Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19/prévention: Mise en garde contre tout relâchement
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 05 - 2020

Des médecins ont réitéré leur appel aux citoyens de Aïn Defla à faire preuve de vigilance et d'observer de manière rigoureuse les mesures inhérentes à la prévention contre le Covid-19 notamment celle ayant trait au confinement, avertissant que tout relâchement pourrait être derrière une deuxième vague de l'épidémie aux conséquences incalculables.
Faisant remarquer que la réouverture des commerces ne doit aucunement signifier que la guerre contre le redoutable virus a été remportée, ces professionnels de la santé ont soutenu que le danger est d'autant plus menaçant que la propagation du virus est assurée par l'être humain à la faveur de ses déplacements et des regroupements auxquels il prend part.
Spécialiste des maladies respiratoires et allergiques au sein de l'Etablissement Public Hospitalier (EPH) "Mekkour Hamou" du chef-lieu de wilaya, le Dr Omar Belabassi a estimé que s'agissant du Coronavirus, l'accession à la "dernière ligne droite" est tributaire des efforts déployés dans l'observation des gestes préventifs et de la prise de conscience de leur rôle capital.
Selon lui, l'amélioration de certains indicateurs ne doit pas inciter à "dormir sur ses lauriers", soutenant tout manquement à l'observation des règles liées au confinement et à la distanciation sociale peuvent avoir des retombées "extrêmement graves".
"Certes, des indicateurs tels les faibles taux d'hospitalisation aux urgences et en réanimation ne peuvent que présager un lendemain meilleur en matière de lutte contre le Covid-19, mais si le citoyen ne respecte pas scrupuleusement les mesures préventives s'y rattachant, il peut, sans qu'il ne s'en rende compte, devenir un vecteur de la transmission du virus notamment à l'adresse de certaines sujets vulnérables (personnes âgées, malades chroniques) à la faveur de ses déplacements inutiles ou des regroupements auxquels il prend part, d'où l'impérieuse nécessité de se conformer aux mesures en question", a-t-il insisté.
Pour ce praticien, également responsable du service de mise en quarantaine des malades présentant des symptômes du nouveau Coronavirus au sein de la même structure de santé, l'adhésion massive des citoyens aux efforts visant à endiguer la pandémie est une condition "sine qua non" pour en éloigner le spectre, observant que cette démarche suppose "beaucoup de patience et de sacrifices".
"Il est clair que les citoyens ne peuvent s'empêcher de vaquer à leurs occupations, mais il est absolument nécessaire que cela se fasse selon les règles préventives connues de tout un chacun sous peine de voir les efforts consentis depuis des semaines dans la lutte contre le Covid-19 partis en fumée", a-t-il mis en garde.
Outre le lavage fréquent des mains, ce médecin préconise le port de bavette, une mesure qui, a-t-il assuré, permet de diminuer de 50 à 90 % le risque d'infection au virus, observant toutefois que le confinement reste le meilleur moyen de protection contre.
Lui emboîtant le pas, le Dr Bouziane Redhouane, médecin bénévole au sein du même service, a relevé l'importance du confinement dans la prévention du Covid-19, soulignant que l'observation de cette mesure de manière "rigoureuse" permettra d'endiguer cette pandémie.
"Il est clair que le confinement ne peut que diminuer les risques de contamination au virus à condition toutefois que cela se fasse avec rigueur et non pas de manière épisodique", a-t-il souligné, mettant en garde contre les regroupements notamment en ce mois de ramadhan.
Abondant dans le même sens, le directeur de l'EPH de Aïn Defla, Habiche Bouabdellah a, pour sa part, noté que le travail accompli par les médecins dans la lutte contre le Covid-19 risque de ne pas donner ses fruits si l'insouciance et l'indiscipline continuent à régner en maître.
"A voir le dévouement et le courage dont fait preuve l'armée blanche (le staff médical et paramédical, Nldr) dans la lutte contre le Covid-19, l'on ne peut qu'être optimistes quant à une meilleure maîtrise de l'évolution de l'épidémie, mais cela risque de ne pas dépasser le stade de vœux pieux si le relâchement constaté çà et là venait à prendre plus d'ampleur", a-t-il observé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.