La voie libre pour Saadani    Baisse de près de 50% en avril    L'investissement à l'ordre du jour    Gefco Algérie : Un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros en 2014    Ligue 2 : Les clubs à gros salaires recalés    On vous le dit    Comment concilier travail et responsabilité au foyer ? : des femmes de l'Oranie en parlent    Recrudescence des agressions à l'arme blanche    Tennis, Roland Garros : Les résultats du 2e tour    NAHD-JSS : Aliouane : «On n'a pas le droit de décevoir nos supporters»    Maroc-France:signature à Paris d'une convention de coopération entre la CGEM et le MEDEF    FIFA : Le Graët doute de Blatter    La guerre de Louh continue    L'Etat de Palestine rejette la proposition    Gourcuff aujourd'hui à Alger    Alain Michel rempile pour une saison    Nucléaire: c'est dit noir sur blanc!    L'ANP frappe fort au sud du pays    "La menace de Daesh est très sérieuse en Libye"    33% des jeunes Algérois sont accros à l'Internet    "L'enseignement de tamazight sera généralisé"    Elle sera renforcée par des textes d'application    L'Aarc condamne vigoureusement    Concours de recrutement dans l’éducation    En cas d’égalité de points entre plusieurs équipes    CS Constantine    Scepticisme    TrÃave d’opportunisme !    Salah Bey ouvre la compétition du FNTP    EN PRÉVISION DE SON DÉPLACEMENT AU MAROC    MEDEA: 2 morts et 4 blessés sur la route    Tri sélectif à Akid Lotfi : Un projet pilote qui ne fait pas bon ménage avec les chiffonniers    Attentat de Beni Amrane : Deux condamnations à perpétuité et douze peines de mort    Affaire Khalifa Bank : Les directeurs généraux et les dépôts en milliards    Quelle légitimité ?    Misserghine : cinq blessés dans une collision    FCE : Pour le renforcement des liens entre l'université et l'entreprise    Selon M. Hantabli : Algérie-Télécom Satellite s'investit dans le développement de la région du Sud-Ouest    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Libye : Le Premier ministre échappe à une tentative d'assassinat    Yémen : Raids contre les forces spéciales à Sanaa    Algérie-Lesotho : Le Roi Letsie III a reçu Mohamed Larbi Ould Khelifa    Constantine : Lancement du projet de réhabilitation du chemin des Touristes    Marche à pied de 1.000 km contre Rousseff    Rejet du recours en référé contre "Les Républicains"    Lamamra réitère l'engagement de l'Algérie    Il fête ses 50 ans en juillet avec 1.336 spectacles    La chanteuse américaine Madonna crée la polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.