Algérie:ouverture du salon international du logement, de l'immobilier, du bâtiment et des travaux publics d'Oran    Tunisie:le Dialogue national reprendra à l'issue des législatives (UGTT)    Algérie:le FFS appelle à la mobilisation citoyenne autour de sa conférence nationale du consensus    Alors que le Ghana hésite toujours    Algérie-Emirats arabes unis:création, fin 2014, d'une société de distribution de véhicules fabriqués localement    Badminton : championnat d'Algérie seniors    L’Etat Islamique : un des multiples avatars du projet du Grand Moyen-Orient des néo-conservateurs américains    Libye-Le parlement s'allie avec l'ancien général Khalifa Haftar    Handball    Algérie:des retraités de la police marchent à Constantine    Abdelmalek Sellal à In Guezzam (TAMANRASSET) :    AÏN-SEFRA    A fonds perdus    ACTUCULT    L’Oranais de LyÚs Salem    Le coup de bill’art du Soir    Tunisie:Vers un système national de dépôt de plaintes à distance et de dénonciation de cas de corruption    Délice au chocolat    Roulés de dinde aux cornichons    Trouver sa crÚme idéale : pour un effet liftant    Equipe nationale : Mali - Algérie le 19 novembre    FC Barcelone : Suarez a eu peur de ne pas rejoindre les Blaugrana    Des politiques ou des commis de l'Etat ?    Dépénalisation de l'acte de gestion : Aller de la méfiance vers la confiance    Tebboune multiplie les assurances : Lancement de 105.000 logements AADL à travers le pays    Douanes : Le nouveau code à l'examen au secrétariat général du gouvernement    Le ministre de la santé rassure : Aucun cas d'Ebola en Algérie    Sellal visite un projet de 360 logements publics locatifs à Bordj Badji Mokhtar (Adrar)    EN BREF    Attention à l'effet d'aubaine !    Les Kurdes de Kobané soulagés par les armes larguées par Washington    Appel d'air... chaud    La lutte contre le chômage est une question d'ordre politique    101 médailles dont 30 en or pour l'Algérie    «Un groupe d'experts cubains sera à Alger d'ici à fin 2014»    Culture de proximité, enseignement des arts et soutien à la créativit    Rafik Djebbour parmi le groupe    Semaine de l'entreprenariat : des centaines de porteurs de projets    Les dirigeants arabes ne se mettent pas d'accord pour sérier    Hamid Grine défend la carte nationale de journaliste    Et la lutte contre le terrorisme israélien ?    Vers une scission en douce du Mali ?    Mme Benghebrit responsabilise la famille de l'éducation pour la prése    Un boucan pour rien    Valoriser les efforts de l'Etat    Deux tirs de sommation des GGF transformés en polémique    Le gouvernement satisfait plusieurs revendications socioprofessionnelles des policiers    Sans relâche de Antoine Bourseiller : La vraie histoire du théâtre français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.