Bedoui : Madani Mezrag «n'a pas demandé d'autorisation»    Le Premier ministre évoque des «intérêts» et des «résistances»    Visite du président malien : Ramener sur les rails l'Accord de paix d'Alger    CR Belouizdad : Le Chabab monte en puissance    MO Constantine : Des ambitions justifiées    Mort de migrants et larmes de crocodile    Un terroriste abattu à Sidi Bel-Abbès    Ali Mendjeli: D'importants moyens pour un grand coup de balai    Le temps    MEDEA: Préparatifs du Festival du Théâtre comique    L'Etat face au défi de la résorption du chômage    Le ministère de l'Intérieur entend réformer les mécanismes de la fisc    Un dossier de candidature bien ficelé et surtout bien défendu    Liban : manifestation de défiance à la classe politique    Mondiaux de Pékin, 1500m : Makhloufi va tenter de décrocher l'or    La caravane nationale de la micro-entreprise fait halte à Chlef    Bedoui appelle les walis à promouvoir les recettes locales    spéculation sur le ciment    «Nous n'avons pas eu la force mentale pour résister»    Un choix et des interrogations    Coup d'envoi officiel de la première édition à Pescara    Le retour des mauvais augures    Un terroriste éliminé et des munitions récupérées par l'ANP    Ces Allemands qui accueillent les réfugiés à bras ouverts    Saisie de 2 050 litres de carburant    Trois journalistes d'Al-Jazeera condamnés à trois ans de prison    Un nouveau parti et quelques questions    SOS : péril islamiste (I)    Une soirée enchanteresse avec le chanteur marocain Abdelaziz Stati    Le Théâtre El-Moudja retrouve ses lettres de noblesse    Concurrence entre producteurs et importateurs    Face aux défis arrogants    MANIFESTATION "EL BAHIA EN FÊTE" : "Imzad", "Kayna Samet" et "Sinik" en osmose avec le public oranais    Reggane : le crime impuni !    Android : les schémas de déverrouillage aussi vulnérables que les mots de passe    Les femmes, ces proies faciles !    Des manifestants ferment la RN 12 et exigent la vérité    La prévention des risques aux abonnés absents    Des élections législatives anticipées le 20 septembre    Un étudiant tué par balle    Les Verts en stage en stage à Sidi-Moussa    Lancement de Carat, un Smartphone haut de gamme sous Android 4.4    ...découverte d'une casemate et de deux ateliers de fabrication de bombes artisanales    Coordination entre les différents services de sécurité    Une clôture en apothéose    Un chiffre d'affaires doublé en 4 ans    Deux journalistes français mis en examen pour avoir fait chanter le roi du Maroc    Conflit en Syrie: la moitié des habitants contraints de fuir leurs foyers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

“Je veux jouer en Tunisie”
ABDELKADER LAIFAOUI à Liberté
Publié dans Liberté le 26 - 12 - 2005

Liberté : Pouvez-vous nous dire ce qui s'est passé lors de votre dernière rencontre avec les dirigeants tunisiens du Club africain ?
A. Laïfaoui : Mes contacts avec ce club ne datent pas d'aujourd'hui. Ça remonte au stage de préparation qu'on a effectué en juillet dernier en Tunisie. Les dirigeants du Club africain sont revenus à la charge depuis quelque temps. Ils m'ont invité pour mieux discuter de mon transfert.
Comme tout le monde le sait, je me suis rendu mercredi dernier en Tunisie et ça s'est très bien déroulé. Ils m'ont fait une offre très intéressante que je ne pouvais, franchement, pas refusée. Je leur ai donné mon accord pour jouer au sein de leur équipe et je suis revenu à Alger pour récupérer mes papiers au CR Belouizdad, puis repartir en Tunisie afin d'officialiser mon transfert.
Avez-vous justement discuté de ce transfert avec les dirigeants du CR Belouizdad ?
Pas encore. Au moment où je vous parle (NDLR : hier matin), je n'ai rencontré encore aucun dirigeant du club. Je devrais normalement discuter avec eux ce soir. Je sais que ce ne sera pas facile pour les convaincre de me laisser partir, mais je vais tout faire pour que je puisse officialiser mon transfert. Ma décision est prise et j'espère que mes dirigeants ne vont pas me barrer la route.
Justement, vos dirigeants estiment que c'est à eux de négocier votre transfert avec les responsables du Club africain…
Tout ce que je peux vous dire, c'est que lorsque je suis venu au CRB, je n'ai ramené personne avec moi pour négocier avec les dirigeants du Chabab. Je me suis comporté correctement avec eux pour signer sans exiger quoi que ce soit et sans le moindre problème. Ils connaissent bien ma situation et ils savent aussi très bien que j'ai vraiment besoin d'aller jouer en Tunisie. Je n'ai, en tout cas, pas l'intention de rater cette occasion. Et pour cela, je vais tout faire pour convaincre mes dirigeants de me laisser partir. J'espère qu'ils vont se montrer compréhensifs.
Ce que lui propose le Club Africain
À propos de l'offre faite par la direction du Club africain, des sources proches du joueur nous ont confié que les dirigeants tunisiens ont proposé au joueur belouizdadi, Abdelkader Laïfaoui, une somme très alléchante qui dépasse le milliard de centimes comme prime de signature. Le joueur touchera aussi un salaire mensuel qui avoisinerait les 12 millions de centimes avec des primes de match de 7 millions de centimes au minimum. Il reste, cependant, que Abdelkader Laïfaoui n'est pas le seul défenseur auquel le Club africain s'intéresse. Ces derniers ont officialisé, hier matin, l'engagement d'un autre défenseur, à savoir Mohamed Ali Gharzoul, un international espoir tunisien de 21 ans et sociétaire du club français de Toulouse.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.