LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Baâdji passe à l'acte, ses détracteurs n'en démordent pas    L'avant-projet de loi définissant les modalités d'élection des membres du CSM remis à Tabi    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    Cherche oxygène désespérément    Le coup de grâce du Covid-19    L'aval de Mohammed VI    La révolution électrique en marche    Opération spéciale été    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    Les festivités reportées au mois de décembre prochain    Amar Bourouba, le défenseur qui n'a pas eu peur de Pelé    Vaccination du personnel éducatif avant la rentrée sociale    La protection pénale de la richesse forestière en débat    Les cliniques privées non impliquées à Sétif    «Nous ne sommes pas à l'abri d'une 4e vague»    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Le programme du mois d'août    MC Oran : La Real Sociedad s'intéresse à Belloumi    Le président prie Feghouli de trouver un club    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Sétif : Le professeur Abdelmadjid Kessaï s'est éteint    Son prix explose dans les marchés: Lorsque le citron joue à la grosse légume    El Tarf - Covid-19 : des opérations de contrôle et de sensibilisation    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    Les fruits amers des accusations interposées    Installé hier: Le Général Ali Ouelhadj Yahia, nouveau Commandant de la Gendarmerie    Ambassade des Etats-Unis à Alger: Une «bourse de développement du leadership»    L'été de tous les cauchemars    Les mégaprojets miniers revisités par 5 ministres    Un blessé et d'importants dégâts matériels    La date bientôt fixée    Trois dossiers brûlants au menu    L'Algérie produira de l'oxygène chinois    Des malades de plus en plus jeunes    Le gouvernement espagnol doit intervenir pour mettre fin aux violences marocaines    Yahi attend la réponse de Sayoud    Franck Dumas nouvel entraîneur    La pandémie a été «la goutte d'eau qui a fait déborder le vase»    La chute d'une grue fait un blessé    34 millions de dollars de recettes pour Disney    34 Nouveaux sites inscrits    Un projet novateur et révolutionnaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 06 - 2021

Le ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit a exprimé, lundi, son rejet "total" et sa réprobation "ferme" de toute tentative d'atteinte aux symboles de la Résistance populaire, du Mouvement national et de la Révolution du 1er Novembre, affirmant qu'il "ne manquera pas d'entreprendre les mesures légales à l'encontre de quiconque attente à ces symboles".
"L'Etat a accordé une protection aux symboles de la Résistance populaire, du Mouvement national et de la Révolution du Premier Novembre 1954, car ils occupent une place suprême en tant que symboles de la liberté et de la dignité, et doivent être traités avec respect et déférence pour leur altruisme et sacrifice sans contrepartie pour le pays", a précisé le ministère dans un communiqué.
A ce titre, le ministère "exprime son rejet total et sa réprobation ferme de tout acte, atteinte ou dépassement susceptible d'attenter à nos symboles nationaux parmi les femmes et les hommes de la Résistance populaire, du Mouvement national et de la Révolution du Premier novembre 1954".
Il tient à souligner qu'il "ne manquera pas de prendre toutes les mesures légales contre quiconque dénigre les symboles de notre histoire nationale et nos hauts faits, et ce en se constituant partie civile dans les actions en Justice engagées à ce propos conformément à la législation et à la réglementation en vigueur".
Le ministère appelle "les membres de la famille médiatique et les sages à tenir compte des enjeux historiques soulevés et faire face aux tenants de la désinformation qui sèment la rancune et le discours de haine visant la déstabilisation des constantes de l'unité nationale".
La famille médiatique "est la cheville ouvrière de la préservation de la Mémoire nationale pour son apport à la documentation des évènements de notre histoire nationale et ses symboles valeureux, outre les missions principales incombant aux chercheurs, historiens et spécialistes dans le domaine de l'écriture de l'histoire suivant l'approche nationale avec un style académique objectif basé sur les outils de la recherche scientifique judicieuse".
"Les hauts faits des symboles du pays demeureront ancrés dans les esprits et gravés par l'encre de la fierté dans le registre de l'histoire et leurs sacrifices resteront, à jamais, enracinés dans notre mémoire et celle des générations futures".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.