Algérie:Vers la levée de l'interdiction des investissements privés dans le transport aérien    Maroc:Arrestation d'un Algérien soupçonné d'appartenance au groupe terroriste "Jund Al-Khilafa" (Intérieur)    Libye:Le vice-ministre des Affaires étrangères enlevé à Beida    Tunisie:Ennahdha décide de ne pas accorder la confiance au gouvernement Essid    « Nous avons des adversaires », affirme le FFS    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la République d'Ouzbékistan    Coopération : Des entreprises allemandes en prospection    Il exige la libération du deuxième : Le Japon condamne l'exécution d'un otage    Victime d'un AVC : Aït Ahmed reste hospitalisé à Lausanne    Magistrats faussaires : Le juge veut un complément d'information    Déclarations de Saïd Sadi sur Messali, Benbella et Ali Kafi : L'information judiciaire toujours en cours    TLEMCEN- Le ministre des Moudjahidine : de nouvelles mesures de lutte contre la bureaucratie    CAN 2015 - L'EN à pied d'œuvre à Malabo : Le Sénégal en point de mire    CAN 2015 - Groupe B : La Tunisie à un point du bonheur    ASM Oran : Des renforts pour un meilleur parcours    TEBESSA: Près de 600.000 litres de carburant saisis en une année    Intempéries : Deux morts, des blessés et des routes coupées    Le ministre de l'Enseignement supérieur : Le LMD, un «faux problème»    Quatre morts et 12 blessés en 24 heures    Bejaïa : Rassemblement d'environ 300 opposants à l'exploitation du gaz de schiste    Hocine Aït Ahmed victime d'une série d'AVC    Reddition d'un terroriste de l'ex-GSPC    Retour sur le début des années 90    Le ministre des Finances face aux députés    Le lobbying de Ali Haddad    Une équation de stabilité irrésolvable    Sadi déplore la "surenchère"    Ooredoo lance la 9ème édition de Media Star : Journalistes, à vos plumes !    L'art au milieu du chaos    Classement des ksour de Djanet comme secteurs sauvegardés    Les lettres tunisiennes à l'honneur    Stop au mépris systématique du droit international par Israël !    Respect de la loi internationale et maintien de la paix dans le monde    Nouveau massacre de Boko Haram    Avec quel schéma et quelle attaque ?    Cet après-midi à 15h à la salle Duhail : Algérie-Arabie saoudite Signer la première victoire    Slimani out face au Sénégal    L'espoir est toujours permis    Quatre "jihadistes" présumés arrêtés en Espagne    Chine : Nouvelle contraction de l'activité manufacturière    «Notre objectif est d'offrir la meilleure contribution possible aux so    Deux ans après l'attaque terroriste à Tiguentourine : La vie reprend doucement mais sûrement    Blida : Retard dans les projets de développement à Mouzaia    Boudiaf optimiste : 2015 sera l'année de relance du système de santé    250 palmiers-dattiers et des arbres fruitiers ravagés    4 morts et 12 blessés en 24 heures    Le MOB, c'est du solide !    Hocine Aït Ahmed "est rentré chez lui et il récupère bien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.