Algérie: La durée du service national passe à 12 moins    Benflis dépose le dossier d'agrément de son nouveau parti politique    Election présidentielle: Paris salue "le rôle historique" de la Tunisie    Le pétrole prend un peu de hauteur en Asie    L'euro tente un rebond face au dollar lors des échanges asiatiques    "On l'accueillera comme un frère"    Le PSG prêt à payer 50 millions d'euros pour Brahimi    Les sillons de la 3e voie    La paix au Proche-Orient commence en Algérie    Une preuve de l'inefficacité des sanctions    Forte participation des Tunisiens de l'Est algérien    L'USMA conforte sa position de leader    Un métro aérien pour désengorger Alger    Procès aujourd'hui de 41 terroristes, dont le chef d'Aqmi Abdelmalek Droudkel    Plusieurs enseignants agressés à Tizi Ouzou    7373 morts sur 19.031 cas de contaminations    Ambiance festive et communion    Le ministre chargé des relations avec le Parlement : L'augmentation des salaires des députés, pas d'actualité    L'excédent commercial a baissé de près de 40%    SNTA : 6,9 milliards de dinars pour le renouvellement des équipements    Ijtihad et mise au point    Le président de Donald W. Reynolds en visite au Quotidien d'Oran    MC Oran : Cavalli dénonce l'arbitrage    Que de temps perdu !    Après les démolitions des immeubles et le classement de Sidi El Houari : Révision des plans d'occupation des sols    CHLEF: Mentir comme un arracheur de dents    JSK - Cicollini poursuivra sa mission : La sérénité retrouvée    Du fabuleux destin de l'homme-squale !    TLEMCEN: Les élèves de l'école Tebbal à la découverte du musée d'art et d'histoire    Trop splendide Picasso    Oran abritera la future école régionale    Etat Islamique : Nouvelle offensive kurde en Irak et en Syrie    Les Farc tuent huit soldats et policiers    4 détenus afghans de Guantanamo renvoyés dans leur pays    Collecte de fonds via SMS pour lutter contre Ebola    "Journée de secours" en direction des SDF à Oran    10ème édition d'AFRICA TELECOM PEOPLE AWARDS 2014 : Ooredoo Meilleur Opérateur d'Afrique du Nord pour la cinquième fois    En vue d'adhérer à l'OMC : L'Algérie accélère le processus des négociations    Libye : Cinq pays du Sahel appellent l'ONU à intervenir en accord avec l'UA    Mondial de Handball 2015 : Les Verts sont en Slovénie    "L'Algérie et les mouvements de libération"    L'expérience d'écriture collective dans le 4e art national    Le COA accorde un intérêt particulier à la reconversion des anciens    Les inquiétudes des producteurs de la wilaya d'El Tarf    Le Real c'est vraiment royal !    Messahel réaffirme l'attachement de l'Algérie pour une solution    La scène théâtrale d'Aïn Témouchent se dédie aux enfants    Gestion du Hadj et de la Omra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

TENES : UNE SALLE DES FETES A TOUT PRIX !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 09 - 2012

Les fêtes de mariage ont repris de plus belle après une pause forcée due au mois de Ramadhan. En effet, il ne se passe pas un jour sans que l'on assiste aux nombreux défilés de voitures de luxe, quelquefois louées, actionnant leurs klaxons aux multiples sons, arpentant les principales artères de la ville.
Cela bien évidemment crée des embouteillages notamment au principal carrefour de la ville dit «carrefour de l'Hôtel des Arts», par où transitent l'ensemble des automobilistes y compris les gros camions qui fréquentent le port de la ville de Ténès. Cependant, mis à part «ce petit inconvénient» et pour fêter dans la joie et l'ambiance le mariage, les familles n'hésitent pas à recourir à quelques salles des fêtes autorisées. A Ténès, ces salles des fêtes, au nombre de quatre, sont très sollicitées, et la réservation se fait dès le mois de février avec bien sûr un acompte pour être sûr d'en disposer le jour J. Aujourd'hui, si de plus en plus de familles ont recours à ces salles malgré une tarification toujours en hausse, la majorité y trouve son compte: adieu galère, tâches ménagères, exiguïté des lieux et promiscuité... Il faut reconnaître que l'ère des fêtes-maison et terrasses est révolue. Aujourd'hui, place à l'ère des réceptions dans les grands hôtels et les salles des fêtes qui dispensent les familles de tout effort et contrainte, en leur offrant une superficie plus spacieuse, climatisée, sécurisée et disposant d'un service impeccablement agencé. Mais à quel prix ? En effet, concurrence oblige, le prix d'une location pour une demi-journée oscille entre 25.000 et 30.000 DA. Mais à ce prix-là, nombreuses sont les familles qui demandent une amélioration dans les prestations, notamment sur le volet de la climatisation en cette période de canicule que la plupart des propriétaires de salles des fêtes hésitent à mettre en marche en raison du surcoût dû à la consommation de l'électricité. De toute évidence, ces salles rapportent gros, et à la cadence d'activité actuelle qui pratiquement tourne aux alentours de huit mois sur l'année, nombreux sont ceux qui désirent investir dans ce créneau juteux. Toutefois, pour réaliser son projet, le promoteur doit d'abord disposer d'une assiette de terrain assez importante, chose qui n'est pas aisée de dénicher facilement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.