5 terroristes abattus à Batna    Batna: Cinq terroristes abattus    Elles réclament l'abrogation de la charte pour la Paix et la Réconciliation: Un rassemblement des familles de disparus empêché    Le cou de la victime et la hache du bourreau: Réflexions sur «une thérapie létale» (1ère partie)    Les détails d'une décision    Importation des véhicules de moins de 3 ans: On verra plus clair dans deux mois    Constantine - Cotisations impayées: Le délai prorogé au 30 décembre    Bedoui: Près de 2.000 migrants sénégalais et guinéens seront rapatriés    Equipe nationale - Faisant fi des critiques: Rajevac ne jure que par la victoire face au Cameroun    MC El-Eulma ou JSM Skikda: Quelle sera la nouvelle destination de Abdelkrim Benyellès ?    Division nationale amateurs Ouest: Le SAM pour la passe de trois, l'OMA et l'USMMH en danger    Constantine - Deux dealers arrêtés    Mascara: Cinq membres d'une même famille tués dans une collision    Le passeport biométrique passe à 48 pages    Le projet sera présenté à la Conférence mondiale du climat CoP22: La Résidence «El Ryad», un modèle de «construction verte»    Nsitou    Pour une politique éducative et culturelle créatrice de renaissance    Réunion des pays du voisinage : L'Algérie s'attèle à la préparation de la rencontre    Union européenne-Tunisie : Proposition de doubler l'aide financière en 2017    Révision annuelle des listes électorales : L'opération débutera aujourd'hui jusqu'au 30 octobre    Journée internationale des personnes âgées : M. Bouteflika n'a cessé de souligner le caractère social de l'Etat algérien    Soudan :Amnesty accuse d'attaques chimiques, Khartoum dément    6e journée de Ligue 1 Mobilis : ES Sétif - MC Alger en tête d'affiche    Zinédine Zidane : Enquête sur un "intouchable"    Les fruits de la réconciliation    Ouyahia appelle les cadres féminins à des actions de "sensibilisation"    Kabele Camara et Kwezi Nyantakyi élus    TP Mazembe- MOB le 6 novembre à Lubumbashi    La 2e édition du 30 octobre au 7 novembre    Un lot d'armements et de munitions découvert    Les familles des diplomates sommées de quitter la RDC    Réserves de Moscou    Un Syrien extradé par la France vers l'Allemagne    L'adolescente se trouve chez sa mère à Maghnia    blida attire les investisseurs    290 millions de DA consacrés à l'acquisition de bus scolaires    "C'est un report conjoncturel"    "Notre rôle est d'encourager les exportations"    Dans l'antichambre de l'Opep    L'absence d'humanisme dénoncée    Un grand hommage rendu au chanteur Athmani    Ankara hostile à une conquête de Rakka par les Kurdes    Washington utilise la trêve pour réarmer les terroristes    Un risque accru d'insuffisance cardiaque    De bonnes performances cette année !    Affluence des hommages sur les réseaux sociaux    Alimentation des paléoberbères    Un dossier pour classer le site funéraire des Djeddars au patrimoine mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
[email protected]
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.