Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



ANIE: renforcer la notion de régularité des élections
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 09 - 2020

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a exhorté jeudi à Alger les délégués de wilayas à renforcer la notion de régularité des élections en assumant "toute la responsabilité" lors du prochain rendez-vous électoral prévu novembre prochain sur la révision de la Constitution, proposée par le Président Tebboune.
Supervisant la cérémonie d'installation des délégués de l'ANIE au niveau de sept (7) wilayas au centre du pays, M. Charfi a affirmé que la "régularité du prochain rendez-vous électoral, en l'occurrence le référendum sur le projet de révision de la Constitution, proposé par le Président Tebboune, "renforcera la confiance qu'il faudra pour une gouvernance loyale en vue de prendre des décisions cruciales en faveur de l'Etat algérien".
Reprenant les propos du Président Tebboune, le responsable a rappelé que cette révision "offre toutes les garanties assurant la régularité des élections", citant, entre autres, la constitutionnalisation de l'ANIE, la codification du financement politique, la préservation de la libre volonté populaire et l'offre de chances équitables au vote et à la candidature afin que la voix de l'électeur soit respectée.
Conformément aux missions conférées à l'ANIE, il faudra "lutter contre la corruption dans l'élection des dirigeants à partir du président de la République jusqu'au président communal", a souligné M. Charfi, appelant les délégués de wilaya à faire preuve de responsabilité et d'œuvrer à la sensibilisation des citoyens quant à l'importance de participer à ce rendez-vous électoral d'envergure en leur assurant, conséquemment, l'intégrité sanitaire dans le cadre d'un protocole rigoureux applicable durant tout le processus électoral.
Qualifiant le protocole sanitaire approuvé par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus d'"acquis important" qui illustre la nouvelle gouvernance, M. Charfi a assuré cette nouvelle gouvernance œuvre en parfaite coordination avec les différentes institutions de l'Etat et dans le respect des prérogatives des instances ainsi que les compétences des corps.
Lire aussi: La réussite du référendum permettra le développement du pays dans tous les domaines
M.Charfi a appelé, à cette occasion, l'ensemble des délégués de wilaya à contrôler et à suivre la mise en œuvre des dispositions de ce protocole au niveau des centres et bureaux de vote, ajoutant que les Collectivités locales veilleront à réunir toutes les conditions de application.
Il les a appelé également à s'acquitter de leur rôle initial à savoir la surveillance du processus électoral depuis la désignation des encadreurs jusqu'aux opérations de dépouillement, l'établissement des PV, leur notification au Conseil constitutionnel et la proclamation des résultats.
S'agissant des moyens mobilisés, M. Charfi a fait savoir que l'ANIE allait recourir en prévision du référendum du 1er Novembre, à "un nouveau mode d'intervention" en matière de gestion des ressources, de coordination étroite avec les ministères concernés par les élections (Intérieur, Affaires étrangères, Santé, Communication et Finances) permettant à ses membres de bien exercer leurs fonctions.
Pour le président de l'ANIE, la date du 1er novembre, retenue pour l'organisation du référendum sur la projet de révision de la Constitution, doit être synonyme de justice et de victoire contre l'injustice, à l'image des actions des révolutionnaires lorsqu'ils se sont soulevés contre la colonisation inique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.