Projet de loi de la protection de la femme contre toute forme de violence : Tayeb Louh met les points sur les " i "    El Aouana (Jijel) : La famille d'un terroriste dans une casemate    «Les auteurs de dépassements seront sanctionnés»    Repère : Bensalah et Ould Khelifa, je ne sais pas, moi non plus !    Diplôme CAF C : Gourcuff dispense des cours à d'ex-internationaux    Moments difficiles avant de recevoir le leader    L'Aigle noir espère reprendre son envol    « Il reste un gentil garçon »    AGO de la LFP : Vers le départ de Kerbadj    Sidi Saïd l'a annoncé : "L'UGTA mobilisée pour contrecarrer toute tentative de porter atteinte à l'unité nationale"    Une guerre économique perdue d'avance    Se prémunir du flou    Sonatrach à l'honneur    Messahel évoque des accords signés à Alger entre parties opposées en Libye : Une lueur d'espoir...    Libye : Le Parlement reconnu décide de reprendre le dialogue parrainé par l'ONU    Hommage à un leader de la Révolution    Le Commandant de la 6è région militaire rencontre des représentants de la population d'In Salah : Tout pour assurer la stabilité dans cette région    Formation professionnelle : L'hôtellerie attire les jeunes    Les critiques des islamistes et la riposte du PT, du FLN et du RND    Issers (Boumerdès) : des villageois manifestent devant la daïra    Edward Snowden négocie un possible retour au pays    L'UGTA "mobilisée"    Simon Rattle dirigera l'orchestre symphonique à partir de 2017    Symbole fort d'un patrimoine commun !    Les mises au point du MDN    Derby algérois palpitant,belle affiche à Oran    Explosion d'une bombe près de la Cour suprême    L'ex-général Khalifa Haftar nommé à la tête de l'armée    Installation d'une commission sectorielle nationale    La fuite en avant des uns et des autres    Ils tuent un homme avant de brûler son corps !    « Le texte ne contredit nullement la charia », répond Louh aux députés    Commandant de la6e Région militaire coordonne les efforts des services    Des discussions pour la vente de GNL à la Pologne en cours    Mobilis prépare son grand bond vers la 5G    Le patrimoine universel, un facteur de rapprochement en péril    Juba affirme que les sanctions entraveront la paix et affecteront    Réunion de leaders politiques et militaires libyens la semaine prochaine à Alger    Mesloub dans l'équipe type de la 25e journée    Le Fonds de pension alimentaire aux femmes divorcées est ouvert    TIMIMOUNE: Chantier de bénévolat de printemps    TLEMCEN: 17 corps de Chahids déterrés à Amieur    Le 9ème GIR de la gendarmerie baptisé Lahouari Dehiba    L'ARPT compte sévir    Lutte contre le financement du terrorisme : L'Algérie proposera un protocole additionnel à la convention de l'ONU    Vers la restauration du ksar d'El-Menea    Tout est fin prêt pour la réussite de la 5e édition    Balayer devant sa porte, le grand défi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.