Le général-major Mohamed Larbi Haouli installé au poste de commandant    Le président Bouteflika reçoit un message de félicitations du roi d'Espagne    « J'appelle l'opposition à contribuer à la construction d'un état fort »    La réception de la double voie électrifiée prévue fin 2017    Le talent dans la modestie    A L'OCCASION DE LA FETE DE L'INDEPENDANCE : Deux prisonniers marocains graciés par Bouteflika    Guichets fermés, usagers désemparés ...    Les états-Unis menacent de se retirer    Trois blessés dans l'explosion d'une bombe à Sidi Bel Abbès    La limitation des bandelettes ne touchera pas tous les diabétiques    Le musée central de l'armée marque l'événement    L'Algérie s'incline face au Kenya    C'est parti !    Farid Khodja orne le silence sacral de la basilique Notre Dame d'Afrique    Grèce : le sommet européen discutera mardi "d'aide humanitaire"    Marchandises non facturée : plus de 27 millions de dinars    Le nombre d'enfants non scolarisés en hausse dans le monde    Violences au Nigeria: 44 morts dans deux explosions à Jos    Hausse continue des importations des céréales sur les 5 premiers mois de 2015    Inscriptions universitaires: journées portes ouvertes à partir de lundi    Khemis Miliana    GrÚce    CITÉE POUR LA SECONDE FOIS DANS LE DISCOURS OFFICIEL DU POUVOIR    Ghardaà ̄a    Bouchées parmentiÚres    Copa America 2015    Athlétisme : Meeting Areva de Paris    Journées nocturnes d’Athlétisme    Les cigognes de Meskiana de Mohamed Larbi Hannachi    ACTUCULT    Football: Les Etats-Unis remportent la Coupe du Monde féminine    Algérie:l'Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux malgré la chute des prix du pétrole (Sellal)    Grèce:le ministre des finances Yanis Varoufakis démissionne    IRB Maghnia : Kheireddine Kherris nouvel entraîneur    Habillement et chaussure : La facture des ménages en hausse continue    Renault Algérie : Hichem Nacer Bey nommé directeur marketing    Un taux de plus de 64,53% de réussite au BEM    TIARET: 3.500 repas servis chaque jour par le CRA    Après avoir décrété l'état d'urgence dans le pays : Caïd Essebssi peut-il aller jusqu'au bout ?    Sur le fil du rasoir    Les Olympiques algériens en stage à Sidi Moussa    L'armée égyptienne retire le pouvoir aux islamistes    Selon Hamou Hafedh : Il n'y a aucune pénurie de médicaments    Une vie sur la pointe des pieds de Hamid Grine    Conte philosophique soufi...et sa vision relookée aujourd'hui    Saisie de 90 ovins volés    Le pouvoir perd un important centre militaire à Alep    Clôture en apothéose    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.