Le stade 5-Juillet sera bel et bien opérationnel le 1er mai    Nice croit toujours à la venue de Ben Arfa    Man City : Les carottes seraient cuites pour Nasri    Sahara Occidental: Messahel rappelle à Madrid la position de l'Algérie    Ligue 1-Mobilis/CR Belouizdad : l'entraîneur Alain Michel tire la sonnette d'alarme    Real Madrid : Le club tient toujours à Varane    L'Algérie et la France appelées à vivre ensemble leur "mémoire commune" (Todeschini)    L'Algérie veut convaincre les entreprises allemandes de la démarche « import-substitution »    Les relations bilatérales et la situation au Sahel, au centre des discussions de M. Messahel à Madrid    Football/ Ligue 1 (U-21) 25e journée: la JS Saoura met la pression sur le duo de tête    Le président du Rwanda en visite d'Etat en Algérie à partir de dimanche    Epidémie de rougeole enj Californie    Yémen: l'Iran a présenté son plan de paix à l'ONU    DIGOUTAGE    Lettre de province    Voyage culinaire    Feuilleté au poulet    EnquÃate-Témoignages    Ouverture de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015»    Le manque de structures de stockage fait désordre - Carburant : Il faudra attendre 2020    Une journée d'étude presse-justice    Tindouf, frontière malienne : Nouvelles saisies d'armes et de munitions    Misserghine : Lancement prochain de 4.000 nouveaux logements sociaux    Saisie de kif et de psychotropes, 11 mandats de dépôt    La mosquée «Ben Badis» d'Oran ouvre ses portes    AIN TEMOUCHENT: 1.996 primo-demandeurs d'emploi placés en trois mois    Détournement du foncier agricole : Enquête sur une superficie de 800 hectares à l'orée d'Aïn El-Kerma    Bouteflika et El Arabi appellent à l'unification des rangs arabes    L'UNION COMME SEUL REMEDE    Le nombre d'entreprises exportatrices reste faible    Situation explosive à Annaba    Ministres et officiels arabes saluent la manifestation    La mosquée Ibn Badis, un chef-d'œuvre architectural    L'ANP met en échec une tentative d'introduction d'armes et de munitions à Tindouf ...    Conférence des pays non-alignés de Bandung : Le temps de l'afro-asiatisme    Poursuite de la lutte contre le commerce illicite: 872 marchés informels éradiqués jusqu'à fin mars 2015    Justice : des mesures pour éviter aux citoyens du Sud les longs déplacements    Libye : Reprise des pourparlers au Maroc, marqués par les bombardements de la veille    Une force d'action ou de réaction rapide africaine?    Signature d'une convention de partenariat    Alerte après le vol d'une source radioactive "dangereuse"    Le pari du FFS    Zaïm Bensaci tire la sonnette d'alarme    "Réussir le début est toujours important"    L'application des lois est la clef du succès    L'Algérie condamne un ''lâche attentat suicide''    L'évènement et sa portée politique et diplomatique    Cirta « revisitée » par une nouvelle génération    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
libressaveurs@hotmail.fr
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.