Conseil de la nation: Louh présente le projet de loi portant organisation de la profession de commissaire-priseur    Barça, Bartomeu : " Neymar veut continuer avec nous "    Belgique : Coup dur pour Vertonghen    34 personnes interdits d'accès au stade    Attentat terroriste contre l'aéroport d'Istanbul: Sellal signe le registre de condoléances à l'ambassade de Turquie à Alger    Les patrons s'engagent pour plus de 150 milliards de dinars    Emprunt obligataire : Réunion du comité des placements d'AXA    Banque d'Algérie : Des facilitations pour les exportateurs    Un ressortissant algérien légèrement blessé    L'horreur à l'aéroport Atatürk d'Istanbul    Le nouvel ambassadeur veut dépoussiérer l'image de l'Algérie    Il a été tenu mardi dernier : Un Conseil restreint sur la sécurité et des questions    Le feuilleton de l'été    «L'avenir du pays engagé dans l'inconnu»    Coupe de la Confédération : le rêve est permis pour le MO Béjaia    Eliminatoires CAN-2017/ Algérie : les U17 ont failli imiter les U20, le DTN accuse les clubs    Bordj Bou Arréridj : Un mort dans un accident de circulation    Aïn Témouchent : Des plages polluées fréquentées par les estivants    Les prix, ça brûle !    Commémoration à Annaba    Les gros sabots contre la raison    Cameroun : Dix morts dans un attentat-suicide    Journée mondiale d'El Qods: une marque de solidarité internationale avec la cause palestinienne    Richesses minières : Cet immense potentiel dormant !    Au coin de la cheminée : Martin et Martine 8e partie    Ainsi va la vie : Au gré des chemins 23e partie    Suspense : Un cri dans la nuit 21e partie    HistoireS étranges : Baba Merzoug, histoire d'un canon algérois «captif» depuis 1830 1re partie    Histoires vraies : Le bandit bien-aimé 5e partie    Horaires des prières 25 ramadhan 1437    Mandi s'engage officiellement avec le Betis Séville    Kerbadj : "Le prêt de Ghislain à l'USMA est réglementaire"    Un investissement de 18 milliards de dinars    Une campagne de sensibilisation... dans les mosquées !    Poutine lève les sanctions touristiques contre la Turquie    Une transition difficile à Bruxelles après le Brexit    Les femmes leaders africaines, vecteurs de l'émergence en Afrique    J'ai terriblement peur car mon enfant fréquente une mosquée    La marine italienne récupère l'épave du pire naufrage en Méditerranée    Un coup de couteau, trois vies gâchées    Beaucoup d'accidents sur le chantier de l'autoroute Chiffa-Berrouaghia    Algérie-Le e-paiement opérationnel dès septembre 2016 pour les grandes entreprises    Les robes noires se révoltent    La Ladh exprime ses inquiétudes    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Veillées ramadhanesques très peu animées    Assia    Courrier & courriel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Celio s'installe en Algérie
La marque française a ouvert son premier magasin à Alger
Publié dans Liberté le 14 - 09 - 2005

Une quinzaine d'autres boutiques seront implantées d'ici à 5 ans sur le territoire national.
La marque française de vêtements Celio s'installe en Algérie. Son représentant exclusif, la société Letto, vient d'ouvrir un magasin digne de ceux qui ornent les principales rues de Paris à Sidi Yahia, près de Hydra. L'endroit choisi pour implanter ce local n'est pas fortuit. Les dirigeants de cette entreprise veulent, à coup sûr, sauvegarder l'image de marque de… cette marque et le prestige dont elle jouit de par le monde. En effet, ils visent, dans un premier temps, une clientèle bien précise, c'est-à-dire la couche sociale la plus élevée.
Ce qui explique d'ailleurs les prix très chers affichés sur les différents articles. L'on peut trouver des chemises à plus de 6 000 DA, des jeans à 3 500 DA, des tee-shirts entre 1 820 et 2 000 DA… Le client peut être effectivement frappé par les tarifs pratiqués, mais il est en même temps attiré par l'authenticité du produit. “Au moins ici, on achète du vrai Celio et on trouve notre choix”, avouera un des clients qui fréquentent régulièrement les lieux. Pour l'un des représentants de cette marque, les prix sont de 10 à 15 % moins chers que ceux appliqués en France. Selon l'une des vendeuses, les maillots de corps et les shorts sont les deux articles qui se sont vendus le plus depuis l'ouverture, il y a une vingtaine de jours. Le choix des clients s'explique certainement par la coïncidence de l'ouverture avec la saison estivale. Les vêtements proposés à la clientèle algérienne sont confectionnés, entre autres, en Tunisie, en Turquie…
À l'arrivée à Alger, les responsables de cette société payent, selon l'un d'eux, plus de 800 DA de droits de douane et de TVA. Ils ajoutent leur marge bénéficiaire afin d'expliquer globalement les coûts fixés pour chaque article. Avec le démantèlement tarifaire prévu dans le cadre de l'accord d'association avec l'union européenne qui interviendra à l'avenir pour les textiles, les tarifs seront, estime la même source, systématiquement revus à la baisse pour acquérir un potentiel clients de plus en plus important. La baisse concernera aussi les magasins qui seront inaugurés au centre-ville ou dans des quartiers plus au moins populaires.
À ce propos, une quinzaine de boutiques seront également ouvertes durant les quatre ou cinq années à venir à travers les grandes villes d'Algérie. Celio, soulignera son représentant, est classé premier vendeur de vêtements pour hommes en France avec des parts de marché qui dépassent 8%. La marque, pour rappel, a été créée en 1985 avec l'ouverture du premier magasin rue Saint-Lazard à Paris. L'entreprise familiale n'imaginait pas, à cette époque, qu'un jour elle atteindrait une telle performance. Celio dispose aujourd'hui de quelque 1 800 collaborateurs, emploie 1 500 personnes en magasins, 240 autres au niveau du siège… Plus de 54% des effectifs sont des femmes, le reste est composé d'hommes. Les statistiques de cette société indiquent que 80% des nouveautés sont créées à chaque collection. Plus de 700 modèles différents sont confectionnés chaque année. Depuis 1985, 100 collections ont été créées. Celio enregistre 7 millions de clients/an.
Repères
- Celio est présente dans 20 pays et 5 continents ;
- Celio vend 15 millions de pièces annuellement ;
- L'entreprise vend 80 pièces/une minute ;
- Selon les dirigeants, un homme sur 2 porte du Celio ;
- 29,99 euros, c'est le 1er prix de jeans ;
- 38,60 euros, c'est le prix du panier moyen Celio sur l'année.
B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.