"Rien ne peut se faire par l'exclusion"    L'Algérie et le Niger œuvrent de concert à "relever des défis multiples et complexes"    Même les jeunes cèdent à la tentation    L'Algérie s'incline face au Japon    Belhadj prolonge son contrat jusqu'en 2017    UN PHENOMENE EN VOGUE    56,59% des lauréats ont obtenu leurs premiers choix    La pièce Rahla de la troupe El Bahja primée    "On doit mettre en valeur nos réalisations"    Les dangers de la démystification    Maroc:30 filières de recrutement de jihadistes démantelées depuis 2013 (ministre)    L'Algérie "traverse une étape difficile" aux plans sécuritaire et économique, selon le ministre de l'Intérieur    Tunisie- Seule la pression de la société civile peut aboutir à l'amendement de la loi antiterroriste (experts)    Reprise demain du procès après cassation : L'affaire Algérie Télécom revient    Gouverner c'est prévoir, a dit l'autre    USMH - Les dividendes du transfert de Abid : Une aubaine pour le club    USM Annaba : Les comptes bloqués font réagir les supporteurs    MO Constantine- La reprise retardée : Smaïer secondera Boufenara    Parler: entre un Président méfiant et un peuple méfiant    Ding Dang Dong    Trois morts et un blessé dans une collision    Chlef : Neuf «haraga» interceptés au large de Ténès    La réouverture de la «Grande Poste» pas avant juin 2016    Bouira : Des villageois réclament leurs fusils de chasse    Espagne : La nouvelle gauche s'en prend à la monarchie    Les subventions maintenues : A la recherche de l'argent «fantôme»    MEDEA: Hommage au colonel Tayeb Bougacemi    4e session des consultations politiques algéro-polonaises : Elle se tient aujourd'hui en pologne    Une culture des obstacles    FIFA : L'heure de Platini ?    Bedoui : L'Etat existe pour traduire dans la réalité une politique conforme aux vœux de la Nation    A l'invitation de M.Lamamra : Le ministre des AE du Sultanat d'Oman aujourd'hui à Alger    LFC 2015 : Ce que prévoit la loi en matière fiscale    L'abandon n'est pas à l'ordre du jour !    Cap sur une nouvelle dynamique à l'investissement productif    Djaballah revient à la charge    "Ultime" report du procès d'officiers pro-Gbagbo    Trois arrestations et saisie d'un important lot d'armes par la gendarmerie    20 cliniques privées fermées à Alger    Un plan canicule quasi inexistant    Obama appelle à maintenir la "pression" sur les shebab    Réunion le 5 août des ministres de la ligue arabe    Le CIO élit cette semaine la ville hôte    L'assainissement des institutions en marche    Al warda dévoilé pour la 1re fois mardi    Des troupes de la rive nord de la Méditerranée au 7eme festival maghrébin de musique andalouse à Koléa    Le Prix du président de la République du journaliste professionnel vient consolider les réformes du secteur    Une 37e édition sous le signe "Une Nation, Un peuple"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.