Algérie : Dans l'industrie automobile naissante, la transparence de l'actionnariat est aussi en question    DJAMEL OULD ABBES A GHARDAIA : ‘'Dépasser les différends et la Fitna''    TRANSFERTS DE FONDS VERS L'ALGERIE : Les émigrés ont ramené 2 milliards de dollars    TELEPHONIE FIXE ET MOBILE : 50,5 millions d'abonnés enregistrés    FC Barcelone : Lionel Messi accuse salement le coup    Le permis biométrique à partir du mois prochain    PROTECTION CIVILE : 144 interventions effectuées en 3 jours    BENSEKRANE (TLEMCEN) : 176 logements publics locatifs attribués    AS Monaco - Mbappé: "Le Real Madrid, on verra plus tard"    Le Royaume-Uni notifie officiellement son retrait de l'UE    Le terroriste dénommé I. Ali capturé à Djanet    Le pétrole continue de monter en Asie    Avantages aux investisseurs : Heureux celui qui créera 100 emplois !    Abbas rencontre l'émissaire de Trump avant le sommet arabe    Le RCD préconise la réorganisation des services de renseignement    FAF / Première réunion de Zetchi et son BF : Arrêt du championnat pour la mise à jour !    Vie des clubs / MCA - les joueurs avides de revanche face à la JSK : La Coupe d'Algérie, le principal objectif du Doyen    Le championnat national reporté jusqu'au déroulement de tous les matches en retard    Le président Bouteflika s'entretient avec son homologue congolais    Profonde préoccupation de l'UE, l'ONU et l'UA    15e édition de Djazagro : cap sur l'exportation    en bref...    Boumerdès / L'opération a mobilisé de nombreux volontaires - Plages : l'heure du nettoyage    Festival «Lire en fête» de Constantine : Une plongée dans une bulle de lecture en couleur    Ouverture du 8e Printemps théâtral de Constantine    Hommage à la doyenne du 4e art algérien    Sahara occidental / ONU : La Minurso au menu du Conseil de sécurité    Présidentielle en France : Une élection sur fond de scandales    Sa commercialisation interviendra le 2 avril 2017    Sofiane Khedaà ̄ria (Gardien de but de l’ess) :    Voile : Série Optimist    Badminton    L’opposition politique en Algérie : racines et projections (6e partie)    ACTUCULT    Une association organise des journées de sensibilisation    Ahmed Kathrada, symbole de la lutte anti-apartheid, s'en va    Brèves...    Organisation des législatives : Plus 53 000 bureaux et 500 000 encadreurs retenus    Une autre avocate écrouée à Annaba    Une liste d'attente de près de 200 malades à l'EHS d'Ophtalmologie: 70 greffes de la cornée prévues avant la fin de l'année    Tout est fin prêt selon le DRAG    Une visite dédiée à l'eau et l'environnement    Un projet de jumelage pour la protection des consommateurs    Olivier Py : «Les subventions subventionnent les spectateurs»    Formation d'un gouvernement : Les pourparlers échouent en Irlande du Nord    L'Etat hausse le ton    Inscriptions ouvertes    Exposition du caricaturiste "Le Hic"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.