Algérie-Afrique du sud : Le président Zuma achève sa visite en Algérie    A l'occasion de sa victoire à l'élection présidentielle : Le président Bouteflika félicite le nouveau président nigérian Muhammadu Buhari    Assemblées locales : A quoi servent les élus ?    Affaires de l'"autoroute Est-Ouest'' et ''Sonatrach1'' : Reprise des procès les 19 avril et 7 juin prochains    CNEP-Banque : Plus de 185.000 souscripteurs à la bancassurance    Bourses : Les places européennes terminent le trimestre en baisse, prises de bénéfices    Plaidoyer en faveur d'un partenariat    Autoroute Est-Ouest, Khalifa bank, Khalifa Moumen et Sonatrach I : 4 procès en six semaines...    Irak Baghdad annonce la "libération" de Tikrit des mains de l'EI    Libye : Le chef du gouvernement rebelle démis par le Parlement    La guerre par indigènes interposés    L'Union africaine se saisi du dossier : Tournant majeur pour la cause sahraouie    Benchouia Mohamed. Entraîneur de l'ASO : «Nous jouerons pour la qualification»    Tour d'Algérie 2015 : Hichem Chaâbane en maillot orange    Un stage et des enseignements    L'autoroute Khemis Meliana - Tissemsilt - Tiaret : Lancement des travaux en 2015    Selon Sid-Ahmed Ferroukhi : Un décret sur les plans d'aménagement et de gestion des pêcheries sera promulgué début 2016    24 HEURES    Hamid Grine à Ghardaïa : La formation des journalistes, clé de la modernisation du champ médiatique    Blocage au Sénat    Les dossiers des agents radiés soumis à l'étude    140 affaires enrôlées    54 contrebandiers arrêtés    La drogue dure fait son chemin    Aucun incident à signaler    Les Sétifiens confiants mais prudents    Le musée égyptien de Turin renaît après des travaux pharaoniques    Idris Elba pas assez "anglais-anglais" selon Roger Moore    Liverpool: Sterling refuse une prolongation    USMH : Hadj Kamel suspendu un mois    Commerce extérieur : des recommandations et des attentes    Report du procès du Groupe CNAN au 29 avril    La Palestine admise au cpi    Muhammad Buhari, Président !    Riyad ne veut pas d'une intervention terrestre    Le film historique "Lotfi" présentée à la presse algéroise    Le président Bouteflika félicite le nouveau président nigérian    Accidents de la route: 57 morts et 640 blessés en une semaine (GN)    Constantine: les palais de la culture Malek-Haddad et Al Khalifa prêts dans 10 jours    Bayern Munich : Coup dur pour Alaba ?    Guelma : une nécropole Romaine découverte près de Guelaât-Bousbaâ    Ligue 2 "Mobilis" (25e journée) : l'USM Blida peut mettre un pied et demi en Ligue 1    VENTE DE VÉHICULES    Le Soir du Centre    Il se tiendra le mois de novembre prochain à Alger    IL TRANSFORME LES RACINES MORTES EN PERSONNAGES EXTRAORDINAIRES POUR RACONTER DES LÉGENDES    L'OPGI lance un lifting de la «Pêcherie» d'Oran : Ravalement des façades de 9 immeubles    "Offrande au pays du cèdre"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Délinquance, agression sexuelle, prostitution…: A 12 ans leur vie bascule dans le drame !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 11 - 2011

La délinquance juvénile a pris des proportions alarmantes dans toutes les wilayas du pays. Oran et à l'instar des grandes villes ne fait pas l'exception. Il y a de quoi tirer la sonnette d'alarme. Cinq mineurs, en moyenne, sont quotidiennement impliqués dans des délits et des crimes. La violence sur ascendants, les coups et blessures volontaires, le port d'armes prohibées et les stupéfiants viennent en tête de listes de ces affaires. En 2010 et suite à la demande des juges de mineurs, la DAS a effectué 832 enquêtes sur des mineurs impliqués dans des délits et des crimes. Les mineurs concernés étaient placés sous contrôle judicaire. Selon une source de la direction de l'Action sociale (DAS), 131 enfants et adolescents, impliqués dans diverses affaires de délinquance, ont été placés et suivis par le service d'observation et d'éducation, en milieu ouvert (SOEMO) de la wilaya d'Oran.
Toujours selon les enquêtes de la DAS, pas moins de 1.880 mineurs ont été impliqués dans des délits et des crimes en 2009 à Oran. En 2008, 138 mineurs ont été arrêtés par les services de la gendarmerie à Oran.
Le phénomène de délinquance juvénile nécessite des mesures préventives, des mesures répressives ainsi que des mesures de suivi. «Les mesures préventives se concrétisent dans la relation «quantitative et qualificative » entre l'enseignement, les organisations de jeunesse, l'assistance à la jeunesse et l'administration de la justice pénale pour constituer un maillon préventif de la chaîne de sécurité», dira un sociologue.
Selon les spécialistes, les conflits familiaux et les dangers moraux constituent le premier «pas» vers la délinquance juvénile. Les spécialistes évoquent la démission parentale et la dégradation des moeurs. Ces derniers affirment que les enfants vivant dans un milieu où sévit la violence sont généralement présents lors des scènes, parfois eux-mêmes battus ou menacés. L'équilibre émotif de ces enfants et leur santé physique sont mis en péril par les scènes de violence et l'atmosphère tendue qui règne à la maison, les sentiments d'insécurité, de vulnérabilité, de culpabilité, les troubles de comportement, les difficultés scolaires, sont omniprésents.
Ces enfants sont aussi la proie de toutes les formes d'exploitation et d'agression, surtout que de plus en plus de mineurs sont victimes de bandes organisées spécialisées soit dans le vol, la mendicité ou pire encore la prostitution. En effet durant les six premiers mois de l'année 2010, les différentes brigades relevant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya d'Oran ont traité 29 affaires de prostitution. Au total 43 personnes impliquées dans ces affaires ont été arrêtées. Parmi les mises en cause dont la majorité des mineures, 31 ont été placées sous mandats de dépôt. Les victimes (les mineures) souffrant de problèmes familiaux et de conditions sociales difficiles, s'adonnent à la prostitution. Le phénomène des agressions sexuelles sur mineurs prend aussi de l'ampleur ces dernières années, à l'image de tous les autres phénomènes sociaux dus à la misère. Selon des sources hospitalières, quelque 300 cas de viols et d'atteintes à la pudeur, dont ont été victimes des enfants, ont été enregistrés à Oran depuis le début de l'année en cours. 55% des victimes sont des garçons. La majorité des cas ont été orientés vers les services de médecine légale des différents établissements hospitaliers que compote la wilaya.
Agés de moins de 12 ans et leurs vies ont basculé brusquement dans la tragédie à cause de ces actes qui sont cependant occultés par la société. Les témoignages des victimes sont nombreux et font froid dans le dos.
Il y a lieu de signaler que le service d'observation et d'éducation en milieu ouvert joue un rôle important dans l'éducation, la protection et la réadaptation de jeunes mineurs délinquants ou en danger moral. Etant d'essence préventive, la mission du SOEMO consiste à protéger les mineurs contre toutes sortes de déviations et délits, mais aussi à faciliter leur réinsertion sur les plans social, scolaire et professionnel.
Le SOEMO a également pour rôle d'assurer la prise en charge des mineurs délictuels placés par le juge des mineurs sous liberté surveillée, en veillant au suivi des conditions de leur évolution et d'emploi de leur temps, tout en les maintenant au sein de leur famille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.