Tunisie: Le tri automatique pour compter le scrutin des législatives (Mourakiboun)    Algérie: L'état débloque 200 millions de DA pour aménager la zone industrielle d'Ain Beida (Oum El Bouaghi)    Une ambition démesurée ?    Célébration de la Journée de la presse : Le journaliste, ce «bouc émissaire»    Malgré doutes et suspicions, le FFS persiste et signe    Coopération avec l'Algérie : La délégation de l'UE dresse un «bilan positif»    Après 4 jours de débrayage quotidien d'une heure du tram : La protestation gelée suite à un accord bilatéral    Dossier de retraite : Un interminable parcours du combattant    Protestation à l'appel de l'UNPEF : «Ce débrayage est un message aux autorités»    C'est trop    Un appel à la protestation qui fait polémique : Les pompiers d'Oran se démarquent    Ouverture du 3e round du dialogue intermalien : A l'ombre du terrorisme    Battant pavillon sierra-léonais : Un remorqueur secouru au large d'Oran    A quoi sert un pays aujourd'hui?    Chantiers et désagréments: Les mises au point du wali    BOUMERDES: Du nouveau pour les stades    La valse des entraîneurs se poursuit : Un phénomène à éradiquer    NAHD : Un autre défi à relever    Les combats se poursuivent entre le MNLA et le GATIA au Nord-Mali    Bouteflika appelle les journalistes à être les «garants de la dignité    Passer de la méfiance à la... confiance    De nouvelles mesures pour les assurés exerçant à l'étranger    La relance de l'industrie nationale au coeur des discussions    Le troisième round a commencé    15 morts dans un attentat suicide    L'Iran poursuit sa mise en conformité    Arrêt sur parcours    La manne publicitaire au centre des enjeux    Grine : "Une question de souveraineté"    Fury détrône Gone Girl    On ne vous oubliera jamais !    Qui défend les intérêts des journalistes ?    Un millier de postes ouverts à travers le pays    Saisie de 7 qx de déchets de cuivre à Tlemcen...    Nekkache et El Orfi libérés, Karaoui et Ferhat rappelés    Départ vendredi pour Kinshasa    Ooredoo réitère son engagement envers les médias nationaux    La fluidité de la circulation promise reste hypothétique    Où sont les responsables ?    Mascara se dote d'un institut national spécialisé en techniques    L'ALGERIE REFUSE DE REMPLACER LE MAROC POUR L'ORGANISATION DE LA CAN 2015 : Ebola provoque la discorde dans le foot africain    El Orfi et Nekkache libérés et remplacés par Karaoui et Ferhat    La ministre de la Culture annonce le lancement prochain du "Grand Prix du roman"    Sellal: le président Bouteflika a donné des instructions pour accorder une "attention particulière" aux régions frontalières    Monde: Le PDG de Total, Christophe de Margerie, trouve la mort dans un accident d'avion à Moscou.    LE PUITS DE LOTFI BOUCHOUCHI    CAN-2015 (qualifications)    DIGOUTAGE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
libressaveurs@hotmail.fr
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.