Man United : La tendance se confirme pour Ibrahimovic    MINISTRE YOUCEF YOUSEFI : Examen prochain du dossier de l'industrie automobile    ORAN : Arrestation de 4 narcotrafiquants et saisie de 3 qx de kif    SAIDA : Les prix des fournitures scolaires s'envolent    Le terroriste éliminé à Lakhdaria identifié    Barcelone : la police ignore si le fugitif est en Espagne    Chute d'une roquette près de l'entrée de la Foire de Damas    Message du Président de la république à l'occasion de la journée du Moudjahid    Le parcours solitaire de Benyoucef Mellouk    Le RCD et Jil Djadid dénoncent le discrédit des institutions    L'armée libanaise face à Daech à la frontière syrienne    Turquie : Erdogan au MAE allemand, «Quel âge as-tu ?»    Mexique : les cadavres de trois policiers retrouvés sur une route    Trump congédie son sulfureux conseiller Steve Bannon    L'intervention saoudienne en cause    Les nouveaux ministres prennent leurs fonctions    Le stade : Kerbadj pas contre la domiciliation du MCA au 5-Juillet    CSC : Amrani prolonge son contrat    Grosse pression sur Alcaraz    Début réussi pour Ghezzal    7 070 tonnes de lait écrémé importées    La ligne Aïn Témouchent-Oran risque d'être suspendue    Le prix du mouton s'envole    La culture de la figue de Barbarie encouragée    Décès mystérieux de deux petites sœurs    Dernier délai, fin septembre    Colloque : Les contributions de Mouloud Mammeri dans la lutte anticoloniale    Alger / Manifestation «Dar Dzaïr» : L'Algérie racontée en 12 jours    Semaine de la culture et de l'histoire d'Irdjen : L'histoire de la radio en débat    Nouvelle approche ?    Oran : Le patron de Mobil'Art décédé au Maroc    Enquête sur les auteurs des piquages illicites    Comment le Gouvernement Ouyahia fera-t-il face aux tensions sociales et budgétaires 2017/2019? (contribution)    Administration territoriale : Important mouvement des cadres    Usagers des taxis : L'arnaque au quotidien    L'inévitable anarchie    Praticiens de la santé publique : «Le médecin est un bouc émissaire»    Le taux d'inflation annuel grimpe à 6,1%    CHAN-2018. Libye 1 – Algérie 1 : Les Verts éliminés de la course    Ahmad Ahmad retourne sa veste    Emouvant hommage à Kaddour Bousselham    Célébration du 20 Août 56    Communiqué du collectif de la Tribune    Le système    Makri invente, mais dans l'officieux    Transition sans transaction    Djamel Allam est rentré hier de Paris    Trois films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le taux de chômage en Algérie repart à la hausse
Il reste particulièrement élevé chez les jeunes
Publié dans Liberté le 13 - 08 - 2017

Le taux de chômage en Algérie repart à la hausse. Selon les chiffres de l'Office national des statistiques (ONS), repris par l'APS, le taux de chômage a augmenté de 1,8 point, passant de 10,5% en septembre 2016 à 12,3 en avril 2017. Les données publiées par l'ONS font état de plusieurs phénomènes majeurs. L'ONS relève une importante divergence par sexe, âge, niveau d'instruction et diplôme obtenu, quant à l'évolution du taux de chômage. Le chômage reste particulièrement élevé chez les jeunes. Il touche près d'un jeune actif sur trois.
En effet, le taux de chômage des jeunes de 16-24 ans est estimé à 29,7%. L'évolution du taux de chômage selon le diplôme fait ressortir que l'augmentation enregistrée a touché les personnes sans qualification ainsi que les diplômés de la formation professionnelle.
Le taux de chômage auprès des personnes sans qualification est passé de 7,7% en septembre 2016 à 10,1% en avril 2017, alors que celui des diplômés de la formation professionnelle a augmenté de 13% à 14,8% entre les deux périodes de comparaison.
En revanche, le taux de chômage des diplômés universitaires a légèrement reculé passant de 17,7% en septembre 2016 à 17,6% en avril 2017, en baisse de 0,1 point. Mais il demeure important, révélant l'ampleur du fossé entre l'université et le marché du travail. La répartition des chômeurs selon le diplôme obtenu fait ressortir que 7 870 000 chômeurs n'ont aucun diplôme, soit plus de la moitié de l'ensemble de la population au chômage (52,2%). Les diplômés de la formation professionnelle constituent 24,1% des sans-emploi, tandis que les diplômés de l'enseignement supérieur représentent 23,7% des chômeurs.
Comme il fallait s'y attendre, à la suite du ralentissement des dépenses publiques, l'ONS relève que la baisse du volume de l'emploi entre septembre 2016 et avril 2017 a touché le secteur du BTP avec un solde négatif de 91 000 personnes, ainsi que le commerce, les services et l'administration publique (un solde négatif de 84 000). En revanche, un solde positif a été enregistré pour le secteur de l'agriculture (63 000) et l'industrie (36 000) comparativement à septembre 2016.
Selon l'ONS, six chômeurs sur dix en moyenne sont des chômeurs de longue durée. En d'autres termes, 62,2% des chômeurs cherchent un poste d'emploi depuis une année ou plus. En avril dernier, le nombre de la population active a atteint 12,277 millions de personnes contre 12,117 millions en septembre 2016, avec un solde positif de 160 000 personnes, soit une hausse de 1,3%. Cette hausse est due principalement à l'augmentation du volume de la population à la recherche d'un emploi au cours de cette période. "La population active est l'ensemble des personnes en âge de travailler et disponibles sur le marché du travail, qu'elles aient un emploi ou qu'elles soient au chômage", explique-t-on. Sur cette population active, les femmes représentaient 20,6% avec un nombre de 2,524 millions en avril dernier.
Quant à la population occupée (personnes ayant un emploi), elle était estimée à 10,769 millions de personnes en avril 2017 contre 10,845 millions de personnes en septembre 2016, enregistrant un solde négatif de 76 000 personnes par rapport à septembre de l'année passée.
Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.