« Nous avons un problème crucial de stockage »    La Turquie et l'Arabie saoudite s'en mêlent    Mesut Ozil convoité par le Barça ?    Trifon Ivanov n'est plus    400 véhicules seront équipés de kits Sirghaz en 2016    Hausse des accidents de la route    Sensibilisation au tri sélectif dans des établissements scolaires d'Oran    « Hafila Tassir 2 » en ouverture    Adlane Samet expose ses « Regard's »    Tout un programme !    PSG : Serge Aurier écarté du groupe !    Real Madrid : James Rodriguez préfère Zidane à Benitez    Slimani signe un doublé et prend le dessus sur Belkaroui !    Tunisie : Le conseil national du CPR fusionnera avec Harak Tounes Al Irada    Dossier libyen: réunion attendue des pays voisins pour examiner les moyens d'un règlement politique    Irrigation agricole: Près de 200 pompes solaires installées dans le sud en 2015    Algérie : un nouveau règlement parasismique au 2ème semestre    Santé publique / Vaccins : il y a du nouveau    Benkhalfa de Koléa : «Substituer la fiscalité ordinaire à celle pétrolière»    Début du vote pour l'élection présidentielle en Centrafrique    Disparition d'espèces animales et destruction des habitats naturels / Zones humides : écosystème en péril !    Constantine 2015: du rire à volonté avec Mourad Saouli et son show "Bouzid Enoss"    Le PT opte pour des actions de proximité    Les chiffres effarants de la Banque mondiale    Le talon d'Achille de la lutte antidrogue    Iran - Arabie Saoudite : une rivalité politique ou une confrontation idéologique ?    tragédies D'hier et d'aujourd'hui : Terreur au paradis 13e partie    "Nous réclamons la décontamination des sites irradiés"    Un terroriste abattu à Boghni    "Il faut tout faire pour sauver la calligraphie !"    "Histoire de l'Algérie et du Maghreb" de Marcel Emerit    Un concert de musique classique au Mama    Fellag à l'affiche du 13e Festival des arts burlesques de Saint-Etienne    Maroc-Tourisme : une délégation de journalistes russes visite Agadir    Hadj 2016 : l'Arabie saoudite maintient le même quota de hadjis algériens    Raffinerie de Skikda : Arrêt d'urgence à l'unité 100    Collision entre deux camions, un mort et un blessé    Football - Ligue 1 : Le RCR refuse d'abdiquer, l'USMB et l'USMH calent    Précarité, cohésion sociale, intervention militaire en Libye : Les mises en garde du FFS    Meeting à la salle Harcha : Le RCD appelle à la réouverture des frontières avec le Maroc    L'Algérie condamne «vigoureusement» les attaques terroristes à Kidal et Tombouctou    Les Crabes pour réussir leurs grands débuts    Un machiavélisme historique    Les participants recommandent la consolidation de leur rôle aux plans économique et social    Installation d'un centre d'appui à la technologie et à l'innovation à l'université    L'USMA et le CRB tenus en échec    Les raisons du dérapage du dinar sur le marché parallèle, coté à 190/193 contre un euro le 11 février 2016    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.