Maroc : La marche d'Al Hoceima violemment empêchée par les forces de sécurité, un militant grièvement blessé    UE: plus de 41 millions de produits contrefaits saisis en 2016    Recul du nombre de faux billets d'euros saisis    Entretien téléphonique Messahel- Jean-Yves Le Drian    Audi rappelle jusqu'à 850.000 véhicules diesel    Mise en place d'une Cour d'appel pour les affaires pénales    Bayern Munich : Le Milan AC fait une nouvelle offre pour Sanches    Tizi-Ouzou : 490 migrants transférés dans un site aménagé    Elle tentait d'enlever un nouveau-né : une femme de manage sous les verrous    Tunisie- Les prix de voitures ont augmenté de 20% en quelques semaines, suite à la chute du dinar    Service national :241726 jeunes régularisés    Session de formation pour les magistrats sur les droit droits de l'homme    Redha Malek admis à hôpital militaire de Aïn Naâdja (Alger )    Boumerdès : Une lettre anonyme sème le doute    La culture de l'assurance n'est pas inexistante, mais elle a encore des marges importantes d'ancrage    En bref...    Il serait temps de penser à mettre en place une politique pragmatique pour accompagner le passage de l'informel vers le formel    Le NAHD pour jouer les trouble-fête    Les Algériens pensent déjà à l'Arabie Saoudite    Handisport : Les frères Baka dominent le 1500m    OL: Ghezzal, l'étrange rumeur    Leicester City : l'offre de l'AS Rome pour Riyad Mahrez refusée    ETRHB-Haddad : plusieurs projets structurants inachevés à Bouira    Une plainte déposée pour l'«achat» de voix lors des sénatoriales de 2015    MPA : Les «démissionnaires» apporteront leurs preuves demain    Béjaïa : Au moins 40 syndicalistes du Snategs arrêtés    Université de la formation continue (UFC) : La coordination des diplômés DEUA réclame le respect des lois    Tizi Ouzou : «Les moyens d'intervention sont insuffisants»    Blaoui El Houari : Ses amis et ses disciples en parlent !    Ce cancer de l'argent sale, qui ronge aussi bien la société que l'école, remonte au début des années 1990    Les maisons de la mer projeté en avant-première à Annaba    Algérie - Coûts de l'Interconnexion : Djezzy réclame une "symétrie tarifaire juste" (vidéo)    Tunisie-Chahed s'explique sur l'opération "mains propres" : "Nous devons protéger notre démocratie naissante"    Tourisme- Près d'un million de Marocains de l'étrangers ont rejoint le pays pour les vacances d'été    ESS : Zoom sur l'effectif 2018    13e édition du Festival arabe de Djemila jeudi à Sétif    Célébration du « Nelson Mandela Day » à Alger (VIDEO)    31 films en compétition    Sahara occidental - Maroc : Détenus de Gdeim Izik : des peines iniques    Chanson oranaise : Valoriser et protéger l'œuvre léguée par Blaoui Houari    Disparition : L'artiste Rachid Zeghimi n'est plus    Constantine: Un homme abattu de trois balles par un policier    Victoire algérienne bonne pour le moral    Gaïd Salah remet le prix de l'ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique 2017    Benghabrit rassure les candidats retenus pour l'examen oral    Près de 70 milliards de DA de transactions commerciales sans factures au 1er semestre 2017    «Mettre les potentialités touristiques pour pérenniser un savoir-faire ancestral»    "C'est un rappel à l'ordre"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.