Algérie:fermeture des marchés à bestiaux de Sétif après l'apparition d'un foyer de fièvre aphteuse    Algérie:poursuite des essais techniques du téléphérique Oued Koreiche-Bouzaréah    Les boîtes noires du vol AH5017 d'Air Algérie seront analysées par le BEA en France    La sévère expertise d'un commandant de bord : «Il y a une défaillance au niveau du commandement d'Air Algérie»    Tunisie:un plan pour assurer le retour des tunisiens de Libye    Une vingtaine de centrales photovoltaïques installées d'ici la fin de l'année (CDER)    RCD : Les événements de Ghardaïa et le crash de l'avion d'Air Algérie    Oh, impuissance quand tu nous tiens !    Depuis le début de l'agression israélienne : Plus de 1.000 morts à Ghaza    Permanences de l'Aïd : Près de 2.000 commerces réquisitionnés à l'Ouest    Un réservoir de 50.000 m3 inauguré    Ligue des champions d'Afrique : L'Entente proche du carré final    Equipe nationale : Soudani et Belfodil, deux atouts maîtres pour Gourcuff    Police-Gendarmerie : Un dispositif spécial pour l'Aïd    AIN TEMOUCHENT: Des habits pour 1.400 orphelins    Rush sur les marchés et hausse des prix: Une mercuriale fidèle à une veille de fête    Vol AH 5017 : Le PDG d'Air Algérie était à bord du MD-83 la veille de son crash    Maroc:grâce Royale au profit de 277 personnes à l'occasion de l'Aid Al-Fitr    La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye    Olympique Lyonnais : Nabil Fékir n'a pas encore tranché sur son avenir international    Lundi, premier jour de Aïd El-fitr    L'Aïd El-Fitr a été fixé au lundi 28 juillet en Algérie    Les autres challenges de la FAF    14 morts et 67 blessés sur les routes du pays en une journée (Gendarmerie nationale)    Ibn 'Arafa Al-warghamî Une référence dans les fetwas au Maghreb    Football-Portugal : Brahimi choisit le numéro de maillot de... Madjer au FC Porto    LE DIRECTEUR DE LA SONATRACH, ABDELHAMID ZERGUINE, LIMOGE    DEUX POIDS DEUX MESURES !    Il a rompu avec ses éclipses post-présidentielles    Affaire d'écoutes illégales visant Erdogan    Match amical    Né dans le sillage de l'opposition à un 4e mandat pour Bouteflika    La production pharmaceutique nationale en est souvent victime    Elle a réuni 500 personnalités dans une conférence sur la transition    Le président Bouteflika présente ses condoléances aux chefs d'Etat des pays touchés par le crash    La police fête un événement historique....    Mohamed Assef et Indila à l'honneur    Dirigé par Amine Kouider, il présente «Schéhérazade»    Rassemblement propalestinien interdit: incidents et interpellations à Paris    Belaïli inscrit un doublé contre l'USMB    L'Etat n'a jamais cessé de d'œuvrer à recouvrer la sécurité et bannir la culture de la violence à Ghardaïa (Sellal)    Dialogue intermalien: les Etats-Unis félicitent l'Algérie suite à l'adoption d'une feuille de route    Sept entraîneurs étrangers en Ligue 1    "Nous sommes dans l'inhumain"    L'hommage au Sage    Un premier versement des redevances acquitté    Oran : Prochain recensement de sites archéologiques des communes côtières    Ouargla : Plusieurs actions pour la réhabilitation du musée saharien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
libressaveurs@hotmail.fr
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.