Tunisie:Le bureau de l'ANC décide de la reprise de l'examen de la loi sur le terrorisme    Maroc:Casablanca Finance City améliore sa position dans le classement des centres financiers mondiaux    Paris confirme l'authenticité de la vidéo comportant des images de l'otage français    "Le Mali et la Libye sont au centre de notre action"    Le PKK appelle les Kurdes de Turquie à combattre l'EI    Irak    Sahara Occidental    L’ambassadeur de la Palestine en Algérie menace :    LE RENOUVELLEMENT DE SES INSTANCES S’EST DÉROULÉ DANS UNE AMBIANCE INHABITUELLE    Exploitation du gisement de fer de Gara Djebilet    BORDJ-BOU-ARRERDJ    Cinq membres du BP dans le collimateur de Saâdani    Les messages de Hamid Grine à la presse    Fondant aux pommes facile    Salade orientale    Jus de gingembre    L'oreille en coin    Médicaments: la filière du désert tombe    Sept détenus obtiennent leurs diplômes universitaires    Le public algérien sous le charme    Sia Tolno et les rythmes exaltants de l'Afrobeat    "Ce souci légitime est amplement partagé..."    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    Infrastructures    "Nous sommes optimistes pour la Palestine"    Un Salon de l'éducation au Canada les 5 et 6 novembre à Alger    Une nouvelle "corrida" pour rien?    Condor présent en couleur    Bitam auditionné aujourd'hui    NAHD-JSK avancé au vendredi 26 septembre    Les attaquants crachent du feu    France (7e journée)    Italie (4e journée)    Angleterre : Coupe de la Ligue (8es de finale)    Mines et carrières : Bouchouareb veut valoriser le marbre    Pollution : Les côtes algériennes gravement menacées    Selon le MDN : Un chef terroriste éliminé dans la région de Tizi Ouzou    Afin de développer davantage l'Algérie et assurer sa prospérité : "Nécessité de se nourrir des valeurs de Novembre"    Grine affirme : L'autorité de régulation de la presse écrite dans six à huit mois    Le champ politique a joué la carte de son destin !    Formation professionnelle : 160 000 stagiaires pour la rentrée 2014-2015    Enseignants absentéistes : Benghebrit promet de sévir    Sia Tolno et les rythmes exaltants de l'Afrobeat    Ligue 1 Mobilis (5e journée): NA Hussein dey-JS Kabylie avancé au vendredi 26 septembre    Fédération algérienne de football/arbitrage : la CFA ouvre une enquête suite au comportement de Bitam    CHUTE DU COURS DES HYDROCARBURES : Quelles incidences sur l'économie algérienne ?    Fusion : Siemens intéressé à son tour par l'américain Dresser-Rand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.