Intense coopération entre Alger et Paris    Le joueur charge de nouveau le médecin    Ghazaouet : L'association Amel El Hayet au chevet des cancéreux    Tiaret : Des parents d'élèves déplorent les conditions de scolarité à Torrich    Dubaï et Kuala Lumpur, dernières chances de qualification pour les Algériens    Tayeb Louh : «Le code de procédure pénale doit être adopté»    Des effets secondaires «extrêmement graves» sur la santé de la femme    L'indépendance de la justice consacrée    Remise des décisions de pré-affectation    Nombre élevé de plaintes de clients    Le Care se penche sur le développement des territoires    Saint-Valentin: la géniale idée du parc Dounia    Un office du tourisme qui s'occupe de... l'agriculture    Algérie-Danemark : Les Danois prêts pour des partenariats "gagnant-gagnant"    Un piéton heurté à Tamaris    A la barre les mains dans les poches    La position de la France doit être "plus équilibrée"    Daesh menace le Front national de Marine Le Pen    Le financement du terrorisme est une spécialité occidentale    Règlement du conflit syrien : Le principal obstacle est l'hostilité d'Ankara envers les Kurdes    Des rassemblements anti-migrants dans 14 pays    Washington critiqué pour son programme de frappe planétaire    Lourdes peines pour quatre jeunes Sahraouis    Les trois "Mousquetaire" de l'APN    Les promesses de la nouvelle Constitution    Bouteflika avertit contre les schémas venus d'ailleurs    La presse française s'attaque à Feghouli    24 athlètes en stage à Souidania    Pourquoi tant de haine?    Ligue 1 : Le PSG trouve toujours le moyen d'avoir le dernier mot    Les Crabes veulent se rassurer avant l'aventure africaine    Les lendemains de la Constitution    Une trentaine de lois à revoir    Au moins 35 morts dans deux naufrages    TENSION AUTOUR DU LOGEMENT    Une adolescente libérée saine et sauve    Les carences des autorités locales mises à nu    La fille de l'entraîneur de la JSK candidate à The Voice    Rencontre sur "la transition démocratique"à Béjaïa    La double nationalité mise en exergue    Dernier roman de Bouziane Benachour    Bientôt un site électronique    Arrestation de quatre contrebandiers et trente-cinq immigrants clandestins    Remise des premières préaffectations    « L'âne mort » de Chawki Amari lauréat du Prix « Adelf 2015 »    Autre succès pour Hassan Ferhani à Poitiers : Le Grand Prix pour Fi rassi rond-point    en bref...    Bakir Farhi lauréat du prix Maurice-Audin de mathématiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Celio s'installe en Algérie
La marque française a ouvert son premier magasin à Alger
Publié dans Liberté le 14 - 09 - 2005

Une quinzaine d'autres boutiques seront implantées d'ici à 5 ans sur le territoire national.
La marque française de vêtements Celio s'installe en Algérie. Son représentant exclusif, la société Letto, vient d'ouvrir un magasin digne de ceux qui ornent les principales rues de Paris à Sidi Yahia, près de Hydra. L'endroit choisi pour implanter ce local n'est pas fortuit. Les dirigeants de cette entreprise veulent, à coup sûr, sauvegarder l'image de marque de… cette marque et le prestige dont elle jouit de par le monde. En effet, ils visent, dans un premier temps, une clientèle bien précise, c'est-à-dire la couche sociale la plus élevée.
Ce qui explique d'ailleurs les prix très chers affichés sur les différents articles. L'on peut trouver des chemises à plus de 6 000 DA, des jeans à 3 500 DA, des tee-shirts entre 1 820 et 2 000 DA… Le client peut être effectivement frappé par les tarifs pratiqués, mais il est en même temps attiré par l'authenticité du produit. “Au moins ici, on achète du vrai Celio et on trouve notre choix”, avouera un des clients qui fréquentent régulièrement les lieux. Pour l'un des représentants de cette marque, les prix sont de 10 à 15 % moins chers que ceux appliqués en France. Selon l'une des vendeuses, les maillots de corps et les shorts sont les deux articles qui se sont vendus le plus depuis l'ouverture, il y a une vingtaine de jours. Le choix des clients s'explique certainement par la coïncidence de l'ouverture avec la saison estivale. Les vêtements proposés à la clientèle algérienne sont confectionnés, entre autres, en Tunisie, en Turquie…
À l'arrivée à Alger, les responsables de cette société payent, selon l'un d'eux, plus de 800 DA de droits de douane et de TVA. Ils ajoutent leur marge bénéficiaire afin d'expliquer globalement les coûts fixés pour chaque article. Avec le démantèlement tarifaire prévu dans le cadre de l'accord d'association avec l'union européenne qui interviendra à l'avenir pour les textiles, les tarifs seront, estime la même source, systématiquement revus à la baisse pour acquérir un potentiel clients de plus en plus important. La baisse concernera aussi les magasins qui seront inaugurés au centre-ville ou dans des quartiers plus au moins populaires.
À ce propos, une quinzaine de boutiques seront également ouvertes durant les quatre ou cinq années à venir à travers les grandes villes d'Algérie. Celio, soulignera son représentant, est classé premier vendeur de vêtements pour hommes en France avec des parts de marché qui dépassent 8%. La marque, pour rappel, a été créée en 1985 avec l'ouverture du premier magasin rue Saint-Lazard à Paris. L'entreprise familiale n'imaginait pas, à cette époque, qu'un jour elle atteindrait une telle performance. Celio dispose aujourd'hui de quelque 1 800 collaborateurs, emploie 1 500 personnes en magasins, 240 autres au niveau du siège… Plus de 54% des effectifs sont des femmes, le reste est composé d'hommes. Les statistiques de cette société indiquent que 80% des nouveautés sont créées à chaque collection. Plus de 700 modèles différents sont confectionnés chaque année. Depuis 1985, 100 collections ont été créées. Celio enregistre 7 millions de clients/an.
Repères
- Celio est présente dans 20 pays et 5 continents ;
- Celio vend 15 millions de pièces annuellement ;
- L'entreprise vend 80 pièces/une minute ;
- Selon les dirigeants, un homme sur 2 porte du Celio ;
- 29,99 euros, c'est le 1er prix de jeans ;
- 38,60 euros, c'est le prix du panier moyen Celio sur l'année.
B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.