Aucune liste APW n'a été déposée    La reconduction de l'accord Opep/non-Opep au-delà de mars 2018 débattue vendredi à Vienne    Les huit solutions face aux tensions budgétaires de l'économie algérienne    Nouvelles manifestations indépendantistes à Barcelone    200 000 personnes de 30 pays ont marché pour la paix    L'Afrique du Sud et la Namibie réitèrent leur soutien à la lutte du peuple sahraoui    Algérie Télécom, sponsor exclusif du Rallye Challenge Sahari International    Mort «inquiétante» de mérous sur les côtes de la corniche    Un jeune homme chute d'une habitation    Fin de la caravane culturelle    Portrait d'un compositeur universel (I)    Dix bulles...et ça continue !    Messahel sur les chapeaux de roue    La Russie accuse l'UE de "politiser" la reconstruction    Le Bangladesh demande des zones de sécurité    Un apprentissage trop coûteux    Les deux Manchester au coude à coude    Abeid reprend l'entraînement    Le Collège technique national aujourd'hui à Alger    A la recherche du lobby    Nous serons 65 millions en 2050    Contestation à Aïn Bessem    Les citoyens ont perdu plus de deux milliards de centimes    La rue envahie par les bouteilles faute de collecte    RATISSAGE à ERRICH    Ouyahia tance l'opposition    Plus de voix que la majorité pour le plan Ouyahia    Le "révolté" de la chanson auressienne    Le cinéma algérien entre le film de Moussaoui et El Hannachia    Mégaconcert à Oran en hommage à cheb Hasni    La gynécologue risque deux années de prison    17 morts et 5 blessés    9 contrebandiers et 217 migrants clandestins interceptés    MCA -USMA domicilié au stade du 5-Juillet    L'aéroport d'istanbul fermé    Les directives du DGSN    Ouyahia tacle l'opposition    Plaidoyer pour "une stratégie d'action"    Macron souligne à l'Onu la nécessité de mettre en oeuvre l'accord d'Alger    Disparition de Rachid Saouli    La Fédération mondiale sollicite l'appui de l'Algérie    La réconciliation nationale a préservé les institutions de l'Etat et l'unité nationale    Chelsea : Diego Costa fait passer un message à... Antonio Conte !    «Nous vivons l'enfer, il n'y a pas d'argent»    Carnet politique 12    Conciliation travail-famille : Le mode d'emploi de Lamia Boudoudou, présidente du Ladies Business Club    Ligue 2 Mobilis : Le programme de la 4ème journée    Algérie: Le russe Lukoil intéressé par les projets de développement de champs pétroliers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.