Le combat africain contre Boko Haram    Deux décès, circulation automobile perturbée    Tipasa accueillera une semaine de festivités    80 fictions en compétition    XAgent, le malware qui s'attaque aux iPhone    Mobilis, un pack mobile à 5.900 DA !    Selon les chiffres de l'ANDI : Hausse des projets d'investissements déclarés en 2014    Etats-Unis - Cuba : Washington et La Havane parlent de leurs relations diplomatiques    Le baron de la drogue arrêté    Le message de Bouteflika au président Abdelaziz    Attentats à la bombe, huit morts à Bagdad    Ils sont plus de 25 000 à avoir regagné leur pays : Les travailleurs Egyptiens fuient la Libye    Le jeu trouble de Bouguerra Soltani    La révision de la Constitution au menu    La LADDH fait le lien avec l'islamophobie    Atteindre d'autres objectifs    Hanoune fustige Saadani et interpelle Bouteflika : «Il faut mettre fin aux dérives de Saadani»    Verts d'Europe : Guedioura prêté trois mois à Watford    Les monopolistes    Les Rouge et Noir veulent "confirmer"    Nouveau complexe sportif de Tizi Ouzou : Il sera réceptionné au début 2016    Nouveau stade de Tizi Ouzou : Tahmi en visite d'inspection    Tunisie : Le FMI prévoit 3% de taux de croissance en 2015    10 ans de prison pour le chanteur populaire Kizito Mihigo    Plusieurs cinéastes issus de 26 wilayas à Kerdada    Au rythme du jazz et sonorités sud-américaines    Paris . de l'histoire au spectacle, le cabaret tam-tam : revolvers sous paillettes    Ressources en eau : Un niveau record du taux de remplissage des barrages    YouTube, Google veut le rendre payant    Le gaz entraîne plus de 30 décès par an    Formation professionnelle : 280.000 nouveaux stagiaires attendus aujourd'hui    Dix locaux commerciaux ravagés par un incendie    Chebli : Un réseau routier impraticable    Plusieurs routes bloquées    Une compétition qualitative conditionne les performances    La Russie réitère son soutien à l'autodétermination du peuple sahraoui    Les N'tic pour une économie émergente    Les manifestations de In Salah tournent à l'émeute    Unanimité des partis pour des «dialogues»    Louisa, Hermaphrodite et Zeus    L'œuvre de Mouloud Mammeri sublimée    Des mesures à mettre en œuvre pour éviter la propagation des maladies    Le Soir de l’Ouest    Rentrée littéraire du Mali    Football - Ligue 1 : Duel au sommet à Béjaïa, suspense à Alger, Chlef et Béchar    Irak : Des djihadistes de l'EI détruisent des sculptures pré-islamiques    MOB-ESS : un tournant important dans la course au titre    Deux mémorandums d'entente et des accords signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Celio s'installe en Algérie
La marque française a ouvert son premier magasin à Alger
Publié dans Liberté le 14 - 09 - 2005

Une quinzaine d'autres boutiques seront implantées d'ici à 5 ans sur le territoire national.
La marque française de vêtements Celio s'installe en Algérie. Son représentant exclusif, la société Letto, vient d'ouvrir un magasin digne de ceux qui ornent les principales rues de Paris à Sidi Yahia, près de Hydra. L'endroit choisi pour implanter ce local n'est pas fortuit. Les dirigeants de cette entreprise veulent, à coup sûr, sauvegarder l'image de marque de… cette marque et le prestige dont elle jouit de par le monde. En effet, ils visent, dans un premier temps, une clientèle bien précise, c'est-à-dire la couche sociale la plus élevée.
Ce qui explique d'ailleurs les prix très chers affichés sur les différents articles. L'on peut trouver des chemises à plus de 6 000 DA, des jeans à 3 500 DA, des tee-shirts entre 1 820 et 2 000 DA… Le client peut être effectivement frappé par les tarifs pratiqués, mais il est en même temps attiré par l'authenticité du produit. “Au moins ici, on achète du vrai Celio et on trouve notre choix”, avouera un des clients qui fréquentent régulièrement les lieux. Pour l'un des représentants de cette marque, les prix sont de 10 à 15 % moins chers que ceux appliqués en France. Selon l'une des vendeuses, les maillots de corps et les shorts sont les deux articles qui se sont vendus le plus depuis l'ouverture, il y a une vingtaine de jours. Le choix des clients s'explique certainement par la coïncidence de l'ouverture avec la saison estivale. Les vêtements proposés à la clientèle algérienne sont confectionnés, entre autres, en Tunisie, en Turquie…
À l'arrivée à Alger, les responsables de cette société payent, selon l'un d'eux, plus de 800 DA de droits de douane et de TVA. Ils ajoutent leur marge bénéficiaire afin d'expliquer globalement les coûts fixés pour chaque article. Avec le démantèlement tarifaire prévu dans le cadre de l'accord d'association avec l'union européenne qui interviendra à l'avenir pour les textiles, les tarifs seront, estime la même source, systématiquement revus à la baisse pour acquérir un potentiel clients de plus en plus important. La baisse concernera aussi les magasins qui seront inaugurés au centre-ville ou dans des quartiers plus au moins populaires.
À ce propos, une quinzaine de boutiques seront également ouvertes durant les quatre ou cinq années à venir à travers les grandes villes d'Algérie. Celio, soulignera son représentant, est classé premier vendeur de vêtements pour hommes en France avec des parts de marché qui dépassent 8%. La marque, pour rappel, a été créée en 1985 avec l'ouverture du premier magasin rue Saint-Lazard à Paris. L'entreprise familiale n'imaginait pas, à cette époque, qu'un jour elle atteindrait une telle performance. Celio dispose aujourd'hui de quelque 1 800 collaborateurs, emploie 1 500 personnes en magasins, 240 autres au niveau du siège… Plus de 54% des effectifs sont des femmes, le reste est composé d'hommes. Les statistiques de cette société indiquent que 80% des nouveautés sont créées à chaque collection. Plus de 700 modèles différents sont confectionnés chaque année. Depuis 1985, 100 collections ont été créées. Celio enregistre 7 millions de clients/an.
Repères
- Celio est présente dans 20 pays et 5 continents ;
- Celio vend 15 millions de pièces annuellement ;
- L'entreprise vend 80 pièces/une minute ;
- Selon les dirigeants, un homme sur 2 porte du Celio ;
- 29,99 euros, c'est le 1er prix de jeans ;
- 38,60 euros, c'est le prix du panier moyen Celio sur l'année.
B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.