Dani Alves fait acte de contrition    l'ONDA rend hommage à Slimane Azem    Saoudi (NAHD) manque à l'appel    L'Algérie arrache l'argent par équipes    Le Bayern Munich champion pour la 25e fois    Le saxophoniste du groupe Raïna Raï est décédé    Des écrivains américains protestent contre la remise d'un prix au magazine français Charlie Hebdo    JSK :Ferrahi : «On doit battre le CRB pour confirmer»    L'achèvement de la route Transsaharienne pourrait intervenir dans trois ans (CLRT)    La SNTF va lancer un TGV reliant l'Algérie, la Tunisie et le Maroc    La visite du premier Ministre Abdelmalek SELLAL en Chine, permettra t- elle un partenariat gagnant-gagnant ?    Hommage de L'ONDA à Slimane Azem    Bayern : L'exceptionnel rendement de Pep Guardiola    M. Sellal en Chine pour confirmer l'excellence des relations entre les deux pays    Pfister se tourne vers la Ligue des champions    «Enfance zéro silence, zéro violence»    Un rythme du développement satisfaisant    Combats meurtriers : les appels au dialogue se multiplient    Défis logistiques pour l'aide internationale    Entame du procès après deux reports    Baisse de plus de 38% des importations de médicaments au premier trimestre    Une trahison sur commande    Tentative de relance du désarmement nucléaire    144 postes d'enseignants pour tamazight    Le corps d'un jeune repêché    Séisme au Népal: le bilan des morts s'élève à 3.218    BOUIRA La scission se précise au FLN    "Notre alliance avec les islamistes est conjoncturelle"    "Satisfait du résultat"    Généralisation de la corruption    Chute d’un véhicule avec 3 personnes à bord dans le barrage de Taksebt (Tizi-Ouzou)    Polémique Hanoune-ministre de la culture    L'Algérie débloque une aide d'un million de dollars au profit des sinistrés du Népal    TLEMCEN: La formation doctorale de l'anglais en Grande-Bretagne    Coopération : Manœuvres militaires algéro-françaises en Méditerranée    Challenge «Dealer Of The Year» : 6 agents de Renault Algérie récompensés    Un espace vert à l'abandon    TV Chorfi    Commémoration de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail : "Joignez-vous à la construction d'une culture de la prévention en ...    Fête du travail : La journée du 1er mai chômée et payée    A l'occasion de la fête nationale de son pays : Le président Bouteflika félicite son homologue tanzanien    Batna : Visite guidée pour percer les secrets du site d'Ichoukane    Attaques suicides de l'EI    Plus de 200 cas enregistrés par an !    La LADDH accuse l'UE    Les députés reviennent à la charge    25 000 établissements scolaires et 10 millions d'enfants ciblés    La douceur de l'Orient aux inflexions des touaregs et de la langue berbère    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.