Maroc : Des milliers de jeunes manifestent pour la dignité    Gagner du temps    Prévu ce mercredi à Alger: Rassemblement annoncé des chercheurs permanents    Skikda: La carrière de la cimenterie de Hadjar fermée par des travailleurs    Pour un changement radical: Après les marches, des «feuilles de route»    Bedoui va-t-il ou non constituer son gouvernement ?    Equipe nationale: La préparation reprend sans Belaili    Violence dans les stades: Des mesures draconiennes s'imposent    FAF: Kheireddine Zetchi défend son bilan    Chlef: 500 arbustes plantés    Aïn Témouchent: Trois morts et 2 blessés dans un glissement de terrain    Plus de 650 morts, un désastre humanitaire    115 morts dans l'attaque d'un village    Maduro accuse Guaido de «comploter pour son assassinat»    11 000 officines touchées par une pénurie de 370 médicaments    Benmihoub recommande d'aller vers la transition avant le 28 avril    Algérie Poste poursuit l'opération d'acquisition des TPE    Les dates des trois derniers matchs fixées    Séparation à l'amiable entre Koulkheir et la JSS    La FAF a-t-elle le temps de se reconstruire ?    Plusieurs partis font des propositions    Les Assemblées populaires communales se joignent au mouvement    2 narcotrafiquants arrêtés et 52 kg de kif saisis à Ghardaïa    Une collecte prévisionnelle de 200 000 quintaux de céréales    Les atteintes à l'urbanisme en hausse    Ouverture du festival du printemps    Musique afro-américaine : John Lee Hooker    Le parcours du chahid Mustapha Benboulaïd revisité par des écoliers    Les décrets publiés au JO    Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Les «hommes» du ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les chefs de partis mettent l'accent sur l'intégrité et les compétences des futurs élus
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 11 - 2017

Le Rassemblement national démocratique (RND) est allé dans ce sens, son secrétaire général, Ahmed Ouyahia ayant mis l'accent sur les compétences et l'intégrité des candidats de son parti qu'il a appelé à demeurer au service du pays.
M. Ouyahia a indiqué que les citoyens ont besoin d'"élus responsables et compétents" qui seront à leur écoute, en mesure de booster le développement local et non pas des élus qui ne feront que de l'opposition pour l'opposition sans aucun objectif, faisant observer que les élus RND qui viennent de terminer leur mandat ont quitté leur postes les mains propres.
Lire aussi: Locales 2017: autorisation spéciale d'absence rémunérée le jour du scrutin
A Mila, le président du parti Ennour qui représente l'Alliance Tajamou Al Jazair (TAJ), Badredine Belbaz, a considéré le rendez-vous électorale pour les APC-APW comme étant une "opportunité" à même de permettre à des compétences d'accéder à des postes de gestion dans le but de soutenir le développement local et le mettre au service des citoyens.
Il a indiqué que le développement local permettra de désenclaver plusieurs régions et de les doter des commodités nécessaires pour une "vie décente".
La veille, le président du Mouvement Infitah, Omar Bouaâcha, avait appelé à partir de Tindouf, à l'octroi d'une "autonomie" de gestion aux Assemblées élues, leur permettant de concrétiser le développement escompté et répondre aux attentes du citoyen", soulignant en même temps la "nécessité d'aller vers une relation de confiance entre les élus locaux et les citoyens".
Lire aussi : Locales 2017 : le CNDH invite l'ensemble de la société à une "large" participation
Le président du Mouvement El-Infitah a précisé que sa formation ambitionnait de réaliser plusieurs projets pour cette wilaya frontalière, à travers la mise en place d'un programme de développement rural qui tient compte des spécificités de la région, expliquant que ce programme comprend une série de projets d'envergure nationale et régionale, dans les domaines de l'agriculture, des infrastructures de base et autres, susceptibles de donner une nouvelle impulsion au développement de cette wilaya.
- Constituer une force nationale et bannir les partisans du désespoir -
Pour sa part, le président du parti Fadjr El Djadid, Tahar Benbaibeche, a appelé à partir d'Oran, les citoyens à opérer le changement avec une participation massive aux prochaines élections locales pour constituer une "force nationale" et une "nouvelle élite" dans toutes les communes du pays et garantir par conséquent la stabilité et la paix pour les cinq prochaines années.
Le président de Fadjr El Djadid a ajouté que le changement est le principal objectif auquel aspire sa formation politique, affirmant que ce changement est la responsabilité du peuple algérien dans le choix d'élus compétents qui placent l'intérêt public et le service du citoyen au-dessus de tout.
Idem pour le président du parti El Karama, Mohamed Benhamou, qui a exhorté les citoyens, à l'occasion d'un meeting populaire à Bordj Bouarréridj, à ne pas céder aux "partisans de l'échec et du désespoir", considérant que l'Algérie "se porte bien" et est en mesure de dépasser la crise grâce à ses enfants fidèles.
Lire aussi: Locales 2017: 180 000 agents de police pour sécuriser les élections
Il a indiqué que son parti "s'oppose aux marchands du désespoir", appelant à "semer l'espoir parmi le peuple" car, a-t-il soutenu, "l'Algérie dispose de potentialités devant lui permettre de sortir de l'actuelle crise économique".
Il a dans ce sens considéré que l'échec de certains responsables dans l'accomplissement de leurs missions "ne signifie nullement la défaite de l'Etat algérien".
De son côté, le président du parti Talai El Houriet, Ali Benflis, a appelé à partir d'Oran à ouvrir un dialogue regroupant toutes les forces nationales sans exclusion.
"Nous militons pour les moyens pacifiques à même de faire sortir l'Algérie de sa crise, par un dialogue auquel prendraient part le pouvoir, l'opposition, les partis, les syndicats sans exclure aucune partie", a souligné M. Benflis, ajoutant que son parti rejette la culture de la violence et prône l'exercice politique dans le cadre de la sérénité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.