Le jour du Comité central au congrès du FLN    Algérie:le Parti des travailleurs exprime ses craintes quant "aux mesures d'austérité" prévues par le gouvernement    Le coup de bluff de Mohammed VI    L'argent de la... bourse    Maroc : Signature à Paris d'une convention de partenariat entre le Collectif des Associations de Hauts-de-Seine et l'Association Bouregreg    Lamamra s'entretient avec son homologue qatari    L'EI frappe de nouveau une mosquée chiite    Irak : des milliers d'Irakiens fuient Ramadi    La Tunisie rejette catégoriquement l'intervention militaire en Libye (ministre)    FIFA : Blatter en veut à ses détracteurs    L'ASO Chlef et le MC El Eulma au purgatoire    Une aubaine pour les 10 locaux    En direct de Tizi Ouzou: Les supporters de la JSK déjà la rue pour réclamer le départ de Hannachi    OM : Gignac très proche de Galatasaray    10 kg de résine de cannabis saisis    4.200 migrants recueillis en Méditerranée au cours des dernières 24 heures    Une cinquantaine de maisons d'édition au Salon national du livre    Matoub Lounès à côté d'Albert Camus    Des préqualifications à revoir    FORMATION PROFESSIONNELLE    L’entretien de la semaine    USM BLIDA    LE CONTRAT EN COMPÉTITION AU 10e FNTP    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    CHANSON KABYLE    AIN TEMOUCHENT: Les nouvelles techniques agricoles au menu    Kamel Mouassa (entraîneur) : «C'est une œuvre collective»    La direction de la Santé organise une semaine de prévention : Les maladies de l'été sous haute surveillance    Aïn Témouchent : Deux tonnes de cuivre saisies    Corps sec et creux, mentalité immobile    DES ROYAUMES POUR DES CONCIERGES    GUELMA: Le festival de la musique revient    Ain Defla : Le manque de sensibilisation explique le peu d'engouement pour les métiers de la formation    Lutte contre les feux de forêt : La mobilisation doit être de mise    Grande-Bretagne : David Cameron demande de la flexibilité pour l'Union européenne    Attentat du Bardo : Un deuxième Marocain recherché arrêté en Tunisie    Bourses : Wall Street se replie un peu à l'issue d'une séance sans enjeu    Des partis en déficit d'autonomie    Algérie - Lesotho : Un engagement pour le renforcement des relations bilatérales    Grèce : Retour de la récession confirmé, l'investissement au point mort    Prix du pétrole Le brut finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks    Un défi pour Baghdad, Damas et l'Occident    L'aventure africaine commence aujourd'hui pour les Verts    La France et le Maroc scellent leur réconciliation    Les efforts des pays fondateurs dont l'Algérie, soulignés à Abidjan    L'Algérie à la 98e place au classement mondial    Le transfert des virements CCP vers le compte bancaire lancé à Oran    Tifi, ou la femme courage !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.