Sortir sa famille de la crise    À l'occasion de la fête nationale de leurs pays : Le président Bouteflika félicite plusieurs de ses homologues    Que cache le retour politique de Belkhadem ?    Le Premier ministre Abdelmalek sellal, dès aujourd'hui, en Chine Témoigner de l'évolution de nos relations    Loi de finances 2015 :Des nouvelles mesures pour encourager les entreprises productives    Affaire de l'autoroute est-ouest : Annonce des premières auditions de Chani Medjdoub    Chani Madjdoub : «C'est un mensonge d'Etat, une affaire politique et    Des ministres cités, mais non concernés...    Décision réciproque des autorités : Un diplomate mauritanien non souhaité en Algérie    Tunisie : Travaux d'entretien à la synagogue de la Ghriba en prévision du pèlerinage annuel    Yémen Un nouvel émissaire de l'ONU pour tenter de relancer le dialogue    Minicrise entre Alger et Nouakchott    Verts d'Europe : Carl Medjani de nouveau buteur    Liga BBVA : Le Real enchaîne avec les victoires    USM Alger : Les Algérois en perte de vitesse    MO Béjaïa : Cap sur la Coupe d'Algérie    Fidèle à ses principes : L'Algérie octroie une aide d'un million de dollars au Népal    Education :Le dépôt des dossiers de recrutement des enseignants se poursuit    Les médecins renouent avec la protesta    214 permis de conduire retirés en mars    La Casbah de Mostaganem sera classée prochainement secteur préservé    Perpétuer la tradition constructive des Ksour    Des éditeurs critiquent certaines dispositions    Abderrahmane Dendane saxophoniste du groupe Raïna Raï inhumé à Sidi Bel Abbes    Pfister se tourne vers la Ligue des champions    La nouvelle politique selon Said Djellab    Le bilan continue de s'alourdir    Les Chypriotes-turcs élisent leur nouveau dirigeant    Le salon de l'utilitaire ouvre ses portes à Oran    Une situation explosive !    Des habitants du VSA ferment le siège de l'APC de Chabet El Ameur    L'endocrinologue    Un TGV inter-maghrébin !    Le PT accuse la ministre de la Culture    Le livre fait débat à l'APN    22 wilayas dotées de surveillance électronique    Les étudiants de nouveau en grève    L'Onda ressuscite Slimane Azem    Bayern : Robben pressenti pour revenir face à Dortmund    Fekir : «Je suis content d'avoir choisi la France et je ne regrette rien»    Un député du PT accuse la ministre de la Culture de financement public d'un projet de film privé    l'ONDA rend hommage à Slimane Azem    MCA : Hadj Ahmed : «Les Harrachis auront 300 billets»    John Kerry et son homologue iranien Javad Zarif se rencontrent à New York    Généralisation de la corruption    Algérie-Education nationale:poursuite du dépôt des dossiers de recrutement des enseignants    La CNLTD toujours sur la brèche    25 000 établissements scolaires et 10 millions d'enfants ciblés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Affaire des 166 logements LSP de Haï Yasmine: Relaxe pour le promoteur immobilier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 01 - 2009

Après deux semaines de délibéré, le tribunal correctionnel d'Oran a rendu son verdict dans l'affaire du projet des 166 logements LSP, à Haï Yasmine, dont le promoteur immobilier était poursuivi pour escroquerie. Mis hors de cause par la justice, le promoteur a été purement est simplement relaxé.
Ainsi, la défense assurée par Maître Ali Chaouch, qui a clamé l'innocence au bénéfice de la loi, de son mandant, a fini par obtenir gain de cause. Pour rappel, l'affaire a été portée devant la justice suite à la plainte déposée par six souscripteurs contre le promoteur, lui reprochant en substance d'user de tergiversations pour fuir ses engagements, à savoir: la remise du contrat de vente sur plan (VSP) et la majoration du prix du logement à 10% .
Le promoteur a, lors du procès, nié toute mauvaise intention dans cette transaction immobilière, insistant sur le fait que le retard dans la remise des contrats de VSP, qui se fait par voie de notaire, est due aux démarches de mise à jour conséquentes à la revue à la hausse du projet en question par les instances publiques concernées, lequel projet est passé de 166 à 210 logements.
Pour défendre leurs intérêts, les soumissionnaires avait saisi le Fonds de garantie de la caution mutuelle de la promotion immobilière, lequel organisme avait tenté de résoudre ce contentieux, mais le non-aboutissement de l'alternative administrative a eu comme conséquence l'atterrissage du litige sur la piste des tribunaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.