Le système Haddad, ou comment imposer une dîme sur les grands projets    Le marché pétrolier enregistre "une tendance vers un rééquilibrage" (producteurs)    Manchester City officialise la signature de Mendy    Importations : L'objectif d'économies est quasi nul    Risque de pénurie de l'essence sans plomb    Foncier touristique : les attributions gelées    Boulangerie : une activité dans le pétrin    Crise du Golfe : Le président turc Recep Tayyip Erdogan en tournée dans la région    Terrorisme : liste de 173 kamikazes    Alger pour un recentrage de l'action arabe    Grève de 48 heures pour mercredi et jeudi    Le CICR s'attend à 600 000 cas en 2017    Repère : Tebboune et Bedoui, même combat ?    Deux nouvelles médailles d'or pour l'Algérie    Le NAHD et El Fayçali en tête du groupe A    Verts d'Europe : Belkaroui de retour au Portugal, Feghouli vers Galatasaray    Les Algériens s'inclinent et terminent à la 6e place    Ouled Mendil (DOuéra) : Arrestation du suspect impliqué dans le meurtre d'un quinquagénaire    1695 décès durant le 1er semestre 2017    Plaidoyer pour un plan national de gestion des incendies    Une usine de plastique ravagée par un incendie    Une tentative d'émigration clandestine mise en échec    40 émeutiers placés sous contrôle judiciaire    Un gardien de prison vit aussi dans une prison    Mondiaux-2017 : Sahnoune et Cherouati devant le conseil de discipline    Bouira / Alimentation en eau potable : Les robinets d'Ath Ibrahim à sec    MCA : Bendebka, 4e recrue du Doyen    Festival international de musique diwane : Mehdi Nassouli assure le show en clôture    Exercice militaires navals entre la chine et la Russie    Kiosque arabe    YEMI OSINBAJO :    ACTUCULT    Le 17 août au stade de Canastel : Hommage à Miloud Chorfi    Commerce extérieur: 5 milliards de dollars de déficit au 1er semestre 2017    Le temps presse pour lancer les travaux du troisième casier: Risque de saturation du centre d'enfouissement du groupement d'Oran    Sidati appelle l'UE à "une intervention urgente et ferme"    Artistiquement vôtre!    Mezghana Battle International    Un glacier momifie un couple pendant 75 ans    Réunion d'urgence du Conseil de sécurité    Identifions nos vulnérabilités    "Le FLN soutiendra toujours Bouteflika"    2 footballeurs suspendus pour avoir mordu des adversaires    Une terroriste de Daesh arrêtée par la PAF    Spider-Man Homecoming    La caravane artistique de l'Oncic arrive    Le CNDH salue l'initiative de la DGSN    Idir de retour à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence nationale des chefs d'établissement du supérieur
La rentrée universitaire sous de bons auspices !
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2012

Le seul hic pour certains établissements réside dans le déséquilibre sur le plan de l'hébergement des étudiants. Certaines résidences universitaires enregistrent un grand déficit et d'autres comptent un surplus en nombre de lits disponibles. Le choix et l'orientation des nouveaux bacheliers ont engendré ce déséquilibre.
De retour aux commandes du secteur qu'il a quitté il y a quelques mois à peine, Rachid Harraoubia a réuni, hier, les chefs d'établissement de l'enseignement supérieur et directeurs d'écoles supérieures pour faire le point sur la rentrée universitaire 2012-2013. À en croire le discours officiel et les chiffres avancés par les différents intervenants lors de cette rencontre, la rentrée universitaire s'annonce sous de bons auspices. Tous les moyens humains et matériels ont été mis à la disposition du secteur pour assurer une bonne reprise à plus d'un million d'étudiants dans les différents cycles d'enseignement supérieur.
Remerciant d'emblée les différents responsables présents pour leurs efforts notamment pendant les différentes étapes sensibles de fin d'année et d'inscription de nouveaux bacheliers, le ministre de l'Enseignement supérieur a précisé que “l'objectif de cette conférence n'est pas d'évaluer la rentrée universitaire. C'est encore trop tôt pour cela, mais nous allons le faire très prochainement. Cette conférence nous permet cependant de faire le point sur les dernières retouches pour le coup d'envoi officiel". Rachid Harraoubia insistera sur la nécessité de “conjuguer les efforts en vue de parvenir à un enseignement de qualité et de la recherche ainsi que l'ouverture de l'université sur l'environnement international". Après avoir donné la parole aux présidents des trois conférences régionales (Centre, Est et Ouest) et au DG de l'Onou pour exposer leurs rapports sur la rentrée universitaire, le ministre a tenu un point de presse. Harraoubia insistera pour entamer sa rencontre avec la presse par “une introduction" très spéciale. Comme pour se laver les mains des incidents dramatiques qui ont émaillé la dernière année universitaire, le ministre a tenu à expliquer les modes de gestion adoptés par son secteur. “Les décisions du département de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne sont pas celles du ministre. Mais celles de tous les responsables et conseils scientifiques", explique le conférencier. Et d'ajouter que le ministère est doté “d'une commission nationale d'habilitation où les décisions collectives sont prises et d'un comité national d'évaluation installé il y a une année. La concertation, c'est la base de toutes les mesures de notre ministère qui diffère des autres départements".
En prenant du recul d'un secteur qu'il a connu depuis de longues années et où il était sûr de revenir un jour — “J'étais sûr que j'allais revenir à l'université", a-t-il reconnu —, Harraoubia a, semble-t-il, pu mettre le doigt sur les erreurs qui ont porté préjudice à l'image de son département. “Ce qui nous a manqué, c'est la communication. D'ailleurs, nous allons communiquer autrement", s'engage-t-il.
Travaux de réfection des résidences universitaires
Cela dit, la rentrée universitaire de cette année est caractérisée par la principale mesure de lancement des travaux de réfection et de la majorité des résidences universitaires en vue d'éviter que le drame survenu à Tlemcen ne se reproduise. Les walis ont pris les dispositions nécessaires pour que les travaux entamés à tous les niveaux (réfection, réseau électrique et gaz, incendie, sortie de secours...) soient achevés le plus tôt possible.
Les résidences ont été conçues selon les normes de l'époque de leur construction et aujourd'hui, il y a lieu de les adapter aux nouvelles normes qui assureront plus de sécurité aux étudiants et aux fonctionnaires.
Il faut savoir à ce propos que 450 000 étudiants, soit 41,04%, sont hébergés et 805 000, soit 73,06%, perçoivent une bourse. Les statistiques de la tutelle montrent un grand déséquilibre dans l'hébergement des étudiants.
Certaines résidences souffrent de déficit en lits et d'autres comptent un surplus en lits disponibles. “Cela est dû au choix et à l'orientation des bacheliers", explique Harraoubia. Et d'annoncer la prochaine réception de quatre écoles nationales supérieures à Koléa et les facultés de médecine et de droit.
Une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour loger les enseignants
Bonne nouvelle pour les enseignants qui attendent l'achèvement du fameux projet de 12 000 logements lancés sur instruction du président de la République.
Le premier magistrat du pays a donné instruction pour dégager une rallonge de 440 000 milliards de centimes pour l'achèvement de ce projet. Pour ce qui est de la création d'universités privées, le conférencier dira que la loi existe, mais les personnes intéressées doivent répondre aux cahiers des charges.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.