Communication: mise en demeure aux chaînes de télévision exerçant de manière illégale    Argentine : Les JO se feront avec Martino    Palestine: Ban dénonce le blocus israélien imposé à Ghaza depuis 10 ans    Real Bétis: Mandi attendu ce soir à Séville    L'action de proximité et coercitive, une base stratégique    Les auteurs de l'assassinat de K. Mhenna arrêtés    Le transport maritime ouvert au privé    Les dirigeants européens se penchent mardi à Bruxelles sur les conséquences politique du Brexit    Ligue 1 Mobilis: la saignée se poursuit à l'USM Alger    Angleterre : Wenger pour remplacer Roy Hodgson ?    Abdelkader Choual nommé à la tête de la CREG    La communauté internationale doit œuvrer pour garantir le droit à l'autodétermination aux Sahraouis    Escalade de violence au Yémen    HASSI AMEUR (ORAN) : Chute mortelle d'un adolescent dans un puits    Emeutes de Ain Arnet : 25 personnes arrêtées    Algérie-Le ministère de la Communication met en demeure les télévisions offshores non autorisées    L'Ensemble féminin de musique andalouse en concert à Alger    Soirée thématique à Alger dédiée à Meriem Fekkaï et Fadhéla Dziria    Un terroriste et d'un élément de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Recrutement des enseignants / L'épreuve aura lieu début juillet : 148 689 candidats à l'oral    Equipe nationale / il promet une équipe à dimension mondiale - Rajevac : «L'Algérie possède de grands joueurs»    Yémen / Série d'attentats-suicides : Carnage à l'heure du ftour    Vie des clubs / NAHD - la reprise est fixée au 1er juillet : Seddiki veut résilier son contrat    en bref...    Dix monuments et sites historiques classés biens culturels    Le P/APW d'Alger honore le général-major El Hamel    "Les velléités d'un coup d'Etat existent"    Retrait de la plénière de 4 groupes parlementaires    Le nid de la renaissance de la boqala    Un conseil communal de la jeunesse en projet    L'Onu prend en charge 250.000 victimes de Boko Haram    L'hémicycle sera chaud ce jeudi    Brexit syndical    Retour vers l'enfer    Mebarakou et Zerdab rejoignent leur nouvelle équipe à Aïn Draham    Nouvelair lance un nouveau vol entre Tunis et Alger    Trois tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation saisies    Hommage à Cheikha Tetma et Maâlma Yamna    Raouraoua avait bien caché son jeu    Projet de loi relatif au régime éléctorl Bedoui affirme que le seul objectif est la garantie d'une élection intègre    Record battu à l'APN    Nouveau modèle de croissance économique : Réformes qui conditionnent l'avenir de la nation    Les bureaux de poste ouverts jusqu'à 23 h30    Nouveau P-DG de Sonelgaz : Mustapha Guitouni installé dans ses fonctions    BEA : Saïd Kessasra remplace Mohamed Loukal    Trois terroristes identifiés    Aline Moussaoui nous quitte    Percée attendue de Podemos aux législatives    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.