L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les ministres des A.E. de pays afro-asiatiques s'engagent à lutter contre le terrorisme
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 04 - 2015

Des ministres des Affaires étrangères de pays asiatiques et africains, réunis à Jakarta, en prélude à la commémoration du 60e anniversaire de la Conférence Asie-Afrique en Indonésie, se sont engagés à combattre le terrorisme et le trafic de drogue.
"Les ministres reconnaissent l'importance de la paix et de la stabilité ainsi que le besoin de renforcer et de combattre les crimes transnationaux, dont le terrorisme et le trafic de drogue", a indiqué lundi Retno Marsudi, ministre des Affaires étrangères d'Indonésie, le pays hôte.
Au cours de leurs discours, des ministres ont souligné l'importance de redoubler d'efforts pour lutter contre le terrorisme. Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Ebrahim Rahimpour a fait remarquer que "le terrorisme et l'extrémisme violent" continuent à affecter le monde.
"L'extrémisme violent, inscrit dans des idéologies dangereuses et qui se manifeste par des brutalités abominables, est la pire parmi les multiples menaces à la paix et à la sécurité", a-t-il affirmé.
Parallèlement, le ministre somalien des Affaires étrangères Khalid Omar Ali a expliqué que la pauvreté et le faible niveau d'éducation ont contribué à la croissance de l'extrémisme violent.
"Bien des jeunes somaliens se battent pour l'organisation terroriste des Shebab. Des études ont révélé que les jeunes qui n'ont ni emploi ni études ont plus de possibilités de s'engager dans la violence", a déploré le ministre.
Le sommet, qui aura lieu les 22 et 23 avril, et la commémoration prévue pour le 24 avril, vont "ouvrir un nouveau chapitre" dans la coopération Asie-Afrique, a souligné Mme Marsudi, estimant que cet événement permettra à l'Asie et à l'Afrique d'améliorer leur coopération structurelle et systématique.
La ministre des Affaires étrangères indonésienne a fait savoir que 33 chefs d'Etat et de gouvernement, de même que des représentants de 77 pays, ont confirmé leur participation au sommet et à la commémoration.
En marge des commémorations, l'Indonésie va présider une réunion de pays islamiques sur le conflit au Yémen, comme demandé par l'Organisation de la coopération islamique (OCI).
La première conférence Asie-Afrique, aussi connue conférence de Bandung, a été tenue en Indonésie en 1955, accueillant des délégations de 29 pays pour discuter des problèmes internationaux majeurs.
La conférence de 1955 a signalé l'émergence de pays en voie de développement en tant que force montante dans le monde, résultant en le Mouvement des Non-aligné et la formation du Tiers Monde.
Une déclaration a été publiée lors de cette première conférence, contenant 10 principes de gestion des relations internationales, et qui a été nommée l'Esprit de Bandung.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.