Algérie- Les premières voitures ‘'Seat'' sortiront de l'usine de Relizane au 2eme semestre de 2017    Démantèlement d'un réseau de soutien aux groupes terroristes    Alger condamne l'attentat de Londres    Ahmed Benfares président du conseil de l'Ordre des pharmaciens de la région de Blida    Logement : les programme LPP et AADL maintenus    Bou Saâda, wilaya déléguée    Carnet de bord des législatives 7    L'Algérie et le Maroc se considèrent comme les gendarmes de l'Europe !    France-Algérie : le Premier ministre français en Algérie début avril    Brèves...    Les 5 chantiers qui attendent Zetchi    Une mise à jour décisive pour le titre    Mahrez un remplaçant de luxe de la MSN !    Le ghetto de Maghnia, un 6e continent !    Le Snateg maintient ses revendications    Lancement de la carte météorologique sur le web    Retenu, torturé et assassiné par les paras de Massu    Timgad : Une comédie en ruine    Après le MaMa le MaMo    La grippe aviaire s'étend au Japon    Mebarakou : «Les points du Clasico sont importants»    Soudan du Sud: des sanctions évoquées à l'Onu    2,7 tonnes de cocaïne saisies au large de l'Equateur    Les cours du pétrole orientés à la hausse en Asie    Afghanistan : 400.000 enfants vont abandonner l'école en 2017    Somalie : au moins 10 morts dans une attaque d'Al-Shebab    [Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!    Mettre le paquet aussi pour convaincre le nouveau sélectionneur    Selon la gazzetta dello sport, Ghoulam entre ...........    Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale    Repères    L'appel des producteurs agricoles    Philatélie : L'histoire de l'Algérie à travers le timbre-poste    Le RC Kadiogo disqualifié après les incidents du match face à l'USM Alger    Ghouini appelle à une participation massive aux élections législatives    MCA-JSK : un clasico miné par la rumeur    FLN-RND : la guerre sourde des frères ennemis    "Sétif, la fosse commune : massacres du 8 Mai 1945" primé à Paris    Boumerdès: Trois morts dans un accident de la route    Chlef: Les eaux usées, un casse-tête    A quand le changement tant attendu ?    Numérotation nationale unifiée des listes des candidats    Ould Abbès limoge Salima Athmani    Deux partis devancent leurs concurrents    Une deuxième campagne sera lancée après la rentrée scolaire    Ooredoo dévoile sa dernière innovation " Haya ! " : "Venez vivre l'expérience Ooredoo !"    Kiriya, Firmus    Les vêtements dans tous leurs états !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La wilaya d'Alger dévoile ses grands projets structurants
Ils s'étendent jusqu'en 2030
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2011

De la reconquête du front de mer au réaménagement de quelques quartiers, en passant par la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun, le boulevard urbain, la ceinture des agriparcs et autres promenades, la capitale vit ces dernières années au rythme des mutations pour devenir vers 2030, Alger ville monde.
L'exposition organisée par la wilaya d'Alger, à l'occasion des Assises nationales de l'urbanisme, a attiré une grande foule de curieux mais aussi de connaisseurs qui ont suivi avec un intérêt particulier les explications données par un consultant de la wilaya sur les grandes mutations de la capitale dont l'objectif est de faire d'Alger, à l'horizon 2030, une métropole méditerranéenne à l'instar des villes comme Marseille et Barcelone. Depuis trois ans, des BET nationaux, suivis par des responsables de la wilaya, travaillent aux côtés de deux grands BET internationaux, Parquexpo (Portugal) et Charpentier (France) sur ce projet d'envergure établi sur plusieurs phases. Coïncidant avec le cinquantenaire de l'indépendance, 2012 verra le lancement de la reconquête du front de mer, la réhabilitation du centre historique, la restauration des équilibres écologiques, le réaménagement de quelques quartiers autour des grands équipements en chantier, la structuration de la périphérie, le plan lumière, le macromaillage en transports en commun. Cette phase correspond à la période 2009/2014. À partir de 2015 et jusqu'en 2019, le programme consacre le grand événement international avec la réalisation du nouveau port en eaux profondes, l'aménagement de la baie d'Alger, la reconquête de certaines friches industrielles, le boulevard urbain et la ceinture des agriparcs. Entre 2020 et 2024, les chantiers intéresseront l'écométropole de la Méditerranée, la poursuite de l'aménagement de la baie, le tram-train de la rocade. En phase finale, 2025/2029, Alger terminera sa mue pour devenir ville monde disposant d'un macromaillage en transports en commun, de promenades comme la Grande-Poste, les rues Larbi-Ben-M'hidi, Malika-Gaïd, Didouche-Mourad, le square Port-Saïd, La Casbah, une charte des espaces publics.
Vision pour la baie d'Alger
“Pour faire d'Alger l'écométropole de la Méditerranée, ville attractive agréable à vivre et fière de son identité, il est nécessaire de repenser les relations entre Alger et son port et ouvrir la ville sur la mer, reconquérir les espaces portuaires et recréer le lien entre la ville et la mer”, explique M. Benaïssa, consultant à la wilaya d'Alger, qui préconise un certain nombre de plans au profit de la capitale dont le plan bleu (mer propre, un trait de côte retrouvé), un plan vert (préserver le poumon forestier, valoriser les cœurs agricoles et rétablir un maillage vert), faire d'Alger la ville des mobilités et des proximités et enfin un plan blanc. On ne peut évidemment parler de baie d'Alger sans évoquer oued El-Harrach. La nouvelle vision prévoit de structurer le nouveau centre de gravité de la métropole algéroise autour de son embouchure à travers deux équipements prestigieux que sont la Grande-Mosquée et l'Opéra d'Alger.
Les actions à court, moyen et long terme consistent en un développement en quatre phases, à savoir rendre aux Algérois l'accès facile aux plages, affirmer le renouveau d'Alger par la renaturalisation et la revalorisation des berges de l'oued, transformer l'autoroute Est- Ouest en boulevard urbain, ouvrir la ville sur le port par une promenade ludique de front de mer en lien avec la place des Martyrs. Il est question justement de réaliser au niveau de cette place la Maison d'Alger et le mémorial. L'extension d'Alger vers l'Est se fera avec le triangle Hussein-Dey qui dispache à l'Ouest vers les nouvelles universités de la périphérie, le lycée international, les parkings à étages de Sidi-Yahia et El-Madania, les futures gares routières de Kouba et d'El-Biar et le Centre des affaires de Bab-Ezzouar vers l'Est. Certains de ces projets sont au stade de chantiers, d'autres sont en voie d'achèvement. L'espoir fait vivre, attendons donc la fin de la prochaine décennie pour voir la grande mue d'Alger ville monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.