Le président Tebboune annonce son retour    Deux terroristes abattus au cours d'un accrochage    Belmadi dénonce    953 nouveaux cas en Algérie    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Rien ne va plus pour le Real Madrid qui chute en Ukraine    Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    Le président Tebboune de retour au pays prochainement    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    HACIANE (MOSTAGANEM) : Le wali inspecte la zone industrielle de Bordjia    JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Benbouzid affirme la volonté de l'Algérie d'éradiquer l'épidémie    PROGRAMME ‘'LPA'' 2018-2019 A MOSTAGANEM : Le wali préside une réunion de coordination    28 INTERVENTIONS ENREGISTREES : Alerte à l'asphyxie au gaz à Mostaganem    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    L'Université Oran 2 au temps de la Covid-19 : cap sur le mode d'enseignement à distance    La vente des billets à partir de demain    Flambée des prix de l'aliment de bétail    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    Le CRB assure l'essentiel    Le casse-tête de l'association des supporters    Mahdi Khelfouni n'est plus    Le fisc peine à taxer les fortunes    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Le procès en appel de "Mme Maya" reporté au 7 décembre    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    À Kinshasa, le combat des amoureux du livre et de la lecture    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Une écriture antillaise    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au nord-est du Nigéria    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ANIE: renforcer la notion de régularité des élections
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 09 - 2020

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a exhorté jeudi à Alger les délégués de wilayas à renforcer la notion de régularité des élections en assumant "toute la responsabilité" lors du prochain rendez-vous électoral prévu novembre prochain sur la révision de la Constitution, proposée par le Président Tebboune.
Supervisant la cérémonie d'installation des délégués de l'ANIE au niveau de sept (7) wilayas au centre du pays, M. Charfi a affirmé que la "régularité du prochain rendez-vous électoral, en l'occurrence le référendum sur le projet de révision de la Constitution, proposé par le Président Tebboune, "renforcera la confiance qu'il faudra pour une gouvernance loyale en vue de prendre des décisions cruciales en faveur de l'Etat algérien".
Reprenant les propos du Président Tebboune, le responsable a rappelé que cette révision "offre toutes les garanties assurant la régularité des élections", citant, entre autres, la constitutionnalisation de l'ANIE, la codification du financement politique, la préservation de la libre volonté populaire et l'offre de chances équitables au vote et à la candidature afin que la voix de l'électeur soit respectée.
Conformément aux missions conférées à l'ANIE, il faudra "lutter contre la corruption dans l'élection des dirigeants à partir du président de la République jusqu'au président communal", a souligné M. Charfi, appelant les délégués de wilaya à faire preuve de responsabilité et d'œuvrer à la sensibilisation des citoyens quant à l'importance de participer à ce rendez-vous électoral d'envergure en leur assurant, conséquemment, l'intégrité sanitaire dans le cadre d'un protocole rigoureux applicable durant tout le processus électoral.
Qualifiant le protocole sanitaire approuvé par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus d'"acquis important" qui illustre la nouvelle gouvernance, M. Charfi a assuré cette nouvelle gouvernance œuvre en parfaite coordination avec les différentes institutions de l'Etat et dans le respect des prérogatives des instances ainsi que les compétences des corps.
Lire aussi: La réussite du référendum permettra le développement du pays dans tous les domaines
M.Charfi a appelé, à cette occasion, l'ensemble des délégués de wilaya à contrôler et à suivre la mise en œuvre des dispositions de ce protocole au niveau des centres et bureaux de vote, ajoutant que les Collectivités locales veilleront à réunir toutes les conditions de application.
Il les a appelé également à s'acquitter de leur rôle initial à savoir la surveillance du processus électoral depuis la désignation des encadreurs jusqu'aux opérations de dépouillement, l'établissement des PV, leur notification au Conseil constitutionnel et la proclamation des résultats.
S'agissant des moyens mobilisés, M. Charfi a fait savoir que l'ANIE allait recourir en prévision du référendum du 1er Novembre, à "un nouveau mode d'intervention" en matière de gestion des ressources, de coordination étroite avec les ministères concernés par les élections (Intérieur, Affaires étrangères, Santé, Communication et Finances) permettant à ses membres de bien exercer leurs fonctions.
Pour le président de l'ANIE, la date du 1er novembre, retenue pour l'organisation du référendum sur la projet de révision de la Constitution, doit être synonyme de justice et de victoire contre l'injustice, à l'image des actions des révolutionnaires lorsqu'ils se sont soulevés contre la colonisation inique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.