Tunisie: le produit net bancaire de la BNA augmente de 1.66%    Lamamra qualifie l'escalade verbale marocaine de "mauvaise stratégie"    Algérie: Abdesselam Bouchouareb appelle les investisseurs US à faire confiance aux jeunes entrepreneurs algériens    Algérie - Sonatrach réalisera son premier forage offshore en 2015    Maroc: la menace terroriste n'est pas "directe" selon le ministre de l'intérieur (M.Hassad)    Ebola: Premiers tests du vaccin en Suisse    Abrogation de l'article 87 bis    Il a remis ses lettres de créance au Président Bouteflika    Quatre narcotrafiquants tués par l'armée à Adrar    Ils ont marché hier à Tizi Ouzou    Bouchouareb répond à la Banque mondiale    Sonatrach signe avec 5 compagnies étrangères    Après les élections législatives    L'Egypte établit une zone-tampon à sa frontière avec Ghaza    Devant la poursuite des combats en Libye    Téhéran dément qu'un accord soit "finalisé"    "C'est une nouvelle page que nous allons ouvrir"    Le mal africain    Ça va bouger devant    JSMB    Alors qu'il prendra part au premier stage FIFA au Qatar    "L'Etat soutiendra les éditeurs"    Près de 500 conteneurs "abandonnés" au port de Béjaïa    Un toit pour 1080 familles    Près de 40.000 cas chaque année    Le ministre de la Pêche était hier à Boumerdès    Les "favelas"à l'algérienne    Algérie - La guerre est ouverte entre le général Abdelghani Hamel et Tayeb Belaiz    Théoriser la non-Présidence    Football - Ligue 1 : Malheur aux vaincus    Fruits et légumes : Des augmentations de prix «passagères» qui durent !    POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU PAYS    DIGOUTAGE    Le coup de bill’art du Soir    Université de Guelma    CE MONDE QUI BOUGE    II FUT INSTRUCTEUR DE SAMORA MACHEL    Ouled El-Houma    USM Alger    Sous la menace d’une suspension qui le priverait du choc face à l’ES Tunis    Nouvelle ville de Hassi Messaoud : Un groupement d'entreprises algériennes pour la réalisation des VRD    Trucs et astuces    Passeport : Le timbre fixé à 6000 DA, et plus de 3 000 000 de dossiers déposés    Les collines oubliées    En finir avec les redondances    L'Entente veut assouvir sa soif de trophées majeurs    Le dialogue «pour garantir la cohésion nationale»    Les associations sauvent des programmes officiels rebattus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.