Ligue des champions - Real Madrid-Bayern Munich (1-0) : l'efficacité a fait la différence (Ancelotti)    L'allaitement réduirait le risque de maladies cardiovasculaires, selon une étude    Coupe d'Algérie (finale)/ Déplacement des supporters de la JSK    Equipe nationale    Mondial-2014 - Retransmission des matchs    Crise ukrainienne    Bourse d'Alger    Cinq mois de solutions inefficaces    Allocation forfaitaire de solidarité (AFS)    Arts et cultures populaires    Bientôt une action de valorisation du patrimoine culturel ancestral du M'zab    Algérie:hausse de plus de 11% de la valeur des importations de marchandises en 2013 (ONS)    Clôture de la rencontre des cinq pays du Sahel    Un général de police tué hier dans un nouvel attentat au Caire    Attentes    Affaire USMMH-USMBA    Ansej    Un certificat de conformité est désormais exigé pour toute domiciliation bancaire    Ligue 2 (26e journée)    Espagne    Elle avait été transférée dans une clinique privée    Karim Tabou à l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou    À une semaine de l'échéance de la médiation washingtonienne    Clarifications de Mohamed Chafik Mesbah    Algérie:faire de la PME un axe stratégique de développement local (FCE)    Marrakech veut attirer 3,8 millions de touristes par an à l'horizon 2018    Après la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel    «J'ai eu trois millions de voix»    Projet de reconstruction du navire historique «Raïs Hamidou»    Algérie - Côte d'Ivoire les 30 avril et 3 mai à Alger    Décryptage du vote de notre émigration    Washington et Téhéran exposent leurs arguments    "Il n'y aura pas d'exception pour Ghardaïa"    L'heure de rendre des comptes    Erdogan présente les condoléances de la Turquie    L'ambassadeur américain à Alger rend visite au CRA    Une nette hausse au 1er trimestre 2014    "La guerre d'Algérie" n'est pas finie à Cannes    Promotion du matériau local    Corées : Le Nord pourrait préparer un 4e essai nucléaire, selon Séoul    Tunisie : Une cellule de crise pour suivre la situation des deux diplomates kidnappés en Libye    Oran : 3,5 milliards DA pour réaliser un abri de pêche à Cap Blanc    Bourses : Les marchés européens en hausse    Plusieurs projets pour Hussein Dey    La CNAS a lancé un sondage d'opinion sur ses prestations    Le patrimoine attend toujours une réelle et pérenne prise en charge    Pourquoi interroger le passé, l'avenir n'est-il pas plus important ?    Une ressource symbolique et économique non renouvelable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Enfants de moudjahidine : avantages et “sacrifices”
Publié dans Liberté le 08 - 04 - 2008

Avant-hier, El Khabar avait rendu publique l'instruction interministérielle réglementant l'application des articles 39, 40 et 42 de la loi du chahid et du moudjahid, qui traite aussi de leurs ayants droit.
En fait, le texte d'application n'inspirait pas plus de commentaire que d'habitude. Difficile d'ailleurs de démêler la part de légitimité, de l'opération clientéliste et de la culture de prébende dans ce genre de mesures. Et puis cela aurait manqué d'à-propos que de commenter une directive traduisant une loi en vigueur depuis neuf ans. À moins que ce ne soit la publication médiatique de l'instruction qui est en retard.
Et puis la fusion du système de dédommagement et de reconnaissance de la nation envers les veuves de chouhada et leurs ayants droit, les moudjahidine et leur descendance, dans une même loi rendait difficile de faire la part des choses entre ce qui se justifie, moralement et socialement, et ce qui relève de l'allocation politique des ressources. Il n'est d'ailleurs pas impossible que la concomitance fût sciemment prévue pour empêcher une claire lecture des différentes mesures décidées à l'avantage de ce qu'il est convenu d'appeler “la famille révolutionnaire”.
Mais quand hier, à l'ouverture du congrès de l'Organisation nationale des enfants des moudjahidine (Onem), son secrétaire général a appelé “à l'unité entre les enfants de moudjahidine, afin de donner l'exemple de sacrifices (au pluriel) et d'amour pour le pays”, il nous a renvoyés à cet ordre d'application de la loi 99-07. Bien sûr, on pourrait s'étonner que le pays en soit encore à spéculer sur la manière de payer la dette de son émancipation à ses libérateurs. N'a-t-il pas eu tout le temps d'organiser sa reconnaissance en près d'un demi-siècle de souveraineté ? Même si l'on peut se poser la question sur l'insuffisance des pensions, licences, agréments et priorités octroyés et sans cesse renouvelés à ces catégories de citoyens, il n'est pas question ici d'épiloguer sur les histoires de retraite avancée de sept ans ou d'échelons supplémentaires pour les fonctionnaires d'entre eux prévus par l'instruction en question… En la matière, il y a mieux : les “nommés par décret” qui peuvent prétendre à la retraite à 100% indexée après dix ans d'activité sous le statut du décret ! La famille révolutionnaire n'est pas plus choyée que la famille des cadres “nommés” !
Le plus frappant parmi ces mesures, c'est la dispense de concours et d'examens de promotions dans la Fonction publique. Cet avantage ne vaut plus tellement pour les fils de chahid, logiquement parvenus en fin de carrière, pour ceux qui ne sont pas encore à la retraite, mais vaut surtout pour les fils de moudjahidine. Et pour longtemps puisqu'il en naît certainement encore. Le législateur a peut-être trouvé quelque rationalité à cette étrange dérogation, mais elle reste anachronique dans ce qu'elle signifie : la possibilité, pour un ayant droit, d'occuper une fonction sans avoir à prouver une meilleure qualification que ses concurrents.
À ce propos, et si l'Onem, profitant de son congrès, se prenait au mot et fera un sacrifice identifiable ? Celui de renoncer à cette prime à l'incompétence qu'on veut offrir à ses membres. Juste pour mériter, en plus de leurs privilèges sociaux, leurs positions professionnelles.
M. H.
musthammouche@yahoo.fr


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.