Le pari du RCD    Tout a été tenté    Premier forum national des huissiers de justice à Oran : L'indépendance de l'huissier de justice mise exergue    Hamel à Berlin : Le général major s'enquiert de l'expérience de la Police allemande    Commission algéro-tunisienne : L'enseignement supérieur et la recherche scientifique en point de mire    AADL 2001-2002 : Remise des clefs de logements avant le Ramadhan    Le public perd, le privé gagne !    Tunisie : Nécessité de l'harmonisation des systèmes de qualité des pays arabes    Erdogan menace l'Europe de lui envoyer les migrants    Sahara Occidental : Les violations des droits de l'homme s'aggravent    Cinq ans après le soulèvement : Bahreïn reste sous pression    Amical U-23/ Algérie-Palestine : Les Palestiniens chaleureusement accueillis à leur arrivée à Alger    "Au Ghana pour prendre une option de qualification"    Championnat national Excellence samedi à Blida    Les Crabes à l'heure africaine    Education nationale : Des mesures rigoureuses contre toute tentative de triche au baccalauréat    Blida : Un réseau de trafic de voitures démantelé    Naâma : 13 morts et 2 blessés suite à une collision entre un minibus et un semi-remorque    L'inquiétude des Blidéens !    Cinq casemates détruites à Aïn-Defla    Alerte rouge dans les aéroports    Le journaliste et le téléphone mobile : outil et source d'information    Hindi Zahra en concert à Alger    Appel à participation    De plus en plus belles !    La maire de Paris qualifie de «réussite» sa visite à Alger    «La nécessité de l'usage du téléphone portable intelligent dans l'exercice du journalisme»    Plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    Un questionnaire pour les militants    Cinémathèque d'Oran : Le cinéma palestinien à l'honneur    Lutte contre la criminalité : Coopération entre la DGSN et les Allemands    Accord pour une "cessation des hostilités" en Syrie, la communauté internationale salue une étape "importante"    Le Maroc accueille la 7e édition de "Marrakech Security Forum"    Ligue 1 (Mobilis): Le live de la 20e journée    Education : Les examens de rattrapage fin juin    Ligue 1 : Duel à distance à Alger    Volley-ball : L'Algérie sans pression à Yaoundé    Tunisie:Des commissions dans les gouvernorats du sud-est pour se préparer à d'éventuels développements en Libye    Dédouanement des sources radioactives : De nouvelles mesures    Photographies anciennes : Opération d'inventorisation et de protection lancée    Algérie-Essais nucléaires français à Reggane: appel à la décontamination des sites des déchets radioactifs    Van Gaal ne peut pas imaginer ses dirigeants discuter avec Mourinho    Constantine 2015: Hakim Dekkar n'en finit pas de "taper du pied", à la grande joie de son public    L'écrivain ivoirien Bernard Dadié, premier lauréat du prix Jaime Torres Bodet décerné par l'Unesco    7e FIAC: un concert de musique classique au MAMA    Algérie-AADL 1: remise des clefs des logements situés à Alger avant Ramadhan (ministre)    Algérie-Tunisie:appel à la promotion du partenariat et de l'investissement dans l'industrie pharmaceutique    Algérie:Cinq casemates détruites à Ain Defla et un narcotrafiquant abattu à Bechar (MDN)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HALAWIYATE
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2011

Ramadhan est déjà là, à voir les transformations de nombreux commerces qui débiteront des tonnes de gâteaux et autres sucreries.
Désignés sous l'appellation générique de halwa (douceurs) dans les parlers populaires, les gâteaux sont une nouveauté gastronomique pour la majorité des Algériens. Il y a moins d'un demi-siècle, la pâtisserie était l'apanage des villes. Et encore ! D'un côté, les halawat des hdar, héritiers de la tradition andalouse et turque qui ne sortaient guère des vieilles cités, de l'autre les sucreries du souk sur les étalages des halwadji. Seuls quelques rares privilégiés pouvaient déguster la pâtisserie dite française. De nos jours, les gâteaux sont devenus un véritable phénomène socioculturel.
Le fonds culinaire berbère ne recèle que de rares spécialités pâtissières, généralement de simples pâtes levées auxquelles étaient ajoutés du beurre et du miel. Comme cette kutamiya dont la recette est révélée dans un manuscrit de l'époque où la vaillante tribu berbère des Koutama rayonnait sur le Maghreb. Miel, beurre, farine de céréales et parfois des dattes, c'est la base de toutes les pâtisseries anciennes qui ont persisté dans notre culture culinaire. Rudimentaire préparation certes, mais c'était le mieux que l'on pouvait.
La conquête de l'Espagne fera découvrir aux Berbères, qui s'établiront en Andalousie, une autre face de ce qu'un auteur nomme “l'empire du doux”. Les échanges de la péninsule ibérique avec les grandes cités maghrébines de l'époque verront apparaître un chamboulement dans la conception du gâteau. Mais il faut attendre l'exode des musulmans andalous vers les côtes du sud de la Méditerranée pour que nous connaissions des préparations telles que le kaak, le makrout, la ghribiya, le fanid, la zlabiya, le sfendj… À la même époque, l'établissement des Turcs à El Djazaïr apportera un autre savoir-faire en la matière. Baklawa, tcharak, ktayef dateraient de cette époque. Il est difficile de fixer avec certitude les apports historiques. Cordoue et Istanbul ont hérité du savoir-faire de Bagdad qui, elle-même, l‘a reçu des Persans. Au XVIe siècle, Alger, à son tour, bénéficiera d'influences croisées qui se fondront pour donner l'essentiel de ce qu'on appelle aujourd'hui “pâtisserie traditionnelle”.La terminologie pied-noir en a fait la “pâtisserie orientale”.
Retour d'histoire, nouveaux ingrédients et nouvelle influence moyen-orientale métamorphoseront à nouveau nos halawiyate.
Momo
[email protected]
RECETTE Gâteau de semoule au sésame
Ingrédients :
l 100g de semoule fine
l 1 litre de lait
l 30g de beurre
l 3 cuillérées à soupe de miel
l 1 bâtonnet de cannelle
l 20g de graines de sésame grillées
Préparation :
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le bâtonnet de canelle et portez-le à ébullition.
Lorsque celui-ci bout, retirez le bâtonnet de cannelle, versez en pluie la semoule et mélangez jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajoutez le beurre et mélangez.
Ajoutez le miel, mélangez bien le tout.
Répartissez la semoule dans 4 moules, égalisez bien le dessus et parsemez de graines de sésame.
Enfournez à 180°C pour 10 mn, le temps que le dessus gratine un peu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.