JSK : Benlamri rejoint l'ESS    La mafia à visage découvert    Hanoune interpelle Bouteflika : «Il faut s'occuper de la maison Algérie»    Irak : Plus de 1400 personnes tuées en juin    Lune 15 / Mythologie du chat et de la chkara    L'Agresseur de son cousin derrière les barreaux    Maghnia : Plongée dans le théâtre de l'absurde    Des veillées culturelles à la recherche d'un public    Oran, Tlemcen et El Bayadh : Regards croisés sur les soirées du Ramadhan    ESS : Djahnit s'engage pour deux ans avec Al-Arabi    Officiel : Carvalho prolonge d'un an à l'ASM    Un enfant de 11 ans, premier malade à succomber au botulisme à Batna    Création prochaine d'une instance pour organiser l'investissement sur fonds de Zakat    L'Algérie se félicite du rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats Unis    Importations: Le problème de véhicules bloqués réglé prochainement    L'Etat veillera à l'application rigoureuse de la loi contre ceux qui veulent compromettre l'avenir de Ghardaïa    Gaïd Salah préside la cérémonie de remise de grades à des officiers supérieurs de l'ANP    Egypte:le gouvernement s'engage à soutenir pleinement la répression contre les terroristes    Record de 137.000 personnes depuis le début de l'année    La route à tombeau ouvert    Boudebouz à Montpellier pour 1,7 million d'euros    "L'Algérie est importante pour la paix dans la région"    Le Maroc en appelle à l'Otan    Hommage au musicien cheikh Namous    Apulée de Madaure s'invite à Constantine    Aziz Smati restera le créateur de L'inspecteur Mergou    Crise au Yémen: le niveau d'urgence humanitaire majeur décrété par l'ONU    Algérie - Des députés du FLN s'insurgent contre l'obligation du paiement par chèque entrée en vigueur le 1er juillet    Libye:le Conseil de sécurité appelle les participants au dialogue à se mettre d'accord sur une issue à la crise    Batna : Plus de 15.000 téléphones portables saisis    AIN TEMOUCHENT: 85 postes pour les corps des directeurs et d'inspecteurs d'éducation    Barème des rémunérations : Les architectes haussent le ton    Homologation des stades : La LFP émet des réserves    TIARET: Premières journées théâtrales    Ghoulam, Mahrez, Djabou et Meghni, les invités d'honneurs des finales    Fermeture de trois cliniques privées et une pharmacie    La police saisit 30 kilos de kif traité    Abou Diaby quitte Arsenal    Messi n'a pas marqué mais il a servi et l'Argentine s'est régalée    Sécurité sociale : 15% des employeurs payent leurs cotisations en retard    Industrie : Hausse de la croissance industrielle publique hors hydrocarbures    Afin de promouvoir l'industrie des ciments : Signature d'une convention entre la direction de la recherche scientifique et le groupe cimentier GICA    Benkhalfa déclare la guerre à la «chkara»    L'Algérie célèbre la Journée internationale de la lumière et le 53e anniversaire de son indépendance    Ansar Eddine revendique des attaques    Un terroriste abattu à Aïn-Defla    Le MSP égratigne le gouvernement    AGENDA CULTUREL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.