«L'Algérie puisait sa force dans la détermination du peuple à tourner la page du passé»    Mobilis se félicite de sa position de leadership de la 3G en Algérie    «15% des travailleurs ne sont pas déclarés»    «L'appui talentueux» de sa médiation dans la conclusion de l'accord de paix au Mali    Belaïli, bourreau des Canaris    Pas de médaille pour Makhloufi    «Tous les moyens mis en œuvre»    Pour un nouveau pacte    75 000 élèves bénéficieront de la prime de scolarité    Un véhicule dérape : un mort et cinq blessés graves d'une même famille    Une session de formation et d'échange d'expériences se tiendra prochainement    «Le raï algérien est le genre musical le plus apprécié au Maroc»    Une trentaine de longs métrages à l'affiche    L'Europe-forteresse tourne le dos à son «œuvre»    Dévaluation du yuan : une opportunité pour les importations algérienne    Une délégation algérienne réduite mais aux ambitions intactes    Verts d'Europe : Slimani ouvre son compteur en championnat par un lob    Premier League : "Ne critiquez pas Arsenal, c'est trop tôt !"    Tunisie : Loi sur la réconciliation économique et financiére    Education en france : La moitié des postes promis créés, 60.000 attendus sur cinq ans    Maroc : 2e salon du textile de maison à Shanghai    Gestion des déchets : Démonstration du premier prototype de plate forme SIG d'Oran    Ouargla : Plusieurs projets pour renforcer les services postaux    Importations des matériaux de construction : Facture en baisse de 29,78% durant les 7 premiers mois de 2015    Japon : Toshiba reporte la publication prévue hier de ses comptes 2014-2015    Kia Sportage : Arrivé à maturité    8 millions d'hybrides vendues    Ouverture demain de la session d'automne    De nouvelles mesures en faveur des éleveurs    Un incident technique mis en cause    Un bilan et une fin de mission    "Rihet lebled", dites-vous ?    Dix neuf individus présentés à la justice    Un des principaux commandants de Boko Haram arrêté    Nouveau naufrage d'un bateau de migrants    Bijotat hérite d'un lourd fardeau    Le rendez-vous le plus excentrique de la planète    Imzad, Kayna Samet et Sinik en osmose avec le public    Politiques d'arabisation : Quand le pouvoir falsifie les noms des lieux    DIRECTION DE L'EDUCATION D'ORAN : Des projets pour la réalisation de 50 établissements scolaires    Le Conseil supérieur de la magistrature approuve la nomination de 300 magistrats    L'Algérie puise sa force dans la détermination du peuple à tourner la page du passé    Gaïd Salah s'entretient avec le ministre malien de la Défense    Officiel : Perisic s'engage jusqu'en 2020 avec l'Inter    Rentrée scolaire    Habitat    FESTIVAL DE LA MUSIQUE ANDALOUSE DE CHERCHELL    Yasmina Khadra : "Avec Kadhafi, l'expérience d'écriture a été incroyablement physique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.