Deux terroristes abattus par les forces de l'ANP à Médéa    Le Brent à plus de 46 dollars    Real : La pire entame de Cristiano Ronaldo    Vie des clubs / JSK - Hannachi revient sur sa décision et parle de recul : Azlef prend l'intérim    Coupe de la CAF / Demi-finale (retour) - FUS Rabat 1 – MO Béjaïa 1 : Historique pour les Crabes !    Une famille décimée par un raid aérien au Yémen    Quel avenir pour le Gabon ?    "Il y a consensus sur la nécessité de stabiliser le marché"    Un mort et 196 blessés    Ségolène Royal en guest-star à Alger    Nigeria - Algérie aura lieu à Port Harcourt    Report de la 3e édition    Le CS Sfax obligé de négocier avec le MO Béjaïa    Dix-sept nouvelles spécialités lancées à Tizi Ouzou    Cinq personnes décédées après inhalation de gaz toxique    134 personnes intoxiquées    Ammar Bouras dément Ãatre le président de la commission juridique du COA et précise :    ACCIDENT DE TRAIN DE BOUDOUAOU    Kiosque arabe    USA: levée du couvre-feu à Charlotte    Ail confit    ACTUCULT    L’Art dans la rue    Air France: Un vol quotidien Oran/Paris dès mars 2017    Exportation: Le poids de la bureaucratie    Coups de gueule, rappels à l'ordre: Le gouvernement parle-t-il d'une même voix ?    Douze enseignants assassinés il y a dix-neuf ans: L'Algérie ne veut et ne peut pas oublier    Viande ovine putréfiée: Les résultats de l'enquête avant la fin de la semaine    Constantine - Deux dealers arrêtés    Détenteurs de pré-affectations de Hai Derb: Relogement ce mercredi de 208 familles à Gdyel    Des violons mal accordés    54 pays au Forum international de l'énergie    Sport : Les médaillés aux jeux Olympiques et Paralympiques 2016 honorés    Pour l'autodétermination du peuple sahraoui : L'UE disponible à faciliter la mise en œuvre d'une solution politique    Portugal: Déficit public réduit à 2,8% du PIB au premier semestre    Le remplaçant par une structure de proximité: Le marché des Trois horloges de Bab el Oued bientôt fermé    Algérie-Royaume du Lesotho : Letsoa reçu par le Premier ministre    Nigeria : "Je vais parfaitement bien", annonce le chef de Boko Haram    Dans l'application du programme du président : Grine affirme qu'il y a une discipline gouvernementale    Avant un big bang sur ses tarifs : Canal+ renonce à crypter son "Grand Journal"    La Turquie prête à participer à l'offensive contre l'EI à Raqqa    Les députés vont trancher aujourd'hui    La police publie des vidéos de la mort de Scott    La mauvaise gestion des établissements    Lors de l'Assemblée constituante, Ferhat Abbas proclame officiellement, à Alger, la «République algérienne démocratique et populaire»    La culture est le meilleur ambassadeur du tourisme    En tournée dans 4 grandes villes    La Cour suprême autorise une enquête sur le président Michel Temer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.