"Vous êtes les gardiens de l'ordre social"    La liberté de la presse mondiale : L'Algérie confortée par la Constitution amendée    Quelle place pour le correspondant local?    Quand les plumes font l'Histoire    L'Affaire El Khabar reportée à mercredi prochain    Accord de trois milliards de DA pour financer les études de faisabilité    C'est la débandade à Tizi Ouzou    Il pourvoit près de 1 000 nouveaux emplois    Assurance-vie : 5,4 milliards d'euros non réclamés    Pétrole : Les cours se replient légèrement    Abdelkader Messahel : Résolution des conflits par le dialogue et pas d'intervention hors des frontières de l'Algérie    Les chefs des diplomaties française et allemande en tournée conjointe    Le peuple sahraoui dans l'attente d'une résolution du Conseil de sécurité    Un mort et 23 blessés dans un attentat contre l'armée    France : Hausse des actes antimusulmans    Bab El Oued jubile et Soustara reste de marbre    Coupe d'Algérie 2016 : Les Algériens de Londres renouent avec l'ambiance sportive d'Alger    Ooredoo présente ses meilleurs vœux à la presse algérienne    Domination totale des Ethiopiens    Slimani bat l'un des records de Messi    Mise à la retraite des professeurs de CHU : Boudiaf :" une décision qui s'inscrit dans le cadre des lois en vigueur sur les plans national et ...    Au profit de 359 veuves : Formation sur les métiers de l'artisanat à Constantine    Transplantations d'organes: Boudiaf mène campagne    Atelier national sur la pêche artisanale : Un plan d'actions pour la mise en œuvre des directives volontaires de la FAO    Les adjoints de l'éducation renouent avec la "protesta"    700 agressions perpétrées contre l'environnement    "El Ghalta" gagne les faveurs du public    Deux pièces théâtrales algériennes au menu    Clôture en apothéose du concours de la meilleure chanson chaouie    "Oummou Mohamed" ou l'autre voile    La presse électronique s'impose    32 morts dans un double attentat à la voiture piégée    Renault Pro+ présente Renault X-Track et Master 4x4    1 atelier et 20 bombes détruits    Un homme d'affaires russe rachète le Nürburgring    Volkswagen numéro 1 mondial au 1er trimestre 2016    Bientôt équipés de scanners mobiles    Un long chemin de luttes et de sacrifices !    L'Onda menace les chaînes privées    « Le Président se porte bien, l'Algérie aussi »    3 MAI, JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE : Réflexion et le monde du journalisme en fête    Musique : Paco Séry célèbre le jazz à Alger    Volleyball - Coupe d'Algérie: Le GSP et le NRBBA en finale    Message de Bouteflika, à l'occasion du 1er mai: La générosité de l'Etat «au passé», place à la compétitivité    Lutte contre le cancer: L'Algérie abritera la 17ème édition panarabe d'oncologie    Naâma: Langues étrangères, cette plus-value    Hannachi : «On ramènera les meilleurs joueurs du marché et je vais me rendre en France pour...»    Le maestro qui veut hisser "très haut" l'OSN    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.