Un camp de l'ONU attaqué au Nord du Mali    Les Chauves-souris s'invitent à Annaba    Le pèlerinage à la Mecque, le hadj, rapportera 6.4 milliards de dollars à l'Arabie Saoudite    Le pétrole ouvre en hausse à New York, optimiste sur la demande américaine    Egypte: enquête visant Morsi pour des documents livrés au Qatar (agence)    Des mesures "strictes" au niveau des frontières, aéroports et ports pour faire face au virus Ebola (ministre)    Jijel : La plage du "Grand phare", numéro 1 au hit-parade des plages    Nomination de 48 magistrats et titularisation de 331 autres (CSM)    Ouverture mardi de la session d'automne des deux chambres du Parlement    Mobilis et le COA d'accord pour prolonger leur partenariat jusqu'à 2020    Décès d'Albert Ebossé : la dépouille mortelle rapatriée au Cameroun    L'Algérien Salim Arrache en approche avec Arles-Avignon (France)    Après la tragique disparition du footballeur de la JSK Ebossé Bodjongo    Tous les agents chimiques de catégorie 1 déclarés par la Syrie sont détruits (OIAC)    La CNEP-Banque a accordé près de 11.000 crédits hypothécaires entre janvier et mai    Signature électronique: le patronat national salue un nouveau pas vers l'économie du savoir    ILS ONT FAIT LE BUZZ !    Un hommage à M'Hamed Benguettaf, en ouverture du 9e Festival national du théâtre professionnel    Récupération de plus de 3000 kg de kif traité à la frontière Ouest du pays (MDN)    L'Algérie et la Chine conviennent du renforcement de la convention culturelle    Le gouvernement provisoire libyen a présenté sa démission au Parlement    USA : premier essai clinique d'un vaccin expérimental début septembre    La pièce "Ya chari dalaà fi souk Edlala", un plaidoyer pour les artistes    La Chine appelle à un cessez-le-feu immédiat dans l'est de l'Ukraine    Algérie - Quand rôdent en été les fantômes de Lady 'Di'' et Mama Binette à Beni Haoua    Premier stage avec Pierre-André Schurman    Verts d'Europe : Brahimi s'illustre en Ligue des champions    Le match sera maintenu à Blida    Algérie:Remise de plus de 5.200 actes de concession agricole à Relizane    74 incendies maîtrisés à Alger depuis le lancement du plan de lutte contre les feux de forêt    Tunisie:La marine reçoit deux vedettes rapides octroyées par les Etats-Unis    Un responsable palestinien dévoile un plan politique visant à mettre fin à l'occupation israélienne    Fièvre aphteuse: vaccination de 10.000 têtes bovines à Oum El Bouaghi    Maroc:Le CESE émet son avis sur le projet de loi sur les banques participatives    Tunisie:Importation de pesticides biologiques pour lutter contre le feu bactérien    Mali:Les mouvements rebelles du nord font la paix entre eux    Renforcement de la lutte contre la violence à l'égard des femmes    Quand la rivalité féminine prend le pas sur la solidarité gouvernementale    Refusant de réagir à chaud aux mesures prises contre lui    Palmarès du Festival du film francophone d'Angoulême    262 milliards de dollars pour l'investissement public    "Moi, Brutus Belkhadem"    Que deviendra-t-il après son limogeage?    Le malaise refait surface    Le traumatisme de trop...    L'écrivaine canado- algérienne s'attaque au Maroc    La Mostra de Venise écarte le cinéma révolutionnaire algérien    "La répression des libertés m'a poussé à écrire"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.