Borussia M'gladbach-Man City : Bensebaini titulaire. Mahrez sur le banc    CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    177 décès enregistrés à ce jour    Droit d'inventaire vs changement de serrures    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Administrations: généraliser l'usage d'Internet pour lutter contre la bureaucratie
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 07 - 2016

Les administrations algériennes ont procédé à des facilitations induites par l'usage d'Internet pour l'obtention des différents documents, à l'instar du certificat de nationalité, le casier judiciaire ou l'inscription pour les différents concours.
Ce processus de modernisation de l'administration en Algérie, entamé notamment en 2015, vise l'amélioration du service public par l'allègement des procédures administratives, la décentralisation de l'établissement des documents biométriques et la généralisation de l'administration électronique.
Cette volonté clairement définie et affichée par le gouvernement, à travers une nouvelle stratégie visant à "humaniser" l'administration, en la "dépoussiérant" pour la rapprocher davantage du citoyen et en assurant des prestations de service public de qualité.
Ainsi, dans le secteur de la Justice, les citoyens peuvent obtenir un certificat de nationalité par Internet en s'inscrivant simplement au tribunal le plus proche.
"Pour obtenir votre certificat de nationalité via Internet, veuillez-vous inscrire au tribunal le plus proche", pouvait-on lire dans un SMS transmis sur les téléphones cellulaires des Algériens.
L'opération d'obtention du certificat de nationalité par Internet ainsi que d'autres documents a été lancée depuis plusieurs mois.
Ce message intervenait dans une période où les nouveaux bacheliers auront à fournir des certificats de nationalité pour s'inscrire à l'université et dans des écoles spécialisées et le recours aux nouvelles technologies de l'information et de la communication évitera aux demandeurs du certificat de nationalité de se déplacer aux tribunaux.
Ainsi, le citoyen algérien peut demander et recevoir son certificat de nationalité algérienne à partir d'Internet en s'inscrivant à la banque de données du ministère de la Justice.
Il doit ainsi se présenter personnellement, au guichet du tribunal le plus proche, une seule fois muni de sa pièce d'identité, du numéro de son téléphone portable et des documents d'état civil ou des pièces nécessaires pour obtenir le certificat de nationalité, est-il expliqué sur le site du ministère.
Pour bénéficier du service de demande et retrait du certificat de nationalité algérienne à partir d'Internet, il est nécessaire de suivre les étapes indiquées à l'adresse : https://portail.mjustice.dz, rappelle-t-on.
Pour le secteur de l'Enseignement supérieur, il met à la disposition des 330.000 nouveaux bacheliers l'adresse http://www.orientation.esi.dz pour remplir la fiche de vœux et la déposer, en ligne sur cette adresse.
Le ministère précise à l'adresse du nouveau bachelier qu'il doit effectuer sa réinscription du 19 au 21 juillet 2016 et confirmer sa pré-inscription du 22 au 24 juillet 2016 avec une possibilité de modifier sa précédente fiche de vœux.
"Dans ce cas, c'est la deuxième fiche de vœux qui est prise en considération pour ton orientation", note le ministère.
Les affectations et les recours seront établis en ligne du 31 juillet au 02 août 2016 et le nouveau bachelier introduire un recours dans le cas où aucun de ses six choix n'a été retenu.
Concernant le secteur de l'Education nationale, le retrait des convocations pour les candidats aux examens partiels du baccalauréat session 2016 s'était faite sur le site Internet de l'Office national des examens et des concours (ONEC) (http://http.onec.dz).
Ce site web de l'ONEC est dédié depuis quelques années à l'inscription et à la publication des résultats des examens du la 5ème année primaire, du BEM et du baccalauréat.
Le secteur des collectivités locales avait été lui aussi boosté auparavant avec développement la e-administration, à travers l'activation du registre électronique de l'état civil, la réduction des délais d'élaboration et de délivrance du passeport biométrique et le lancement de l'élaboration de la carte d'identité nationale biométrique.
Délivrés, par le passé, au niveau des daïras, les documents d'identité (carte nationale et passeport biométrique) sont dorénavant établis au niveau des communes, dans le cadre de la nouvelle stratégie du gouvernement. L'opération de décentralisation ayant déjà été mise en application dans plusieurs wilayas du pays.
Cette décentralisation a pour but d'éradiquer notamment la bureaucratie, qui se concrétisera avec l'appui d'une politique "plus entreprenante" en matière de simplification et d'harmonisation des procédures, permettant ainsi un gain conséquent en temps dans l'établissement et la délivrance des documents administratifs.
Ainsi, l'un des objectifs fixés par les pouvoirs publics est de parvenir en 2016 à "zéro papier" administratif. Le citoyen pourra, depuis son domicile et grâce à l'Internet, formaliser un dossier et se faire établir le document administratif qu'il souhaite.
Dans ce cadre, le président de l'Observatoire national du service public (ONSP), Fouad Makhlouf, avait appelé en juin à accélérer le processus de mise en place d'une administration électronique afin de consolider davantage le service public avec toutes les facilitations et la simplification que cela procure.
"L'administration électronique économiserait à l'Etat annuellement des dépenses de près de 2 milliards de dinars d'où la nécessité d'accélérer le processus de mise en place de cette administration", avait-il souligné indiqué dans un entretien accordé à l'APS, précisant que "le fait de privilégier la numérisation et de ne pas consommer du papier épargnerait à l'Etat des dépenses inutiles".
Après l'administration, la simplification des procédures notamment dans les secteurs économiques connaîtra un coup de fouet certain avec la nomination à la faveur du dernier remaniement ministériel d'un ministre délégué chargé de l'économie numérique et la modernisation des services financiers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.