Tunisie: La famille de feu Chokri Belaid poursuit Al-Jazeera en justice    L'Algérie signe deux conventions de coopération scientifique avec l'Afrique du Sud et l'Allemagne    Président Bouteflika: le peuple algérien est "conscient des dangers qui pèsent sur le pays et sur la région"    Cameroun : un soldat tué et 3 autres grièvement blessés dans l'explosion d'une mine posée par Boko Haram    Coupe de la Ligue anglaise: 2e titularisation de Abeid (Newcastle), Bentaleb (Tottenham) toujours absent    Ligue 1-Mibilis (9e j) JS Kabylie : l'entraîneur Ciccolini ne s'attendait pas à battre le MC Alger    Ligue des champions (finale) : l'ES Sétif à 90 minutes d'un exploit historique    Algérie: lancement d'un nouveau traitement contre les neuropathies ayant peu d'effets secondaires    Algérie: Abdelouahab Nouri et son homologue français plaident pour un partenariat économique solide et diversifié    Le rapport Doing Business 2015 aidera l'Algérie à améliorer son climat d'affaires (ministre)    La fermeture de l'Esplanade des mosquées est une "déclaration de guerre" aux Palestiniens et aux musulmans (Abbas)    Le British Council lance une nouvelle session de formation au profit des enseignants de la langue anglaise    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    L'Algérie condamne "avec force" les attaques terroristes contre des forces de sécurité nigériennes (MAE)    Accident de la circulation: 14 personnes tuées et 55 blessées en une journée (Gendarmerie nationale)    Le succès démocratique en Tunisie va-t-il déteindre sur l'Algérie ? Au CPP de Radio M, on est sceptique    Elaboration d'un projet de décret exécutif relatif aux dispositions spécifiques applicables au poste de SG de commune    Promotion de 2.900 éléments de la Protection civile    L'Algérie et le Sénégal travaillent à bâtir des convergences "fortes" (MAE sénégalais)    Algérie-Koweït : la relance de la coopération dans le domaine de la communication évoquée à Alger    L'année 2015, une nouvelle étape dans la bonne gestion du secteur de la santé (ministre)    Arrestation de trois individus pour escroquerie à Oran    Constantine, capitale de la culture arabe 2015 : réception du tiers des projets de restauration en avril prochain (responsable)    Trois sites pilotes retenus pour un programme de l'UE dédié au patrimoine algérien    Le rôle pionnier des intellectuels algériens durant la Guerre de libération mis en avant (conférence)    L'opposition qualifie la prise de pouvoir de l'armée de "coup d'Etat"    Mondial-2018 - La Fifa s'excuse pour une carte incluant la Crimée dans la Russie    Tibhirine: Trévidic réclame l'expertise des prélèvements effectuée sur les crânes    L'euro recule, le yen au plus bas en six ans lors des échanges asiatiques    Le pétrole en baisse en Asie    Le FFS chez les syndicats dès aujourd'hui    Le programme de 2007 enfin clos    Coupe d'Algérie : Tirage au sort le 1er décembre    CAN-2015 : L'option juin 2015 se précise    Tunisie-Législatives 2014 : Le dépôt des recours contre les résultats préliminaires du 31 octobre au 02 novembre 2014    La France ne remettra jamais des archives qui "lui font tort" (ministre des Moudjahidine)    Sellal, Modiano et le rêve numérique    Les féministes entrent en scène    NAHD : Les sang et or veulent battre le CSC    Près de 40.000 cas chaque année    Il a remis ses lettres de créance au Président Bouteflika    Ça va bouger devant    Trucs et astuces    Passeport : Le timbre fixé à 6000 DA, et plus de 3 000 000 de dossiers déposés    Ouled El-Houma    POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU PAYS    Le coup de bill’art du Soir    Les associations sauvent des programmes officiels rebattus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'artiste peintre Lamia Tamine à “Liberté"
“Je mets beaucoup d'intimité dans mes œuvres"
Publié dans Liberté le 22 - 01 - 2013

Ce n'est plus une artiste en herbe, ni d'ailleurs une artiste confirmée. Lamia Tamine se cherche encore avec certitude et détermination. En réalisant un tour autour des cimaises, on constate l'évolution de l'artiste et cela prouve que la confirmation n'est plus loin. Lors d'une sympathique rencontre avec elle, l'artiste Lamia Tamine a bien voulu nous entretenir et répondre à quelques questions.
Liberté : Le nom Tamine n'est ni étranger ni méconnu dans le monde de l'art et surtout de la peinture ?
Lamia Tamine : (rires) Oui, c'est vrai le défunt Tamine Abderahmen, dit Abdou est mon oncle et c'est peut-être une forme d'héritage que je reçois aujourd'hui et j'espère être à la hauteur du travail, des œuvres et du nom du regretté Abdou. En ce moment, je suis un peu à cheval entre mes études en architecture et le temps que je me force à dénicher pour retrouver mes couleurs et mon petit monde. Je dis bien retrouver. Car depuis mon enfance, j'ai toujours aimé cette intimité, ces moments de solitude à deux entre œuvres et artiste.
À quels moments vous viennent vos inspirations pour “semer" ou peindre ?
n Le monde de l'architecture est à mon avis pas loin de celui des artistes peintres (cercles, perspective, formes...). Et comme vous me le disiez au début, les Tamine ont une fibre artistique, en toute modestie (sourire). Mais, il y a un autre facteur et peut-être le plus important : il s'agit du décès de ma mère, je l'ai perdue quand j'étais toute petite. J'écoute la même musique quand je suis face à une surface blanche. J'écoute du Richard Clayderman, c'est la musique que j'écoutais avec ma mère. Cette écoute est à la fois envoûtante, douce et douloureuse. Mais, cela me permet de produire.
Souvenez-vous de vos premiers pas, les premiers coups de pinceau ?
n Oui, bien sûr. Fulla, Twiti et Mickey, je reprenais tout le temps ces personnages et je m'efforçais de respecter la fidélité en reproduisant l'original. Une personne était toujours disponible pour m'aider et me donner conseil. L'artiste peintre Mennoubi Chérif qui possède toujours son atelier à la maison de la culture de Batna était mon ange gardien et jusqu'à aujourd'hui, il n'est pas avare en conseils et orientation, il a une grande part dans la réalisation de mon exposition.
Les artistes peintres de la ville de Batna ont assisté à votre exposition, êtes-vous impérativement répertoriée dans une catégorie ?
Non pas impérativement, je préfère rester hors catalogue, même si c'est dur, voire impossible. Je suis encline au spirituel et au mystique, je mets beaucoup d'intimité dans mes œuvres et mes toiles. Je laisse libre cours à la lecture équivoque, pour preuve je ne titre pas mes tableaux.
Vous vous êtes fait une place dans le monde des artistes peintres, on dit que Batna en possède beaucoup ?
n Je veux bien avoir ma petite place au soleil. Mais, il faudrait que je la mérite, l'avenir nous le dira. Par contre, j'ai de nombreux contacts avec des artistes peintres aussi bien à Batna mais surtout à travers le monde, grâce à la blogosphère. J'ai pu rencontrer Hassan Chair, lors de son passage à l'Ecole des beaux-arts de Batna. J'ai aussi un contact permanent avec l'artiste peintre de renommée internationale qu'est le Syrien Zahi Aïssa. En ce moment, je prépare mes œuvres pour les envoyer en Arabie Saoudite où je prends part à un festival arabe de la peinture où seront présents plus de 103 artistes du monde arabe, hélas, je ne peux pas être présente. Car, mes études ne me le permettent pas, mais j'espère que mes toiles représenteront bien l'Algérie.
Je souhaite faire passer un message de paix à travers mes œuvres et remercier tous ceux qui m'ont aidée et encouragée.
R. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.