CONTRIBUTION : L'économie de la connaissance, vecteur stratégique de la relance économique de l'Algérie    Algérie:90.000 lits supplémentaires à l'horizon 2019 (AREES)    Ligue des champions (finale) : l'ES Sétif empochera 1,4 million de dollars en cas de succès face à Vita Club    Accidents de la route : 53 morts et 1378 blessés en une semaine (Protection civile)    Devises: l'euro dégringole sous 1,26 dollar après l'inflation en zone euro    Hydrocarbures : 4 périmètres attribués par Alnaft sur les 31 proposés    La SNTF maintient ses trains de grandes lignes et met en place un programme spécial le 1er jour de l'Aïd    Des artistes d'Oran rendent hommage au défunt Cheb Hasni    Le Front Polisario condamne "l'assassinat délibéré" d'un militant sahraoui des droits de l'Homme    Le gouvernement du Canada soutient l'action de l'Algérie en faveur de la réconciliation en Libye (MAE canadien)    FC Barcelone: Messi, reculer pour mieux passer    Ligues 1 et 2 (sanctions) : deux matchs de suspension pour Belaili (USM Alger) et trois pour Meklouche (USM Blida)    Libye : le chef de la mission de l'ONU salue l'ouverture du dialogue politique    ...CULTURE EN BREF...    LA S'BIBA DE DJANET    importation de matériaux de construction    Benflis présentera aujourd'hui son livre blanc à la presse    Elles ont tenu un sit-in hier à la place du 1er-Mai d'Alger    Célébration de son 51e anniversaire en présence de membres fondateurs    Tunisie:La HAICA inflige des sanctions à plusieurs radios et télévisions dont Nessma TV et Hannibal TV    Les hôtels ne font pas le tourisme    sécurité maritime de la méditerranée    INTEMPERIES À TIARET    Elle concernera l'Afrique du nord et le Moyen-Orient    Algérie:Relogement ce mardi à Alger de 1.070 familles à Birtouta et aux Eucalyptus (wali)    Soudan    Eclaboussée la famille    Une étape pour moderniser la justice    EBOULEMENT A LA CHIFFA    AprÚs sa qualification pour la finale de la Ligue des Champions d’Afrique    JSK-JSS le 1er octobre au stade du 20-Août 1955    Handball : Coupe d’Algérie messieurs (2013-2014)    Théâtre    Le coup de bill’art du Soir    7e Festival international de la miniature et de l’enluminure    La guerre d'Algérie expliquée en images par Stora    Un enfant du club derriÚre l’exploit de l’ESS    Grine s'implique en force    Le ministre des moudjahidine à Guelma    AÏN SEFRA    La Méditerranée "dévore" 3000 migrants    Détails sur une rentrée    Tarte aux pommes et à la noix de coco    Le massage contre la cellulite    Afghanistan : L'économiste Ashraf Ghani investi président    Alors que les raids en Syrie s'intensifient Obama reconnaît avoir sous-estimé l'EI    Sonelgaz : L'impact du complexe de turbines à gaz sur les PME    Optimisme de mise pour le Nikkei cette semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
libressaveurs@hotmail.fr
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.