Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Le Hirak maintient la pression    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Le Palais des expositions en fête    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il faut aider à la mise en oeuvre de l'accord de paix au Mali pour combattre le terrorisme (chef de la Minusma)
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 01 - 2016

La meilleure façon de combattre le terrorisme c'est d'aider à la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, a affirmé lundi à Alger le nouveau chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma), Mahamat Salah Annadif.
"Actuellement, il y a deux camps au Mali: celui des signataires de l'Accord et celui des terroristes. Nous sommes avec le premier camp, et la meilleur façon de combattre le terrorisme c'est de contribuer à la mise en oeuvre de l'Accord de paix dans ce pays", a affirmé, dans une déclaration à l'APS, M. Annadif à l'issue des travaux de la réunion consultative de haut niveau des membres du Comité de suivi de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.
M. Annadif, également représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Mali, a dans ce sens mis l'accent sur la nécessité de conjuguer les efforts de tous les partenaires régionaux et internationaux, car, a-t-il expliqué, la solution pour combattre le terrorisme dans la région du Sahel "réside dans la résolution de la crise malienne".
"C'est quelque chose d'extrêmement important de voir toutes les parties maliennes se réunir autour d'une même table", s'est-il réjoui, affirmant que la réunion avait permis d'aborder et de discuter "de nombreux sujets sans tabou".
Interrogé sur la lenteur marquant le lancement des opérations de cantonnement dans le nord du Mali, M. Annadif a souligné que "trois sites ont été déjà identifiés". En effet, a-t-il fait remarquer, "c'est la procédure qui nécessite plus de temps, autrement les moyens existent et tout sera mis en oeuvre le plus rapidement possible".
Sur un autre volet, celui lié au développement dans les régions du nord, largement abordé lors de travaux de la réunion, M. Annadif a rappelé que ce point "constitue un objectif extrêmement important", notant que "sans développement il n'y aura ni paix ni sécurité".
Les travaux de la réunion des membres du Comité de suivi de mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali, ont pris fin dans la soirée après des heures de discussions en présence des représentants des trois parties signataires de l'Accord (Gouvernement, Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme d'Alger) et tous les membre s de la Médiation (Algérie,Niger, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad, Nigeria, France, Etats-Unis, ONU-MINUSMA, UA-MISAHEL, CEDEAO, UE, OCI).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.