Crise ukrainienne    Sporting CP    Bordj Badji-Mokhtar    Salon international de l'agroalimentaire    Dr Hadjab Makloufi* à InfoSoir :    En bref...    Présidentielle 2014: la CNSEL a tranché 210 recours (Brahmi)    Quelques réflexions sur les déclarations du Ministre de l'Energie algérien sur la forte consommation intérieure d'hydrocarbures    Signature prochaine d'accords avec plusieurs pays en prélude à l'adhésion de l'Algérie à l'OMC (ministre)    Le panel d'experts onusien souhaite voir l'élection présidentielle se dérouler dans un climat de paix    Le tronçon du tramway Bordj el Kiffan-Café Chergui, à l'Est d'Alger, inauguré    Présidentielle 2014: réunion de coordination des directeurs de campagne des candidats Touati, Rebaïne et Benflis    Un receveur de la poste de Sidi Bel Abbès accusé de détournement de deniers publics    L'EPTV "dénonce" les accusations du candidat Ali Benflis    Coupe du Roi    Yacine Brahimi    Il évalue la campagne électorale et déplore les cas de violence    Il a levé toute ambiguïté hier lors d'une conférence de presse    Des milliers de personnes ont marché pour la disqualification de l'élection présidentielle    Match amical Algérie-Roumanie    Rapport du SG de l'ONU sur le Sahara occidental    Débat    Le président Bouteflika appelle les citoyens à participer massivement à la présidentielle du 17 avril    Logement: la pré-affectation participe à la mise en confiance du citoyen (responsable)    Libye:la Jordanie met les ravisseurs de son ambassadeur devant leurs responsabilités    L'armée met en garde contre tout débordement    La date annoncée prochainement    Encore 5 jours de congé aux élèves    Yebda retrouve la compétition    Un rapport de l'ONU appelle au respect des minorités    Une publication sur l'histoire du patrimoine d'Oran    "Appel à participation aux concours organisés par Algérie Télécom"    MBC ferme ses bureaux dans le Monde arabe    Olympiades des jeux électroniques : Participation de 200 jeunes filles et garçons    Bourses : Wall Street Citigroup aide la Bourse américaine à relever la tête    Le djihadiste Belmokhtar en Libye : "Ce serait une menace pour la paix"    Tunisie : Colère de députés après les condamnations clémentes d'ex-proches de Ben Ali    Métaux précieux : L'or au plus haut en raison des tensions en Ukraine    Ouargla : Livraison attendue de quatre marchés couverts avant la fin 2014    Le confort, un bien grand mot    Une délégation de la CAF en Côte d'Ivoire jusqu'au 18 avril    L'Algérie risque d'être absente dans l'épreuve par équipes    Aujourd'hui, le peloton se met en branle!    L'urgence de réhabiliter la signalisation routière    Nécessaire révision de la répartition des moyens de transport    La valeur commune et la variable distinctive    Les romanciers algériens à l'affiche    La macro photographique à l'honneur dans «Regards reconstruits»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

TENES : UNE SALLE DES FETES A TOUT PRIX !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 09 - 2012

Les fêtes de mariage ont repris de plus belle après une pause forcée due au mois de Ramadhan. En effet, il ne se passe pas un jour sans que l'on assiste aux nombreux défilés de voitures de luxe, quelquefois louées, actionnant leurs klaxons aux multiples sons, arpentant les principales artères de la ville.
Cela bien évidemment crée des embouteillages notamment au principal carrefour de la ville dit «carrefour de l'Hôtel des Arts», par où transitent l'ensemble des automobilistes y compris les gros camions qui fréquentent le port de la ville de Ténès. Cependant, mis à part «ce petit inconvénient» et pour fêter dans la joie et l'ambiance le mariage, les familles n'hésitent pas à recourir à quelques salles des fêtes autorisées. A Ténès, ces salles des fêtes, au nombre de quatre, sont très sollicitées, et la réservation se fait dès le mois de février avec bien sûr un acompte pour être sûr d'en disposer le jour J. Aujourd'hui, si de plus en plus de familles ont recours à ces salles malgré une tarification toujours en hausse, la majorité y trouve son compte: adieu galère, tâches ménagères, exiguïté des lieux et promiscuité... Il faut reconnaître que l'ère des fêtes-maison et terrasses est révolue. Aujourd'hui, place à l'ère des réceptions dans les grands hôtels et les salles des fêtes qui dispensent les familles de tout effort et contrainte, en leur offrant une superficie plus spacieuse, climatisée, sécurisée et disposant d'un service impeccablement agencé. Mais à quel prix ? En effet, concurrence oblige, le prix d'une location pour une demi-journée oscille entre 25.000 et 30.000 DA. Mais à ce prix-là, nombreuses sont les familles qui demandent une amélioration dans les prestations, notamment sur le volet de la climatisation en cette période de canicule que la plupart des propriétaires de salles des fêtes hésitent à mettre en marche en raison du surcoût dû à la consommation de l'électricité. De toute évidence, ces salles rapportent gros, et à la cadence d'activité actuelle qui pratiquement tourne aux alentours de huit mois sur l'année, nombreux sont ceux qui désirent investir dans ce créneau juteux. Toutefois, pour réaliser son projet, le promoteur doit d'abord disposer d'une assiette de terrain assez importante, chose qui n'est pas aisée de dénicher facilement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.