Algérie: Plus de 1900 hectares ravagés dans 186 incendies en une semaine    Libye-Algérie, aujourd'hui à 19h : Les Verts n'ont rien à perdre    CRB : Bechou «Porter les couleurs du CRB est un rêve d'enfant qui se réalise»    Le temps de la colère    Réactions    Algérie: Peut-on sortir de la crise politique par le haut ? (Opinion)    Arsenal : Les représentants d'Alexis Sanchez font le point    Les cours peinent à remonter la pente    La Seaco s'attaque aux fuites souterraines    L'Algérie reste attachée au Cemoc    Le Sénat supprimé en Mauritanie    Ouyahia installé dans ses fonctions    Les mises en garde du consul général de France à Annaba    Les rendez-vous de la rentrée sociale 2017    Youcef Attal officiellement au KV Courtrai    Défaite de l'Algérie face au Bahreïn en Coupe du président (42-40)    Bouhella : "L'Algérie au Caire pour engranger le maximum d'expérience"    Les travailleurs de Carravic de Bouira protestent    Réaction gênée du FLN    98 enseignants de différents paliers admis au concours de recrutement à Blida    17 personnes arrêtées à Constantine    Arrestation de quatre personnes pour trafic de cocaïne    Fermeture du journal "La Tribune" : une affaire de gros sous    La technique musicale mise en avant    Algérie - Gouvernement: Bedda et Saci remplacés par Yousfi et Temmar, "retour" éphémère de Benagoun    Constantine /Aïd el-Adha : 45 points de vente de moutons    Biskra : 5 morts et 49 blessés dans un accident de la circulation à Oumache    Ils semblent avoir de beaux jours devant eux sous l'ère Trump : USA/ Les néo-nazis se sentent pousser des ailes    Situation hydrique : Satisfecit, mais.....    Elle sillonnera la wilaya de Tizi Ouzou : Une caravane artistique arrive ce soir    Libye : L'Armée du général Haftar ignore un mandat d'arrêt de la CPI contre un de ses commandants    Algérie: Le ministère du commerce délivre 16 licences d'importation de bois    A la sauce spaghettis    Mascara: 5.000 bottes de foin parties en fumée    Le nouveau Premier ministre prend ses fonctions: Les chantiers d'Ouyahia    Un autre moyen de pression ?    Après Hiroshima…    Concours «Cirta Science 9»: Les lauréats s'envolent vers Chicago    Ces libres penseurs qui font peur aux obscurantistes    Les nuits coloniales    L'Algérien Rihane admis dans le tableau final    Participation de Hasna El-Becharia et Souad Asla    Face à la menace nord-coréenne, Séoul se dote de missiles Patriot modernisés    En 2018/19 : La BM prédit un ralentissement de la croissance    Travaux publics et transports : Les ambassadeurs de l'Arabie Saoudite et du Canada reçus par Zaalane    Un individu abattu par l'armée à Bouira    Coutinho durcit le ton et part au clash    France : Les berges de Layoule mettent l'agriculture à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Délinquance, agression sexuelle, prostitution…: A 12 ans leur vie bascule dans le drame !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 11 - 2011

La délinquance juvénile a pris des proportions alarmantes dans toutes les wilayas du pays. Oran et à l'instar des grandes villes ne fait pas l'exception. Il y a de quoi tirer la sonnette d'alarme. Cinq mineurs, en moyenne, sont quotidiennement impliqués dans des délits et des crimes. La violence sur ascendants, les coups et blessures volontaires, le port d'armes prohibées et les stupéfiants viennent en tête de listes de ces affaires. En 2010 et suite à la demande des juges de mineurs, la DAS a effectué 832 enquêtes sur des mineurs impliqués dans des délits et des crimes. Les mineurs concernés étaient placés sous contrôle judicaire. Selon une source de la direction de l'Action sociale (DAS), 131 enfants et adolescents, impliqués dans diverses affaires de délinquance, ont été placés et suivis par le service d'observation et d'éducation, en milieu ouvert (SOEMO) de la wilaya d'Oran.
Toujours selon les enquêtes de la DAS, pas moins de 1.880 mineurs ont été impliqués dans des délits et des crimes en 2009 à Oran. En 2008, 138 mineurs ont été arrêtés par les services de la gendarmerie à Oran.
Le phénomène de délinquance juvénile nécessite des mesures préventives, des mesures répressives ainsi que des mesures de suivi. «Les mesures préventives se concrétisent dans la relation «quantitative et qualificative » entre l'enseignement, les organisations de jeunesse, l'assistance à la jeunesse et l'administration de la justice pénale pour constituer un maillon préventif de la chaîne de sécurité», dira un sociologue.
Selon les spécialistes, les conflits familiaux et les dangers moraux constituent le premier «pas» vers la délinquance juvénile. Les spécialistes évoquent la démission parentale et la dégradation des moeurs. Ces derniers affirment que les enfants vivant dans un milieu où sévit la violence sont généralement présents lors des scènes, parfois eux-mêmes battus ou menacés. L'équilibre émotif de ces enfants et leur santé physique sont mis en péril par les scènes de violence et l'atmosphère tendue qui règne à la maison, les sentiments d'insécurité, de vulnérabilité, de culpabilité, les troubles de comportement, les difficultés scolaires, sont omniprésents.
Ces enfants sont aussi la proie de toutes les formes d'exploitation et d'agression, surtout que de plus en plus de mineurs sont victimes de bandes organisées spécialisées soit dans le vol, la mendicité ou pire encore la prostitution. En effet durant les six premiers mois de l'année 2010, les différentes brigades relevant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya d'Oran ont traité 29 affaires de prostitution. Au total 43 personnes impliquées dans ces affaires ont été arrêtées. Parmi les mises en cause dont la majorité des mineures, 31 ont été placées sous mandats de dépôt. Les victimes (les mineures) souffrant de problèmes familiaux et de conditions sociales difficiles, s'adonnent à la prostitution. Le phénomène des agressions sexuelles sur mineurs prend aussi de l'ampleur ces dernières années, à l'image de tous les autres phénomènes sociaux dus à la misère. Selon des sources hospitalières, quelque 300 cas de viols et d'atteintes à la pudeur, dont ont été victimes des enfants, ont été enregistrés à Oran depuis le début de l'année en cours. 55% des victimes sont des garçons. La majorité des cas ont été orientés vers les services de médecine légale des différents établissements hospitaliers que compote la wilaya.
Agés de moins de 12 ans et leurs vies ont basculé brusquement dans la tragédie à cause de ces actes qui sont cependant occultés par la société. Les témoignages des victimes sont nombreux et font froid dans le dos.
Il y a lieu de signaler que le service d'observation et d'éducation en milieu ouvert joue un rôle important dans l'éducation, la protection et la réadaptation de jeunes mineurs délinquants ou en danger moral. Etant d'essence préventive, la mission du SOEMO consiste à protéger les mineurs contre toutes sortes de déviations et délits, mais aussi à faciliter leur réinsertion sur les plans social, scolaire et professionnel.
Le SOEMO a également pour rôle d'assurer la prise en charge des mineurs délictuels placés par le juge des mineurs sous liberté surveillée, en veillant au suivi des conditions de leur évolution et d'emploi de leur temps, tout en les maintenant au sein de leur famille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.