Commerce extérieur: des simplifications douanières et fiscales pour les entreprises    Une relation stratégique globale    LE TAUX DE CHOMAGE EN BAISSE A 9,9% EN AVRIL 2016 : Les femmes toujours plus touchées    Ghezzal relégué en réserve, écarté pour le match du Benfica    Echos des Jeux olympiques 2016    La gifle    PRISE EN CHARGE DE FAMILLES SINISTREES DE L'INCENDIE DE BAB EL OUED : Bedoui donne des instructions au wali Zoukh    MEDEA : Un bus se renverse, 7 morts et 28 blessés    Secousses telluriques à Ain Defla et à Chlef    Une contribution majeure au rayonnement du cinéma arabe    «Loulou'a saoudae» lauréate de la 13e édition    Syrie : des rebelles commencent à se rendre à l'armée syrienne à Alep    Ben Yedder file au Séville FC    RSF dénonce les rafles de journalistes en Turquie    Des clubs très actifs malgré la crise financière    Amour du Croate sur sa valeur    Syrie: des "dizaines de familles" quittent Alep    Turquie/Erdogan aux Occidentaux : «Mêlez-vous de vos affaires»    Etat des lieux du secteur du tourisme à Tizi Ouzou / La médaille et son revers !    Education nationale : il concerne 5 098 postes à pourvoir / Un autre concours de recrutement    Algérie: Aux obsèques de Boualem Bessaieh, la poignée de main entre A. Layada et A. Haddad    Boualem Bessaïh inhumé hier à El Alia    Repères    en bref...    Terrorisme: Rabat va fournir des armes au Niger pour lutter contre Boko Haram    Tizi Ouzou/ Menace sur le bijou d'Ath Yenni    50 milliards de dollars pour la bataille de l'eau    La SNTF renforce ses dessertes de la banlieue algéroise    La course à la Maison-Blanche est lancée !    Constantine : Boudiaf ordonne une enquête à l'hôpital Didouche-Mourad    Les "Ath Tuderth" ne désespèrent pas de retrouver Nihal    Ghezzal - OL, c'est le divorce    Une loi sur la protection des données personnelles    Aucun militant du FNA ne paie sa cotisation    Abdesselam Chelghoum appelle à l'investissement dans les filières agricoles    EnquÃate-Témoignages    Autodétermination au Sahara Occidental    Université Djilali-Bounaâma de Khemis Miliana    FC Barcelone    Boualem Bessaieh inhumé, hier, à El Alia: Un des derniers «malgaches» est parti    Constantine - Ex- «Bazar du globe»: Un haut lieu du commerce transformé en décharge sauvage !    FCE : Une initiative visant à réduire la facture des importations    Gabon : La Cour constitutionnelle rejette les recours contre la candidature de Bongo    Les écologistes d'Afrique du Nord à Alger    Louh, la justice et les médias    Des ministres au pas de charge    L' artiste    Allouache interdit de discours à son hommage à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enfants de moudjahidine : avantages et “sacrifices”
Publié dans Liberté le 08 - 04 - 2008

Avant-hier, El Khabar avait rendu publique l'instruction interministérielle réglementant l'application des articles 39, 40 et 42 de la loi du chahid et du moudjahid, qui traite aussi de leurs ayants droit.
En fait, le texte d'application n'inspirait pas plus de commentaire que d'habitude. Difficile d'ailleurs de démêler la part de légitimité, de l'opération clientéliste et de la culture de prébende dans ce genre de mesures. Et puis cela aurait manqué d'à-propos que de commenter une directive traduisant une loi en vigueur depuis neuf ans. À moins que ce ne soit la publication médiatique de l'instruction qui est en retard.
Et puis la fusion du système de dédommagement et de reconnaissance de la nation envers les veuves de chouhada et leurs ayants droit, les moudjahidine et leur descendance, dans une même loi rendait difficile de faire la part des choses entre ce qui se justifie, moralement et socialement, et ce qui relève de l'allocation politique des ressources. Il n'est d'ailleurs pas impossible que la concomitance fût sciemment prévue pour empêcher une claire lecture des différentes mesures décidées à l'avantage de ce qu'il est convenu d'appeler “la famille révolutionnaire”.
Mais quand hier, à l'ouverture du congrès de l'Organisation nationale des enfants des moudjahidine (Onem), son secrétaire général a appelé “à l'unité entre les enfants de moudjahidine, afin de donner l'exemple de sacrifices (au pluriel) et d'amour pour le pays”, il nous a renvoyés à cet ordre d'application de la loi 99-07. Bien sûr, on pourrait s'étonner que le pays en soit encore à spéculer sur la manière de payer la dette de son émancipation à ses libérateurs. N'a-t-il pas eu tout le temps d'organiser sa reconnaissance en près d'un demi-siècle de souveraineté ? Même si l'on peut se poser la question sur l'insuffisance des pensions, licences, agréments et priorités octroyés et sans cesse renouvelés à ces catégories de citoyens, il n'est pas question ici d'épiloguer sur les histoires de retraite avancée de sept ans ou d'échelons supplémentaires pour les fonctionnaires d'entre eux prévus par l'instruction en question… En la matière, il y a mieux : les “nommés par décret” qui peuvent prétendre à la retraite à 100% indexée après dix ans d'activité sous le statut du décret ! La famille révolutionnaire n'est pas plus choyée que la famille des cadres “nommés” !
Le plus frappant parmi ces mesures, c'est la dispense de concours et d'examens de promotions dans la Fonction publique. Cet avantage ne vaut plus tellement pour les fils de chahid, logiquement parvenus en fin de carrière, pour ceux qui ne sont pas encore à la retraite, mais vaut surtout pour les fils de moudjahidine. Et pour longtemps puisqu'il en naît certainement encore. Le législateur a peut-être trouvé quelque rationalité à cette étrange dérogation, mais elle reste anachronique dans ce qu'elle signifie : la possibilité, pour un ayant droit, d'occuper une fonction sans avoir à prouver une meilleure qualification que ses concurrents.
À ce propos, et si l'Onem, profitant de son congrès, se prenait au mot et fera un sacrifice identifiable ? Celui de renoncer à cette prime à l'incompétence qu'on veut offrir à ses membres. Juste pour mériter, en plus de leurs privilèges sociaux, leurs positions professionnelles.
M. H.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.