Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (Suite et fin)    Skikda: Un cinquième terroriste abattu    Le RND tiendra son congrès extraordinaire demain: Vers un plébiscite de Ouyahia    Corruption en région MENA: 50 millions de personnes ont payé des pots-de-vin    Tiaret: Livraison de 480 véhicules Mercedes-Benz fabriqués à Aïn Bouchekif    Zone industrielle d'Es Senia : Premières opérations d'exportations à partir du port sec    La bataille d'Alep et ses non-dits    Oran - A l'occasion de la Journée de la presse: Des journalistes sportifs honorés    Le football de l'Ouest en deuil: Djaker Nehari n'est plus    CRB Froha: Le Chabab de retour en Inter-régions    Constantine - Risques professionnels: Les accidents de travail en progression    CHUO: Un cycle de formation pour le personnel médical, sur le virus Zika    Médéa: La terre continue de trembler à Tablat    Tlemcen: La valorisation du patrimoine architectural    Tizi Ouzou: Recueillement à la mémoire des journalistes assassinés par le terrorisme    Tébessa: Une nouvelle adresse pour la maison de la presse    Turquie : Au moins 80 pays participeront au premier Sommet humanitaire mondial    L'ONU veut faire reprendre le dialogue    Les Espagnols rappelés aux urnes    Tunisie : Essid souligne le souci de révéler les circonstances de la disparition des deux journalistes en Libye    Djemai se plaint de Khaoua auprès de Sellal    L'information comme "vaccin"    Bouteflika reçoit Alassane Ouattara    Mahrez et Leicester champions d'Angleterre    L'Algérie vise une place à Rio    Les épreuves programmées pour ce week-end à Oran    On met les bouchées doubles    Or noir : Les cours rebondissent en Asie    El GHazi accuse les jeunes    Tamanrasset : Plaidoirie pour lutter contre la prolifération des déchets    Les maths et les femmes font-elles bon ménage?    L'Algérie dispose d'un réseau routier de 118 567 km    Gaïd Salah : " Aller de l'avant, vers ce qui garantit à l'Algérie la puissance militaire aspirée"    Appel à une rapide mise en oeuvre    Houria Aïchi à l'affiche    Caravane "Cinéma pour tous"    Captain America: Civil War à l'affiche    32 morts en une semaine    Ils sont menacés de licenciement    14 morts dans un nouvel attentat antichiite à Baghdad    Le championnat pour reprendre du poil de la bête    L'Algérie a réalisé de "grandes avancées"    Un prix spécial pour le gouvernement algérien    Un calendrier non unifié !    Un site enchanteur    Real : Zidane félicite à son tour Leicester et Ranieri    Le peuple sahraoui dans l'attente d'une résolution du Conseil de sécurité    L'Onda menace les chaînes privées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.