historique    Algérie:Délivrance du premier lot des nouveaux permis de conduire sécurisés aux wilayas    Algérie:Le FFS appelle à tirer les leçons du consensus ayant prévalu durant la Lutte de libération nationale    Algérie Télécom Tébessa    Importations, salaires, projets et finances à rallonge...    Il réitère l'engagement de l'Algérie à aider les pays voisins    Ligue 2 Mobilis (2e journée)    JO de la jeunesse-2014 (Tennis de table-matchs de classement)    10 Palestiniens morts à la reprise des bombardements israéliens    Dans le sillage de la mobilisation internationale menée par l'ONU    Programme de la 2e journée de la Ligue 1 Mobilis    BRÈVES    Offensive    Coup d'envoi de Miss Algérie 2014    Algérie:Les Algériens ne vont pas revivre la crise de disponibilité de l'eau (ministre)    Libye:La production de pétrole connaît un léger mieux (NOC)    Algérie-Permis de conduire biométrique:la commission interministérielle installée    «Tout dépassement sera sanctionné !»    Alors que 465 cas de fièvre aphteuse ont été détectés à Bouira    «De nouvelles démarches pour améliorer les performances»    «Le stade de Larbaâ est prêt à abriter le match face au CSC»    La wilaya d'Alger rend hommage aux martyrs    Festival international des arts plastiques de Mahrès-Sfax    La longue histoire de la guerre de Libération nationale    Davutoglu prochain Premier ministre    Guerres par procuration!    Du poisson et de la paella pour accueillir Gourcuff à Oran    Tendance à la baisse parmi les universitaires    Gourcuff se contentera de Neghiz et Mansouri    Mariages d'Algérie    L'Association Avicenne dénonce l'imam Birbach Rachid    370 bovins contaminés par la fièvre aphteuse    La plate-forme de la Soummam fait le consensus    Les malheurs du même sang    La protesta monte au siège national    Les Gabonais en stage à Alger, en janvier    Israël interdit à Amnesty International de se rendre à Ghaza    L'histoire des vacances de l'Algérien    5e édition du Concours national du scénario 2014    Ghourk ay Ul en vente chez les disquaires    Aéroport international d'Alger : Saisie d'une somme de 80.000 euros    Alors que la loi algérienne est stricte sur le sujet : Le travail des enfants en été bat son plein    Chimie française : Le gaz de schiste insuffisant pour rattraper les Etats-Unis    Vers où se tournerait le regard, sinon vers l'armée ?    Bourses : Les places européennes revigorées par un indicateur immobilier américain    Projet de construction à la cité des Sources: Saïd Bouteflika défie de donner une seule preuve pouvant justifier les rumeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.