Trois foyers de fièvre aphteuse enregistrés à Bejaia    Crash du vol AH5017: l'identification des dépouilles du crash au centre d'un entretien téléphonique Lamamra-Fabius    Solidarité avec les Palestiniens de Ghaza : une minute de silence sera observé jeudi à midi en Algérie    FC Valence (préparation) : Sofiane Feghouli ménagé face à l'Universidad Catolica    Athlétisme : le forfait de Makhloufi et d'Aït Salem aux championnats d'Afrique 2014 quasi-confirmé    Ghaza : au moins 67 Palestiniens tués mercredi (nouveau bilan)    L'Algérie appelle la communauté internationale à se mobiliser face à la détérioration de la situation en Libye    Ligue 1 de football (préparation) : l'ASMO à pied d'œuvre en Tunisie    Bensalah désigné par le président Bouteflika pour le représenter à la cérémonie d'investiture du président mauritanien    Deux morts et 35 blessés durant les deux jours de l'Aïd El-Fitr à Tizi-Ouzou    Egypte: 3 personnes tuées par deux engins explosifs    L'essor de l'électricité verte en Algérie attend la fixation de tarifs d'achat garantis    Ebola: l'épidémie est hors de contrôle, selon MSF    Tunisie:Arrestation d'un ''dangereux terroriste'' à Kasserine    Tunisie: des familles libyennes et délégations diplomatiques étrangères arrivent au poste-frontière de Ras jedir (sécurité)    De nouvelles violences ont éclaté le jour de l'Aïd    La permanence n'a pas été assurée durant la fête    Importation de véhicules    Fraîchement installé à la tête de Sonatrach    Ghaleb Bencheikh à "LIBERTE" (2e partie et fin)    La DGSN diligente une enquête    Tout cessez-le-feu doit conduire au désarmement du Hamas, estime-t-il    LUTTE ANTITERRORISTE    ADRAR : 3.580 logements de type public locatif (LPL) réalisés    LE DISPOSITIF PRENDRA FIN DIMANCHE PROCHAIN    Ssétif    AIN TEMOUCHENT : Saisie de 17 kg de kif traité    Vadym Blazhei, conseiller à l'ambassade d'Ukraine au « Le Quotidien d'Oran » : «L'Algérie est notre principal partenaire dans la région»    9ème anniversaire de sa disparition : Hommage à Hachemi Cherif    1,5 milliard de dinars pour sa concrétisation : Vaste programme d'aménagement urbain à travers la wilaya    Belkalem vers Trabzonspor    Chéhérazade en voyage à Alger    Combien coûte une télévision sur Nile Sat?    Quatre artistes pour une fête unique    «Nous sommes capables de jouer le titre»    Agenda chargé pour Gourcuff    La détermination de la CNLTD    Habillement : Hausse des importations au 1er semestre 2014    Le piano de "Casablanca" aux enchères    Le pouvoir affaiblit l'Etat    Précieux enregistrements    L'élite peaufine la préparation physique    Crash : M. Sellal présente ses condoléances au nom du Président Bouteflika    L'inflation a poursuivi son recul en juin 2014    Club Africain,Belkaroui bien parti pour arracher sa place de titulaire    Crash : des mesures d'accompagnement des familles des victimes    Objectif : redonner à la culture droit de cité    Projection en avant-première à Bechar du documentaire-fiction Zone 8    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Délinquance, agression sexuelle, prostitution…: A 12 ans leur vie bascule dans le drame !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 11 - 2011

La délinquance juvénile a pris des proportions alarmantes dans toutes les wilayas du pays. Oran et à l'instar des grandes villes ne fait pas l'exception. Il y a de quoi tirer la sonnette d'alarme. Cinq mineurs, en moyenne, sont quotidiennement impliqués dans des délits et des crimes. La violence sur ascendants, les coups et blessures volontaires, le port d'armes prohibées et les stupéfiants viennent en tête de listes de ces affaires. En 2010 et suite à la demande des juges de mineurs, la DAS a effectué 832 enquêtes sur des mineurs impliqués dans des délits et des crimes. Les mineurs concernés étaient placés sous contrôle judicaire. Selon une source de la direction de l'Action sociale (DAS), 131 enfants et adolescents, impliqués dans diverses affaires de délinquance, ont été placés et suivis par le service d'observation et d'éducation, en milieu ouvert (SOEMO) de la wilaya d'Oran.
Toujours selon les enquêtes de la DAS, pas moins de 1.880 mineurs ont été impliqués dans des délits et des crimes en 2009 à Oran. En 2008, 138 mineurs ont été arrêtés par les services de la gendarmerie à Oran.
Le phénomène de délinquance juvénile nécessite des mesures préventives, des mesures répressives ainsi que des mesures de suivi. «Les mesures préventives se concrétisent dans la relation «quantitative et qualificative » entre l'enseignement, les organisations de jeunesse, l'assistance à la jeunesse et l'administration de la justice pénale pour constituer un maillon préventif de la chaîne de sécurité», dira un sociologue.
Selon les spécialistes, les conflits familiaux et les dangers moraux constituent le premier «pas» vers la délinquance juvénile. Les spécialistes évoquent la démission parentale et la dégradation des moeurs. Ces derniers affirment que les enfants vivant dans un milieu où sévit la violence sont généralement présents lors des scènes, parfois eux-mêmes battus ou menacés. L'équilibre émotif de ces enfants et leur santé physique sont mis en péril par les scènes de violence et l'atmosphère tendue qui règne à la maison, les sentiments d'insécurité, de vulnérabilité, de culpabilité, les troubles de comportement, les difficultés scolaires, sont omniprésents.
Ces enfants sont aussi la proie de toutes les formes d'exploitation et d'agression, surtout que de plus en plus de mineurs sont victimes de bandes organisées spécialisées soit dans le vol, la mendicité ou pire encore la prostitution. En effet durant les six premiers mois de l'année 2010, les différentes brigades relevant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya d'Oran ont traité 29 affaires de prostitution. Au total 43 personnes impliquées dans ces affaires ont été arrêtées. Parmi les mises en cause dont la majorité des mineures, 31 ont été placées sous mandats de dépôt. Les victimes (les mineures) souffrant de problèmes familiaux et de conditions sociales difficiles, s'adonnent à la prostitution. Le phénomène des agressions sexuelles sur mineurs prend aussi de l'ampleur ces dernières années, à l'image de tous les autres phénomènes sociaux dus à la misère. Selon des sources hospitalières, quelque 300 cas de viols et d'atteintes à la pudeur, dont ont été victimes des enfants, ont été enregistrés à Oran depuis le début de l'année en cours. 55% des victimes sont des garçons. La majorité des cas ont été orientés vers les services de médecine légale des différents établissements hospitaliers que compote la wilaya.
Agés de moins de 12 ans et leurs vies ont basculé brusquement dans la tragédie à cause de ces actes qui sont cependant occultés par la société. Les témoignages des victimes sont nombreux et font froid dans le dos.
Il y a lieu de signaler que le service d'observation et d'éducation en milieu ouvert joue un rôle important dans l'éducation, la protection et la réadaptation de jeunes mineurs délinquants ou en danger moral. Etant d'essence préventive, la mission du SOEMO consiste à protéger les mineurs contre toutes sortes de déviations et délits, mais aussi à faciliter leur réinsertion sur les plans social, scolaire et professionnel.
Le SOEMO a également pour rôle d'assurer la prise en charge des mineurs délictuels placés par le juge des mineurs sous liberté surveillée, en veillant au suivi des conditions de leur évolution et d'emploi de leur temps, tout en les maintenant au sein de leur famille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.