Constantine - Moussa Touati: «Respecter la voix du peuple»    Constantine - Passages à niveau non gardés, caillassage, vol de câbles…: Le rail à rude épreuve    Transfert illégal de devises: Un homme d'affaires algérien condamné en France    Constantine SNTA: Des retraités s'insurgent    Marchés financiers : Les Bourses européennes cèdent du terrain    IBK met en garde contre le climat «délétère» qui prévaut au Mali    France: Une jeune femme voilée assassinée dans sa voiture    Financement de la lutte contre le terrorisme    Iran : Rohani exhorte Washington à appliquer totalement l'accord nucléaire    Sahara occidental : L'Espagne réaffirme sa position    Coupe de la CAF - Demi-finale retour, FUS Rabat - MOB, ce soir à 22h00: Les Béjaouis contraints à l'exploit    Ligue 2: Le PAC, l'USMB et le WAB affichent leurs ambitions    Avec l'absence de Lionel Messi ces prochains jours : Cristiano Ronaldo peut en profiter pour marquer des buts et les esprits ?    Alger: Près 170 malades de diabète escroqués, des arrestations    Intersyndicale autonome: Grève dans la fonction publique les 17 et 18 octobre    Les 12 secteurs urbains mobilisés: Opération de curage de plus de 20.000 avaloirs et regards    Formation professionnelle : De nouvelles spécialités prévues pour 2016-2017    Constantine - A partir de mardi: Un Salon international pour booster le tourisme    Institut du monde arabe : (Re)découverte de Biskra à travers une exposition    Une première pour le TAJ    Le RND dénonce "une mesure populiste"    Bounedjah une nouvelle fois buteur    Début de la vente des billets    Marco van Basten nommé responsable    Le pari gagnant de L'Algérie    Des "tacots"! A quoi pensaient-ils?    Pyongyang promet de poursuivre son programme    Le Quartet appelle à la reprise des pourparlers    9 000 tonnes collectées à Alger    Plusieurs lycées dans la tourmente    La police lance un appel à témoins    L'impossible retour    "L'Algérie a besoin d'un gouvernement fort"    Cinéma arrière-plan!    Les préparatifs vont bon train à Oran    L'incongruité hongro-gaulloise    Un nouveau quota distribué aujourd'hui    Elle devient coupable    L'iPhone 7 Plus d'Apple épuisé avant son lancement officiel    Ouyahia accuse    Un terroriste abattu par l'armée    Huawei Algérie lance un jeu-concours sur Twitter et Facebook    Des baskets Adidas imprimées en 3D aux médaillés des JO    Sensibilisation et sauvegarde    "American car show" à Alger    Des associations dénoncent l'usage du nom de Bennabi    «Le développement économique ne sera pas garanti sans la sécurité»    Organe national de prévention et de lutte contre la corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enfants de moudjahidine : avantages et “sacrifices”
Publié dans Liberté le 08 - 04 - 2008

Avant-hier, El Khabar avait rendu publique l'instruction interministérielle réglementant l'application des articles 39, 40 et 42 de la loi du chahid et du moudjahid, qui traite aussi de leurs ayants droit.
En fait, le texte d'application n'inspirait pas plus de commentaire que d'habitude. Difficile d'ailleurs de démêler la part de légitimité, de l'opération clientéliste et de la culture de prébende dans ce genre de mesures. Et puis cela aurait manqué d'à-propos que de commenter une directive traduisant une loi en vigueur depuis neuf ans. À moins que ce ne soit la publication médiatique de l'instruction qui est en retard.
Et puis la fusion du système de dédommagement et de reconnaissance de la nation envers les veuves de chouhada et leurs ayants droit, les moudjahidine et leur descendance, dans une même loi rendait difficile de faire la part des choses entre ce qui se justifie, moralement et socialement, et ce qui relève de l'allocation politique des ressources. Il n'est d'ailleurs pas impossible que la concomitance fût sciemment prévue pour empêcher une claire lecture des différentes mesures décidées à l'avantage de ce qu'il est convenu d'appeler “la famille révolutionnaire”.
Mais quand hier, à l'ouverture du congrès de l'Organisation nationale des enfants des moudjahidine (Onem), son secrétaire général a appelé “à l'unité entre les enfants de moudjahidine, afin de donner l'exemple de sacrifices (au pluriel) et d'amour pour le pays”, il nous a renvoyés à cet ordre d'application de la loi 99-07. Bien sûr, on pourrait s'étonner que le pays en soit encore à spéculer sur la manière de payer la dette de son émancipation à ses libérateurs. N'a-t-il pas eu tout le temps d'organiser sa reconnaissance en près d'un demi-siècle de souveraineté ? Même si l'on peut se poser la question sur l'insuffisance des pensions, licences, agréments et priorités octroyés et sans cesse renouvelés à ces catégories de citoyens, il n'est pas question ici d'épiloguer sur les histoires de retraite avancée de sept ans ou d'échelons supplémentaires pour les fonctionnaires d'entre eux prévus par l'instruction en question… En la matière, il y a mieux : les “nommés par décret” qui peuvent prétendre à la retraite à 100% indexée après dix ans d'activité sous le statut du décret ! La famille révolutionnaire n'est pas plus choyée que la famille des cadres “nommés” !
Le plus frappant parmi ces mesures, c'est la dispense de concours et d'examens de promotions dans la Fonction publique. Cet avantage ne vaut plus tellement pour les fils de chahid, logiquement parvenus en fin de carrière, pour ceux qui ne sont pas encore à la retraite, mais vaut surtout pour les fils de moudjahidine. Et pour longtemps puisqu'il en naît certainement encore. Le législateur a peut-être trouvé quelque rationalité à cette étrange dérogation, mais elle reste anachronique dans ce qu'elle signifie : la possibilité, pour un ayant droit, d'occuper une fonction sans avoir à prouver une meilleure qualification que ses concurrents.
À ce propos, et si l'Onem, profitant de son congrès, se prenait au mot et fera un sacrifice identifiable ? Celui de renoncer à cette prime à l'incompétence qu'on veut offrir à ses membres. Juste pour mériter, en plus de leurs privilèges sociaux, leurs positions professionnelles.
M. H.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.