Les prix tanguent, la politique aussi    Offre exceptionnelle sur la tablette Ooredoo    Le bilan grimpe à 38 morts    Lancement de la plus grosse opération militaire turque en Syrie depuis le début du conflit    La rectification électronique des erreurs dans les actes de l'état civil    Kerbadj exclut l'annulation de la nouvelle mesure    «Bourrada a été déstabilisé surtout pendant la préparation»    Mission accomplie pour le MOB    Vers l'augmentation du quota des hadjis algériens à 40 000    18 bombes de confection artisanale détruites    4e édition de la manifestation «Musée dans la rue»    Voyage dans l'histoire et les traditions urbaines    SOUSCRIPTEURS AADL OUARGLA : Lettre Ouverte à Monsieur le Premier Ministre Monsieur Abdelmalek Sellal    KIDNAPPING D'ENFANTS : Mise en place d'un dispositif national d'alerte    Des mesures pour lutter contre la spéculation sur le marché du bétail    Le bac, nouvelle version    La valeur moyenne est de 150 milliards DA    AIN EL BEIDA (ORAN) : Un homme découvert pendu à un arbre    Reddition d'un terroriste    L'article de Politico ne reflète en rien la position de l'UE à l'égard de l'Algérie    Un joueur invétéré nommé Emanuel Lasker    Mettre à jour les recherches sur la vie et l'œuvre du roi berbère    La pièce « Ettoufah » d'Alloula présentée aux états-Unis    Remake !    Les sportifs olympiques russes accueillis en héros    Une secousse de 2,9 degrés à Tipaza    "Kindil El Bahr" de Damien Ounouri au Festival de Sao Paulo    John Kerry rencontrera Sergueï Lavrov demain à Genève    La Cnan se dote d'un nouveau navire    Il sera mis en œuvre le 18 septembre prochain    La rectification électronique opérationnelle depuis hier    AUGMENTATION DE LA PART DE LA FLOTTE ALGÉRIENNE    Relizane    51 morts et 2 077 blessés en une semaine    Hanoune : "Le régime a provoqué la déliquescence des institutions"    AprÚs le refus de Ghezzal    Mesloub rempile avec le FC Lorient    Merkel sollicite les pays nord-africains    De nombreuses communautés menacées    ...SORTIR...    La danse, le corps et l'âme    Littérature    Représentation au sein du Parlement: La «Diaspora des Algériens résidant à l'étranger» saisit Sellal    Un choc d'ignorances    Orior : Le groupe rachète le belge Culinor    Afrique du Sud : Un maire de l'opposition élu à Johannesburg    Thaïlande : Une série d'attentats fait quatre morts et une vingtaine de blessés    Combats douteux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.