CSC / Sameur : «J'accorde la priorité au CSC à condition qu'on m'invite à rempiler»    Bouira: opération de recheche d'un enfant mineur disparu à Ain Bessam    Filipe Luis: « Simeone a changé toute l'histoire récente de l'Atlético »    DOCUMENT- El-Khabar, un patrimoine vendu à 406 milliards !    Début des travaux du congrès extraordinaire du RND à l'Aurassi    Leicester : les joueurs vont aller à...Las Vegas !    Les Etats-Unis appelés à exiger un référendum d'autodétermination au Sahara occidental    Le chantage se poursuit    Réactions    Le coin du referee : Les «remerciés» et les oubliés de Benouza !    La FIJ solidaire    La Protection civile fin prête    El Affroun : Un club pour les chercheurs en psychologie    Histoire de deux tragédies    Le grand bleu    Mélancolie en lettres majuscules    Tabagisme : 45 Algériens en meurent chaque jour    MOB : Ultimes réglages avant l'ES Tunis : Les défections inquiètent Amrani    Syrie / Une trêve a été conclue hier : Alep, le silence des armes    Alger / Relogement : Bientôt une autre opération    Ayrault et Steinmeïer réitèrent le soutien européen    Prolongation des contrôles aux frontières intérieures pour cinq pays    10 morts et 22 blessés en 24 heures    Participation des huit filiales du groupe Benhamadi    MFG vise une production de 1 400 tonnes/jour    La voie est libre pour l'investiture républicaine de Donald Trump    3e colloque national en didactique des langues étrangères    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Algérie - 2% des recettes fiscales des wilayas et des communes iront au Fonds de garantie des collectivités locales (officiel)    Skikda: Les terroristes en déroute, échec d'une tentative de fuite    Photo de Bouteflika: Valls plaide sa bonne foi auprès de Sellal    9ème édition du tournoi de football de la presse nationale: Une totale réussite    Constantine - Les candidats au bac attendent toujours leurs cartes biométriques    Maladies saisonnières: Le dispositif d'alerte activé    400 migrants rapatriés chez eux    Importation des produits alimentaires et du ciment : Les prix continuent leurs baisses sur les 2 premiers mois 2016    Des parlementaires contre-attaquent    Séminaire autour du droit du sport    France : Les pilotes d'Air France se préparent à la grève    Semences de pommes de terre : Un programme pour réduire de 30% leurs importations    Batimatec tient toutes ses promesses    Ultime explication pour le maintien    Course infernale pour le podium    Feu vert de la Cour suprême au référendum contre la relocalisation de réfugiés    Syrie: de quoi parle-t-on?    Le Keblouti, source de la littérature révolutionnaire    Pari réussi par de jeunes comédiens    Selon Mohamed Aissa : L'Islam qu'on connaît au Maghreb et en Afrique a une seule source    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
[email protected]
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.