Gaza : au moins 54 Palestiniens tués mercredi    Tunisie: des familles libyennes et délégations diplomatiques étrangères arrivent au poste-frontière de Ras jedir (sécurité)    Tunisie:Arrestation d'un ''dangereux terroriste'' à Kasserine    Mascara : trois morts dans deux accidents de la route distincts    De nouvelles violences ont éclaté le jour de l'Aïd    La DGSN diligente une enquête    LUTTE ANTITERRORISTE    Communication sur le crash du vol AH 5017    La permanence n'a pas été assurée durant la fête    Importation de véhicules    Ghaleb Bencheikh à "LIBERTE" (2e partie et fin)    Tout cessez-le-feu doit conduire au désarmement du Hamas, estime-t-il    ADRAR : 3.580 logements de type public locatif (LPL) réalisés    LE DISPOSITIF PRENDRA FIN DIMANCHE PROCHAIN    Ssétif    FIEVRE APHTEUSE A SETIF : 75 BOVINS DECIMES    AIN TEMOUCHENT : Saisie de 17 kg de kif traité    Sonatrach : Un limogeage qui n'a pas révélé tous ses secrets    Vadym Blazhei, conseiller à l'ambassade d'Ukraine au « Le Quotidien d'Oran » : «L'Algérie est notre principal partenaire dans la région»    RC Relizane : Place aux choses sérieuses    9ème anniversaire de sa disparition : Hommage à Hachemi Cherif    1,5 milliard de dinars pour sa concrétisation : Vaste programme d'aménagement urbain à travers la wilaya    Belkalem vers Trabzonspor    «Nous sommes capables de jouer le titre»    Chéhérazade en voyage à Alger    Combien coûte une télévision sur Nile Sat?    Quatre artistes pour une fête unique    Agenda chargé pour Gourcuff    Habillement : Hausse des importations au 1er semestre 2014    Précieux enregistrements    Plus de 60 prisonniers politiques sahraouis au Maroc    L'élite peaufine la préparation physique    La détermination de la CNLTD    Le piano de "Casablanca" aux enchères    Le pouvoir affaiblit l'Etat    Ouvertures de 3 nouvelles écoles scolaires    Crash : M. Sellal présente ses condoléances au nom du Président Bouteflika    L'inflation a poursuivi son recul en juin 2014    Club Africain,Belkaroui bien parti pour arracher sa place de titulaire    Plusieurs stages en perspective pour l'élite de la natation algérienne    28 athlètes algériens à la conquête de l'Afrique    Libye, la somalisation ?    Crash : des mesures d'accompagnement des familles des victimes    La 3G, et après ?    Objectif : redonner à la culture droit de cité    Projection en avant-première à Bechar du documentaire-fiction Zone 8    Modernité, comment ? Stagnation, pourquoi ? (2e partie et fin)    Ghardaïa : échauffourées à Berriane entre groupes de jeunes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.