Où sommes-nous en sécurité ?    Quand les spéculateurs de l'import-import et les grossistes font la loi    Le programme AADL 1 sera livré au plus tard en février 2017    «La mauvaise gestion est la cause de la pénurie d'eau»    L'Algérie salue la déclaration du conseil présidentiel libyen de mener de larges consultations    Abdelmalik Lahoulou termine à la 6e place    La première vague d'athlètes algériens quitte Alger    Les favoris en forme    Accidents de la circulation : le général-major Hamel souligne l'impératif de poursuivre l'action préventive    Messahel remet à Nairobi un message du président Bouteflika au président kényan...    MINISTRE DE L'HABITAT : Le programme AADL1 sera livré en février 2017    RELIZANE : La route fait 2 morts et un blessé    MASCARA : Rencontre autour de la prochaine rentrée scolaire    Sur les sentiers de la Kabylie profonde    Pyongyong menace de s'attaquer aux forces américaines    Le Front Polisario appelle l'ONU à prendre les mesures nécessaires    L'APC de Constantine installe trois points de vente    Tizi Ouzou et Adrar entrent en lice    Marseille accueillera Manifesta en 2020    Meeting de Paris/Diamond League Makhloufi égal à lui-même, bon chrono pour Lahoulou    L'armée turque annonce avoir tué 25 "terroristes" kurdes dans le nord de la Syrie    L'Algérie se félicite de l' accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC    Elections: Sondages et enquêtes sur les intentions de votes interdits au Maroc    A l'étranger / Inter Milan : 45 millions d'euros pour Joao Mario    le théâtre de "khemissa" abritera prochainement la 15ème édition des journées nationales du théâtre pour enfant    Brésil : l'ex-chef d'Etat Lula inculpé    Ghoul au cœur d'un nouveau scandale ?    Plus de 9 000 places pédagogiques prévues    Des entrepreneurs volontaires pour la réalisation d'un évitement    BRÈVES de l'Est    Rajevac : "Ce match face au Lesotho est très important pour moi"    Nous adhérons à la constitution d'un conseil législatif issu du peuple    La réunion de l'Opep à Alger s'annonce difficile    NAHD: Une défaite qui fait désordre    L'accueil et l'hébergement des hadjis algériens dans de «bonnes conditions»    MJS - El Hadi Ould Ali l'a annoncé: Révision à la baisse des tarifs des centres de préparation    Projet de loi de Finances 2017: Des taxes, beaucoup de taxes    La Tunisie, encore en exemple    La réalité et nos illusions    Mostaganem: Les travaux vont bon train au Complexe du tennis de La Salamandre    TICAD VI : Messahel prend part aux travaux du Kenya    Le FLN bouge à Annaba    Les petits partis y pensent sérieusement    "N'écoutent que ceux qui veulent entendre"    El Islah plaide pour un dialogue national    Le concours du Fibda 2016    Pourquoi Sarkozy n'aime pas les médias publics    Une palpitante histoire d'espionnage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.