Douanes : 27 inspections divisionnaires ciblées    Bouira : Le renforcement du réseau électrique contrarié    Un système numérique pour la traçabilité des mouvements de stocks    Les clubs professionnels asphyxiés par les dettes    Coronavirus à Tizi Ouzou : Plusieurs soignants contaminés    El Tarf : Les douaniers récupèrent des moutons en partance pour la Tunisie    Maxime-Charles Keller de Schleitheim : L'incroyable destin d'un enfant déporté d'Algérie    Belaïd Lamara n'est plus : Disparition d'un militant des causes justes    Histoire. Le 14 juillet 1953 : La police abat 7 militants à Paris    Dangereuses confluences régionales    Commission de la fatwa: Un sacrifice sous conditions    A quelques jours de l'Aïd: Le marché du mouton dans tous ses états    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Le SG de la wilaya décède du coronavirus    Air Algérie a subi une perte de 2,9 milliards $    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Quelles conséquences sur le système de compétition ?    Zidane : "Que demander de plus ?"    SAUVONS NOS FORÊTS    Ouverture prochaine d'un troisième hôpital à Chlef    La situation épidémiologique stable à Aïn Témouchent    Le cas Prince Ibara réglé    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Décès du moudjahid Lemtayech Dayekh connu sous le nom de Dayekh Bachagha    MIGRATION CLANDESTINE : L'approche algérienne présentée à l'UE    PENSIONS DE RETRAITE : Le nouveau calendrier de versement fixé    DESIGNATION DANS LES POSTES ET LES FONCTIONS A L'ANP : Chanegriha souligne les impératifs critères objectifs    La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile    Mars brillera pour Abu Dhabi !    La FAF fait le point sur le professionnalisme sur demande du MJS    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    Ghacha suivi par Malines    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Comment communiquer au mieux ?    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    "Je n'ai pas peur de la mort"    Les pistes de relance    «L'Etat soutient les industries de transformation»    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Foot der des verts    Tebboune reçoit un appel de Poutine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 06 - 2020

La Banque mondiale a retiré de ses sites internet les cartes géographiques du Maroc, qu'elle avait publiées le mois dernier et qui incluaient illégalement le Sahara occidental, territoire inscrit à l'ordre du jour de la commission des questions politiques et Décolonisation de l'Organisation des Nations unies (Quatrième Commission) en tant que territoire non autonome sur lequel le Maroc n'a aucune souveraineté ni mandat international.
La mesure prise par la Banque mondiale est intervenue après que l'Observatoire international pour le contrôle des ressources naturelles du Sahara occidental (Observatoire Western Sahara Ressources Watch-WSRW), a envoyé une lettre à l'administration de la Banque le 27 mai pour protester contre "l'erreur grave qui viole la souveraineté du peuple sahraoui et son droit à la liberté et à l'indépendance".
Dans le même contexte, l'Observatoire s'est interrogé sur "la source des informations que la Banque mondiale adopte sur les données publiées sur son site officiel, et si ces documents sont échangés avec l'ONU et le Front Polisario, qui a le mandat du représentant unique et légitime du peuple du Sahara occidental, comme l'a confirmé l'Assemblée générale dans sa résolution no 37/34 (1978)".
D'autre part, WSRW a demandé à la Banque mondiale de "garantir qu'aucun investissement n'est fait dans un projet au Sahara occidental occupé avant de trouver une solution finale au conflit dans la région conformément au droit international".
Il convient de noter que le Front Polisario mène une bataille juridique pour protéger les ressources du peuple sahraoui, et WSRW travaille à sensibiliser pour préserver les ressources naturelles de la dernière colonie sur le continent africain.
L'Observatoire intervient aussi pour alerter les entreprises internationales et les gouvernements sur les répercussions négatives des investissements illégaux dans la région et l'interruption des efforts des Nations Unies pour trouver une solution pacifique au conflit, en plus de violer le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.