L'ARAV appelle les acteurs du secteur à "se conformer" à l'éthique et à la déontologie de la profession    L'escalade marocaine dans la zone d'Alguergarat menace la paix et la sécurité de la région    Vingt plaintes en deux mois !    Hausse de 10% de la facture d'importation    «Pas de justice indépendante sans respect des textes», selon les ONG    Rajevac dirigera en septembre un premier stage la sélection A'    Coup d'envoi de la compétition fin septembre 2016    Margarita Louis-Dreyfus confirme la vente de l'OM à Frank McCourt    COA : Bilan des JO approuvé    En berf...    Un véritable casse-tête pour les parents    Les moutons à la portée de tout le monde    Douleur, compassion et colère    La clavelée fait son apparition à Bouira : Les éleveurs dans la spirale des épidémies    L'envoyé spécial des Etats-Unis à Khartoum    60 morts dans l'attentat-suicide à Aden    Mobilisée contre l'immigration clandestine    L'EI pourchassé dans ses derniers carrés à Syrte    Les Palestiniens prêts à "participer à toute initiative"    "Préservez les acquis du pays"    Les redresseurs réclament son invalidation    Le Japon à la conquête de l'Afrique    Commerce informel à Alger: Ça marche bien    Joseph Ged en visite à la Nouvelle République    "J'ai le soutien du COA et du MJS"    L'AG élective de la FAF début 2017    L'Algérie pour le rachat face à l'Angola    Une promotion au succès retentissant    Utiles, les zones de libre échange ?    Les batailles de septembre    Les combattants kurdes reste une cible tant qu'ils n'auront pas reculé à l'est de l'Euphrate    Plus de 200 postes d'emploi seront générés par neuf nouveaux projets    Quatre casemates détruites par l'armée    526 personnes interpellées en une semaine    Les syndicats se déchirent    En compétition à Toulouse    Coup d'envoi de la 8ème édition à Relizane    De nouveaux horaires et un programme spécial école    Bryan Singer raconte les débuts de la franchise    Rochefort et la Corderie royale    «La promotion des comportements sains chez les jeunes»    Le dossier de la Casbah d'Alger désormais géré par la wilaya d'Alger    Le groupe terroriste Daech a frappé à Aden    SOIT DIT EN PASSANT    ANNABA    Skikda    ...SORTIR...    AEP : Le déficit est dû à la mauvaise gestion    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Celio s'installe en Algérie
La marque française a ouvert son premier magasin à Alger
Publié dans Liberté le 14 - 09 - 2005

Une quinzaine d'autres boutiques seront implantées d'ici à 5 ans sur le territoire national.
La marque française de vêtements Celio s'installe en Algérie. Son représentant exclusif, la société Letto, vient d'ouvrir un magasin digne de ceux qui ornent les principales rues de Paris à Sidi Yahia, près de Hydra. L'endroit choisi pour implanter ce local n'est pas fortuit. Les dirigeants de cette entreprise veulent, à coup sûr, sauvegarder l'image de marque de… cette marque et le prestige dont elle jouit de par le monde. En effet, ils visent, dans un premier temps, une clientèle bien précise, c'est-à-dire la couche sociale la plus élevée.
Ce qui explique d'ailleurs les prix très chers affichés sur les différents articles. L'on peut trouver des chemises à plus de 6 000 DA, des jeans à 3 500 DA, des tee-shirts entre 1 820 et 2 000 DA… Le client peut être effectivement frappé par les tarifs pratiqués, mais il est en même temps attiré par l'authenticité du produit. “Au moins ici, on achète du vrai Celio et on trouve notre choix”, avouera un des clients qui fréquentent régulièrement les lieux. Pour l'un des représentants de cette marque, les prix sont de 10 à 15 % moins chers que ceux appliqués en France. Selon l'une des vendeuses, les maillots de corps et les shorts sont les deux articles qui se sont vendus le plus depuis l'ouverture, il y a une vingtaine de jours. Le choix des clients s'explique certainement par la coïncidence de l'ouverture avec la saison estivale. Les vêtements proposés à la clientèle algérienne sont confectionnés, entre autres, en Tunisie, en Turquie…
À l'arrivée à Alger, les responsables de cette société payent, selon l'un d'eux, plus de 800 DA de droits de douane et de TVA. Ils ajoutent leur marge bénéficiaire afin d'expliquer globalement les coûts fixés pour chaque article. Avec le démantèlement tarifaire prévu dans le cadre de l'accord d'association avec l'union européenne qui interviendra à l'avenir pour les textiles, les tarifs seront, estime la même source, systématiquement revus à la baisse pour acquérir un potentiel clients de plus en plus important. La baisse concernera aussi les magasins qui seront inaugurés au centre-ville ou dans des quartiers plus au moins populaires.
À ce propos, une quinzaine de boutiques seront également ouvertes durant les quatre ou cinq années à venir à travers les grandes villes d'Algérie. Celio, soulignera son représentant, est classé premier vendeur de vêtements pour hommes en France avec des parts de marché qui dépassent 8%. La marque, pour rappel, a été créée en 1985 avec l'ouverture du premier magasin rue Saint-Lazard à Paris. L'entreprise familiale n'imaginait pas, à cette époque, qu'un jour elle atteindrait une telle performance. Celio dispose aujourd'hui de quelque 1 800 collaborateurs, emploie 1 500 personnes en magasins, 240 autres au niveau du siège… Plus de 54% des effectifs sont des femmes, le reste est composé d'hommes. Les statistiques de cette société indiquent que 80% des nouveautés sont créées à chaque collection. Plus de 700 modèles différents sont confectionnés chaque année. Depuis 1985, 100 collections ont été créées. Celio enregistre 7 millions de clients/an.
Repères
- Celio est présente dans 20 pays et 5 continents ;
- Celio vend 15 millions de pièces annuellement ;
- L'entreprise vend 80 pièces/une minute ;
- Selon les dirigeants, un homme sur 2 porte du Celio ;
- 29,99 euros, c'est le 1er prix de jeans ;
- 38,60 euros, c'est le prix du panier moyen Celio sur l'année.
B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.