réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara occidental: le Front Polisario ne prendra pas part aux tables rondes
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2021

Le Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, affirmé que la partie sahraouie ne prendrait pas part aux tables rondes sur le Sahara occidental, mais qu'elle était disposée à retourner aux négociations, sous condition de la concrétisation de garanties internationales qui assurent au peuple sahraoui, son droit à l'auto-détermination.
Dans un entretien accordé à la télévision algérienne, diffusé mardi soir, le Président sahraoui a indiqué que "la partie sahraouie pourrait aller au règlement de la question du conflit au Sahara occidental, à travers l'organisation de négociations entre les deux parties au conflit (le Maroc/le Front Polisario), sous l'égide de l'Union africaine (UA), en vue de parvenir à un règlement qui permet à la région de vivre en paix et amène l'occupation au retrait de ses troupes des territoires sahraouis".
Pour M. Ghali, "deux choix s'offrent à l'occupant marocain: le règlement prôné par les Nations unies basé sur l'organisation d'un référendum d'autodétermination, ou la solution négociée prônée par l'UA".
Dans l'entretien, M. Ghali a évoqué le rôle que doit jouer l'UA, indiquant qu'en dépit " des efforts timides qui sont déployés au niveau de l'organisation panafricaine, la partie sahraouie reste, toutefois, attachée à son rôle en tant que partenaire des Nations unies dans le plan de règlement de départ, demandant "la nécessité d'activer les négociations entre les deux parties au conflit et d'imposer à la partie qui s'entête, de collaborer avec la communauté internationale".
S'agissant de la dernière décision du Conseil de sécurité sur le prolongement de la Mission des Nations unies pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso), le Secrétaire général du Front Polisario a déploré ce fait qui était décevant et ignorait la réalité de la reprise par le peuple sahraoui de la lutte armée, suite à la violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu, le 13 novembre 2020.
Concernant la nomination du nouvel Eenvoyé personnel du SG onusien au Sahara occidental, Staffan de Mistura, M. Ghali a relevé que ce dernier "trouve des difficultés dans l'exercice de ces fonctions au vu du manque d'une volonté chez le Conseil de sécurité pour trouver une solution à cette question, se contentant de gérer le conflit".
En dépit des faits, ajoute le président Ghali, la partie sahraouie espère que le Conseil de sécurité appuie le nouvel émissaire pour "faire la pression sur l'occupant qui continue de se dresser contre les décisions de la légalité internationale".
S'agissant de l'appel introduit par certains pays auprès de la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) pour poursuivre le pillage des richesse du Sahara occidental, M. Ghali a rappelé que la CJUE a rendu trois jugements en 2016 reconnaissant que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires "distincts" et "séparés".
Les pays impliqués avec le Maroc vont introduire plus d'appels contre le verdict pour gagner du temps, a ajouté M. Ghali, soulignant que "une fois les délais écoulés, la partie sahraouie amorcera une nouvelle ère, à savoir l'application des arrêtés de la CJUE.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.