Gaïd Salah réitère la détermination de l'ANP à défendre les frontières nationales    Equipe Nationale A' : "Le stage s'est déroulé dans d'excellentes conditions" (FAF)    Ligue des Champions européenne: "la défaite face au Paris SG : une grosse déception" (Djebbour/Apoel Nicosie)    Championnat d'Espagne (9e j) Real Madrid-Barcelone : Messi annonce la couleur    Deux morts et deux blessés dans un accident de la circulation à M'sila    Les dernières fluctuations des marchés pétroliers n'impacteront pas l'économie nationale (Djellab)    L'opération de fermeture des comptes spéciaux se poursuit progressivement (ministre)    Conférence du consensus: rencontre de concertation entre le RND et le FFS    Saisie de 1.000 litres de carburant à Timiaouine et 23 quintaux de câbles de cuivre à Laghouat    Algérie: Sellal évalue l'état d'avancement du projet algérien d'accession à l'OMC    France: le torchon brûle entre le parti socialiste au pouvoir et ses frondeurs    Ligue des champions (3e j) - l'AS Rome corrigée par le Bayern, Garcia fait son mea culpa    CRB : Zvunka jette l'éponge    La situation en Libye préoccupe l'union européenne    Dans un message à l'occasion de la journée du 22 octobre    La grève de l'UNPEF largement suivie hier, selon le responsable de la communication    La Chine va lancer une nouvelle sonde lunaire    Cinéma : Le Film Fadhma N'Soumer à l'affiche    Tlemcen: démantèlement d'un réseau de narcotrafiquants et saisie de 3 tonnes de kif    Conflit malien: Alger propose un avant-projet de paix aux parties concernées    Tunisie: "ne pas voter Nidaa, c'est voter Ennahdha" Beji Caid Essebsi    NAHD : Un autre défi à relever    Une ambition démesurée ?    Célébration de la Journée de la presse : Le journaliste, ce «bouc émissaire»    Coopération avec l'Algérie : La délégation de l'UE dresse un «bilan positif»    Battant pavillon sierra-léonais : Un remorqueur secouru au large d'Oran    BOUMERDES: Du nouveau pour les stades    La valse des entraîneurs se poursuit : Un phénomène à éradiquer    A quoi sert un pays aujourd'hui?    Chantiers et désagréments: Les mises au point du wali    Les combats se poursuivent entre le MNLA et le GATIA au Nord-Mali    La manne publicitaire au centre des enjeux    L'Iran poursuit sa mise en conformité    15 morts dans un attentat suicide    Qui défend les intérêts des journalistes ?    Un millier de postes ouverts à travers le pays    Arrêt sur parcours    Passer de la méfiance à la... confiance    De nouvelles mesures pour les assurés exerçant à l'étranger    La caravane médiatique dans les wilayas du Sud    Grine : "Une question de souveraineté"    Fury détrône Gone Girl    On ne vous oubliera jamais !    Mascara se dote d'un institut national spécialisé en techniques    Ooredoo réitère son engagement envers les médias nationaux    La fluidité de la circulation promise reste hypothétique    Où sont les responsables ?    La ministre de la Culture annonce le lancement prochain du "Grand Prix du roman"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.