Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2021

Le Groupe "OPEP+" devrait adopter, lors de sa 23e réunion ministérielle, jeudi, un des choix qui poursuivra la concrétisation du principe de vigilance et de prudence dans le contexte des craintes de l'impact de la nouvelle souche de Coronavirus "Omicron" sur la demande mondiale sur le pétrole, a indiqué l'expert en questions énergétiques, Mustapha Mekideche.
"A travers le suivi du processus de l'Organisation des pays exportateurs du pétrole (OPEP), il est remarqué que l'organisation se caractérise par la retenue et la gestion de la situation avec une grande flexibilité. Je pense que l'Organisation et ses alliés prendront la position appropriée qui permet de préserver l'équilibre des marchés et des cours", a indiqué M. Mekideche dans un entretien accordé à l'APS.
Parmi l'ensemble des choix qui seront examinés par le Groupe lors de sa réunion prévue jeudi, figure la possibilité de "s'attacher au plan de l'augmentation mensuelle de la production de 400.000 barils, applicable actuellement, pour une durée d'un mois encore, à savoir adopter le même plan en janvier 2022", selon l'expert.
En même temps, l'OPEPet ses alliés poursuivra la surveillance de la situation épidémiologique au niveau mondial, avec l'apparition du nouveau variant du Coronavirus "Omicron" et de l'étendue de son impact sur le marché du pétrole et des cours, pour que les décisions appropriées à l'émergence de tout imprévu, soient prises.
Le Groupe examinera également le choix de renoncer au choix de l'augmentation mensuelle de 400.000 barils/jour en juillet prochain.
L'expert dira à ce propos, que " ce choix reste posé mais il est tributaire de l'évolution du marché de pétrole et des cours dans le contexte de la situation épidémiologique".
Dans ce contexte, l'expert relève que le choix de suspendre le plan de l'augmentation mensuelle peut jouir du soutien des pays qui n'ont pas une grande production.
L'OPEP+ adopte depuis, août passé, une politique prudente, à travers l'application d'une augmentation mensuelle dans la production, de l'ordre de 400.000 barils par jour et progressivement, jusqu'à septembre 2022, avec des réunions mensuelles en vue d'examiner la situation du marché.
Pour M. Mekideche, l'apparition du nouveau variant "Omicron" a suscité la crainte de voir baisser la demande mondiale sur le pétrole.
Ces craintes redoubleront si le nombre de cas augmente dans les pays les plus énergivores, compte tenu des répercussions qu'entraînera cette augmentation sur l'activité économique, notamment après l'annonce par certains pays de la fermeture de leurs frontières.
Concernant l'impact du recours par les Etats-Unis et d'autres pays consommateurs de pétrole à l'utilisation de leurs réserves stratégiques, M. Mekideche a estimé que cette démarche n'est qu'un "signal géopolitique qui n'affectera pas structurellement le marché pétrolier".
S'agissant des prix du pétrole, l'expert s'attend à ce que le prix du baril maintienne le niveau de 70 dollars, vu la forte demande sur l'énergie en hiver et les besoins en gaz non satisfaits en Europe, ce qui fait que la demande sur le pétrole ne diminue pas de manière significative sur ce continent.
Il a en outre indiqué que les prix ont atteint des niveaux supérieurs à 70 dollars qui restent "approprié" pour l'Algérie, membre actif du groupe OPEP+.
Compte tenu de l'incertitude sur la virulence du nouveau variant "Omicron", il est prévu que toute baisse des prix du pétrole soit limitée.
Vendredi dernier, le prix de Brent a perdu près de 10 dollars pour atteindre une moyenne de 72,3 USD, après l'annonce par plusieurs pays de la détection sur leurs territoires des cas d'infection par le nouveau variant et les restrictions imposées sur vols en provenance d'Afrique.
Les inquiétudes concernant le nouveau variant persistent dans le monde, en attendant les nouvelles données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la capacité des vaccins actuels à lutter contre le virus.
Afin d'examiner les circonstances du marché pétrolier et les mesures pouvant être prises en vue d'atteindre l'équilibre du marché et des prix, l'Opep a tenu mercredi en visioconférence sa 182e réunion ministérielle avec la participation de l'Algérie, en attendant la tenue, jeudi, de la 23e réunion ministérielle des pays membres de l'organisation, laquelle sera précédée par la 35e réunion du comité ministériel conjoint de suivi de l'accord entre les deux parties.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.