L'OMS rejette les accusations des détracteurs des vaccins    Deux morts et 3 blessés dans un accident de la route entre Laghouat et Tiaret    Le président Abdelaziz Bouteflika prêtera serment le 28 avril    Championnat d'Afrique de voile: sept pays confirment leur participation au rendez-vous de Mila    Hugh Robertson souligne les relations "fortes" qui unissent l'Algérie et la Grande-Bretagne    La solution à la crise malienne passe par la coordination avec l'Algérie (ministre malien)    Les actions des autorités de Kiev sont "dirigées" par les Etats-Unis (Lavrov)    Palestine: entente pour la formation d'un gouvernement d'union nationale d'ici cinq semaines    Ligue des champions d'Asie (6e journée): Madjid Bougherra buteur contre Tractorsazi Tabriz (1-0)    Coupe d'Afrique des clubs champions de volley-ball: le GS Pétroliers dans le dernier carré    Algérien enlevé au Soudan    Champions League/ Atlético Madrid 0 - FC Chelsea 0    Coupe d'Algérie/ A J-7 de la finale, JSK-MCA    Vie des clubs / USMA : la direction dément avoir contacté Troussier    Ahmed Salah Bara    Egypte / Depuis le début de l'année    Tizi Ouzou / après les incidents du 20 avril    Mostaganem    En bref...    Il l'a promis hier    Les objectifs du SICOM    Plus de 7 quintaux de kif découverts dans une voiture abandonnée à Sidi Bel Abbès    10 personnes admises à l'hôpital à cause d'un chien errant à Zemmoura    CHLEF : Funérailles d'un jeune militaire tué par les terroristes à Tizi-Ouzou    160 milliards supplémentaires pour la réhabilitation du vieux bâti à Oran    Ils ont rencontré hier Sid-Ahmed Ghozali et Mouloud Hamrouche    Les Etats-Unis nomment leur Représentant spécial pour la crise centrafricaine    17e Salon international Batimatec 2014    18e Journée de l'énergie    Perspectives à moyen terme    TLEMCEN - CNAS : la télé-déclaration en quelques clics    Inter-régions Centre-Est : Bataille pour le maintien    Une ‘'arme'' contre l'Occident    Rachid Taha en digne ambassadeur !    engagement pour le combat identitaire et démocratique    Le Polisario dénonce    Menasra appelle à une période de transition    Le retour aux hostilités    Festival du court métrage maghrébin : Deux films algériens récompensés    Mois du patrimoine : De riches activités à Constantine et Batna    Inflation : La tendance baissière se poursuit    Lacunes dans le secteur du commerce : Benbada passe à l'action    La Libye cherche une issue à sa crise politique    Présidentielle du 17 avril 2014 : le Conseil constitutionnel déclare "irrecevables" les 94 recours examinés    Une année riche pour l'athlétisme algérien et ses représentants    Réhabilitation du Théâtre régional d'Oran    Une responsabilité en partage    Le consommateur livré aux contrefacteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.