«Pas de licence en 2017 sans investissement»    Ghoulam : «Rendre nos supporters fiers de nous»    MCA/Bouguèche : « A ceux qui disent que je suis âgé............»    Le sens d'une visite    Gaïd-Salah supervise la disponibilité opérationnelle des unités de combat    El-Ghazi : «Les employeurs ont jusqu'à fin 2016»    À l'approche de l'Aïd : La SNTF aménage ses horaires des trains    Logements AADL :ebboune déclenche la guerre contre les profiteurs    Sucre, sel et matières grasses : Des mesures seront prises contre la consommation abusive    C'est la course contre la montre    "Où va l'Algérie?"    La C-Watch et l'Allure A 100 Lite    L'insécurité alimentaire grave s'étend à travers le Yémen    Abbas pour l'établissement d'une date butoir de négociations    Le gouvernement lie tout accord de paix au retrait des rebelles    Non-lieu confirmé en appel    L'ONU "condamne fermement"    Contre-attaque de Daesh repoussée    Débat de plusieurs projets de lois a l'APN : Une programmation inique et menace les libertés fondamentales en Algérie    L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) : Tenue de la 1ère réunion consacrée au "plan d'action"    GSP-NRBBA programmé le 2 juillet    Le MC Alger débute son premier stage    La main de Thierry Henri refait surface    Harrouche rejoint le NA Hussein Dey    Le FC Valence se positionne pour Ghezzal    "Aucun algérien n'est impliqué"    Le supermarché «Top Shop» prend feu, plus de 20 milliards de centimes de pertes    Le secteur du tourisme à la traîne    Le directeur commercial sévèrement condamné    Incendie dans la base de vie    Deux jeunes périssent dans un accident de la route    Toute une famille parmi les passagers    La diva Nouara anime un récital    En hommage à Mohamed Tahar Fergani    Originalité dans la pratique religieuse    Des soirées riches en couleur et en sonorités    Succès du bouquet Arabia durant le Ramadhan    Alger, capitale de la théologie    Des changements radicaux dès 2017    La situation sanitaire sous stricte surveillance    La police encercle le nouveau siège d'El Watan...    Le film Malika et la sorcière primé    PROJETS DECISIFS POUR LE PAYS AU PARLEMENT : Des partis politiques rejettent la manière de débattre    En bref...    L'objectif du pouvoir est de récupérer l'opposition    Loi portant sur le droit de réserve des militaires : La réplique de Nezzar    Rupture consommée    Frappes aériennes contre Daech à Syrte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.