Algérie- Les premières voitures ‘'Seat'' sortiront de l'usine de Relizane au 2eme semestre de 2017    Démantèlement d'un réseau de soutien aux groupes terroristes    Alger condamne l'attentat de Londres    Ahmed Benfares président du conseil de l'Ordre des pharmaciens de la région de Blida    Logement : les programme LPP et AADL maintenus    Bou Saâda, wilaya déléguée    Carnet de bord des législatives 7    L'Algérie et le Maroc se considèrent comme les gendarmes de l'Europe !    France-Algérie : le Premier ministre français en Algérie début avril    Brèves...    Les 5 chantiers qui attendent Zetchi    Une mise à jour décisive pour le titre    Mahrez un remplaçant de luxe de la MSN !    Le ghetto de Maghnia, un 6e continent !    Le Snateg maintient ses revendications    Lancement de la carte météorologique sur le web    Timgad : Une comédie en ruine    Après le MaMa le MaMo    Slimane Azem : La force de l'Asefru ou le poète candide    La grippe aviaire s'étend au Japon    Mebarakou : «Les points du Clasico sont importants»    Soudan du Sud: des sanctions évoquées à l'Onu    2,7 tonnes de cocaïne saisies au large de l'Equateur    Les cours du pétrole orientés à la hausse en Asie    Afghanistan : 400.000 enfants vont abandonner l'école en 2017    Somalie : au moins 10 morts dans une attaque d'Al-Shebab    [Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!    Mettre le paquet aussi pour convaincre le nouveau sélectionneur    Selon la gazzetta dello sport, Ghoulam entre ...........    Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale    Repères    L'appel des producteurs agricoles    Philatélie : L'histoire de l'Algérie à travers le timbre-poste    Le RC Kadiogo disqualifié après les incidents du match face à l'USM Alger    Ghouini appelle à une participation massive aux élections législatives    MCA-JSK : un clasico miné par la rumeur    FLN-RND : la guerre sourde des frères ennemis    "Sétif, la fosse commune : massacres du 8 Mai 1945" primé à Paris    Boumerdès: Trois morts dans un accident de la route    Chlef: Les eaux usées, un casse-tête    A quand le changement tant attendu ?    Numérotation nationale unifiée des listes des candidats    Ould Abbès limoge Salima Athmani    Deux partis devancent leurs concurrents    Une deuxième campagne sera lancée après la rentrée scolaire    Ooredoo dévoile sa dernière innovation " Haya ! " : "Venez vivre l'expérience Ooredoo !"    Kiriya, Firmus    Les vêtements dans tous leurs états !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une station de compostage de déchets verts unique en Algérie
Jardin d'Essai d'El-Hamma
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 11 - 2010

Cette nouvelle structure, ajoute le même responsable, permet de produire du compost, ce dernier est utilisé comme fertilisant dans les différentes cultures et celles du jardinage et cela, à partir du traitement des déchets organiques. «Il concerne tous les déchets organiques qui proviennent de plantes, des pelouses, du gazon et des déchets du jardin», a-t-il signalé.
Le Jardin d'Essai produit 15 000 m3 de déchets verts
A propos des déchets végétaux, M. Ziriat a indiqué que ces derniers sont majoritairement recueillis par les services du jardin à la saison des tailles et qui sont, essentiellement, des feuilles de palmiers. «Sachant que le Jardin d'Essai abrite environ 5 000 espèces de palmiers qui seront taillés à chaque saison, leurs énormes branches sont à l'origine du taux croissant de déchets végétaux produits par le jardin, s'ajoute rà cela, les déchets organiques de certains végétaux après fauchage comme les tontes de gazon utilisées, également, pour le fabrication du compost, avec une superficie totale de 6 000 m2, pailles, et déchets des animaux», a-t-il signalé. En ajoutant, dans ce sens ,que le Jardin d'Essai produit environs 15 000 mètre cubes déchets verts.
En effet, l'unique station de compostage comporte, essentiellement, selon les propos du directeur, des équipements servent au broyage des déchets végétaux. «Ces déchets organiques sont stockés, arrosés, quotidiennement, jusqu'à fermentation et, au bout de 4 mois, se transforment en compost, criblé par granulométrie», a-t-il ajouté.
Et de poursuivre : «Le compost est utilisé comme un support de culture, il est très cher et utile pour les agriculteurs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.